toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Coup de filet anti-djihad : « On n’est pas des islamistes ! Ces islamistes de m…. qu’on voit à la télé »


Coup de filet anti-djihad : « On n’est pas des islamistes ! Ces islamistes de m…. qu’on voit à la télé »

Coup de filet chez les djihadistes Près d’Albi: « On est pas des islamistes » s’écrie la mère de deux islamistes arrêtés par les forces de l’ordre…

« On est contre le djihad, contre tous ceux qui prennent le Coran à l’envers ! » C’est une mère de famille franco-marocaine « bouleversée » qui protestait lundi contre l’arrestation de deux de ses fils à Graulhet (Tarn) et Toulouse, lors d’un coup de filet national « anti-djihad ». Les policiers ont surgi vers 6 heures dans le pavillon où cette famille habite « depuis quinze ans » dans la petite ville de Graulhet (13 000 habitants), à mi-distance de Castres et d’Albi.

Un fils de 21 ans a été interpellé à Graulhet, son « grand frère » de 26 ans à Toulouse.

C’est d’abord depuis la fenêtre du premier étage que la mère de famille lance : « On n’est pas des islamistes, on est contre le djihad, aller en Syrie, tout ça ! Si les autres ont sali l’islam, ce n’est pas nous ! »

Cette femme de 50 ans fustige les « islamistes de m…. qu’on voit à la télé » : « Ceux qui font la guerre pour aller au paradis, on sait qu’ils iront en enfer. Je ne les ai pas éduqués comme ça, mes enfants. Le vrai Coran que j’ai appris au Maroc ne demande pas d’aller tuer des gens. L’islam, c’est rester frères et soeurs sur Terre. »

Une « guerre contre l’islam »

Puis elle défend farouchement ses « fils » interpellés, lors d’une opération visant officiellement à démanteler une filière d’acheminement des candidats au djihad vers la Syrie. « Le plus jeune travaille comme cariste dans une usine de palettes. Le plus grand, à Toulouse, n’est pas pratiquant, rien du tout. Il travaille bien, à Airbus. Il a fait beaucoup d’études, vit à l’européenne. Quand on parle ensemble de ces affaires de djihad, il me dit : Ce n’est pas mon délire« , assure-t-elle. Et d’insister : « Mon mari est français, il est né en France, de parents français. C’est moi qui suis marocaine. Et les policiers n’ont rien trouvé chez nous, un Coran, c’est tout. Mais ils ont emporté la Livebox. »

Le jeune homme barbu tente d’interrompre la conversation. « Ne parle pas aux journalistes, ils vont faire de toute façon l’amalgame ! Il y a une guerre contre l’islam, pour le salir par tous les moyens. » Quant au père, élu communal, il semble désespéré. De son jeune fils interpellé à Graulhet, il dit qu' »il n’est que suspect » et « de quoi, on ne sait pas ». « Si ça se trouve, il a traîné avec des jeunes, voilà. N’importe qui parle avec des barbus. » Dans le petit passage tranquille, un voisin promène son chien. « Je n’ai rien vu (de l’opération policière, NDLR), dit-il, en requérant l’anonymat. « Tout ce que je peux dire, c’est que le père et la mère sont bien et leurs enfants gentils. »

Des « proies faciles » (président de la mosquée)

Puis, dans une salle communale derrière la mairie, le président de la mosquée, Ali Ghouri, convoque la presse pour « se désolidariser de tout ce qu’on peut entendre sur le djihad », « des barbares qui tuent des gens et desservent l’islam ». Il n’y a jamais eu « aucun problème dans la mosquée ouverte en 1981 et fréquentée le vendredi par 150 à 200 fidèles », insiste-t-il. Le garçon arrêté à Graulhet, il le décrit comme « un jeune qui se cherche comme tous les jeunes », qui « vient souvent prier à la mosquée, rit, va au café ». Mais Ali Ghouri veut aussi « crier » son « désarroi » face à une « radicalisation qui touche un pourcentage infime » de jeunes, en France. « Ceux qui sont perdus – socialement et psychologiquement – sont des proies faciles de que ce j’appellerais des sectes qui leur lavent le cerveau », dit cet imprimeur de 60 ans, désolé que l’influence des parents soit devenue si « faible par rapport aux réseaux sociaux ».

Source





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “Coup de filet anti-djihad : « On n’est pas des islamistes ! Ces islamistes de m…. qu’on voit à la télé »

    1. Laurence

      Il faut arreter avec ils sont fragils c’est un lavage de cerveaux , qu’ils partent avec leur familles et qu’ils ne reviennent pas
      Nous ne pouvons pas garder des personnes qui refusent de vivrent dans un monde Judéo Chrétien

    2. Marie l'Alsacienne

      Tous les musulmans ne sont pas des terroristes, mais tous les terroriste sont musulmans, bizarre quand même !!!

    3. Jacques

      Que la police et la justice fassent (bien) leur travail.

      Nombre de terroristes étaient des gens « bien sous tous rapports » avant de passer à l’acte… et nombre de parents ne connaissent pas vraiment leurs enfants.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap