toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Mon Kishniev personnel, par Vic Rosenthal


Mon Kishniev personnel, par Vic Rosenthal

Vous avez probablement entendu parler de la jeune fille de 11 ans qui a été grièvement brûlé jeudi 25 décembre lorsque la voiture dans laquelle elle se trouvait a été frappé par une bombe incendiaire lancée par un terroriste arabe. Et vous avez certainement entendu les récits sur ​​l’attaque contre la synagogue « Kehilat Bnei Torah » à Jérusalem où quatre fidèles et un policier ont été brutalement assassinés. Vous connaissez sans doute les détails de plusieurs incidents au cours desquels les arabes ont lancé leurs véhicules sur des groupes de Juifs, dont un dans lequel ont été assassiné un bébé âgé de trois mois et une jeune touriste de l’Equateur, et un autre encore dans lequel le conducteur est sorti et a couru à pied vers sa victime et l’a poignardé à la gorge.

Si vous suivez ces choses, vous devez également savoir que les Juifs ont peur d’aller au cimetière historique du Mont-des-Oliviers de Jérusalem à cause de violentes attaques continues sur les bus, les voitures et les personnes.

Vous devez également avoir entendu parler des attaques quotidienne des lanceurs de pierres sur le tram à Jérusalem, contre les voitures juives sur les axes routiers de Judée-Samarie, de l’acide jeté sur une famille juive, etc. Je pourrais continuer…

Loading...

L’horreur du pogrom de 1903 à Kishniev en Russie a été un point de départ pour de nombreux Juifs, y compris Ze’ev Jabotinsky.

La Haine du Juif a finalement été considérée comme implacable et une caractéristique permanente de la vie de la diaspora, et c’est seulement une séparation complète des ennemis par l’établissement d’un Etat juif et la relocalisation du Peuple juif qui pouvait être une solution permanente.

Je pense que l’incident de la bombe incendiaire a été ma propre expérience personnelle de Kishniev. Maintenant, il y a un Etat juif, mais le problème de la violence de la haine contre les Juifs n’est pas terminé, même ici.

Il y a une raison simple à tout cela : Nous le permettons !

La direction arabe-palestinienne et ses médias officiels, ainsi que leurs légions de propagandistes des médias sociaux incitent à assassiner chaque jour. Ils paient les salaires des assassins incarcérés, traitent les terroristes libérés comme des héros, et appellent à une action violente contre les Juifs, parfois par des moyens remarquablement moches.

Nous ne les arrêtons pas. Nous le pourrions, mais nous ne le faisons pas.

Learn Hebrew online

Nous pourrions arrêter la terreur sur les routes de Judée et de Samarie. Quand un village arabe abrite des terroristes, nous pourrions le raser. Mais parce que nous avons peur d’être accusé de « punition collective » par les institutions les moins objectives telles que l’ONU, l’UE ou l’administration Obama, nous ne le faisons pas.

Nous ne croyons pas que les populations arabes peuvent être contraintes de se déplacer quand ils se reproduisent et soutiennent le terrorisme. Nous prenons au sérieux l’idée de supprimer les Juifs de leurs foyers – et de le faire, à Gush Katif à Amona – mais expulser un Arabe serait une violation de ses droits de l’homme, une autre prétendue « Nakba ».

Nous parlons de détruire les maisons des terroristes, mais rarement nous le faisons.

Loading...

Nous n’avons pas de peine de mort pour punir les terroristes.

Au lieu de cela, nous gardons les meurtriers en prison jusqu’à ce que leurs partisans kidnappent un Juif, et ensuite ils nous rançonnent et nous obligent d’échanger le Juif en les libérant, parfois dans un rapport de 1027 terroristes contre un Juif !

Les terroristes rentrent chez eux en paradant, puis remontent au front pour essayer de tuer encore des Juifs.

L’impératif sioniste est de préserver l’Etat juif afin de préserver le peuple juif. C’est là, notre plus haute priorité – ne pas essayer de vivre selon les normes hypocrites et cyniques, double standard, fixées par les gens de Bruxelles ou de Washington qui préfèrent voir le peuple juif disparaitre de toute façon.

Nous devons changer la façon de lutter dans cette longue guerre dans laquelle nous sommes embarqués, car aujourd’hui, nous perdons.

Nous perdons la Judée et la Samarie, nous perdons Jérusalem-Est, et nous sommes en train de perdre la Galilée et le Néguev.

Bientôt, il sera impossible pour un Juif de conduire même à Kfar Saba, sans un véhicule blindé. Et après on fera quoi ?

La solution n’est pas de leur parler de « paix ».

Ils nous ont donné leur réponse avec leurs bombes incendiaires et leurs couperets, avec leurs voitures et leurs couteaux, ainsi qu’avec leurs mots.

Combien de fois nous ont-ils montré leurs intentions avant que nous le comprenions ?

Sommes-nous, des gens civilisés, pour comprendre ce que signifie être dans une lutte avec des barbares ?

Comprenons-nous que les choix sont la victoire ou la fin de notre Etat, la mort et la dispersion ?

Mais nous semblons prendre soin davantage des droits arabes que de notre propre droit d’exister.

Nous sommes à un tournant.

Nous devons choisir entre la victoire et la destruction.

Il n’y a pas d’autre alternative.

Source : par Vic Rosenthal, adaptation Mordeh’aï pour malaassot.com





Psychosociologue, consultant sur les questions de conflits, crises, violences et débriefing dans tous les secteurs où ces problèmes se posent.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 11 thoughts on “Mon Kishniev personnel, par Vic Rosenthal

    1. bribrilanarchistededroite

      J’ai bien lu votre article, alors pourquoi de nombreux juifs de tous pays soutiennent les musulmans, forniquent avec eux, comme le font d’ailleurs tous les autres goys du monde entier. L’homme est pourri et je parle que de l’homme, il pourri tous ce qu’ils touchent, donc un jour c’est les juifs qui se font massacrer, un autre ce sont les chrétiens et demain ce seront les mécréants.

    2. CSL-Europe-Israël.org Post author

      A bribrilanarchistededroite
      Vous soulevez une vraie question pour laquelle il n’existe pas de réponse totalement satisfaisante. Une fois que l’on postule que ces individus ont une pathologie qualifiée de « haine de soi », cela ne règle pas le problème sur le fond.
      Il faut noter que lorsque vous dites que « de nombreux juifs de tous pays soutiennent les musulmans », tous comme d’autres « goys » (pour reprendre votre formule) le font, ces individus sont souvent en rupture avec leur origine identitaire, et n’ont de « juif » ou de « chrétien » qu’un lien très ténu avec lequel ils se débattent. Dès lors, on ne peut pas dire que de nombreux juifs soutiennent les musulmans », il leur reste si peu de judaïté qui pourrait justifier que ce qu’ils font, ils le font en tant que juif. Cordialement.

    3. Paula Koiran

      Il a tout a fait raison. N’importe comment, tout ce que les juifs font de bien est totalement occulté par l’Europe et l’ONU. S’ils se défendent, ce sont eux les assassins. Alors qu’Istaël se défende réellement, et tue les terroristes. Le pays sera un peu plus respecté par ces mécréants.

    4. MisterClairvoyant

      LA VÉRITÉ QUI TUE, pour des temps compliqués.
      Les juifs ont étés toujours agressés ou persécutés, car ils ont luté pour exister en tant que petite nation contre des empires, ou en tant que des petites communautés juives de la diaspora persécutées par les grandes communautés chrétiennes ou musulmanes. Donc, qu’Israël existe semble un défie insupportable pour ces communautés qui ont tant persécuté les juifs par le passé. Les raisons semblent être d’ordre politique ou religieux, qui aboutissent en affrontements criminels et génocidaires. Quand on ne persécute pas les juifs en Afrique du Nord ou dans les pays du Moyen Orient, car les juifs ont pratiquement disparus, on s’attaque aux chrétiens et comme il n’y a pas assez de chrétiens dans la plus parts des pays musulmans, on s’attaque les chiites aux sunnites et inversement. Le cercle vicieux et atteint, et l’Occident par humanisme ou par bêtise il hérite de cette pathologie de la haine des juifs et des chrétiens pour finir pour découvrir que l’islamisme et ses dérives sont aussi haïssables, et le cercle vicieux de la haine est atteint sur plusieurs cercles superposés dans lesquels l’humanité grouille, gargouille et se massacrent partout dans le monde pour des idéaux et des religions anachroniques, qui compliquent plus qui ne simplifient pas notre présent et moins encore notre avenir.
      Je suis pour la Paix, mais les gens qui manipulent, qui corrompent qui trahissent, qui espionnent sont partout pour pousser à la guerre des civilisations sont plus forts que moi et que tous les gens de Bonne Volonté qui veulent éviter tous les affrontements, les guerres et les conflits; ou alors, chacun reste chez soi en attendant la Fin du Déluge..

    5. Robert Davis

      Cet article analyse bien le problème et pour une fois il ébauche même une réponse ce que personne ne fait dans ces analyses qui consistent toujours à CONSTATER des faits. La raison pour laquelle les israéliens ne se défendent pas est qu’ils ont depuis la création de l’Etat des couards pour PM. Au début c’était compréhensible,Israel n’était assez fort pour prendre des initiative et AGIT DE MANIERE UNILATERALE SEULE POSSIBILITE DE RESOUDRE LE CONFLIT EN FAVEUR D ISRAEL. Dedpuis longtemps Israel est assez puissant pour faire ce qu’il veut mais…LES CHAINES SONT DANS SA TETE. Ce sont les pires et 2000 ans d’inhibition ne disparaissent pas en un jour! Il faut que les israéliens,leurs dirigeants et les juifs comprennent que LORSQU ON VEUT REUSSIR ON N ECOUTE PAS LE PREMIER MAITRE CHANTEUR VENUI ET ON FAIT CE QU ON DOIT FAIRE. Quant aux juifs apostats ON S EN MOQUE EPERDUMMENT qu’ils aillent chanter ailleurs,ce sont des ASTICOTS et on n’accorde pas d’attention aux asticots.Lorsqu’ils auront compris qu’ils parlent dans le VIDE sidéral ils cesseront de nous casser les oreilles.

    6. Et si......

      « bribrilanarchistededroite  »

       » donc un jour c’est les juifs qui se font massacrer, un autre ce sont les chrétiens et demain ce seront les mécréants. »

      (?) Vous ignorez donc que les mécréants sont justement les juifs et les chrétiens?

      Vic Rosenthal, a raison et ne me suis pas gênée d’écrire mon ressenti à chaque fois dans ce sens à la Knesset. J’ignore si cela a eu un échos… en tout cas je l’espère, tout comme j’espère que ce message de Vic Rosenthal,
      ne tombera pas dans l’oreille d’un sourd, mais aura des retombées positives auprès du gouvernement israélien!

    7. saurat

      J e ne suis pas juif ! mais croyez vous vraimentque la haine des barbares se limite aux juifs ? ces gens là ont le meutre le pillage le viol dans les genes la seule et unique solution est la vitrification qu’eux n’hesiteront pas a pratiquer si bien sur c’est sansrisque

    8. Claude

      « Sommes-nous, des gens civilisés, pour comprendre ce que signifie être dans une lutte avec des barbares ?

      Comprenons-nous que les choix sont la victoire ou la fin de notre Etat, la mort et la dispersion ? »
      Vic Rosenthal.

      Quel bel article . Ces 2 phrases font beaucoup réfléchir, il me semble, et il y a longtemps que nous savons ce que c’est que d’être dans une lutte avec des barbares ……. Pour moi, le choix est vite fait ! cela ne devrait même pas se poser ! Israël a la supériorité des hommes et des armes ! Pourquoi tergiverser encore ! et avec toutes ces attaques quasi quotidiennes, il faut agir et vite.

    9. Francois LAUTRE

      Si on peut résumer ce remarquable article , c’est que les constats sont faits et refaits depuis longtemps et qu’il est l’heure d’agir.
      Mais pour cela , il faut un chef qui sache décider et c’est tout le problème .
      Je ne vis pas en Israël , mais en France et , à la lecture , je voyais aussi la France .Nous arrivons aux mêmes problèmes .
      Les solutions qu’Israël va devoir prendre seront certainement les mêmes ici.
      Avec les bras cassés qui nous dirigent , on n’est sorti de l’auberge.
      Pourquoi ai je si honte ?

    10. Georges 29

      Merci à Vic Rosenthal pour ces constats et interrogations sur cette guerre. Car c’en est une.
      Cette guerre est basée sur des conceptions idéologiques de la vie et de l’existence humaine totalement différentes.
      Note : en tant que français, breton de souche, retraité de l’agriculture et de l’industrie lourde, et éduqué dans la religion catholique (La Bible, les Evangiles, …), avec les quelques traces de cette éducation et diverses lectures, dont le Coran, des hadiths, …et dont l’Histoire de l’humanité depuis l’émergence de la vie sur la planète Terre, (ainsi que la création de l’univers par le Big-Bang et son évolution …), me poussent à vous communiquer quelques réflexions, un peu « en vrac », hors du champ du politiquement correct :

      – A mon sens, les connaissances des bases de l’Islam devraient être diffusées. Des recherches et études récentes, historiques, archéologiques, scientifiques, …, en présentent une synthèse plus claire. Par exemple lire : https://legrandsecretdelislam.files.wordpress.com/2014/12/le-grand-secret-de-lislam.pdf
      Diffusion pour lecture, études, réflexions, … suivie de vérifications, recoupements … auprès de tous ceux qui, de près ou de loin sont confrontés à cette idéologie, (ou doivent décider en fonction …). Que des musulmans acceptent d’approfondir leur croyance sous cet angle historique et scientifique serait un objectif … . Quant à l’éducation des jeunes … : il est inadmissible de voir des enfants musulmans « conditionnés » à tuer d’autres humains, bardés de ceinture d’explosifs, entraînés à utiliser une kalachnikov, à se battre ou à égorger des animaux en prévision d’égorger des hommes et femmes … (la vie humaine est tellement courte, quel gâchis).
      – De mémoire, l’une des premières « Loi » de la Bible (Tables de la Loi ») enseignait « œil pour œil, dent pour dent ». Si cette rudesse, adaptée probablement au niveau neuronal et sociologique de l’époque, a été atténuée par les réflexions ultérieures (enseignements de Jésus, à Jérusalem et en Palestine), il semble qu’elle doive être à nouveau remise en vigueur face à des meurtres, tortures, massacres divers bien « prémédités », étudiés, calculés, préparés, puis réalisés concrètement, quelles qu’en soient les motivations … . En France nous n’en sommes pas là et même loin de là. Le meurtrier est écouté, excusé (enfance malheureuse …), voir lénifié par nos médias. Ou occulté : « un déséquilibré » … . Ben voyons ! La victime et ses problèmes, destruction de vie « normale », famille, notre « système social », que le Monde est censé nous envier, s’en fiche.
      (70% env. de la « population carcérale » est musulmane … et sera relâché, pour recommencer bien sûr … Et personne dans le politiquement et médiatiquement correct ne veut en chercher la cause et y remédier …). Les musulmans de France ou les musulmans français approuvent plus ou moins discrètement (drapeaux ou « Allah ou Akbar » …). Les meurtres de français de souche, de simples « souchiens », en deux mots aussi, ou « de blancs » deviennent banals, (des « déséquilibrés »),
      quant à l’évacuation de nombreux quartiers de villes pour remplacement … . Voir aussi les commerces « Halal » …
      – En ce qui concerne les enseignements du christianisme, après avoir reçu une baffe sur une joue, tendre l’autre joue est recommandé, voire imposé. Mais rien n’indique le comportement à tenir après la deuxième baffe. Quant à pratiquer la charité et l’entr’aide envers « son prochain », soit n’importe quel « humain » qui a besoin d’aide ou en grande détresse, dans plusieurs religions, rien n’indique de pratiquer en permanence « la Charité » envers la ou les mêmes personnes durant toute leur vie … . (petit aparté : les dirigeants politiques français obligent cependant leurs citoyens « à accueillir toute la misère du Monde » à raison de 300 000 à 500 000 par an depuis 20 ans environ … . Ce ne serait pas trop grave si la majeure partie de cette « immigration » ne voulait pas nous imposer l’islam en France -Taqyia d’abord, puis Djihad …-)

      Pour ne pas rentrer dans nombre de « détails » : sur l’esclavagisme pratiqué par les musulmans durant plusieurs siècles, sur leur victimisation médiatique et dite ressentie par leur « culture » idéologique actuelle, en niant de plus son caractère hégémonique, sur leur manque d’ouverture intellectuelle à la science et au progrès scientifique et technologique, – bloqué par leur imprégnation neuronale de pseudo religion de détails de comportements y compris intimes – qui a forcément les deux facettes : utiles et nuisibles, comme un couteau qui peut aider à survivre ou à tuer son voisin …, j’arrête.
      Et je vous prie de m’excuser d’avoir été aussi disert et surtout d’avoir manifesté ainsi mon agacement profond devant cette évolution de la société humaine qui me semble déclinante malgré ses progrès scientifiques.
      Critiquables forcément, ces réflexions seront-elles utiles ?
      Cordialement.
      GC

    11. CSL-Europe-Israël.org Post author

      A saurat
      A votre question de savoir si « la haine des barbares se limite aux juifs », bien sûr que non ! Mais ce que l’on peut dire sans risque de trop se tromper, c’est qu’à travers l’histoire ça commence souvent comme ça, en se prenant d’abord aux Juifs.
      Vous connaissez cette citation :
      « Quand ils sont venus pour arrêter les Juifs, je n’ai rien dit, parce que je n’étais pas juif.
      Quand ils sont venus pour arêךter les communistes, je n’ai rien dit, parce que je n’étais pas communiste.
      Quand ils sont venus pour arrêter les homosexuels, je n’ai rien dit, parce que je néיtais pas homosexuel.
      Quand ils sont venus m’arrêter, il ne restait plus personne pour me défendre. »
      Le contexte n’est certes plus le même, même si ça y ressemble par certains aspects.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *