toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

L’Union Européenne donne un feu vert au Hamas pour attaquer Israël, par Khaled Abu Toameh


L’Union Européenne donne un feu vert au Hamas pour attaquer Israël, par Khaled Abu Toameh

La décision du tribunal de l’UE porte un « coup sévère à l’Autorité palestinienne et l’Egypte », selon l’analyste politique palestinien Raed Abu Dayer. Toute victoire pour le Hamas, aussi petite que symbolique soit-elle, est une victoire pour l’État islamique, Al-Qaïda, le Jihad islamique, les Frères musulmans et d’autres groupes fondamentalistes, et provoque des dégâts considérables à ces musulmans qui s’opposent à l’islam radical.

Quelques heures avant que la décision du tribunal de l’UE ne soit rendue publique, le dirigeant du Hamas Mahmoud Zahar a annoncé que son mouvement ne reconnaîtrait jamais Israël, et que le Hamas cherche à renverser l’Autorité palestinienne et à prendre le contrôle de la Judée et Samarie !

La décision du tribunal de l’UE a également coïncidé avec un rapprochement entre le Hamas et l’Iran. Maintenant, les Iraniens et d’autres pays, comme la Turquie et le Qatar, sont susceptibles d’interpréter la décision de la cour de l’UE comme un feu vert pour reprendre l’aide financière et militaire, y compris des roquettes et des missiles, au Hamas – non seulement à Gaza, mais en Judée et Samarie aussi – pour soutenir les arabes-palestiniens dont le but est d’éliminer Israël !

Moins de 48 heures après qu’un tribunal de l’Union européenne ait statué que le Hamas devrait être retiré de la liste du bloc des groupes terroristes, les partisans du mouvement islamiste arabe-palestinien ont répondu en tirant une roquette sur Israël.

L’attaque, qui n’a pas fait de victimes ou de dommages, n’a pas fait l’effet d’une surprise.

Soutenus par la décision du tribunal de l’UE, les dirigeants du Hamas et les porte-parole la voient comme un « succès politique et juridique » et une « grande victoire » pour la « lutte armée » contre Israël.

Musa Abu Marzouk, un haut dirigeant du Hamas, a publié une déclaration remerciant le tribunal de l’UE pour sa décision. Il a salué la décision de supprimer son mouvement de la liste terroriste comme une « victoire pour tous ceux qui soutiennent le droit des Palestiniens à la résistance. »

Lorsque les dirigeants du Hamas parlent de « résistance », ils font référence aux attaques terroristes, telles que le lancement de roquettes et les attentats suicides contre Israël. En d’autres termes, le Hamas a interprété la décision de la cour comme un feu vert pour mener de nouvelles attaques dans le cadre de son ambition de détruire Israël.

La fusée qui a été tiré de la bande de Gaza sur Israël quelques jours seulement après la décision du tribunal n’est pas susceptible d’être la dernière.

Bien que le tribunal de l’UE ait dit que sa décision était « techniquement » controversée  et n’était pas une réévaluation de la classification du Hamas comme un groupe terroriste, les dirigeants du mouvement islamiste estiment que le mouvement finira par gagner une légitimité sur la scène internationale.

Ironiquement, la décision du tribunal de l’UE a coïncidé avec les célébrations du Hamas marquant le 27ème anniversaire de sa fondation. Une fois de plus, le Hamas a utilisé les célébrations pour rappeler à tous que son véritable objectif est de détruire Israël !

Et, bien sûr, le Hamas a utilisé l’événement pour afficher son arsenal d’armes qui comprend divers types de roquettes et de missiles, ainsi que des drones.

Des milliers de soldats armés du Hamas ont fait découvrir leur matériel militaire à un défilé le 14 décembre 2014 à Gaza, marquant 27ème anniversaire de l’organisation. (Source de l’image : PressTV vidéo capture d’écran)

Des heures avant la décision du tribunal de l’UE a été rendue publique, le dirigeant du Hamas Mahmoud Zahar a annoncé que son mouvement ne reconnaîtrait jamais Israël.

Zahar a également précisé que le Hamas cherche à renverser le régime de l’Autorité palestinienne [AP] et prendre le contrôle de la Judée et Samarie !

La décision du tribunal de l’UE a également coïncidé avec des efforts accrus pour atteindre le rapprochement entre le Hamas et l’Iran. Récemment, une délégation de haut niveau de la direction du Hamas a visité Téhéran dans le cadre des efforts visant à réconcilier les deux parties. Le but principal de la visite était de persuader les Iraniens de reprendre l’aide militaire et financière au Hamas. La visite, selon les responsables du Hamas, semble avoir été « couronnée de succès. »

« Il y a beaucoup de signes qui montrent que nos relations sont de retour sur la bonne voie », a expliqué Musa Abu Marzouk du Hamas. « Le Hamas et l’Iran ont restauré leurs relations, d’avant la crise syrienne. »

Les relations entre le Hamas et l’Iran se sont détériorées en raison du refus du mouvement islamiste à soutenir le régime du président syrien Bachar al-Assad.

Maintenant, les Iraniens sont susceptibles d’interpréter la décision du tribunal de l’UE à retirer le Hamas de la liste des groupes terroristes comme un feu vert pour reprendre l’aide financière et militaire au mouvement !

Les dirigeants iraniens ont récemment annoncé leur intention d’envoyer des armes non seulement à la bande de Gaza, mais en Judée et Samarie ainsi, dans le cadre de l’effort de Téhéran de soutenir les arabes-palestiniens qui luttent pour éliminer Israël.

En outre, la décision du tribunal de l’UE encouragera également les autres pays qui fournissent de l’aide politique et financière au Hamas, d’abord et avant tout le Qatar et la Turquie. Les pays du Golfe, riches en pétrole comme le Koweït, Bahreïn, Oman et l’Arabie Saoudite vont maintenant faire face à la pression de nombreux Arabes et de musulmans de rejoindre le Qatar, la Turquie et l’Iran pour étendre leur soutien au Hamas.

Les plus grands perdants, en attendant, sont le président de « l’Autorité palestinienne » Mahmoud Abbas et Abdel Fattah al-Sissi de l’Egypte.

Au cours des derniers mois, les deux hommes ont fait tout leur possible pour saper le Hamas et mettre fin à sa domination sur la bande de Gaza.

Abbas a été en lutte contre le Hamas en bloquant l’aide financière et humanitaire et en arrêtant ses partisans en Judée et Samarie, tandis que Sisi continue de resserrer le blocus de la bande de Gaza et de détruire des dizaines de tunnels de contrebande le long de la frontière avec l’Egypte.

La décision du tribunal de l’UE représente un « coup sévère à l’Autorité palestinienne et à l’Egypte » a noté l’analyste politique palestinien Raed Abu Dayer.

« Pour ce qui est d’Abbas, il est concerné par la décision qui accorde au Hamas une légitimité politique et qui conteste sa demande d’être le seul dirigeant légitime [des arabes-palestiniens]. En ce qui concerne l’Egypte, la décision du tribunal européen remet en cause les décisions d’interrogation des tribunaux égyptiens pour ce qui est de savoir si le Hamas est une organisation terroriste. »

Même si la décision du tribunal de l’UE est inversée dans l’avenir, il ne fait aucun doute qu’elle a déjà causé des dégâts considérables, en particulier chez les musulmans qui s’opposent à l’islam radical.

Toute victoire pour le Hamas, même petite et symbolique, est une victoire pour l’État islamique, Al-Qaïda, le Jihad islamique, les Frères musulmans et d’autres groupes fondamentalistes dans le monde entier.

La décision a laissé de nombreux Arabes et musulmans avec l’impression que le Hamas, après tout, n’est pas une organisation terroriste, en particulier si les non-musulmans en Europe le disent à travers l’un de leurs meilleurs tribunaux.

Pire encore, la décision est une menace réelle et immédiate pour Israël, comme il ressort de la dernière attaque à la roquette.

Si les Européens ont abouti à la conclusion que le Hamas n’est pas une organisation terroriste, alors pourquoi leurs gouvernements n’invitent-ils pas ouvertement des dizaines de milliers de membres et partisans du Hamas à se déplacer à Londres, Paris et Rome ?

Et ils ne devraient pas oublier de demander aux membres du Hamas d’apporter avec eux leur arsenal d’armes.

Source : par Khaled Abu Toameh, adapté par Mordeh’aï pour malaassot.com





Psychosociologue, consultant sur les questions de conflits, crises, violences et débriefing dans tous les secteurs où ces problèmes se posent.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “L’Union Européenne donne un feu vert au Hamas pour attaquer Israël, par Khaled Abu Toameh

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap