toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

[Vidéo] Vanessa habitante de Créteil: « J’apprends à mes enfants à ne pas crier sur les toits qu’ils sont juifs »


[Vidéo] Vanessa habitante de Créteil: « J’apprends à mes enfants à ne pas crier sur les toits qu’ils sont juifs »

Après l’agression antisémite qui s’est déroulée  Créteil, les visages étaient tendus, hier, autour du lac, où les membres de la communauté juive — l’une des plus importantes de France avec 18 000 personnes — aiment à se retrouver en famille, autour d’un plat de fritures, d’une pizza ou de sushis 100 % casher.

« Je ne me sens pas visé personnellement, mais en tant que communauté, juge Jean-Claude, 71 ans. Les actes racistes dont on entend parler, comme à Bruxelles ou à Créteil sont récurrents, mais j’ai l’impression qu’ils s’accentuent. »

cette nouvelle agression antisémite fait froid dans le dos !  C’est de la barbarie !

« Il y a un gros ressentiment, car on a l’impression que ces actes sont totalement impunis, pointe Patrick, 35 ans, qui vit à Sarcelles (Val-d’Oise) et gère ici un snack-restaurant. Depuis l’affaire Merah, le gouvernement réalise qu’il y a des kamikazes en France mais ne fait rien ! Le problème, c’est l’amalgame fait par certains entre le conflit israélo-palestinien et la communauté juive de France. Ils importent des tensions qu’il n’y avait pas avant. Résultat, les gens ne se sentent plus en sécurité ici, et beaucoup veulent partir. »

Cette tentation de l’alyah, le départ en Israël, il n’est pas le seul à y songer. Samuel, 22 ans, va franchir le pas. « J’ai décidé d’aller m’installer en Israël. C’est la goutte d’eau, confie le jeune homme. Il y a une montée de l’antisémitisme sur tout le territoire. On ne s’apitoie pas sur notre sort, mais je pense que l’avenir des juifs ne se fera plus en France. »

« A Créteil, ça a toujours été calme jusque là mais cette nouvelle agression antisémite fait froid dans le dos ! C’est de la barbarie !», explique David, 37 ans. Son épouse, Vanessa, 37 ans est très inquiète : « J’apprends à mes enfants à ne pas crier sur les toits qu’ils sont juifs, et on évite de porter la kippa dans la rue. »

« J’apprends à mes enfants à ne pas crier sur les toits qu’ils sont juifs, et on évite de porter la kippa dans la rue. »

Plus loin, un couple attablé en terrasse, a fait le déplacement d’Yerres (Essonne) pour pouvoir manger casher. « Mon ressenti, c’est qu’il y a des fous partout, lâche Agnès, 55 ans. Bien sûr, il y a toujours de l’émotion après ce type d’événements, mais il faut garder les pieds sur terre et ne pas tomber dans la psychose. Je porte fièrement l’étoile de David au cou, mais je ne suis pas prise pour cible pour autant. »

Deux jours après l’agression d’un jeune couple lors d’un cambriolage à Créteil, deux hommes ont été mis en examen mercredi 3 décembre pour « viol en réunion »« vol avec armes », séquestration et extorsion suivie de violences en « raison de l’appartenance à une religion », a indiqué le parquet du Val-de-Marne. Un troisième homme a également été mis en examen comme complice, pour sa participation au repérage des lieux.

Ces hommes sont soupçonnés d’avoir séquestré le couple, violé la jeune femme, et cambriolé l’appartement qu’ils occupent à Créteil. « Cagoulés, gantés et munis d’armes de poing », les agresseurs sont entrés vers midi dans l’appartement, propriété des parents du jeune homme, et auraient exigé « argent, cartes bancaires et bijoux » au couple, ligoté dans le salon. Le parquet de Créteil, commune du Val-de-Marne qui compte la plus importante communauté juive d’Ile-de-France, précise que les agresseurs ont fait « explicitement référence à la religion, vraie ou supposée », du couple.

Interview du frère d’une des victimes:


Couple agressé à Créteil: témoignage du frère d… par lemondefr

© Europe Israël





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “[Vidéo] Vanessa habitante de Créteil: « J’apprends à mes enfants à ne pas crier sur les toits qu’ils sont juifs »

    1. goldberg Raymond

      Plutôt que d’apprendre a vos enfants a ne pas crié sur tous les toits qu’ils sont Juifs faite votre Aliyah quitté ce pays que les rouges en ont un maudit pays

    2. FEYRIT

      Avec 18 000 juifs à Créteil ils devraient pouvoir se défendre… voir se venger. Et que font-ils : ils se barrent,
      ce que souhaitent leurs adversaires !

    3. Cyrano

      Je ne me souviens plus du titre du film arabe en question mais il était fait mention d’un proverbe arabe qui dit :  » Un pays sans juif, c’est comme un tribunal sans témoin. « 

    4. Pablo

      Il est trop facile ce réflexe quasi spontané de dire :  » je me barre  » !
      Si l’on se montrait plus répressif envers cette racaille, soyez assurés que toutes les formes de délinquance diminueraient sensiblement !
      Que l’on soit Juif ou pas, attendons donc des jours meilleurs, ceux qui nous changeront de ce climat délétère .

    5. MARIE ANNE

      l’été dernier j’ai été interpellée par une situation allant dans le même sens que ces témoignages.
      a l’aéroport de Miami où il y a une communauté juive conséquente, une famille juive avec le père portant la kippa et qui semblait assez religieux attendait le même avion que nous à destination de Paris.
      Le voyage se passe et à l’arrivée à Paris ce monsieur ne portait plus sa kippa. Pourquoi ? je n’ai pas osé lui poser la question mais notre réflexion première a été « il a peur ou ne veut pas se faire remarquer ». Quel dommage si tel est le cas.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap