toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Alors que la France a peur de la barbarie islamiste, les islamistes et leurs complices essayent d’imposer un délit d’islamophobie !


Alors que la France a peur de la barbarie islamiste, les islamistes et leurs complices essayent d’imposer un délit d’islamophobie !

Alors que la France se réveille du déni dans lequel les divers gouvernements ont tenté de la plonger en cachant le danger islamiste, les organisations islamistes, aidées par l’extrême gauche et certaines ONG, tentent d’imposer à notre législation un délit d’islamophobie pour empêcher toute critique de l’Islam !

La liberté d’expression défendue par Charlie Hebdo est bien vite oubliée. Si les islamistes arrivent à leur fin il ne sera plus possible de critiquer l’Islam radical et l’idéologie barbare véhiculée sans être accusé d’islamophobie.

La stratégie adoptée par les organisations islamistes consiste à dire que c’est à cause de l’islamophobie en France que certains musulmans se sont radicalisés.

Loading...

En cela ils sont suivis, voire précédés par une partie de la gauche et par toute l’extrême gauche.

Mais certains à l’UMP sont assez naïfs ou stupides pour aller dans le même sens:

« Les assassins qui ont commis cet attentat ne sont pas des musulmans. […] Les réactions des autorités de l’islam français sont l’honneur de la République. » Cette réaction de Jean-Marie Bockel, l’ex-secrétaire d’État à la Défense de Sarkozy, aux massacres perpétrés par les djihadistes a fait bondir à l’UMP.

Ses propos rejoignent ceux tenus par certains à gauche, allant plus loin encore que la négation, quasi unanime, de la relation entre l’islam et ces attentats. Ainsi des féministes du groupe des Effronté-e-s, dénonçant « le mouvement de stigmatisation qui frappe nos concitoyen-ne-s de confession musulmane ». Ajoutant que si le FN « avait été convié » à la manif du 11 janvier, elles n’y « seraient pas allées ».

L’Union des familles laïques a, quant à elle, écrit : « Chacun peut reconnaître dans ces assassinats la marque […] du fascisme. » Précisant que leur « rassemblement ne se fait pas au nom de la lutte contre le “terrorisme” (avec des guillemets !) largement alimenté par les choix politiques de l’Occident ».

« Nous appelons les Français à rejeter toutes les instrumentalisations opérées par les tenants de la haine, de la xénophobie et de l’islamophobie », ont réagi Les Jeunes Écologistes. « Attention à l’islamophobie de ceux qui ont soufflé sur les braises », a commenté Olivier Besancenot.

Et bien évidemment sont montrés du doigt et stigmatisés Renaud Camus, Eric Zemmour et Marine Le Pen:

Libération a offert une tribune à l’avocat Nicolas Gardères qui écrit : « L’attentat contre Charlie Hebdo a la sale gueule de Renaud Camus, d’Éric Zemmour et de Marine Le Pen. Il a la sale gueule de leur victoire idéologique. »

Dominique Sopo, président de SOS racisme, assimile volontairement l’antisémitisme et l’islamophobie afin de dépeindre un « même mal » qui rongerait la société française. C’est un honteux amalgame qui laisserait croire que ces deux maux ont la même origine ce qui est faux.

L’antisémitisme est d’origine musulmane; L’antisémitisme tue depuis des années des juifs en France:

Ilan Halimi, Sébastien Sellam, Jonathan Sandler, Gabriel Sandler, Arié Sandler, Myriam Monsonégo, Philippe Braham, François-Michel Saada, Yoav Cohen, Yohan Hattab ont tous été lâchement assassinés par des terroristes islamistes musulmans.

En revanche, les quelques actes d’islamophobie recensés n’ont tué personne.

Le gouvernement complice de cette stratégie

Le gouvernement fait le lit de cette stratégie en assimilant antisémitisme et islamophobie.

Une manifestation anti-islamiste a été interdite alors que le même jour une manifestation contre l’islamophobie a été autorisée…contre islamophobie et racisme

François Hollande a déclaré que « l’Islam est compatible avec la démocratie » alors que la Cour Européenne des Droits de l’Homme avait jugé en 2001 que « la Charia est incompatible avec la démocratie »…

L’islamophobie est un concept créé par l’Iran, Islam chiite, pour tenter de museler toute critique de l’Islam suite à la publication des versets sataniques et des caricatures du Prophète.

Mais les français ne sont pas des extrémistes et encore moins des assassins. Ils ne tuent pas, ils ne perpétuent pas d’attentats.

Les français seraient « islamophobes » ?

Il faut tordre le coup à cette idée que l’on tente de nous imposer selon laquelle les français seraient « islamophobes ».

Les français ne sont pas racistes mais ils ont légitimement peur de l’islamisme et de sa barbarie.

Et qu’on ne vienne pas nous raconter que l’islamisme n’est pas l’Islam.

Les français ne marchent plus à ce baratin. Ils constatent tous les jours en regardant les informations que les islamistes tuent partout sur la planète au nom « d’Allah » et au nom de l’Islam.

Et on peut constater, d’après les violentes réactions depuis la parution du dernier Charlie Hebdo, que le monde musulman n’aime pas notre liberté d’expression, intimement liée à nos valeurs occidentales.

Le danger n’est pas l’Islam en tant que religion, mais l’islamisme, l’Islam radical, qui est une idéologie politico-religieuse violente et barbare contre laquelle il ne faut faire aucune concession.

La France aurait abandonné « les quartiers »

Il faut tordre le coup à cette grande esbroufe qui consiste à dire que c’est parce que la France a abandonné « les quartiers » que de jeunes musulmans se sont radicalisé.

Des « quartiers » regroupant des populations d’immigrés ont toujours existé lors des précédentes vagues d’immigration. Pourtant cette pauvreté, à des époques où il n’existait aucune aide sociale, n’a jamais généré de terroristes, de tueurs d’enfants et de femmes.

Le délit d’islamophobie va museler la liberté d’expression

En développant cette stratégie de vouloir imposer un « délit d’islamophobie » pour empêcher toute critique de l’Islam et museler notre liberté d’expression, les musulmans eux mêmes sont les premiers à faire l’amalgame qu’ils redoutent tant.

Si les musulmans de France étaient capables de condamner fermement l’islamisme radical, il s’en démarquerait de façon claire et aucun amalgame serait à redouter.

Au lieu de cela, les musulmans les plus radicaux, et leurs complices, préfèrent s’élever contre la liberté d’expression qui permet la critique de l’Islam, comme de toute religion ou toute opinion.

La même stratégie qui consiste à vouloir museler notre liberté d’expression se met en place au niveau européen qui étudie des textes pour condamner l’islamophobie et le blasphème…

Les français et les européens devront résister face à cette tentative de rogner sur nos libertés fondamentales inhérentes à nos valeurs démocratiques et républicaines.

Reproduction autorisée avec la mention suivante:

© Christian De Lablatinière pour Europe Israël





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 7 thoughts on “Alors que la France a peur de la barbarie islamiste, les islamistes et leurs complices essayent d’imposer un délit d’islamophobie !

    1. Estelle Mehal

      Si l’on veut éviter que le débat politique ne se déplace dans la rue avec toutes les dérives que cela entrainent notamment entre bandes de jeunes, il faut permettre aux politiciens issus de l’immigration africaine d’accéder aux médias : certains antillais du FN veulent leur enlever leur double nationalité pour se venger de leurs ancêtres qui ont vendu leurs propre ancêtres en esclavage!

    2. Frankk Adam

      Ce qui est curieux dans le pays de l’explication de texte c’est que personne n’a dechiquer encore la difference entre antisemitisme et islamophobie.

      Classiquement antisemitisme c’est d’etre contre les juifs sans aucune raison de leur part – c’est une phenomene de jalousie ou bigotrie des antisemmites et non des activites des juifs qui n’ont jamais fait defi ou violence au auto-determination de leurs societies hotes.

      Par contre islamophobie s’analyse en peur des musulmans qui comme jihadis et salafis violents at assassins cherchant a faire du peur et de conquerir a facon imperialiste est un mot et sentiment justifie par la conduit des musulmans et non des kaffirs.

    3. Le Pog

      Bravo aux politiciens français de l’UMPS et consorts, ils ont réussi en 40 ans tout juste à livrer ce pays à l’étranger. Cette république dévoyée et traite à la nation.

    4. Robert Davis

      l’islamisme c’est évidemment l’ISLAM POLITIQUE. Or la majorité des musulmans sont politisés depuis des années! Alors l’islamisme n’a …rien à voir avec l’islam? dans ce cas il n’a rien à voir avec le 80% des mus. Tant qu’il y aura 8 m.de mus il y aura l’islamisme et du fait de la NATALITE QUI EST SEMBLE T IL A 50% mus. le temps que les enfants grandissent il y aura une population de 50% de mus en france. IL FAUT LES EXPULSER ET TRES TRES VITE AVANT QU ILS NE NOUS EXPULSENT! Ce gouvernement est criminel de CONTINUER A PERDRE DU TEMPS EN JOUANT LA CARTE DU DENI COMME POUR L ECONOMIE Il a fait perdre la bataille de l’économie à la france maintenat il lui fait perdre la bataille de la population ce qui est encore beaucoup plus grave; ON VA DE CHARIBDE EN SCYLLA AVEC LUI!

    5. Saraiol

      Un délit d’islamophobie ?
      Depuis quand la peur est-elle un délit ?
      La phobie, c’est la peur.
      Alors peur de l’Islam, bien-sûr !
      L’Islam dès sa naissance a été guerrier, conquérant, expansionniste, colonisateur ; et le Coran (d’ailleurs apocryphe) est bourré d’atteintes aux droits de femmes, à la soumission des non musulmans, à la laïcité.
      L’Islam a repris activement sa recherche de domination du monde par 2 voies :
      – la violence, la terreur, les massacres
      – l’expansion par « le ventre des femmes », la démographie, la victimisation.
      Alors peur de l’Islam ? Oui !
      Ce qui ne veut pas dire, bien-sûr, peur des Musulmans (qui d’ailleurs ignorent pour la plupart le Coran ou qui sont réformistes ou qui dénoncent ses 2 maux).
      Une idéologie est une chose (religieuse ou autre).
      Les hommes en sont une autre.

    6. oncle Bob

      Je comprends l’islamophobie
      Je ne comprends pas l’antisemitisme
      Tous les musulmans, meme les soi-disant intello sont fanatique et antisemite.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *