toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Israël / « Palestine » : Pourquoi le Front National préfère l’ambiguïté, par Steve Nadjar


Israël / « Palestine » : Pourquoi le Front National préfère l’ambiguïté, par Steve Nadjar

Le débat sur la reconnaissance d’un Etat palestinien a mis en lumière les clivages internes sur ce dossier sensible sur le plan électoral.

« Israël n’est pas un Etat raciste. Israël n’est pas un Etat d’apartheid. Mettez-vous bien ça dans la tête ». Le discours du député Gilbert Collard, au perchoir de l’Assemblée nationale le 28 novembre, méritait que l’on tende l’oreille aussi bien sur le fond – une opposition nette à une reconnaissance unilatérale d’un Etat palestinien, un propos inédit à l’Assemblée dans la bouche d’un parlementaire frontiste – que sur ce qu’il indiquait en creux sur les tensions internes au Front national sur la question israélo-palestinienne.

Si le Parti Socialiste espérait récupérer avec ce texte « [l’] électorat des banlieues et des quartiers » selon Benoît Hamon, cité par le Canard Enchaîné, le mouvement d’extrême droite envoie quant à lui à bonne fréquence des signaux destinés à l’électorat juif.

Considéré comme le point nodal de son entreprise de dédiabolisation, le parti multiplie les gages en matière d’opposition à l’antisémitisme depuis l’arrivée à la tête du Front de Marine Le Pen lors du Congrès de Tours en 2011.

Mais cette stratégie bute toujours sur la question d’Israël.

 Quelques mois avant M. Collard, c’est un texte publié cet été par Aymeric Chauprade, député européen et conseiller « international » à la présidence, rejetant la mise au pilori d’Israël, qui avait suscité un vif débat en interne.

Défendu par Louis Alliot et Jean-Marie Le Pen au bureau politique du parti, comme l’a révélé le blog du Monde – « Droite(s) extrême(s), le « manifeste » – avait suscité l’ire de deux anciens membres du GUD, proches de Marine Le Pen : Frédéric Chatillon et Philippe Péninque. Le premier est un interlocuteur de longue date du régime syrien ; le second a fondé avec Alain Soral le site conspirationniste Egalité & Réconciliation.

Stratégies électoralistes

Les divergences sur le conflit israélo-palestinien ne reproduisent pas en revanche les clivages qui traversent actuellement le parti.

Ainsi du duo Marion Maréchal-Le Pen-Florian Philippot. Les deux élus, dont les relations sont exécrables, incarnent deux tendances opposées au sein du mouvement.

La première, élue dans le sud-est, défend un libéralisme économique convaincu et porte un message droitier et identitaire.

A l’inverse, M. Philippot, ancré dans un territoire anciennement dominé par la gauche, se fait l’apôtre de l’Etat stratège et se montre plus ouvert sur les questions de société.

Les deux rivaux se sont pourtant rejoints sur la question d’un « Etat palestinien ».

Marion Maréchal-Le Pen, arrivée en tête du vote au comité central lors du congrès du parti le 30 novembre, a d’abord annoncé qu’elle voterait en faveur du texte socialiste, avant de se rétracter.

Quant à M. Philippot, il avait posté sur son compte Twitter que « l’honneur de la France [était] de reconnaître un Etat palestinien ». Une position également défendue le 26 novembre par Bruno Gollnisch devant le Parlement européen.

« Cette résolution […] fait de Jérusalem la capitale de deux Etats, ce qui n’a aucun sens ». Fidèle à sa politique de coexistence des lignes divergentes en interne qui permet de cibler différents électorats, Marine Le Pen a choisi la voie médiane. Présidente réélue du Front national (avec 100% des suffrages), elle a prôné l’abstention au bureau exécutif du FN, une orientation suivie le 2 décembre par les députés Maréchal-Le Pen et Collard lors du vote.

« On ne sort de l’ambigüité qu’à son détriment » écrivait dans ses mémoires le Cardinal de Retz…

Source : Actualité juive, par Steve Nadjar





Psychosociologue, consultant sur les questions de conflits, crises, violences et débriefing dans tous les secteurs où ces problèmes se posent.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “Israël / « Palestine » : Pourquoi le Front National préfère l’ambiguïté, par Steve Nadjar

    1. Jacques

      Philippot ferait mieux de mettre ses actes en conformité avec ses paroles, et d’adhérer au PS, voire au front de gauche.

      Pour le reste, que le FN soit divisé, et de toute façon peu crédible sur Israël, n’est pas nouveau. Aucun des députés proches de ce parti n’a voté contre la « reconnaissance de l’Etat palestinien ».

    2. Raphael

      L’ ambiguité de MLP est une habilité tacticienne, en periode electorale il faut ménager tous les futurs votants. Gilbert Collard est la façade respectable du FN, mais un arbre comme lui ne masque pas la foret des haineux, antijuifs , antisionistes, nostalgiques de Vichy. Il serait bien stupide depenser que le FN au pouvoir  » protégera  » la communauté juive des agressions d’ origine maghrebines. Ce sera sans doute l’ inverse, car dans un tel cas, les banlieues seront en feu, la police aura fort a faire, sera débordée, et comme d’ habitude , les casseurs s’ en prendront aux symboles juifs.

    3. David Belhassen

      Conclusion : provoquer une scission au sein du FN entre les patriotes français pro-israéliens de la stature de Gilbert Collard, et les lécheurs-de-bottes pro-palestinistes de l’acabit d’un Philippot.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap