toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Ces crimes de guerre commis en coulisse par les arabes contre les Palestiniens


Ces crimes de guerre commis en coulisse par les arabes contre les Palestiniens

En mai 2014, Amnistie internationale [connu en Europe francophone sous le nom Amnesty International] et Human Rights Watch ont écrit une lettre ouverte à Abbas pour le convaincre d’accéder à la Cour Pénale Internationale afin d’accuser Israël de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité.

Les deux ONG ont fait des pieds et des mains pour que la Cour Pénale Internationale se saisisse du dossier. Pendant ce temps, personne ne s’est soucié du sort des Palestiniens ailleurs au Moyen Orient…

Personne, sauf le journaliste palestinien Khaled Abu Toameh…

Voici traduit par moi le texte qu’il a publié sur le site du Gatestone Institute le 5 janvier dernier.

o=o=o=o=o=o=o=o

Qui a jamais entendu parler de Zaki al-Hobby, un Palestinien de 17 ans qui a été abattu le weekend dernier par des gardes-frontières égyptiens ?

S’il avait été tué par des soldats israéliens de l’autre côté de la frontière, l’UE et l’ONU auraient exigé que soit mise sur pied une commission d’enquête internationale.

Les histoires de Palestiniens torturés à mort dans des prisons arabes n’ont pas davantage réussi à capter l’attention des médias occidentaux.

Des Palestiniens torturés à mort en Syrie et dans d’autres pays arabes

 Ni l’UE, ni l’ONU qui pourtant avaient demandé une enquête sur la mort d’Abu Ein – décédé d’une crise cardiaque lors d’une confrontation avec un soldat israélien – n’ont jugé nécessaire de s’attaquer à la situation critique des Palestiniens tués ou torturés à mort en Syrie et dans d’autres pays arabes.

En ce qui concerne tant l’Autorité palestinienne que les médias, l’UE, l’ONU et les ONG humanitaires, si des «crimes de guerre» sont commis, ce ne peut-être que par les Israéliens, et non par les Arabes qui tuent, torturent et déplacent des dizaines de milliers de Palestiniens. Tout cela se produit alors que la communauté internationale et les médias continuent à se montrer obsédés par tout ce qui arrive aux Palestiniens – mais seulement quand c’est en relation avec Israël.

2, 596 Palestiniens ont été tués depuis le début du conflit en Syrie

 D’après un rapport publié cette semaine par un groupe de travail pour les Palestiniens en Syrie, 2, 596 Palestiniens ont été tués depuis le début du conflit en Syrie, il y a trois ans de cela, soit en 2011.

Mais ce genre de nouvelle n’a guère sa place dans les médias traditionnels en Occident. Même les médias arabes ont pratiquement ignoré ce rapport sur les victimes palestiniennes en Syrie.

La raison de ce manque d’intérêt est claire : les Palestiniens en Syrie ont été abattus par des Arabes et non lors d’un conflit avec Israël. Les journalistes qui couvrent le Moyen Orient ne considèrent pas cela comme de la nouvelle digne d’intérêt car les Israéliens ne jouent aucun rôle dans ces tueries.

Le fait que des Arabes tuent, exécutent et torturent des Palestiniens ne constitue pas une nouvelle assez sensationnelle pour faire la Une d’un journal occidental ou arabe majeur.

 Le fait que des Arabes tuent, exécutent et torturent des Palestiniens ne constitue pas une nouvelle assez sensationnelle pour faire la Une d’un journal occidental ou arabe majeur. C’est pourquoi la plupart des correspondants du Moyen-Orient ont choisi de fermer les yeux sur le rapport. Toujours selon ce rapport, parmi les victimes se trouvent 157 femmes tuées lors de combats entre l’armée de Bachar al-Assad et divers groupes d’opposition en Syrie. Il est aussi mentionné que 268 Palestiniens ont été tués par des tireurs embusqués, tandis que 84 autres ont été sommairement exécutés. 984 Palestiniens ont été tués lorsque leurs maisons et leurs quartiers ont été pilonnés par l’armée syrienne et les groupes d’opposition.

Le rapport a également rappelé à la communauté internationale que le camp de réfugiés palestiniens de Yarmouk près de Damas a été assiégé par l’armée syrienne pendant les 547 derniers jours. Environ 160 résidents du camp sont morts à la suite du siège, toujours d’après le rapport. Il y est également souligné que le camp a été privé d’électricité pendant plus de 620 jours. Les habitants du camp ont également été privés d’eau durant les 117 derniers jours.

Outre les décès, quelques 80.000 Palestiniens ont fui leurs maisons en Syrie en raison du conflit. Près de 15 000 ont traversé la frontière vers la Jordanie, tandis que 42 000 autres se sont enfuis au Liban.

Comme si cela ne suffisait pas, la semaine dernière, des terroristes musulmans ont exécutés six Palestiniens du camp de Yarmouk après les avoir trouvés coupables de «blasphème». Un haut responsable de l’OLP en Syrie, Anwar Abdel Hadi, a déclaré que ces Palestiniens ont été exécutés par le groupe terroriste An-Nusra, affilié à Al-Qaïda.

Abdel Hadi a déclaré que seuls 15 000 Palestiniens restent dans ce camp de réfugiés qui, jusqu’à il y a trois ans, était le refuge de quelques 175 000 Palestiniens.

Un autre rapport publié récemment a révélé que 264 Palestiniens sont morts à la suite de tortures dans les prisons syriennes du gouvernement au cours des dernières années.

Les morts les plus récentes de Palestiniens dans des prisons syriennes se sont produites le mois dernier alors que trois autres Palestiniens ont succombé sous la torture. Les trois ont été identifiés comme étant Bila al-Zari, Mohamed Omar et Mohamed Masriyeh.

Ces Palestiniens avaient été arrêtés par les autorités syriennes alors qu’ils étaient suspectés d’assistance aux forces anti-Assad dans différentes parties du pays.

Ces histoires de Palestiniens torturés à mort dans des prisons arabes n’ont pas non plus attiré l’attention des médias occidentaux.

Si seulement l’un d’entre eux était mort dans une prison israélienne ou au cours d’une confrontation avec des soldats israéliens, son histoire et sa photo auraient fait la Une de nombreux journaux et magazines aux États-Unis, au Canada et en Europe.

En revanche, quand un haut responsable du Fatah, Ziad Abu Ein, est récemment décédé d’une crise cardiaque après une altercation avec des soldats israéliens en Cisjordanie, son histoire a immédiatement attiré l’attention des médias internationaux et des organisations des droits de l’homme. De nombreux journalistes étrangers couvrant le Moyen-Orient ont couvert l’histoire d’Abu Ein sous tous les angles possibles et ont réalisé des entrevues avec les membres de sa famille et ses amis.

Mais les Palestiniens qui ont été abattus et torturés à mort en Syrie et dans d’autres pays arabes n’ont jamais reçu la même attention de la part des journalistes et militants des droits de l’homme.

Ni l’UE, ni l’ONU, qui ont demandé une enquête sur la mort d’Abu Ein, n’ont jugé nécessaire de s’impliquer dans la situation critique des Palestiniens en Syrie.

Zaki Al-Hobby, l’adolescent palestinien abattu la semaine dernière par les gardes-frontières égyptiens, a été tué pour s’être trop rapproché de la frontière entre la bande de Gaza et l’Égypte. Selon des témoins, on lui a tiré dans le dos et il est mort instantanément. Une fois de plus, cette histoire n’a guère reçu de couverture médiatique parce qu’Israël n’était pas impliqué.

Que des Palestiniens soient tués par des Arabes ne semble même pas concerner l’Autorité palestinienne

 Que des Palestiniens soient tués par des Arabes ne semble même pas concerner l’Autorité palestinienne, dont les dirigeants sont occupés ces jours-ci à menacer de déposer des plaintes pour «crimes de guerre» contre Israël devant la Cour pénale internationale.

 © Khaled Abu Toameh, traduit par Magali Marc pour Dreuz.info.





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Ces crimes de guerre commis en coulisse par les arabes contre les Palestiniens

    1. Robert Davis

      Ceci est bien la preucve que le but des médias de gauche et leurs gouvernements de gauche n’est pas de soutenir les faux palestiniens mais que ceux-ci ne sont qu’un pretexte pour détruire Israel en donnant son territoire aux arabes. Dés lors un défense cohérente serait d’utiliser ces mêmes arabes en les transférant hors de Palestin Occidentale pour REPONDRE à cet argument polititque. On ne répond pas à une agression comme celle-ci car c’est bien d’une agression qu’il s’agit,en pleurnichant! La france et l’europe qu’elle a entrainé derrière elle ainsi que tous les médias de gauche n’ont pas pris position contre Israel « par antisémitisme »(les antisémites ne sont qu’une minorité de suiveurs » mais par POLITIQUE celle-ci consistant à ATTAQUER LE PROBLEME PAR LE BOUT LE MOINS DUR peut-être sans même s’occuper des conséquences LOCALES comme la destruction d’Israel que la france ne désire peut-être pas mais dont elle se fiche certainement. IF FAUT DONC FAIRE UNE POLITIQUE DURE ET SANS CONCESSIONS POUR LES DECOURAGER ET NON CONTINUER A MENAGER LA FRANCE. Plus Israel sera dur et désagréable même insultant envers la france plus celle-ci la jugera dure,la prendra en considération et cessera de l’agresser.On voit bien que c’est cette politique qu’il faut faire et rompre avec les courbettes!

    2. doudou

      les medias sont tous ralliés à la gauche et je ne voit pas l’interet qu’ils ont de casser du sucre sur israël, sinon qu’ils craignent de se faire taper sur les doigts par leurs patrons qui sont commandés par holande et ses sbires , ces derniers ont peur de froisser l’electorat musulman qui est tres nombreux en france.car ils en ont un grand besoin pour 2017.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap