toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Abbas soumettrait à nouveau la Résolution aux Nations Unies pendant qu’Erekat évoquerait le démantèlement de l’AP


Abbas soumettrait à nouveau la Résolution aux Nations Unies pendant qu’Erekat évoquerait le démantèlement de l’AP

La diplomatie de l’Autorité palestinienne, comme les armées arabes dans les guerres précédentes, mène une guerre d’auto-destruction.

Image à la Une : Abbas pratique la capitulation.

Mahmoud Abbas a déclaré dimanche que la Jordanie pourrait  soumettre à nouveau au Conseil de sécurité des Nations unies, une résolution appelant à la transformation vers un Etat sous Autorité palestinienne, mais le même jour son soi-disant négociateur en chef Saeb Erekat a déclaré que l’Autorité palestinienne pouvait être dissoute.

Rappelez-vous la blague de la guerre des Six Jours?

Questions: Combien de vitesses a un tank arabe?

Réponse: Sept – une pour la marche avant et six pour la marche arrière.

Le comportement d’Abbas est rien moins que fou.

Après avoir mené une bataille diplomatique brillante neuf ans durant et gagné le soutien international pour la création selon ses conditions d’un état sous Autorité palestinienne dans les frontières d’Israël, il propulse son bulldozer dans le mur même, qu’il a bourré d’explosifs. Le mur était censé tomber sur Israël, mais il va s’effondrer sur lui.

Le Conseil de sécurité, à partir du 1er Janvier, comprend plus de pays pro-arabes qui ont pris leurs places tournantes, supplantant les autres qui sont maintenant hors du Conseil.

Alors, pourquoi Abbas était-il tellement pressé la semaine dernière de soumettre la résolution, juste pour la voir échouer à une voix près ? La Jordanie a présenté la résolution appelant Israël à accepter les conditions d’Abbas d’un Etat sous Autorité palestinienne d’ici un an et la mise en place des conditions dans les trois ans avec l’expulsion de 600 000 Juifs de Judée et de Samarie et la moitié de Jérusalem.

Le royaume de Jordanie veut-il un état dangereux sous Autorité palestinienne à ses frontières ? Ou peut-être que la Jordanie s’est fait un plaisir de présenter la résolution, sachant qu’elle échouerait ou se verrait opposer un veto?

Il est fou, même de penser à un tel cauchemar qui laisserait Israël exposé à des terroristes de l’Autorité palestinienne et laisserait les civils de l’Autorité palestinienne souffrir sous un nouveau régime corrompu et autocratique.

Si la solution revient à l’Organisation des Nations Unies et obtient la majorité requise des deux tiers, il est maintenant presque certain que le président  Barack Obama ordonnera un veto, non pas parce qu’il aime Israël, mais parce que les États-Unis ont besoin d’Israël pour le renseignement et la coopération militaire.

Indépendamment des besoins, Obama a toutes les raisons d’appliquer son droit de veto et d’expédier une bonne gifle dans la face d’Abbas qui poignarde le président et le secrétaire d’Etat américain John Kerry dans le dos en se débarrassant de Washington qui lui a servi de courtier entre les puissances du Moyen-Orient.

Alors pourquoi Abbas envisage-t-il même de présenter à nouveau une résolution? S’il tente d’afficher ou de dépeindre Obama comme pro-israélien, il en payera un lourd tribut.

Les États-Unis n’ont plus le pouvoir qu’ils avaient jadis, mais ils ne veulent pas pour autant  être traité comme le maillon faible. Les américains réagissent vite lorsque le Premier ministre Benyamin Netanyahu gronde le président Obama et encore plus si l’Autorité palestinienne lui dit d’aller se faire voir.

Le Congrès, qui est beaucoup plus pro-sioniste que Barack Obama, voudrait très probablement faire payer à Abbas une amende de 500 M $ en suspendant l’aide annuelle à Ramallah.

Cela vient en plus des 128 millions de dollars en recettes fiscales de décembre pour l’Autorité palestinienne qu’Israël bloque en représailles de la demande d’Abbas de rejoindre la Cour pénale internationale, pour y poursuivre Israël pour crimes de guerre – et où il peut être également poursuivi pour les mêmes raisons.

Et comme si cela ne suffit pas comme reculade diplomatique arabe, Erekat a tiré sur autre manette pour faire machine arrière.

Il a dit au Yediot Acharonot que les dirigeants de Autorité palestinienne vont bientôt se rencontrer pour discuter d’une proposition au Premier ministre Benyamin Netanyahu de prendre le contrôle de Gaza, la Judée et la Samarie.

Selon Erekat, « Netanyahu est en train de détruire l’Autorité palestinienne. Quelle autorité a-t-il laissé? La population israélienne ne nous voit plus et c’est un problème »

L’Autorité palestinienne n’a jamais pris la responsabilité de quoi que ce soit, même pas des attaques terroristes qu’elle promeut.

Comme les vieux généraux arabes en guerre avec Israël et qui avaient l’habitude de déclarer qu’ils étaient victorieux tout en évacuant leurs armées, Abbas a déclaré dimanche que l’Autorité palestinienne n’a pas échoué à l’ONU.

Alors, qui a échoué?

L’Organisation des Nations Unies, bien sûr, à savoir : « Nous n’avons pas échoué. Le Conseil de sécurité nous a fait échouer. Nous retournerons au Conseil de sécurité. Pourquoi pas? « 

En effet, pourquoi pas?

Les États-Unis opposeront leur veto à une résolution appelant à un état sous Autorité palestinienne quand dans le même temps Erekat dira que l’Autorité palestinienne peut être dissoute.

Et puis quoi? Est-ce qu’Israël va se mettre sur les bras la direction d’une population qui ne veut pas de la gouvernance de la Jordanie, d’Israël ou de l’Autorité palestinienne?

Pas du tout.

Comme le Dr Mordechai Kedar l’a écrit il y a des années, l’Autorité palestinienne va se désintégrer en plusieurs États-nations fondées davantage sur des affiliations tribales – Hébron, Jénine, Jéricho, Tulkarem, Kalkilya, Gaza et Ramallah.

C’est une solution gagnant-gagnant, et Abbas pourra continuer à parler avec Kerry de reprise du processus de paix.

Tzvi Ben-Gedalyahuhttp://www.jewishpress.com/

Traduction Europe Israël
© Copyright Europe Israël – reproduction autorisée avec mention de la source et lien actif

 







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Abbas soumettrait à nouveau la Résolution aux Nations Unies pendant qu’Erekat évoquerait le démantèlement de l’AP

    1. Sitbon

      l’Amérique, c’est comme l’empire romain qui disait « Rome d’abord »
      il peut se passer beaucoup de choses pendant les deux années restantes à Obama, qui n’est plus à une erreur près.
      à ce sujet, les Tunisiens (Juifs, bien sûr) l’appellent  » o.bamout »

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap