Trois suspects de deux agressions à caractère antisémite à Créteil (Val-de-Marne) ont été mis en examen, mercredi soir, par un juge d’instruction.

Les deux premiers pour «viol en réunion», «vol avec armes», séquestration et extorsion suivie de violences en «raison de l’appartenance à une religion», et le troisième comme complice du braquage.

Le procureur de la République a en effet relié dans un même dossier deux scènes de violences commises le 10 novembre chez un retraité de 70 ans, puis le 1er décembre au domicile d’une famille juive.

Dans les deux cas, ces trois garçons âgés de 20 ans et de 18 ans, «deux Blacks et un Nord-Africain connus pour vols, violences et trafic de stups», selon un enquêteur, ont fait un raccourci antisémite pour choisir leur cible, «tu es juif, donc tu as de l’argent», ce qui témoigne «d’un antisémitisme basique, primaire, idiot».

Ils s’appellent Ladji, Yacine et Omar et habitent tous dans le même périmètre à Créteil, à moins de 200 m de leurs victimes, ou dans la ville voisine de Bonneuil-sur-Marne.

Lundi, vers 16 heures, la brigade anticriminalité de Créteil a aperçu les trois suspects dans une voiture garée à Bonneuil-sur-Marne. Deux ont été arrêtés sur le champ avec les bijoux volés le midi chez la famille juive et placés en garde à vue. Le troisième, un garçon de 18 ans d’origine africaine, de Créteil, s’est enfui puis rendu le lendemain au commissariat. L’un d’entre eux habite une rue adjacente à celle où le couple a été ligoté, menacé, cambriolé, et la jeune femme violée. Le juge d’instruction de Créteil devait les mettre en examen pour «vol avec arme, extorsion accompagnée de violences et à raison de l’appartenance religieuse de la victime, séquestration et viol en réunion», et «association de malfaiteurs». Le dossier vise aussi des «violences en réunion sur une personne vulnérable et à raison de l’appartenance religieuse de la victime» pour l’agression du vieil homme. Le parquet a requis l’incarcération pour les trois.

 

Les actes racistes, xénophobes et antisémites (CNCDH)

La population juive représente 1% de la population française et subit à elle seule près de 50% des actes racistes.

 

Source