toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

70 ans après la libération d’Auschwitz, les juifs luttent encore pour la survie en Israël


70 ans après la libération d’Auschwitz, les juifs luttent encore pour la survie en Israël

 

 

Le 70e anniversaire des libérations d’Auschwitz et de la victoire sur le nazisme constitue un grand moment de mémoire partagée qui réunit tous le juifs dans le monde.

Le musée du camp d’Auschwitz-Birkenau, dans le sud de la Pologne, accueillera ce mardi 1400  survivants qui ont fait le déplacement.

Cet anniversaire sera vraisemblablement le dernier de cette nature à bénéficier de la présence des ultimes témoins. C’est pourquoi il sera placé sous le signe de la transmission aux générations nouvelles.

« C’est un dernier anniversaire rond, célébré en présence d’un groupe important de survivants », a affirmé le directeur du musée Piotr Cywinski.

« C’est leur voix qui porte la mise en garde la plus forte contre notre capacité de pratiquer l’humiliation, la haine et le génocide. Bientôt, ce sera à nous, les générations de l’après-guerre, de transmettre cet enseignement terrible et les leçons accablantes qui en découlent », a-t-il poursuivi dans une déclaration sur le site internet du musée.

Plus qu’un 1 million de personnes sont mortes dans le camp par les nazis.

D’autres commémorations seront organisées par le Congrès européen juif à Prague et sur le site de l’ancien camp nazi de Terezin (Theresienstadt).

 

 

L’Holocauste nous rappelle le courage et la détermination de vivre pour le peule juif dont la moitié a été « éliminée », réduite en esclavage puis cendres à Auschwitz. Aujourd’hui des gens ignobles veulent encore l’extermination pure et simple des populations juives.
Il est de notre devoir d’être, en ces temps de commémoration de témoigner notre profonde reconnaissance au peuple juif et l’existence même d’Israël, qui traduit la victoire du bien sur le mal.

Notre hommage s’étend bien évidemment aussi à toutes les victimes du terrorisme en Israël. Toute la violence que les Palestiniens font aux Israéliens éveille parmi les Juifs les peurs de la Shoah.

 

La Shoah qui est l’assassinat et le crime terrible contre 6 millions d’innocents a encore aujourd’hui un impact sur tous les citoyens d’Israël. Heureusement qu’une partie du monde civilisé comprend aujourd’hui le réflexe de défense des Juifs, qui leur vient de ce génocide affreux.

 

Le conflit avec les Palestiniens ne sera définitivement dépassé que le jour où chaque  les populations arabes reconnaîtront pleinement cette souffrance causée aux Juifs par la Shoah.

 

Aujourd’hui c’est Tsahal, l’armée de la défense du peule Juif, qui se bat contre un ennemi vicieux et sans scrupule qui veut arracher la vie aux juifs en Israël. Tsahal représente aujourd’hui ces protecteurs manquants, cet esprit de résistance éteint lors de la Seconde Guerre mondiale.

 

Depuis les frontières nord avec le Liban jusqu’aux frontières sud avec le désert égyptien et depuis la Mer Méditerranéenne jusqu’à l’accès à Arava, qu’ils soient sur terre, dans les airs ou sur la mer, la mission principale de l’armée israélienne reste la même : protéger la vie des israéliens et défendre l’État d’Israël.

L’an dernier seulement ce sont 73 soldats israéliens qui sont mort en service actif (67 lors de l’opération Bordure Protectrice), trois dans un incident de tirs croisés à la frontière de Gaza et un poignardé à Tel-Aviv. A cela il faut aussi ajouter 115 soldats qui ont été gravement blessés et sont toujours sous traitement aujourd’hui.

Ces guerriers de la nation juive assurent la protection d’Israël, sur le front, sur les frontières et répondent toujours présents à l’appel du devoir. Ces soldats, comme ceux qui les précédent et qui ont sacrifié leur vie, pour Israël, resteront à tout jamais gravés dans nos mémoires.

 

Hommage aux valeureux guerriers de la nation.

Reproduction autorisée avec la mention suivante:
© Souhail Ftouh pour Europe Israël





Avocat tunisien, auteur de nombreux articles et spécialiste des questions du Proche-Orient.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “70 ans après la libération d’Auschwitz, les juifs luttent encore pour la survie en Israël

    1. abraham

      Souffrance indicible
      Gilbert Abraham BRAMI

      Alors, que nous vivions dans les ténèbres, dans les larmes, le sang et les clameurs d’épouvante. Entourez de nos morts, nous n’entendîmes que le vide de l’absence et le silence de l’indifférence. (De nos frères chrétiens et musulmans)
      Ce monstre déchaîné et terrifiant du paganisme primaire sorti tout droit de l’Apocalypse, que le christianisme avait lui-même consacré en jouant à l’apprenti sorcier.
      Le triomphe éphémère de la bête immonde impose l’image de la matière animale déchaînée dans l’homme, aboutissant à ce monstre du despotisme, qui foule tout à ses pieds et inflige à l’Humanité stupéfaite le règne du plus implacable destin par sa hideuse apothéose.
      Le silence assourdissant de l‘humanité face aux atrocités perpétrées par la bête ignominieuse pendant la plus grande tragédie de l’humanité ou l’Antéchrist sévissait où le monstre hideux du paganisme le plus bestiale avait resurgi du fond des abîmes pour faucher les âmes devant les portes du sanctuaire de Dieu.
      Ce n’est pas sur les tombes où près des ossements que nous avons retrouvé nos morts. Ils sont partis en volutes de fumée en compagnie de nuages blancs qui faisaient une danse macabre sous le ciel noir de l’obscurantisme. Ce n’est pas là qu’ils nous attendent, ils sont dans chacun de nous dans le souvenir de tous et de chacun. Si, il faut pardonner ; Il ne faut pas oublier. La mort des nôtres, est comme une blessure mal guérie. Elle saigne à chaque agression verbale ou physique produite par ce sous-monde ; Nous n’y pouvons rien. Nos mort nous ont nourris, non pas de haine, ni de rancœur, mais d’une énergie que rien ne pourra briser. Maintenant, dit le père à ses fils et filles de quoi auriez-vous peur ?

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap