toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

« OSLO » ou la catastrophe idéologique, par Vic Rosenthal


« OSLO » ou la catastrophe idéologique, par Vic Rosenthal

Beaucoup d’entre vous ont aimé le post du 12/12 « Qui cela concerne ? »*, probablement parce que vous en avez eu plus qu’assez de la dangereuse absurdité qu’est devenue la (pseudo) sagesse conventionnelle sur Israël en Occident. Les politiciens et les journalistes occidentaux ont adopté le récit arabe, qui dépeint Israël comme la cause de ses conflits et sa création comme une sorte de péché originel. Inutile de dire, le seul « remède » acceptable serait de découper et d’affaiblir Israël afin de plus facilement l’engloutir.

Il est facile de dire que ces Etats sont corrompus et cèdent au chantage de nos ennemis, de peur, ou par proxénétisme vis-à-vis de leurs populations musulmanes, ou endoctrinés par des universitaires de Gauche tout aussi corrompus.

Toutes ces choses sont vraies, mais il y a une autre raison pour laquelle, tant en Europe qu’aux États-Unis, beaucoup ont adopté une contre-histoire, contrefactuelle et immorale considérée comme parole «  d’Evangile ».

Dans une large mesure Israël est aussi responsable d’inverser son propre récit, et je pense que nous pouvons pointer vers un événement particulier qui a marqué un tournant.

Le 13 Septembre 1993, le Premier Ministre Rabin a signé la « Déclaration de principes sur des arrangements d’auto-gouvernance intérimaire » avec Yasser Arafat, ainsi qu’avec Bill Clinton : les soi-disants « Accords d’Oslo ».

J’ai soutenu que c’était la plus grande erreur – s’élevant au niveau de la négligence criminelle – jamais réalisée par un quelconque gouvernement israélien.

D’un point de vue stratégique, il a élevé l’OLP, une organisation terroriste moribonde, à un rang de pseudo-gouvernement, avec un territoire, une armée, et une légitimité lui permettant de recevoir des subventions massives (y compris des armes et une formation pour son armée) de l’Ouest.

Ces « Accords » ont permis aux hommes armés de l’OLP en exil qui étaient isolés à Tunis de se déplacer au cœur de la terre d’Israël d’où ils pouvaient, et ils l’ont fait, commettre des frappes sur les habitants juifs.

Les « Accords d’Oslo » ont conduit directement à de nombreuses attaques terroristes, aboutissant à la deuxième « Intifada », au cours de laquelle plus de mille Juifs israéliens ont été assassinés (et des milliers d’autres blessés !) par des terroristes arabes palestiniens.

La vague d’assassinats sanglants est en passe en ce moment d’être relayée par le « système éducatif », et l’incitation commencée par Arafat est poursuivie par son successeur, Mahmoud Abbas.

Quelqu’un m’a dit récemment « c’est vrai, mais il fallait essayer ».

Je suis en désaccord : Je l’ai appelé « négligence criminelle » parce qu’en 1993, nous savions exactement qui et ce qu’Yasser Arafat et l’OLP étaient.

Si jamais il y avait eu un cas que les juristes appellent « nul ne devait l’ignorer », c’étaient bien eux. (Permettez-moi de noter que je ne mets plus de critiques sur Rabin. Il était à la fois pris de court par les « architectes d’Oslo », Yossi Beilin et Shimon Peres, que par les pressions de Clinton. Mais ceci est une autre histoire).

Ce qui est également important et souvent ignoré ce sont les dommages psychologiques et idéologiques faits par « Oslo ». Il ne comprend pas moins la fausse narration arabe adoptée par Israël.

Le préambule de l’accord se lit comme suit :

Le gouvernement de l’État d’Israël et l’équipe de l’OLP (dans la délégation jordano-palestinienne à la Conférence de paix au Moyen-Orient), la « délégation palestinienne », représentant le « peuple palestinien », d’accord sur le fait qu’il est temps de mettre un terme à des décennies de confrontation et de conflit, reconnaissent leurs mutuels droits légitimes et politiques, et s’efforceront de vivre dans la coexistence pacifique et la dignité et la sécurité mutuelle et de parvenir à un règlement de paix juste, durable et global et à la réconciliation historique à travers le processus politique convenu …

En d’autres termes, il y a un « peuple palestinien » dont le représentant est l’OLP et il a des « droits légitimes et politiques ».

Ce sont des gens qui auraient été privés de leurs droits (par Israël), et ils mériteraient réparation.

Notez que cela ne signifie pas seulement que les Arabes ont des droits de l’homme, ce qui est vrai, mais cela ils sont insignifiants.

Cela ne signifie pas que les Arabes vivant sous autorité israélienne devraient avoir des droits civils, ce qui est plus important, mais toujours raisonnable.

Cela signifie que les « Palestiniens », en tant que peuple, ont des droits politiques à la terre d’Israël.

En un seul coup, nous avons abandonné les principes du Mandat britannique, qui a conservé le terrain en fiducie pour le foyer national du peuple juif et pour aucun autre.

Nous avons accepté l’autodéfinition des Arabes palestiniens comme un peuple avec une créance sur la terre, qui doit être résolu dans une « juste » manière.

Ils ne sont plus les Arabes (dont beaucoup étaient des immigrants récents de la Syrie ou de l’Egypte) qui sont arrivés pour vivre dans la région en 1948, mais un peuple distinct avec un droit égal au nôtre à l’autodétermination !

Bien sûr, leur autodétermination a été définie (par eux) comme étant incompatible avec la nôtre, et donc l’argument fait que la création d’Israël était un « acte injuste ».

Les post-colonialistes universitaires vont plus loin et définissent les arabes-palestiniens comme des personnes colonisées, ce qui implique qu’ils obtiennent de nous tuer à la poursuite de leurs « droits légitimes » et nous, nous n’arrivons pas à nous défendre.

Et depuis 1993, nous avons été d’accord avec la plupart de ce scénario !

Même notre gouvernement du Likoud tient le discours qu’il devrait y avoir une « solution à deux Etats », mais avec différentes mises en garde visant à l’empêcher de détruire Israël.

Tout, cependant, n’est pas perdu. L’OLP a violé les « Accords d’Oslo » de multiples façons, y compris par le terrorisme, l’incitation, l’échec d’éduquer à la paix, et – d’une manière fondamentale – en cherchant unilatéralement la reconnaissance de l’ONU sans un accord avec Israël. De cette façon, elle s’attend à obtenir tout ce qu’elle veut sans rien donner en retour.

Cela donne à Israël la possibilité de déclarer que les « Accords d’Oslo » sont nuls et non avenus.

Mais en même temps, il devrait émettre une déclaration de principes qui contredit les idées fausses de l’idéologie d’Oslo. Il faut ré-énoncer les principes inclus dans le Mandat britannique, et faire savoir clairement que nous ne reconnaissons pas une nationalité « palestinienne » avec un droit à l’autodétermination à la terre d’Israël !

Cela signifie qu’Israël devrait annexer toute la Judée et la Samarie !

Il n’exclut pas de céder des terres à la Jordanie, par exemple, ou la création de régions autonomes arabes.

Mais cela signifie qu’Israël n’est pas tenu de permettre l’établissement d’un Etat terroriste palestinien souverain sur sa frontière orientale !





Psychosociologue, consultant sur les questions de conflits, crises, violences et débriefing dans tous les secteurs où ces problèmes se posent.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “« OSLO » ou la catastrophe idéologique, par Vic Rosenthal

    1. Tamara

      Ce n’est plus d’actualité et la faute incombe aux palestinistes , toujours aussi dans le mensonge et dans la haine!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    2. Akerman Michel Netanya

      Les élections c’est dans trois mois et c’est largement suffisant pour savoir qui parmi les candidats ou partis aura le courage de déclarer les calamiteux et suicidaires accords d’Oslo nul et non avenus puisqu’il sont violés depuis leur signature par les arabes de Judée, Samarie et Jérusalem. Ce n’est plus aux nations de décider ce qui est bon pour nous ! Hag Hanoucca Saméah !

    3. Charles DALGER

      L’outrance de mon vocabulaire, est dérisoire, par rapport aux vrais malheurs engendrés par cette « négligence criminelle », si justement qualifiée par l’auteur de l’article.

      Lors de la première vague de terreur nazislamiste, directement consécutive à la « malédiction d’Oslo », beaucoup d’Israéliens et de Juifs d’exil, crurent bêtement, qu’il s’agissait des derniers soubresauts des « extrémistes arabes ». A ce moment là, la ploutocratie dictatoriale européenne n’avait pas encore pris ouvertement partie en faveur des déchets nazislamistes.

      Mais dès les premiers attentats de la deuxième vague de violence, au début de l’automne 2000, l’écrasante majorité des Israéliens et des Juifs comprirent qui étaient vraiment les déchets, que les déjections maudites israéliennes avaient érigées au rang d’entité politique.

      Tant et si bien, que le flan puant, pourtant ex commandant en chef de la glorieuse Tsahal, alors chef du gouvernement, et ses mollusques ministres, dont l’un des pires, aux affaires étrangères, ne réagirent qu’avec de vaines paroles se voulant martiales, aux assassinats quotidiens d’Israéliens.

      Derrière la France, pour une fois leader, la plupart des pays de l’Union Européenne, choisirent alors de soutenir sans réserve les nazislamistes. C’est parce que la propagande européenne les qualifiait de « combattants », « activistes », voire « résistants », mais jamais « terroristes », ou « assassins », que depuis je les appelle « déchets ». Car la malédiction d’Oslo sévit aussi en France. En effet, jamais Israël ne fut aussi piteusement représenté en France, que dans la période allant de l’automne 2000, à 2012. Le pompon revenant sans conteste à l’ectoplasme BARNAVI.

      Suite à l’élection d’Arik SHARON, cette erreur « diplomatique » alla jusqu’à épancher son chagrin dans le plus immonde porte parole des déchets en francekipu,

      Et le comble, tous ceux Juifs, mais aussi non Juifs, qui osaient critiquer la malédiction d’Oslo et les Israéliens qui la perpétuaient, tous ceux là, dont je fus, étaient traités « d’extrémistes de droite », de « racistes », etc. par les complices alterjuifs en France, des vermines gauchistes israéliennes.

      En tous cas, les observateurs attentifs et honnêtes, constatent que depuis la situation politique du monde a évolué en profondeur. Contre la volonté d’une large partie des populations des pays le composant, le monde occidental qui résista au nazisme et au communisme, se soumet au totalitarisme musulman. Soumis à la même propagande que les européens, les Américains ont réélu un squatteur musulman qui n’a que la volonté de détruire la puissance des USA. Si dans le prolongement des vieilles alliances, la Russie, et surtout la Chine, ont encore officiellement des discours favorables aux nazislamistes, le temps de la guerre froide est révolu. Ces deux super puissances connaissent en interne des agitations « chariatiques ». Et c’est avec admiration et surtout jalousie, que nous voyons comment elles matent l’engeance islamiste, dès qu’elle se manifeste.

      Donc, peu importe qui les élections israéliennes désigneront. D’évidence, le pilote n’est plus dans l’avion. Il est dans la tour de contrôle, très, très au-dessus… Quant à ceux, surtout en occident, qui rêvent d’en finir définitivement avec Israël et les Juifs, le prophète Malachie nous décrit en détail ce qu’il leurs adviendra, dans la haftara lue à Souccoth.

      Mysticisme dira-t-on ? La preuve que non, jamais on a autant détruit de déchets nazislamistes que depuis que les occidentaux les arment. Le plus kiffant, c’est bien sûr qu’ils s’entre-détruisent de bon cœur, avec fougue et allégresse. Alors, y a-t-il encore des attardés inquiétés par les votes des élus français ?

      Plus sérieusement, la boutade de Louis CHAGNON devrait devenir une réalité dans moins de deux décennies. Traîné au tribunal pour avoir appris à ses élèves, les massacres de Juifs commis par l’inventeur de l’islam, ce prof d’histoire français, dit dans une interview à Israël Magazine, qu’un jour, les arabes auraient les armes nucléaires, parce qu’ils les prendraient dans les arsenaux européens. Mais même de ça, il ne faut pas avoir peur. Ne serait-ce que parce que d’ici là, ces bombes seront rouillées, enfin,hors service quoi. Entre autres, parce que les ingénieurs juifs auront quitté le pays depuis longtemps.

      Mais bon, Europe-Israël n’est pas inféodé au crif, ou au bné brith. Donc Europe-Israël parlera du petit parti Otsma LéIsraël, du docteur Michaël BEN ARI. Car malgré l’occultation de la propagande gauchiste israélienne, pire encore que celle qui sévit en Europe, il existe plus que jamais, un camp patriotique en Israël. Ce n’est plus le Likoud qui représente ce camp. Ce n’est pas plus Israël Beiténou, Ce mouvement patriotique est principalement incarné par le petit parti Otsma LéIsraël.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap