toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Attentats : 81% des Français prêts à se mobiliser. Le sentiment qui domine est la colère, devant la peine et la solidarité


Attentats : 81% des Français prêts à se mobiliser. Le sentiment qui domine est la colère, devant la peine et la solidarité

 

 

Après les attentats qui ont fait 17 morts en trois jours, les Français n’ont pas peur. C’est ce qui ressort d’un sondage du Parisien. 81% des Français se disent prêts à se mobiliser pour rendre hommage aux morts de « Charlie Hebdo ».

Une émotion collective encore renforcée par la tragique prise d’otages de la porte de Vincennes vendredi, attentat antisémite qui a fait quatre victimes.

«Cela ne signifie pas forcément qu’ils seront autant dans la rue, mais ce résultat indique un potentiel de manifestation», précise Gaël Sliman, président de l’institut Odoxa. Malgré les rumeurs, propagées sur les réseaux sociaux, de menaces sur cette marche d’autant plus «sensible» qu’elle réunira de nombreux leaders internationaux, les Français devraient affluer en masse pour dire non à la terreur. Au vu de ce sondage, le «record» historique des 1,3 millions de manifestants qui s’étaient dressés contre l’arrivée au pouvoir de Jean-Marie Le Pen entre les deux tours de la présidentielle de 2002 devrait même être dépassé, selon Sliman.

Autre enseignement précieux, cette mobilisation apparaît unanime dans le pays, transcendant les sympathies partisanes. A gauche (90 %), à droite (75 %) et même au FN (78 %), on se déclare mobilisé. Ce dernier point montre que les sympathisants frontistes ne sont pas convaincus par les justifications de Marine Le Pen accusant l’«UMPS» de l’avoir «exclue» de la manif.

79% approuvent l’union nationale

sondage attentats

P/Infographie

Tout aussi révélatrice du climat régnant ces jours-ci en France, est l’approbation massive, dans notre sondage, de l’union nationale prônée par les responsables politiques, Hollande et Sarkozy en tête. Malgré leur défiance envers la classe politique, les Français sont 79 % à approuver cet appel à l’union. «Certains suggéraient que cette dynamique d’union avait été cassée par la polémique sur la non-participation du FN, ce résultat montre qu’il n’en est rien», commente Gaël Sliman. A noter là encore le décalage entre les sympathisants FN, qui approuvent largement cette démarche (à 60 %), et la patronne du mouvement qui, avec ses proches, avait dénoncé une manœuvre politicienne indigne.

Au total, l’enquête montre bien que si l’objectif des terroristes était de diviser et d’effrayer les Français, ils ont échoué : le sentiment qui domine est la colère, devant la peine et la solidarité, reléguant loin derrière la peur. Reste à savoir si cet état d’esprit sera durable.

Enquête Odoxa réalisée auprès d’un échantillon de 999 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, interrogés par Internet les 8 et 9 janvier 2015

Le Parisien





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Attentats : 81% des Français prêts à se mobiliser. Le sentiment qui domine est la colère, devant la peine et la solidarité

    1. Didier

      Oui 81% des Français prêts à se mobiliser pour la liberté d’expression qui n’existe déjà plus dans les faits quand on voit que le discours pro israel est muselé ou autocensuré. C’est 81% des Français prêts à ne verser qu’une larme sèche pour les juifs.
      La police déclare ne plus pouvoir assurer la sécurité pour chabath dernier à la Victoire donc lafonction régalienne de l’état n’est plus assurée pour les juifs en france et d’un autre cöté les politiciens véreux veulent interdire la Ldj.
      Quelles perspectives pour les Juifs en France qui ne peuvent faire l’alyah de suite ?

    2. Mercedes Obadia

      Je cherche les mots pour dire mes maux…

      Depuis Israël, j’ai regardé les images de cette marche républicaine mais déjà avec certains a priori, car l’attitude de Hollande à l’égard de Netanyahu a fait perdre une partie du véritable sens à cette marche.

      Ce qui s’est passé en coulisse : Selon les sources médiatiques israéliennes, Hollande s’était formellement opposé à la présence du Premier Ministre Israélien, parce que cette présence aurait pu diviser les opinions, parce que cette venue pouvait « polluer »l’image d’unité autour de la France avec des polémiques autour des relations judéo-palestiniennes.
      Netanyahou s’étant imposé, par « représailles »Hollande invite Mahmoud Abbas…

      Cette marche se voulait être « solidaire », donc la présence de Netanyahou par solidarité envers les familles des 4 juifs massacrés était incontournable, mais aussi envers tous les juifs de France. Mais Hollande a choisi de ne pas le voir sous cet angle-la et a très vite sombré dans le paradoxe. Déjà, il avait mal commencé..

      Cette marche où tout le monde se gargarisait des mots « solidarité et valeurs », cette marche a pris des allures « d’hypocrisie Hollandaise » qui fait croire à son peuple que la masse brandissant des pancartes pouvait faire reculer les Djihadistes. A propos de pancartes et de ce que j’ai pu voir sur toutes les chaines TV, ces malheureux journalistes de Charlie Hebdo étaient sous les feux des projecteurs, ceux qu’on a haïs étaient subitement adulés et j’ai vu se dérouler sous leurs pieds un tapis d’hypocrisie cousu de fil d’or.

      Je cherchais mais en vain les pancartes à la mémoire de ceux qui eux aussi représentent l’âme de la République parce que français eux aussi : les policiers et les 4 juifs massacrés. Mes yeux se sont faufilés entre les « Je suis Charlie »et les crayons géants….très éparses et encore fallait-il tomber dessus par hasard, j’apercevais les mots discrets « policiers » ou « juifs »….

      Après tout ce grand carnaval somptueusement organisé par le Président de la République Française, la question se pose : que va-t-il se passer demain ? Après demain ?

      Monsieur le Président, dans vos invitations officielles vous avez su montrer à qui allaient vos préférences, l’UOIF mis dans la liste des terroristes par les pays du Golfe, Abbou Mazen représentant du Hamas. J’ai éprouvé un sentiment de peine pour toute cette foule leurrée par son gouvernement et venue se serrer les coudes et, sans aucun doute possible, dans une grande sincérité. Mais vous-même Monsieur le Président, que réservez-vous à tous ces citoyens ? Allez-vous enfin leur dire la vérité ou allez-vous continuer à trahir les valeurs de la République ?
      Car et pour reprendre les termes de Josiane Filio, « vous ne pourrez indéfiniment glapir que l’islam est une religion d’amour et de paix, quand les fleuves de sang que vos lâchetés ont enfantés coulent dans les rues de France. ». Allez-vous encore enfumer les naïfs pour sauver la face ?

      La planète entière a fait honneur à la France, au terrorisme en France. Allez-vous en faire autant, vous Monsieur le Président, allez-vous en faire autant vous citoyens français ? Car ceux qui ont tué Charlie veulent aussi tuer Israël et les juifs.
      Les juifs du monde entier et même en Israël, n’ont pas hésité à rendre hommage aux journalistes de Charlie Hebdo, ils n’ont pas hésité à crier « Je suis Charlie », sans faire de différence entre la mort d’un juif français et la mort d’un non-juif français.

      Cette différence, vous citoyens français, vous Monsieur le Président, vous l’avez hélas marquée à bien des égards. Allez-vous être à présent plus spontanés quand d’autres juifs seront tués en France ? Allez-vous rendre à Israël ce même hommage quand ses citoyens seront victimes d’attentats ? Serez-vous capables de comprendre qu’hormis les conflits judéo arabes, Israël souffre comme vous et bien avant vous du terrorisme pur et simple ? Qu’on y assassine comme en France des civils innocents ? Que des Charlie Hebdo il y en à presque chaque jour en Israël ?

      A vous tous, Monsieur le Président et citoyens français présents dans cette cohue du 11 janvier, à vous de prouver aux juifs français, mais aussi à tous les juifs du monde entier qui ont soutenu Charlie que cette marche n’était pas factice…

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap