toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Netanyahou face aux ennemis d’Israël, par Guy Millière


Netanyahou face aux ennemis d’Israël, par Guy Millière

Israël entre donc en campagne électorale, moins de deux ans après les dernières élections.

Une large part des médias israéliens sont vecteurs d’une hostilité à Binyamin Netanyahou, et imprégnés de l’espoir qu’il sera battu. Des dossiers accusateurs vont sans aucun doute se multiplier. La gauche israélienne va faire feu de tout bois et elle a d’ailleurs commencé ses grandes manœuvres. Les médias occidentaux ne seront pas en reste, les dirigeants politiques européens et américains non plus. On réfléchit ouvertement à la Maison Blanche à la façon dont il serait possible de déstabiliser le Premier ministre israélien, et de parvenir à un résultat qu’il a été impossible d’obtenir depuis janvier 2009 et l’arrivée de Barack Obama au pouvoir. Un projet de sanctions contre Israël semble être à l’étude, et ceux qui soutiennent ce projet disent que, dans le passé, il a été possible de « tordre le bras » à Israël et de faire tomber un Premier ministre. Nombre sont ceux, dans l’entourage d’Obama, qui répondent que cette fois, quelles que soient les manœuvres américaines, la torsion du bras ne fonctionnerait pas et la chute ne serait pas an rendez-vous.

De fait, l’électorat israélien a glissé peu à peu, au cours des vingt dernières années, vers la droite de l’échiquier politique. La gauche semble forte encore, mais durablement minoritaire. Pour l’être un peu moins, elle a contribué à l’émanation de partis centristes dont la durée de vie a été assez éphémère. Lors des dernières élections, deux partis de ce type ont fait leur émergence : Hatnua de Tzipi Livni, qui ne se sauvera de la disparition totale qu’en se dirigeant vers une fusion aux allures d’opération de sauvetage avec les Travaillistes, et Yesh Atid, de Yair Lapid, qui ne se porte pas très bien, malgré l’arrogante prétention de ce dernier à vouloir devenir le prochain chef du gouvernement. Le précédent parti centriste, Kadima, fut puissant : le temps d’un désastre, le retrait de Gaza. Il n’en reste plus rien ou presque. Il n’en restera plus rien du tout bientôt. Le glissement vers le centre d’Avigdor Liberman (et le fait qu’il ait été le chef de file de l’attaque contre le quotidien conservateur Israel Hayom) risque de lui coûter cher. Tout cela n’empêche pas un transfuge du Likoud, Moshe Kahlon, de vouloir faire un petit tour du côté du centre aujourd’hui : semble-t-il au côté de Liberman.

Ce glissement vers la droite est un mystère pour nombre d’observateurs, une source de consternation pour nombres de soutiens factices d’Israël, et une source de détestation anti-israélienne de plus pour les ennemis d’Israël.

Le mystère auquel nombre d’observateurs semblent confrontés n’en est pas un : la majorité du peuple israélien veut la paix, mais pas le suicide, et cette majorité discerne dès lors qu’il n’y a strictement rien à attendre de la part des dirigeants « palestiniens », sinon des mensonges, des perfidies, des meurtres, des attentats et des mauvais coups. Elle discerne dès lors que le discours de la droite est plus lucide que celui de la gauche, qui semble déconnectée de la réalité, voire dangereusement délirante.

La consternation des soutiens factices d’Israël montre qu’ils sont effectivement des soutiens factices : comment peut-on prétendre soutenir Israël en imaginant qu’on comprend mieux la situation d’Israël que les habitants d’Israël eux-mêmes et en tenant des discours aussi déconnectés de la réalité que la gauche israélienne ?

La détestation des ennemis d’Israël ne peut qu’être plus grande lorsqu’Israël est dirigé par des gens qui résistent aux tentatives de détruire Israël que lorsqu’Israël est dirigé par des idiots utiles qui semblent téléguidés par les ennemis d’Israël eux-mêmes.

Il est dès lors vraisemblable que Binyamin Netanyahou sera reconduit une nouvelle fois dans ses fonctions de Premier Ministre.

Il est vraisemblable qu’en dissolvant la Knesset, il a surtout voulu se débarrasser des éléments « centristes » de sa coalition, qui vont se retrouver dans l’opposition, à côté de la gauche et de l’extrême-gauche.

Il est vraisemblable que le prochain gouvernement israélien repose sur une majorité constituée du Likoud, du parti HaBayit HaYehudi de Naftali Bennett, et des partis religieux.

Ce gouvernement, on peut le penser, sera à même d’être ce qu’il devra être : un gouvernement de combat, et, au vu de la situation régionale et des manœuvres « palestiniennes », un gouvernement de combat est nécessaire.

Ce gouvernement ne plaira pas du tout aux ennemis et aux soutiens factices d’Israël. Il ne plaira pas du tout non plus aux dirigeants politiques et aux tenants des grands médias européens et américains. Mais il ne sera pas constitué pour plaire à tous ces gens, mais pour assurer la défense, la sécurité et la prospérité d’Israël.

Et je suis certain qu’il y parviendra aussi bien que possible dans les circonstances présentes.

J’ajouterai, à l’attention de ceux qui diraient que Binyamin Netanyahou n’a pas de bilan à présenter, qu’ils se trompent.

Avoir résisté aux manœuvres de l’administration Obama depuis six ans a demandé une intelligence diplomatique et une ténacité rares. Netanyahou a aussi libéralisé l’économie israélienne et a permis d’en faire pleinement le « pays start up ».

J’aurais, en tant qu’ami d’Israël souhaité que la libéralisation soit plus poussée encore, mais le pays vient d’un long passé socialiste dont les conséquences ne peuvent s’effacer aussi vite.

J’aimerais que l’immobilier soit libéralisé et donc moins cher, mais le fait qu’il y ait beaucoup de demandes et pas assez d’offres a des conséquences. Libérer l’offre impliquerait de pouvoir construire davantage, en Judée-Samarie, par exemple.

J’aimerais qu’il y ait moins de dépenses militaires, donc moins de taxes, et à terme, moins de pauvreté, mais Israël ne peut baisser la garde, c’est une évidence, et si le monde occidental cessait de subventionner le djihadisme « palestinien », ce serait une contribution positive : mais le monde occidental continuera de subventionner le djihadisme « palestinien ».

J’aimerais qu’Israël en finisse avec le danger nucléaire iranien, mais Obama n’a, sur ce point, cessé de trahir Israël.

J’aimerais qu’une annexion de l’essentiel de la Judée-Samarie s’opère, façon Naftali Bennett, ou façon Caroline Glick, voire façon Martin Sherman, mais avec un Président tel qu’Obama, les circonstances n’étaient sans doute pas propices.

J’aurais aimé que Binyamin Netanyahou ne mette pas le doigt dans l’engrenage de la « solution à deux Etats ». Mais je sais que l’Autorité Palestinienne ne renoncera pas au retour des « réfugiés » et ne reconnaîtra pas Israël en tant qu’Etat juif. Dès lors, l’engrenage n’avancera pas. Malgré les votes de parlements en Europe.

Chaque critique que je pourrais adresser à Binyamin Netanyahou tombe sitôt je l’examine.

Binyamin Netanyahou a contre lui la gauche israélienne, les médias israéliens, les ennemis et les soutiens factices d’Israël, les dirigeants politiques et les tenants des grands médias européens et américains. Cela fait beaucoup de monde. Et il tient. Lorsqu’il parle, je lui trouve des accents d’homme d’Etat qui le placent à mes yeux à la hauteur d’un Winston Churchill. Je l’ai déjà dit. Je tenais à le redire et à lui rendre hommage une fois encore.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Guy Millière pour Dreuz.info.







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 21 thoughts on “Netanyahou face aux ennemis d’Israël, par Guy Millière

    1. Laurence

      Trés juste

      Pour de ce qui est de la solution à 2 états , il n’ya pas de solutions
      Mais comme vous le dites tres justement les palos ne sont pas pret à reconnaitre l’Etat Juif

      Alors …

    2. yoniii

      hi

      NOUS SOMMES EN GUERRE
      DANS UNE 3E GUERRE MONDIALE GENOCIDAIRE ET RELIGIEUSE

      LE MONDE LIBRE CONTRE L ISLAMOFASCHISME ET LEURS DHIMMIPHIE DE SERVICE

      ET POUR CELA 2 SOLUTIONS

      LA LIVRER ET VAINCRE

      OU

      MOURRIRE

      B

      et il ne faut ce faire d’illusion les arme de destruction massive seront employé , bacteriologique , chimique et nucleaire

      il faudra ecraser l’islamofaschisme genocidaire de civlisayion non muzz

      sinon c’est liu qui nous aneantira

      il n’y a pas de demi mesure avec ceux qui reve de votre aneantissment totale

      hitler a etait defait par les armes , pas par les belles paroles

      by

    3. Belhamou

      Mr Milliere je vous remercie et partage intégralement la vision qui est la votre. Israel résiste aux pressions qu’il subit pressions de parlements étrangers dans l’UE et surtout en Amérique avec Obama se President parvenu au pouvoir par une sorte de putsch. Nettanyahou quand bien même s’est pris le pied dans le tapis avec l’idiotie de 2 etats pour 2 peuples, mais à aussi pris l’habitude de piétineur devant Gaza, il est le seul à pouvoir tenir en respect l’environnement d’Israel …donc il faut absolument qu’il prenne le pouvoir en y restant il tirera les enseignements d’un passé recent….

    4. Claudio

      Grâce à vous, M. Guy Millière, j’y vois nettement plus clair dans les méandres de la vie politique de l’État d’Israël.

      Le chef du gouvernement de l’État d’Israël lutte, politiquement parlant, contre plusieurs ennemis, dont les dirigeants du Hamas.et une forte majorité de Palestiniens, très hostiles à Israël.

      J’aurais pensé qu’avec de tels ennemis, sans parler des autres, 100 % des partis politiques apporteraient leur soutien à ceux qui dirigent leur pays, pour ne faire qu’un bloc face à l’adversité, d’où qu’elle vienne.

      Mais les dogmes des chefs de parti politique l’emportent trop souvent sur la raison.

      Et lorsque les opposants critiquent ouvertement le gouvernement de M. Netanyahou , les ennemis d’Israël entrent dans la brèche, à dessein.

    5. jim39

      comme on disait à l’école! : ça va chier…..dans tous les cas de figures.
      Tant qu’on pouvait PAYER…les Juifs marchanda

    6. jim39

      comme on disait à l’école! : ça va chier…..dans tous les cas de figures.
      Tant qu’on pouvait PAYER…les Juifs marchandaient bien leurs « tolérances  » voire leurs privilèges…Mais ils ne semblent avoir rien appris du siècle de Staline et Hitler! Avec les cinglés qu’on ne peur acheter (Croisés ou Nazis ou NKVD- istes) on se Barre ou on se Bat…

    7. robert haim

      On est la et on ne se barrera jamais,une guerre contre ces arabes qui nous haissent se terminera avec l’aide de D….nous fera recuperer toute notre terre et anihiler tous les terroristes de cette region,au grand DAM tu pourri Obama et des collabo européens et du chef de file la France qui disparaitra dans le chaos islamiste AMEN
      AM ISRAEL HAI

    8. JV

      Très bien parle – et j espère que la gauche ne passera pas – car avec les propos que tiennent ces gauchistes, Israël ira à sa perte – alors tous ensembles et votons pour Bibi – Hélas pour moi c est cuit je ne peux voter car je ne suis pas Israélienne – mais juive tout de même.

    9. serge Darmon

      Pour moi, ce sera mon premier vote dans mon pays : je voterais BiBi. Pour moi votre analyse et la bonne et BiBi est un grand Homme d’Etat !

    10. Christian Mariais

      Belle analyse, Monsieur Millième.
      Les sentimento-pleurnicheurs carressés dans le sens du poil par les ennemis d’Israël représentent le plus grands danger pour Israël.
      La solution à deux états est une lubie utopique qui ne tient pas, ni juridiquement ni politiquement.
      Un état islamique en Palestine ? Non merci,
      Christian

    11. Guila iman

      Merci mr.milleres. Tres bonne analyse grace a vous je reprends de l,espoir et voir BB revenir a la tete de mon pays

    12. SOLOMON Maguy-Rahel

      Je ne souhaite qu’une chose mes amis(es). C’est que la Tsipi Livni et son acolyte Erzog ne s’amusent pas à jouer les gros bras en promettant de céder des territoires d’Israël, pour flatter leur égo.

      Qu’ils s’amusent à ce jeu dangereux, et ils seront les premiers à être sur la liste des décapités lorsque ces fous auront obtenu satisfaction, et que pas un seul Juif n’aura son mot à dire !!!

      Qu’ils ne s’imaginent pas pouvoir faire plaisir aux ennemis d’Israël en leur donnant ce qu’ils demandent. Ne nous faisons pas d’illusions, car ils sauront très vite faire de notre pays (que D.ieu nous Préserve d’un tel malheur), ce que ces barbares font de leurs pays respectifs.

      Que Tsipi Livni se calme !!!

      Depuis quad pouvons-nous faire confiance à ces gens dépourvus de bon sens ?!!! Tsipi Livni est prête à vendre son âme au diable, pour se faire mousser. Il n’y a qu’à revoir la vidéo d’hier lorsqu’elle était en compagnie d’Erzog, attendant tous deux l’arrivée des journalistes. Lorsque ceux-ci sont arrivés et ont commencé à poser des questions à Erzog, elle s’est dépêchée de se joindre à son acolyte pour se faire photographier. Cette idiote, ne voulait pas rater une seconde de gloire !!! Si c’est avec çà, que notre pays retrouvera le calme, nous nous foutons le doigt dans l’œil !!!

    13. koskas

      Espérons que ts ces crétins utiles soient battus nettement (Meretz, Travailliste, TipiLIvny, LApid…)
      ce nvx gouvernement doit etre compose du Likoud, de Bennet, Shass..
      Et etre plus dure avec l’Occident faux cul et ces soit disans palestiniens!
      restaurer la sécurité absolue et accélérer les implantations en Judee Samarie
      Les reste n’est qu’un soit disans procesus(de guerre uniquement!): 1 piège à con!

    14. MARTIAL

      Quelle confusion qu’amènent Lapid et Livny. S’ils aimaient réellement leur pays et leur peuple ils ne combattraient pas contre le Premier ministre avec tant d’arrogance et de mépris mais ils feraient tout pour créer l’unité dans le gouvernement. Comme si le premier ministre qui fait de son mieux pour protéger son pays et son peuple contre la horde de pays ennemis avait encore besoin de ses propres concitoyens contre lui. C’est UNE HONTE pour ces gens. Assurément leurs désirs mesquins c’est la création d’un état palestinien. Ils ont oublié ce qu’est devenu Gaza parce que ils ne cherchent que leur propre gloire au détriment du bien de leur beau pays. MALHEUR à tous ceux qui partageront la terre d’Israël a dit l’Eternel. Les Yeux de l’Eternel sont sur tous et celui qui combat contre Israël combat contre l’Eternel et subira les conséquences.
      BON COURAGE au premier Ministre et à tous les enfants d’Israël qui sont fidèles à leurs racines juives.

    15. Alisa erlich

      Monsieur Milliere ,je vois les choses exactement comme vous ,ont peut dire beaucoup de chose sur Bibi mais je suis sur que personne ne pourra mieux défendre Israël comme le fait Bibi .j’espere que la plupart des israéliens le voteront .mais ce qui est très triste c’est que nous les juifs en Europe luttont contre cette injustice envers Israel et contre la presse ,des journalistes qui ce laisse payer pour ne pas commenter la vérité et en Israël au lieu que le gouvernement tienne ensemble dans cette période très dure .. Non un lutte contre l’autre .
      Et si Livni et Herzog .gagne les élections alors la ,Israël est perdu .

    16. Pablo

      Oui, un grand hommage à B.Netanyahou pour sa résistance héroïque face aux pressions d’Obama et à celles des Européens !
      Souhaitons-lui sa réélection car c’est, par sa lucidité et son courage, un vrai homme d’état !
      Espérons aussi qu’il puisse amener un meilleur niveau de vie à tout le peuple d’Israël !

    17. benzimra

      Mr Guy Milliere, je vous remercie et pense tout comme vous…Mr Natanyahou est le seul a pouvoir défendre le peuple d’Israel de tous ses ennemies
      ALORS TOUS ENSEMBLE VOTONS POUR BIBI
      Am Israel Haï Mariane de Tel Aviv

    18. Simonai ongué

      BIBI, A UN BILAN POSITIF JE LUIS DONNE UN VOTE DE CŒUR CAR DEPUIS QUE LE DIABLE A ENVOYÉ OBAMA CONTRE ISRAËL .BIBI A TOUJOURS SUIVI LES ATTAQUES D’OBAMA ET SES GROUPES ,JE DIRAI QUE , BIBI EST LE CHOIX DE DIEU ,JE LE DIS AVEC UN CŒUR SINCÈRE!
      IMAGINEZ QUE , BIBI EST EN CAMPAGNE ÉLECTORALE REGARDEZ QUE , OBAMA ENTRE EN CAMPAGNE COMME IL A RATÉ LES CHAMBRES EN PERDANT SA MAJORITÉ , IL SOUHAITE LA GAGNER PAR LIVNI ETC.BIBI .DIEU VA RÉPONDRE À OBAMA .BIBI SERA ENCORE LÀ , IL VERRA OBAMA TOURNER LE DOS À LA MAISON BLANCHE CES MULTIPLES COUPS DE FILES EN ISRAËL CONTRE BIBI TOMBERONT DANS L’EAU COMME MORSI EN ÉGYPTE COMME LUI-MÊME BIBI EST SEUL MAIS NON IL A UN GRAND ET GROS DIEU QUI SAIT RÉPONDRE AUX ENNEMIS DE BIBI ET D’ISRAEL.

      LES JUIFS DOIVENT COMPRENDRE QUE , BIBI NE TRAVAILLE PAS PUR U.E NI POUR OBAMA NI POUR LES ARABE MAIS LIVNI ET LA GAUCHE TRAVAILLENT POUR EUX.
      OBAMA , AU NOM DE DIEU EN JÉSUS TA HONTE EST ATTACHÉE SUR TOI ET SUR TES VÊTEMENTS.

      AU NOM DE DIEU, OBAMA, ÉCOUTE: BIEN TÔT , TU ENVERS UNE LETTRE DE FÉLICITATION POUR VOTRE ÉLECTION MÊME SI ,ÇA SERA HAUTE DE GAMME EN ‘HYPOCRISIE, MAIS TU LE FERAS QU’EN MÊME . OBAMA, BIBI SERA LÀ CAR IL AIME SON PAYS MÊME SI CERTAINS JUIFS ARRIVENT À PENSER LE CONTRAIRE.
      QUE LA HONTE CONTINUE À PLEUVOIR SUR TOI OBAMA.TU ES DANGEREUX MAIS TU ES MINOTTÉ DEVANT BIBI LE CHOIX DE DIEU.

    19. Lassaigne

      A i existé un homme politique français plus haï que Georges Clemenceau ? Et pourtant le président Poincaré est allé par deux fois supplier Le Tigre pour qu’il prenne en main le destin de la France. Lui seul pouvait sortir le pays de la situation ou la guerre de 14-18 l’avait placé. L’ayant fait il est devenu Le père la victoire. Sans pour autant que les français ne lui soient plus reconnaissants. Il s’est passé exactement le mème phénomène avec Churchill.. Les meilleurs partisants de Bibi sont les faits.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap