toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Coup de Gueule de Bely: « Au secours ! Ia liberté est en péril ! »


Coup de Gueule de Bely: « Au secours ! Ia liberté est en péril ! »

Exceptées quelques périodes dramatiques (dont l’intervalle tragique de la Shoah), on pouvait espérer vivre en Europe, aux Amériques et en  Israël au sein d’une société constituée en majorité de gens de bonne volonté, pas meilleurs que beaucoup d’autres mais certainement pas pires. 

Chacun de tolérer plus ou moins les coutumes, les habitudes, les façons de faire de son voisin même si cela n’allait pas, il faut bien l’avouer, jusqu’au partage. Mais il ne serait venu à l’esprit de personne (là encore sauf exception ) d’empêcher l’autre de vivre comme bon lui semblait … 

Ainsi, chacun chez soi, et plus souvent encore chacun pour soi, nous prenions malgré tout, les dispositions pour faire le bien autour de nous.
Moyen facile de se donner bonne conscience ? 
Et alors, la belle affaire !     

Et même si nous avions fait en sorte que cela se sache, même si nous avions éprouvé un certain plaisir à faire plaisir, notre moi, surdimensionné, trouvait sa justification dans la formule implacable de  Pierre Dac : 
– « Donner avec ostentation, ce n’est pas très joli mais ne rien donner avec discrétion, ça ne vaut guère mieux » ! 

Il y a peu de temps encore, quelques années, pas plus, nous avions la chance de vivre dans un pays où la démocratie offrait la possibilité de s’instruire, de réfléchir et mettait un point d’honneur à être la première à montrer l’exemple : Respect  de l’autre (et la femme), de la nature, respect de la parole donnée et par-dessus tout, respect de la Vie. 

Puis cela a commencé à basculer.

Dans la série, « Tout est filmé, tout est offert à la curiosité putride de médias pétrifiés qui n’en demandaient pas tant pour faire de l’audience », personne ne bouge ni ne dit rien. C’est ainsi que le point de rupture me parait se situer exactement lors de la destruction des grands bouddhas par les Talibans fin mars 2001.

Ce jour-là toutes les caméras du monde entier étaient rivées sur la démolition programmée, acharnée, en direct, des immenses bouddhas du temple. Ni elles ni personne n’ont rien fait pour empêcher cet outrage à l’essence même de l’esprit humain, en ses croyances les plus intimes et sa notion de sacré.

Le 11 septembre de la même année ce fut ce moment d’effroi, la stupeur de se trouver confronté à l’impossible : Voir s’enfoncer dans la moelle vitale des tours de Manhattan un avion puis un autre avec  passagers, pilotes et hôtesses … 
Six mois plus tard l’explosion du train de Madrid. Puis des listes d’attentats inconcevables….

Dans la série, « on filme mais on ne dit rien », la Syrie et ses milliers de morts. 

Puis les enlèvements. Puis les décapitations… Un moyen de faire souffrir le prétendu-mécréant parmi un arsenal d’atrocités dont je n’ose même pas vous joindre une seule photo pourtant diffusées largement « sur le Web »…
Que s’est-il passé pour que le jeune voyou ou le vieux vaurien ait sauté d’un cran dans le domaine de la violence puis un autre pour basculer dans une bestialité sans état d’âme.

Que s’est-il passé pour que ceux que l’on montrait du doigt comme racistes, antisémites, antidémocrates, ceux qui nous paraissaient être les pires soient devenus  pires encore, qu’ils aient franchi « La » frontière qui sépare les gens dits normaux des fous sanguinaires et se soient installés du côté du mal absolu ?

Faut-il repréciser de quoi l’on parle ?

Des assassins surgis de nulle part, comme poussent et se répandent inexorablement les mauvaises herbes après une vilaine pluie…
Des criminels qui torturent, décapitent, crucifient tout ce qui passe et ne ressemble pas trait pour trait au modèle islamique…
Des scélérats qui enfouissent leurs femmes, leurs sœurs, leurs filles à peine pubères dans des burqa-prison. 
Des fous furieux qui remettent le statut d’esclave à l’ordre du jour, enlèvent, volent, violent des centaines d’adolescentes pour les vendre comme de la marchandise à des monstres capables de les acheter… 

Des hommes qui n’ont plus rien d’humains complètement désinhibés.   Des jeunes et moins jeunes totalement paumés dans un monde libre qui n’est pour eux qu’un monde sans repères.
Des jeunes et moins jeunes qui trouvent enfin dans les prédications d’islamistes extrémistes, des phrases simples, des missions qui ressemblent à des jeux virtuels, des combats où finalement mourir n’est rien puisque justement le principe fondamental en est de disposer de petits paquets de vies multiples. « Des jeux de société », où il est fortement recommandé de mourir pour mieux renaître, de mourir pour mieux vivre plusieurs fois. Mais ……..


Mais ce qui n’était que des menaces, certes de plus en plus nombreuses, avait le talent de rester en l’état alors que désormais les menaces ont quitté depuis longtemps leur statut  d’intimidation pour virer à l’état de guerre réelle. Tous azimuts.
Nulle discussion possible. 
La haine. Uniquement la haine.
Les êtres que  j’aime sont en danger. 
Les fous de D. sont à nos portes…
Et c’est peut-être ce constat qui fait le plus mal: 
Coupables de l’assassinat du monde libre, ils ont décapité tous les idéaux auxquels nous aimions nous référer : Le BIEN, le BEAU, le JUSTE. 

La Liberté est en péril !

 

© BELY. pour Europe Israël





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “Coup de Gueule de Bely: « Au secours ! Ia liberté est en péril ! »

    1. FANNY

      belle analyse; c’est tout à fait ça : les crimes se multiplient sous l’oeil du monde qui n’intervient pas vraiment ni efficacement, mais accuse de tous les maux ce minuscule pays libre qu’est Israel qu ine faitque se défendre.
      Le monde est tombé sur la tête !

    2. Amouyal

      C est malheureusement la verité , et si nous devons lutter contre ces sauvages , nous devons aussi lutter contre les mauvais sentiments qu ils font naitre chez nous car ils sont contraires a notre education

    3. steven L

      After 2000 years of western antisemitism and 13 centuries of Islamic antisemitism, what is there to learn that you have not yet learned? Since people refuse to learn from history, the same events keep occuring but to different people (but always Jews), rarely to the same people twice.

    4. dorylée50

      Ils n’ont pas fait de nous des racistes puisque MUSULMAN N’EST PAS UNE RACE !
      Depuis les bouddha de Bamian et les Twin Towers, les musulmans de tous poils ont commis plus de 22000 attentats à travers le monde. Il est donc parfaitement naturel d’avoir peur de cette idéologie fascisante et expansionniste. Peur d’autant plus grande que les moyens de la terreur sont plus effroyables les uns que les autres et qu’il se trouve malgré tout d’inoffensifs normands bien de chez nous pour grossir les rangs des adeptes de cette doctrine de tarés en plus du millier qui débarque chaque jour sur les plages de Lampedusa, portail d’entrée de Schengen….
      Non, je ne suis pas raciste. Oui, l’expansion de ce dogme m’inquiète.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap