toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Comment l’Union Européenne soutient la dictature arabe-palestinienne, par Khaled Abu Toameh


Comment l’Union Européenne soutient la dictature arabe-palestinienne, par Khaled Abu Toameh

Ces parlements européens ferment également les yeux sur le fait que, sous « l’Autorité palestinienne » en Judée et Samarie et du Hamas dans la bande de Gaza, il n’y a aucun respect de l’état de droit, la liberté d’expression, la transparence ou la responsabilité. Ces parlementaires occidentaux agissent en fait contre les intérêts des arabes-palestiniens, qui n’espèrent manifestement pas une autre dictature corrompue dans le monde arabe.

– « La situation en ‘’Palestine’’ n’est pas du tout conforme avec la démocratie ou l’état de droit… Réveillez-vous et regarder la perte des droits, la Loi et la sécurité. » — Freih Abou Medein, ancien ministre de la Justice de l’Autorité palestinienne.

– « Abu Mazen [Mahmoud Abbas] veut avoir tous les pouvoirs dans ses mains et dans celles de ses fidèles. Il agit de manière dictatoriale et veut prendre le contrôle de tout, surtout des finances. » — Yasser Abed Rabbo, Secrétaire général de l’OLP.

Loading...

Ne pas fermer les yeux sur les violations des droits de l’homme, mais aussi des agressions sur la liberté d’expression, le pouvoir judiciaire et le système parlementaire dans les territoires sous contrôle arabe-palestinien, les parlements occidentaux ouvrent la voie pour une création d’un Etat voyou appelé « Palestine ».

Les parlements européens qui se précipitent pour reconnaître un « État palestinien » ne tiennent pas compte du fait que les arabes-palestiniens sont privés d’un Parlement qui ne fonctionne plus depuis sept ans.

Le Parlement arabe-palestinien, connu comme le Conseil législatif palestinien [PLC], est paralysé depuis 2007, quand le Hamas a pris le contrôle de la bande de Gaza et expulsé l’autorité palestinienne [PA] violemment.

Ces parlements européens ferment également les yeux sur le fait que, sous « l’Autorité palestinienne » en Judée et Samarie et le Hamas dans la bande de Gaza, il n’y a aucun respect pour la primauté du droit, la liberté d’expression, la transparence ou la responsabilisation.

Cette semaine, le Parlement européen a également adopté une résolution reconnaissant un « État palestinien » en principe. Un total de 489 députés européens ont voté en faveur, tandis que 88 autres étaient contre.

Ironie du sort, le vote du Parlement de l’Union européenne a coïncidé avec une vague de répression sans précédent par les dirigeants de « l’Autorité palestinienne » sur le Conseil législatif palestinien et de son Secrétaire général, Ibrahim Khraisheh, à Ramallah.

Learn Hebrew online

Le Président de l’AP Mahmoud Abbas a ordonné l’arrestation de Khraisheh pour avoir prétendument critiqué le « premier ministre » Rami Hamdallah.

À la suite de vives protestations par les dirigeants des différentes factions arabes-palestiniennes, qui a décrit la décision comme une violation flagrante de la liberté d’expression, Abbas a été contraint de faire machine arrière.

Mais pour Abbas, ce n’était pas la fin de l’histoire. Après avoir annulé l’ordre d’arrestation contre Khraisheh, Abbas a dépêché des policiers au bâtiment du Parlement à Ramallah pour empêcher le haut fonctionnaire d’entrer dans l’enceinte du Parlement. La présence des policiers à l’entrée principale du Parlement a attiré de vives accusations de beaucoup d’arabes-palestiniens.

Loading...

Khraisheh a été démis de son poste parce qu’il avait osé critiquer le gouvernement palestinien d’arrêter Bassam Zakarneh, chef du Syndicat des employés du public sur la rive occidentale. Beaucoup d’arabes-palestiniens ont également dénoncé l’arrestation de Zakarneh comme une attaque aux droits des travailleurs et une tentative d’intimidation.

Mais le Parlement de l’Union européenne et des autres parlements qui ont voté en faveur de la reconnaissance d’un « État palestinien » ne voient pas d’un besoin de commenter les mesures d’Abbas contre le PLC et un de ses hauts fonctionnaires. Les parlementaires de l’UE qui ont voté en faveur de l’État palestinien ne sont très probablement pas au courant de ce que l’ancien ministre de la Justice de l’autorité, Freih Abou Medein, avait à dire sur l’Etat de droit dans « l’Autorité palestinienne ».

Abu Medein a dressé un tableau sombre de ce à quoi pourrait ressembler le futur « Etat palestinien ».

Dans un article accablant qu’il a publié la semaine dernière, Abu Medein a écrit : « La situation en Palestine n’est pas conforme du tout avec la démocratie ou l’état de droit, parce que la mentalité palestinienne est trop grossière pour faire face à la transparence de la Loi et ses dispositions et  régulateurs. »

L’Attaque cinglante de Abu Medein, qui est dirigée d’abord contre Abbas, et qui s’est terminée par un appel aux arabes-palestiniens à « se réveiller et voir la perte du droit, des droits et de la sécurité » dans les zones contrôlées par « l’Autorité palestinienne » et le Hamas.

L’ex-ministre de la justice de « l’Autorité palestinienne » n’est pas le seul arabe-palestinien en vue qui semble comprendre qu’un « Etat palestinien » dans les circonstances actuelles serait tout sauf démocratique.

Yasser Abed Rabbo, le Secrétaire général de l’OLP qui jusqu’à récemment était considéré comme l’un des hauts confidents d’Abbas, a été cité la semaine dernière, condamnant fermement le système « dictatorial » du Président de « l’Autorité palestinienne ».

Se référant à Abbas par son nom de guerre, Abed Rabbo a déclaré : « Abu Mazen veut concentrer tous les pouvoirs dans ses mains et les mains de ses fidèles. Il agit de manière dictatoriale et veut prendre le contrôle de tout, surtout des finances. Je ne sais pas ce que cet homme veut et pourquoi il se comporte de cette manière. Que se passera-t-il après le départ de Abu Mazen ? »

Les membres du Parlement de Suède, de Grande-Bretagne, de France et du Portugal qui ont voté en faveur de la reconnaissance d’un « État palestinien » ne semblent pas se soucier de leurs collègues arabes-palestiniens, qui ont été privé de mener à bien leurs obligations parlementaires à la suite de la lutte du pouvoir entre le Hamas et la faction du Fatah d’Abbas. Ni qu’ils ne semblent se soucier si l’Etat palestinien sera une autre dictature corrompue où il n’y a pas de place pour l’Etat de droit, la transparence ou la liberté d’expression.

Évidemment, les parlementaires de l’ouest ne voient aucun acte répréhensible ou mal dans les actions de la direction arabe-palestinienne et du Hamas. Ils sont prêts à voter en faveur d’un « Etat palestinien », même s’il ne semble pas qu’il sera dirigé par la démocratie et la transparence.

Ces parlementaires occidentaux agissent en fait contre les intérêts des arabes-palestiniens, qui n’espèrent manifestement pas une autre dictature corrompue dans le monde arabe. Ne pas fermer les yeux sur les violations des droits de l’homme, mais aussi les agressions sur la liberté d’expression, le pouvoir judiciaire et le système parlementaire dans les territoires arabes-palestiniens, les parlements occidentaux ouvrent la voie à la création d’un Etat voyou appelé « Palestine ».

Source : Khaled Abu Toameh, adapté par Mordeh’aï pour malaassot.com





Psychosociologue, consultant sur les questions de conflits, crises, violences et débriefing dans tous les secteurs où ces problèmes se posent.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “Comment l’Union Européenne soutient la dictature arabe-palestinienne, par Khaled Abu Toameh

    1. français pas naif

      Les parlementaires européens sont des ignares et des collabo islamistes. Rien attendre de bon d’eux, notamment pour défendre nos valeurs démocratiques sur lesquelles ils s’assoient pour mieux flatter l’électorat musulman. D’ailleurs, c’est inadmissible d’avoir octroyer le droit de vote à des européens de souche musulmane, alors que dans leur propre pays, les Juifs et les Chretiens sont des sous citoyens, voire persécutés. La Reconquista doit rentrer dans tous les esprits de tous les européens de souche, sinon dans peu de temps, nous serons obligés de nous convertir à cette ignoble « religion » ou mourir. Les événements terribles dont les musulmans sont responsables, dans le monde, depuis plusieures années, et qui s’intensifient depuis plusieurs mois, sont malheureusement les signes précurseurs de ce qui nous attend si on ne se réveille pas. Israël est bel exemple d’un peuple qui lutte pour la démocratie. Soutenons les car c’est un peuple bon, droit et fidèle qui n’oublie pas les amis. Pas comme les arabes qui se retournent toujours contre ceux qui leur ont offert l’hospitalité. N’oublions pas que pour eux, nous sommes des infidèles à convertir ou tuer. C’est écrit dans leur satanique Coran

    2. Gianni

      F.p.n. Vous avez raison sur certain point a voir ce qui se passe dans le monde surtout au moyen orient .Mais en se posant la question qui a u l’idée et a
      orchestré toute cette pagaille beaucoup de bruits cours suites aux révolutions arabes jusqu’au rebelles daech et autres opérants en Syrie et Irak en causant destruction et morts de partout . Pourtant les grandes puissances sont tous impliqués dans la pagailles et cela et devenu un bourbier dont personnes ne sait comment en sortir
      Pour le vote des européens musulmans je trouves qu’il faut les impliqués pour qu’ils puissent apprendres et prendre goût à la démocratie pour pouvoir transmettrent aussi a leurs progénitures et leurs pays d’origines c etont jamais cela puissent changer les mentalités .

    3. Akerman Michel Netanya

      Tout à fait d’accord avec « Français pas naïf ». Mais il est trop tard pour d’Europe qui a délibérément choisi de se coucher face au déferlement de l’Islam dans le monde. Les musulmans ont commencé à se bouffer entre eux mais devant les « infidèles » ils se réconcilient, tant pis pour les politicards européens qui pensaient naïvement obtenir de nouveaux électeurs ! Ils fonderont leur propre partis, auront des maires, des députés mais SURTOUT leurs Imans qui appellent à la guerre sainte. Beau résultat de la gauche, la droite et le centre de la France, fille ainée de l’église antisioniste mais lâche face aux islamistes…

    4. Marie l'Alsacienne

      Pour le vote des européens musulmans je trouves qu’il faut les impliqués pour qu’ils puissent apprendres et prendre goût à la démocratie pour pouvoir transmettrent aussi a leurs progénitures et leurs pays d’origines c etont jamais cela puissent changer les mentalités .

      Gianni,

      Tout d’abord l’Europe est chrétienne et non musulmane, ne l’oubliez pas ! nous n’avons pas les mêmes valeurs, eux suivent le coran qui est contre les mécréants (nous chrétiens et juifs)

      Vous êtes naïf ou quoi ? vous voulez apprendre la démocratie à des arriérés mentaux, à des consanguins ?

      Je vous souhaite bon courage !!!

    5. Simonai ongué

      JE VOIS QUE, VOIR ABBAS ÊTRE ÉCOUTÉ ..ÇA PEUT ÊTRE QUESTION DU CULTISME .PAR CE , TOUS CEUX QUI SONT MAÇONNIQUES S’ENTRAIDE SOUVENT ,PUISQUE , LEUR  »MAÎTRE EST LUCIFER,COMME LE GOUVERNEMENT FRANÇAIS EST MAÇON..LES FRANC-MAÇONS AIMENT VOIR TOUJOURS LES LEURS PRENDRE LE POUVOIR ,EN AFRIQUE ,LA PLUS GRANDE MAJORITÉ DES CHEFS D’ÉTATS AFRICAINS SONT FRANC-MAÇONS. ALORS ABBAS FAIT PARTI DES CES HOMMES ATTACHÉS AVEC LA PRATIQUE D’OCCULTISME! U.E SAIT BIEN QUE ABBAS EST MENTEUR , ABBAS EST CORROMPU, ET QUE ABBAS EST TERRORISTE FERMENT LES YEUX,VOLONTAIREMENT PUISQUE ,SONT TOUS DANS LE MÊME SECTE DIABOLIQUE!.ALORS FAIRE DU MAL À ISRAËL N’EST AUCUN PROBLÈME DANS LEUR CONSCIENCE.ABBAS PENSE QUE ,AVANT SA MORT, IL LAISSERA UN PAYS POUR L’ISLAM. MAIS JE VOUS GARANTIE QUE , ABBAS MEURT ET LAISSE LA PALESTINE AVEC CES TERRORISTES,PAS AVEC UN PAYS.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *