toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

« Exodus » est-il un film islamophobe et raciste ? Oui bien sûr …


« Exodus » est-il un film islamophobe et raciste ? Oui bien sûr …

L’épopée biblique telle qu’elle est filmée par Ridley Scott pose de graves problèmes moraux à certains. Les pauvres, il faut les comprendre.                

N’allez pas voir « Exodus » et abstenez-vous de revoir « Les Dix Commandements » de Cécile. B de Mille qui traitent du même sujet : L’exode des Juifs hors d’Égypte. Moi je ne l’ai pas vu. Mais j’ai lu. Et ce que j’ai lu m’a évidemment convaincu de ne pas verser un centime pour cette superproduction destinée à assurer une promotion honteuse au peuple juif…

Le site « Oumma.com », qui est une référence absolue en matière d’Islam, explique en effet qu’Hollywood, le géniteur de ce film à ne pas voir, est une machine de guerre islamophobe « au service du sionisme et de l’État d’Israël ».

A l’appui de son argumentation le site mentionne une phrase de Scott reconnaissant qu’il serait contreproductif financièrement de faire jouer un acteur qui répondrait au prénom de Mohammed.

Hollywood pourrait-il se racheter de cet outrage en prenant un Mohammed pour incarner le prophète dans un grand péplum coranique (la prise de Médine au cinéma ce serait assez spectaculaire) ?

Hélas non. L’Islam en effet interdit toute représentation de Mahomet en image.

Seul Moise donc est autorisé à poursuivre une brillante et juteuse carrière cinématographique. Mais pas partout.

L’Égypte et le Maroc qui avaient un temps cédé aux sirènes sionistes viennent de déprogrammer « Exodus ».

Les autres pays musulmans, heureusement plus vigilants en la matière, l’avaient tous refusé.

Learn Hebrew online

Il y a une autre raison pour ne pas aller voir le film de Ridley Scott. Ses couleurs ne sont pas bonnes. Trop de blanc et pas assez de noir.

Plusieurs associations afro-américaines ont mis cette importante question sur le tapis accusant Hollywood de « whitewashing » (blanchiment).

Il leur est insupportable de voir que les rôles principaux du film (Moise, le pharaon Ramsès, Josué etc…) avaient été réservés à des Blancs, alors que les Noirs étaient confinés dans des rôles d’esclaves.

Nous avons un instant envisagé de réactiver le regretté Institut d’études sur la race juive pour déterminer si Moise et ses descendants ne seraient pas en réalité des Noirs. Ce qui à priori ne saute pas aux yeux.

Nous avons également caressé l’idée d’envoyer en Égypte une expédition anthropologique dans le but des mesurer les crânes des Coptes (descendants des anciens Égyptiens de l’époque préislamique) pour voir ce qu’il y avait de négroïde en eux. Et ça non cela ne saute pas aux yeux.

Nous avons dû renoncer à ces novatrices initiatives face à l’opposition de la Commission des droits de l’homme des Nations Unies, un organisme étroitement contrôlé par les sionistes et les racistes. C’est alors que nous avons suggéré à Hollywood de tourner un grand péplum africain sur l’empereur du Monomotapa ou sur celui du Mali (14e et 15e siècles).

Rien que des Noirs dans tous les rôles. Des empereurs noirs, et leurs dizaines de milliers d’esclaves, noirs eux aussi. Eurêka ? Non !

Les organisations antiracistes, procédurières, ont immédiatement crié qu’un tel projet était blasphématoire puisqu’il aurait le terrible défaut de montrer que la traite négrière était une spécialité locale bien avant l’arrivée des colonisateurs blancs.

De surcroît les associations de lutte contre l’islamophobie ont également et violemment réagi. Quoi, on allait montrer les marchands d’esclaves arabes en train d’acheter leur bois d’ébène auprès des empereurs du Monomotapa et du Mali !

Ainsi nous avons perdu toutes nos batailles. Mais nous n’avions pas perdu la guerre. C’est pourquoi nous avons mis sur le chantier une grande fresque historique sur la reine de Saba. Noire, Éthiopienne et en plus pas moche du tout. Génial non ? Non !

On nous a fait observer qu’elle avait forniqué avec un certain Salomon, un peu juif sur les bords…

Étreint par le désespoir, guetté par la dépression, nous nous sommes vus contraint, le souffle coupé, d’arrêter ici cette chronique. Bouhh…

Source : Atlantico, par Benoît Rayski, historien, écrivain et journaliste.





Psychosociologue, consultant sur les questions de conflits, crises, violences et débriefing dans tous les secteurs où ces problèmes se posent.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 13 thoughts on “« Exodus » est-il un film islamophobe et raciste ? Oui bien sûr …

    1. MisterClairvoyant

      A propos « d’Exodus » je l’ai vu, mais il y a de la polémique et des censeurs en tout et partout. Donc, cette nuit allons nous coucher, et au réveil la Lune qui aura mangé le Soleil, explosera sur la terre avec une nouvelle vérité à ne pas censurer.

    2. michel boissonneault

      islamophobe…..dans le passé l’islam existait pas ….donc c’est encore un coup des muzz pour jouer les victimes……ce film est raciste OUI car le racisme était que les égyptiens ( arabe ) étaient tous des exploiteurs , des tyrans et les victimes étaient les esclavent ( juif ) donc quand un film expliquent que l’empire égyptien durant 3 000 ans ont abuser et écraser des gens et que des esclavent ont quitter l’égypte avec l’aide de Dieu + les soldats du pharaon ont reçu toute une raclé alors l’égo des muzz ne l’accepte tout simplement pas

    3. yohanam

      euh Michel les égyptiens de l’époque n’étaient pas arabes, l’Egypte fut envahi par les arabes conduit par un mahométan en l’an 500 après JC. Les descendants des égyptiens de l’époque sont à l’heure actuel les coptes qui sont tués et mis en dhimmitude par les colons arabes de l’Egypte

    4. Et si......

      MiosterClairvoyant, il est impossible d’avoir accès à votre site: « adresse introuvable » Y aurait-il une explication? Merci!

      « un film islamophobe et raciste ? Interdit de diffusion en Egypte, à cause

      « d’imprécisions historiques et religieuses », selon le site égyptien youm7. »

      Al Sissi , l' »ami » d’Israël, est d’accord avec cette décision?!!!!!!

      Le directeur du cinéma marocain a reçu des menaces de mort!

    5. David Belhassen

      Le pseudo humour ironico-satirique de cet article est tellement alambiqué qu’il ne fait rire personne. Pire ! Il risque d’être pris au premier degré et pour argent comptant.
      Conclusion : Il n’y a pas plus dangereux que de l’humour mal placé.

    6. Saraiol

      A David Belhassen
      Bravo à Benoît Rayski pour cet article. L’humour est la seule réponse à des arguments aussi débiles que ceux de ces censeurs ignares et fanatiques (y compris les soi-disant modérés). Heureusement pour eux que le ridicule ne tue pas.
      Quant aux lecteurs qui prendraient ces propos au 1er degré, rien à faire pour eux, hélas. Ce n’est pas cet article même mal compris qui les ferait abonder dans un antisémitisme camouflé sous l’antisionisme et ce ne sont pas des arguments sérieux qui les feraient en sortir.
      Alors, seul l’humour est de mise. Sinon, pour défendre Israël, il y a Tsahal. Il y a l’information qui compte, certes, mais son impact est limité aux gens de bonne foi qui ne sont pas si nombreux. Pour les autres, inutile d’insister : « qui veut noyer son chien l’accuse de la rage ».

    7. sauveur

      Vous dites des âneries ! Si l’interdiction de faire des images de Dieu dans l’islam n’est pas contestée, rien n’est dit concernant le prophète Mahomet.

    8. David Belhassen

      A Saraiol. La seule réponse aux propagandistes et à leurs acolytes gaucho-palestinistes-islamistes est de combattre la désinformation par la vérité historique.
      Tsahal ne peut répondre à leur offensive sournoise pour saper la légitimité historique de l’Etat d’Israël et le diaboliser jusqu’à introduire le doute au sein même de la jeunesse israélienne sur ses bons et justes droits..
      C’était aux dirigeants d’Israël de le faire. Or ces incapables n’ont rien fait dans ce domaine depuis 60 ans ! Jusqu’à arriver au point où ce sont aujourd’hui des initiatives privées de gens de bonne volonté (comme le site Europe-Israël) qui font le boulot à leur place.
      Je conseille à tous de cesser de se gargariser et de se « passer de la pommade » d’auto-suffisance et de contentement de soi.
      La situation de l’Etat d’Israël est loin d’être brillante. Son existence et son avenir sont même en danger, sous les coups de boutoir d’une propagande aussi pernicieuse que sophistiquée.

    9. abraham

      La terre appartient au Seigneur, YHWH, Dieu ou Allah, celle de Canaan, Il l’a donné aux enfants d’Israël. (Judée-Samarie = Palestine). (Coran Se. La Table, V. 23-29)

      Le Coran souligne et proclame face à l’Islam, que Dieu accorda la Terre Sainte aux Juifs. (Cn. Voyage nocturne, XVII, 106)

      Le Coran souligne l’Alliance conclue entre Dieu et Israël. (Cn. La Table V, 15)

      Le Coran affirme que les promesses divines sont irrévocables. (Cn. Jonas, X. 56)

      Le Coran affirme la véracité des prophéties reçues par Israël. (Cn. Joseph, XII, 111)

      Le Messager d’Allah « Mohamed » signa, en l’an 2 de l’Hégire, avec les Juifs un pacte, texte déterminant – connu aujourd’hui sous le nom de « Sâhïfâ » ou « ‘ahd el-Médine » – convention, contrat social ou pacte – constitue l’ébauche d’une véritable constitution – Parmi les bénéficiaires des droits édictés par la constitution de Yathrib figurent les Juifs qui, pourtant n’ont pas embrassé l’Islam ni n’ont manifesté l’intention de le faire

      Que cela plaise ou pas : Ils savent maintenant que le peuple Juif fait parti de l' »ümma ». ils apprendront aussi que ce sont les ennemis de la révélation coranique et du prophète d’Allah qui s’emparèrent du pouvoir en massacrant ses disciples dans la Ka’aba après k’avoir détruite avec des balistes. C’est le clan Abü süfyan fondateur de la dynastie des Omeyyades de Damas.

      Le Coran, en plusieurs de ses versets (VI, 89-91 ; XX, IX, 27 ; XLV, 16 : LVII, 26, etc.) témoigne du dépôt divin du rouleau de la Thora, entre les mains des descendants et des successeurs d’Abraham, Isaac, Jacob/Israël, et Moïse particulièrement.

    10. Saraiol

      A David Belhassen
      Si vous vous imaginez que les propagandistes et leurs acolytes gaucho-palestinistes-islamistes ont le souci de la vérité historique, alors que leur seul maître est l’idéologie et qu’ils vont s’informer auprès d’Europe-Israël ou de sites d’Israël, vous êtes un doux rêveur. Seuls les convertis le font ou des gens de bonne foi (qui sont rares). Europe-Israël et autres sites servent surtout à nous informer, victimes des 1ers et gens de bonne volonté, pour notre gouverne et pour, à notre tour, informer ceux qui veulent bien écouter. Pour les autres, une seule solution, se défendre.
      Merci pour vos compliments d’autosuffisance et contentement de soi à ceux qui pensent que lutter contre la propagande ne suffit pas. Ce sont des pays et organisations terroristes qui menacent Israël soutenus par une opinion et des gouvernements certes souvent ignorants mais souvent plutôt vendus à des « intérêts » économiques ou stratégiques ou tout simplement antisémites.

    11. David Belhassen

      A Saraiol. Désolé de vous contredire. L’offensive médiatique et idéologique qui a été promue – voilà près de 50 ans, en 1968 pour être plus précis – contre la légitimité du sionisme et la justification historique de l’Etat d’Israël, a peu à peu porté ses fruits vénéneux au sein d’une population européenne qui n’était pas pro-palestiniste et anti-israélienne (ou ‘antisémite’, terme inadéquat) de prime abord.
      Souvenez-vous du capital de sympathie qu’avait Israël à ses débuts et de l’afflut de volontaires des quatre coins de la planète pour participer à cette formidable idéal de la résurrection d’Israël.
      Le glissement de l’opinion publique vers le pro-palestinisme qui s’est opéré graduellement par le biais d’une propagande sournoise, a permis à des gouvernements corrompus de donner libre cours à leurs intérêts mercantiles mesquins.
      Il y a 50 ans la grosse majorité des Français n’aurait pas accepté la reconnaissance d’un Etat palestinazi par le parlement de France.
      Si Israël avait réagi à l’offensive médiatico-idéologique de 1968 au moment opportun, nous n’en serions pas là aujourd’hui.

    12. Dullier

      D’accord avec Belhassen et j’ajoute qu’il n’y avait pas cette immigration pro-palestinienne incontrôlée qui lentement, par la présence d’associations pro-Frères musulmans telle que l’UOIF et les discours de prédicateurs tel que Tarig Ramadan orateur brillant BCBG très très rarement mis en difficulté sur les plateaux télévisés, prennent de l’assurance et s’infiltre dans les rouages de la politique française.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *