toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

L’Europe : fadas & intifadas ! Ou comment l’UE finance des ONG pour déstabiliser Israël…


L’Europe : fadas & intifadas ! Ou comment l’UE finance des ONG pour déstabiliser Israël…

L’Europe : fadas & intifadas !

On sait que l’Union européenne, et plusieurs pays du même continent, financent très discrètement les activités subversives d’associations et d’ONG « pacifistes » israéliennes visant à déstabiliser l’Etat juif… « très discrètement » car ce financement se fait au travers, entre autres, de puissantes institutions « caritatives » chrétiennes et laïques d’Europe… qui reversent à celles-ci une bonne partie des subsides reçus.

Magouille palestinienne

Prenons ainsi l’exemple de Zochrot, un groupuscule israélien de self hatred Jews qui prône – afin de noyer le caractère majoritairement juif de la population – le « retour » en Israël de millions d’enfants, petits-enfants, arrière-petits-enfants d’Arabes dont les parents, grands-parents, arrière-grands-parents ont volontairement quitté l’Etat hébreu en 1948 et avant (Ainsi, pour ces gens, les descendants d’Arafat – né au Caire, en Egypte, en 1929 – seraient également bénéficiaires de ce « droit » !), supporte la campagne de boycott des produits israéliens et diffuse toutes les divagations aussi antisémites que radicales de la propagande du H’amas et du Fatah : ses fonds proviennent officiellement, entre autres, de  Broederlijk Delen, EKS-EPER, Finn Church Aid, Misereor, CCFD, ICCO, Christian Aid, Trocaire, Oxfam Solidarity, OxfamGM, Kerkinactie, Medico Int’l, Mennonite Central Committee, Cimade… mais, pour donner un bref aperçu de la magouille financière, signalons que des 50.000 Euros donnés à Zochrot, en 2012 par Broederlijk Delen, 40.000 provenaient des contribuables belges.

L’arnaque est pareille pour ses autres bailleurs de fonds enregistrés dans des pays comme la Suisse, la Finlande, l’Allemagne, la France,la Grande-Bretagne, les Pays-Bas, l’Irlande…

Ce financement indirect (qui s’élève à plusieurs dizaines – si pas centaines – millions d’Euros) de groupes de pressions, qui visent à effacer l’Etat juif de la carte, est déjà très étrange de la part d’Etats affirmant, haut et fort, tant leur « neutralité » (Défense de rire !) que leur « recherche de la paix par une solution à deux Etats » dans le conflit israélo-arabe… mais il ne s’agit que de l’une des pointes de l’iceberg !

Car d’un autre côté, vers ce qu’elle nomme « Territoires occupés – Palestine », c’est par milliards d’Euros que l’Union européenne déverse – quasi sans aucun contrôle des réelles affectations des sommes versées – le bel argent des citoyens des 28 (…Et cela se passe en « période d’austérité » !) à destination de divers holding, associations au nom ronflant mais à l’activité voisine du zéro absolu, fonctionnaires fantômes, etc. Selon des sources bien informées, il paraîtrait même que le mouvement terroriste du H’amas – se dissimulant sous le masque transparent de l’ONG « Union of Good » ou, parfois, sous celui du « Council for European Palestinian Relations – CEPR », voire sous celui de « Palestine Return Centre – PRC » – aurait même pu manger au râtelier si, constatant qu’une part de son pactole risquait de s’envoler, l’Autorité dite « palestinienne » n’avait pas crié « Au loup ! » en voyant le vilain petit renard s’infiltrer dans la basse-cour de la poule aux œufs d’or de Bruxelles !

Pire ! Un de mes correspondants a attiré mon attention sur le document officiel suivant (http://ec.europa.eu/budget/fts/index_en.htm section « 2013 – Occupied territories Palestine ») qui prouve que l’Union européenne finance des organisations dites « palestiniennes » prônant la lutte violente contre l’Etat d’Israël. Cela saute aux yeux en 23ème position des bénéficiaires où l’on peut trouver le PSCC, abréviation de « Popular Struggle Coordination Committee Association » (« Association de coordination des comités de lutte populaire »)… une appellation qui devrait mettre la puce à oreille de toute personne possédant un minimum d’anglais et de jugeote !

Internet n’étant pas fait pour les chiens, il suffisait de taper ce nom dans Google.fr pour découvrir que les moyens employés par cette association sont, pour le moins, en opposition flagrante avec le soi-disant « pacifisme » et la soi-disant « équidistance » affichés par les gouvernements du « Vieux continent ».

On peut en effet y lire, dans sa présentation en anglais sur https://almufaqarah.wordpress.com/the-pscc/  (Je traduis, les majuscules étant de mon fait mais les caractères en gras étant dans le texte original !) : « Le Comité de Coordination de LUTTE Populaire (PSCC) a été formé par des activiste éminents des Comité Populaires de tous les Territoires Occupés et au travers du paysage (en anglais : « spectrum ») politique palestinien.

Les Comités Populaires présentent une forme unique d’ORGANISATION basée sur la communauté et DE RESISTANCE DANS LA TRADITION DE LA PREMIERE INTIFADA PALESTINIENNE. CES DIVERS COMITES, non partisans, DIRIGENT LA RESISTANCE COMMUNAUTAIRE A L’OCCUPATION ISRAELIENNE EN DIVERSES FORMES, TELLES QUE des marches (de protestation), des grèves, des manifestations, DES ACTIONS DIRECTES (NDLR : Entendez « des jets de pavés, de cocktails Molotov contre les véhicules civils israéliens et autres actions criminelles » !) et des campagnes légales, AINSI QUE L’APPUI A LA CAMPAGNE BOYCOTT, DESINVESTISSEMENT & SANCTIONS (BDS). » On peut aussi y lire : « LE SUCCES DE LA LUTTE DE RESISTANCE POPULAIRE DEPEND AUSSI FORTEMENT DU SUPPORT DE LA COMMUNAUTE INTERNATIONAL AU TRAVERS DES INITIATIVES BDS, DE L’AIDE FINANCIERE, D’UNE VISIBILITE ACCRUE ET D’UNE SOLIDARITE DIRECTE»

Il faut donc en conclure que les fonds octroyés, à la dite « Palestine », par les fonctionnaires de la Commission européenne entrent parfaitement dans le schéma proposé et le sont soit par des fadas, soit afin de susciter une nouvelle Intifada… ce qui irait à l’encontre de toutes les règles internationales entre pays supposés amis et mériterait, en toute Justice, la rupture immédiate des relations diplomatiques entre Israël et les Vingt-huit !

Le document ci-avant cité, et qui s’intitule « Financial Tranparency System – FTS »,  permet aussi au contribuables européens de se poser moult questions pertinentes :

– Pourquoi octroyer (en 2013) 398.000 Euros (après en avoir déjà donné 674.370 en 2012) pour une « Commission centrale des élections »…alors qu’il n’y a plus jamais eu d’élections à cet endroit de la planète depuis 2009 ?

– Quand on sait que tous les outils de communication dans les territoires sous responsabilité (dite) « palestinienne » sont aux mains du Fatah ou du H’amas, et qu’il y a menaces de mort pour les journalistes dissidents, quelles ont été les avancées positives en ce qui concerne la Liberté de presse de leurs médias, alors que – rien que pour l’année 2013 – quelque 274.169 Euros ont été offerts à un « Centre palestinien pour le développement de la liberté des médias » (« Palestinian Center for Development Medias Freedoms – MADA Association ») ?

– Quand on connaît l’effroyable dictature du Fatah et du H’amas qui s’appesantit sur le système judiciaire dans les territoires sous leur responsabilité, quelles ont été les avancées positives en ce qui concerne l’indépendance de la Justice et des professions qui y sont annexes, alors que – rien que pour l’année 2013 – quelque 293.010 Euros ont été généreusement donnés à un « Centre palestinien pour l’indépendance de la Justice et des professions associées » (Palestinian Center for the Independence of Judiciary and the Legal Profession Association – MUSAWA ») ?

– Le don par l’U.E. de 483.339 Euros à un « Centre palestinien pour la démocratie et la résolution des conflits Ltd – Centre palestinien pour aider à résoudre les disputes communautaires Ltd » (« Palestinian Center for Democracy and Conflict Resolution Ltd – Palestinian Center for Helping Resolve Community Disputes Ltd ») a-t-il permis à la population arabe des territoires sous contrôle (dit) « palestinien » de voter, a-t-il aidé ses dirigeants à une approche pacifiste du conflit israélo-arabe, a-t-il solutionné la dispute entre partisans du H’amas et partisans du Fatah ?

– Pour quel projet – document qui, malgré toutes nos recherches, semble inaccessible au grand public – la Commission européenne a-t-elle prodigué, en 2013, 1.887.900 Euros à une société intitulée « Sharekat Sundouk Al-Estethmar Al-falasteni Public Shareholding Company – PIF – Palestinian Investment Funde Sharekat Sondouk Alistethmar Alfilist » ?

– La Commission européenne a-t-elle exigé, de l’Autorité (dite) « palestinienne », le remboursement des salaires indûment payés par elle (Fraude découverte par la Cour des Comptes européenne !) pour les fonctionnaire (dits) « palestiniens » qui n’avaient pas mis un seul doigt de pied au travail depuis de nombreuses années ?

A toutes ces questions, notre quotidien en ligne exige des réponses claires et précises, sans langue de bois… et ce, avant que le Parlement européen ne vote une résolution reconnaissant comme « Etat » une entité où la corruption règne en maître et qui ne peut exister que par la complicité et/ou le gaspillage d’individus peu recommandables qui dilapident les biens publics européens !

 Reproduction autorisée avec la mention suivante:

© Yéh’ezkel Ben Avraham pour Europe Israël





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap