toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Comment les juifs furent expulsés des pays arabes, par Maya Nahum


Comment les juifs furent expulsés des pays arabes, par Maya Nahum

On commémore enfin cette histoire méconnue et occultée. Après de longues années d’efforts et de tractations, le parlement israélien (Knesset) a adopté en juin dernier une loi fixant au 30 novembre de chaque année la commémoration de l’expulsion et l’exode des juifs des pays arabes et de l’Iran.

En Israël et dans la diaspora, devront être organisées des journées pédagogiques afin de renforcer la conscience internationale en ce qui concerne ces réfugiés ; ce qui devrait déboucher sur leur droit à la réparation dans le cadre des négociations de paix au Proche-Orient. Après soixante ans, ce n’est pas trop tôt.

Mercredi dernier, c’est à la mairie du 17e  arrondissement  que s’est tenue la première réunion à Paris, organisée par Josiane Sberro, avec l’appui du centre Simon Wiesenthal. Entre 1940 et 1970, une civilisation entière a disparu des pays arabes.

Pourquoi cette histoire est-elle restée méconnue ?

Que sont devenus ces 800 000 juifs  des pays arabes et d ‘Iran (pourquoi omettre  la Turquie ?) ?

Quel impact cette reconnaissance et cette commémoration peuvent avoir sur ce qui se passe au Proche Orient et en France ?

Quelques-unes des questions auxquelles Schmuel Trigano a donné des réponses.

Il a rappelé les degrés et les formes différents qu’avait pris l’exclusion de Juifs, selon les pays et les époques. De la discrimination juridique (Syrie) à la dénationalisation (Egypte) et  la spoliation économique et sociale (Liban, Yemen) en passant par l’événement pogromique (Irak).Tous les pays arabes sont concernés, dont la Tunisie et le Maroc.

À propos des deux derniers, ça dérange. Pays de la douceur du vivre-ensemble…

Nombreux sont les Juifs qui continuent de s’anesthésier à la nostalgie, perpétuent le mythe du bonheur en pays arabes et  folklorisent  le passé.

Cet exode est une histoire politique niée,  trop peu analysée, voire travestie afin de justifier le traitement exclusif des réfugiés palestiniens.

Schmuel  Trigano n’hésite pas à parler du silence  sépharade comme d’une faute politique. Mais il rappelle aussi que le Wojac (World organisation of Jews from Arab countries) a tenté en vain dans les années 80 de convaincre Israël de la nécessité de verser au dossier de la paix l’exode des 800 000 juifs chassés des pays arabes.

Cette histoire ne serait-elle pas la clé de la délivrance de la mémoire et du rétablissement de la vérité ?

Trigano démontre que ce qui se passe aujourd’hui dans le monde musulman du Pakistan au Mali est la dernière étape d’un processus commencé avec les Arméniens, poursuivi avec les juifs et se terminant aujourd’hui avec les Chrétiens.

Georges Bensoussan revient sur la difficulté  d’écrire l’histoire de ce presque million de Juifs des pays arabes virés de leur terre natale.

Plusieurs facteurs, selon lui, convergent :

1/ Les Juifs eux-mêmes, avec cette  difficulté pour les Ashkénazes de donner crédit aux Séfarades qui eux, n’ont pas été décimés par la Shoah.

2/ Le monde arabe, négationniste, et qui continue de travestir la réalité en mettant sur le dos de la création de l’État d’Israël, le « malaise » juifs/arabes et le départ des juifs.

Si c’était vrai, alors pourquoi les juifs ont-ils été si soulagés de voir arriver les colonisateurs en qui ils virent leurs libérateurs (rappelons que les juifs étaient des « dhimmis », des protégés) ?

3/ L’Occident qui préfère croire au mythe du bonheur juif en pays arabe et ne s’intéresse qu’aux 700 000 réfugiés palestiniens.

Pourtant, des travaux existent : Ceux de Bensoussan et Trigano, ainsi que N. Weinstock  P. Fenton ou Litman. Mais la presse n’en fait pas écho…

La fin de 800 000  Juifs en terre d’Islam dérangerait la mécanique intellectuelle progressiste qui veut qu’un dominé ne peut pas être en même temps un dominateur, spoliateur et antisémite ?

Enfin, avec humour, Daniel Sibony a rappelé que le pouvoir arabe protégeait les juifs  en terre d’Islam de la masse arabe  elle-même : En effet moyennant impôt, les juifs pouvaient vivre  tranquillement et faire la fête !

D’où cette nostalgie sans doute…

Cette nouvelle journée de commémoration peut permettre aux Juifs séfarades de faire connaître leur Histoire, de faire la paix avec leur mémoire et  cesser de nourrir un mythe que d’autres utilisent avec une habileté perverse

En reconnaissant ce fait politique majeur, la disparition des communautés juives des pays arabes, Israël, le monde arabe et la communauté internationale seront contraints de poser enfin cette pièce manquante  sur l’échiquier de la paix à construire. Car nier n’est pas jouer.

Source : Causeur, par Maya Nahum





Psychosociologue, consultant sur les questions de conflits, crises, violences et débriefing dans tous les secteurs où ces problèmes se posent.



    Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

    Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


    Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 9 thoughts on “Comment les juifs furent expulsés des pays arabes, par Maya Nahum

    1. VINCENT

      C’est très important de mettre en lumière cette histoire,je suis né en métropole mais j’avais des liens en Algérie et lorsque en 1960 j’ai commencer à travailler,il ne passait pas un mois sans qu’un salopard me demande d’ou j’étais et quelquefois un employeur me défendais mais c’était rare,alors quand j’allais dans les familles qui rentraient d’Algérie on me considérais comme juif Pieds-Noirs et curieusement j’étais chez-moi !

    2. Gianni

      Très bon commentaire ,mes amis juif algeriens et Maocains très nostalgiques de leurs vie menés en Afrique du nord m’ont souvent racontés des belles histoires de leurs vie cotidiennes. Pour ma part ils étaient chez eux et ne méritaient pas cette triste exode anormale , les gouvernements de ses pays on fait des erreures monumentale en les chassants de chez eux ,ils apportaient énormément sur tout point de vus (économie,commerce, vie active,fête ,évolution des mentalitées, développement,ex…leurs départ a tué les bénéfices qu’ils apportaient dans chaque pays arabes ou maghrébin ,qu’elle gâchis ,

    3. marie

      En 1962, après le cessez le feu, les algériens du FLN ont massacrés, énuclées, démembrés, ébouillantés, brûlés, crucifiés les juifs et les chrétiens pieds noirs, les arabes chrétiens, les harkis, ont violés et éventrés leurs femmes et leurs filles, écrasés la tête de leurs bébés contre les murs. Voilà la vérité. En aucun cas, le droit à l’indépendance et le fait que vous êtes vainqueur vous donne droit au massacre qui peut être qualifié dans le cas de l’Algérie de crimes de guerre, voir de crimes contre l’humanité.

    4. KafkaKabyle

      Ils ont continué après et même pendant la guerre , vis à vis des kabyles , avril 1980 , l’assassinat de Matoub Lounès 98 , le printemps berbère avant leur soit disant printemps aramerde , et en ce moment ils répriment les kabyles , ils envoient leur terroristes qu’ils ont relâché de prison dans nos belles montagnes, et les salafistes agissent en toute impunité , l’islam est la première cause de moralité à notre époque , avec l’argent du Qatar , l’arabie saoudite etc , et le gouvernement français est l’otage de tout cet argent, il s’en fou des juifs , des kabyles, il ne voit que par l’arabisme et l’islamisme …Vous savez , ils sont même aller à interdire des prénoms berbères , même si aujourd’hui certains sont permis il en reste près de 300 prénoms encore interdit , après ils viennent critiquer Israël , moi j’admire cet Israël qu’avec un nombre plus qu’inférieur aux musulmans ils sont plus fort, car plus instruits , c’est bizarre parmi les séries que j’aime à la tv comme Columbo ou Hercule Poirot sont juifs , sans compter tous les grands savant , que ce peuple a donné pour l’humanité ,mais les musulmans sincèrement , c’est un retour d’âge !…Vive Israël amie de la Kabylie , un jour il y aura une ambassade d’Israël à Tizi Uzu …Shalom

    5. Kader

      Puisque l’image reflète l’organisation du congrès à Alger et bien les juifs d’Algérie n’ont jamais faits l’objet d’expulsion, même après l’indépendance et à ce jour. Environs 1500 familles juive vivent à Alger et ses environs. Quelques 300 familles juives vivent en Oranie (Oran, Tlemcen et Sidi Bel Abbes).Au Sud à Ghardaia à l’est, Annaba et Constantine existe à nos jours des familles juives. Les Benaich; les Bensaadoun, les Amselem; les Remaoun, et tant d’autres sont des familles millionnaires sinon milliardaires, occupent des postes importants et ils sont VIP. Ils ne cachent jamais leur appartenance religieuse, même au niveau du ministère des cultes algérien, un programme est en cours pour la réhabilitation des Synagogues. Où avez vous vu des expulsions? Certainement ceux qui ont rallié l’OAS et les nostalgiques de l’Algérie Française, se sont enfuis le 23 juin 1962 mais pas expulsés.
      Au Maroc à Casablanca plus précisément l’ancienne médina à la rue de Larach, Sidi Fateh Bab Marrakech et le Mellah ces quartiers contiennent toujours des familles juives. A Meknes, et Rabat. En Tunisie et à Musrata en Libye des centaines de famille juives vivent aisément et dans la tranquilité .

    6. Juif

      et tant d’autres sont des familles millionnaires sinon milliardaires, occupent des postes importants et ils sont VIP.

      surtout a Ghardaia 😆 espèce de sale menteur!
      a Ghardaia le réseau Misgueret ou agissait mon cousin a sauvé in extrémis les juifs regroupés du le tarmac attendant l’ avion qui devait les arracher aux haches et sabres tout prêts de algériens pour les egorger

      ces pauvres Juifs Mzabiyines se sont retrouvés tous a Starsbourg

      je vous souhaite abominables algériens d’ etre a votre tour chassés de vos terres

      mais Dieu a prévu mieux pour vous punir

      aprés Boutef, vous allez en chiller avec la nouvelle fièvre intégriste qui va vous décimer- Amine!

    7. Belle

      Bravo Marie, tres vrai…

      l’algerie a assassiné, expulsé avec la barbarie qu’on lui connait ..

      .CA C EST LA VERITE!!!

      Vive Israel, vive La Kabylie. vive l’Armenie, vive les Coptes, vive les Kurdes et tous les autres peuples que les musulmans depuis leur creation ont spolies, assassinés ….

    8. Kader

      Réponse au pseudo JUIF
      Alors t’es toujours kabyle raciste? Tu porte atteinte au vrais juif parceque toi tu n’a aucune religion ni famille pour que tu sois respectueux et respecté.
      Pour ta mémoire l’un des grands importateurs de véhicule en Algérie est juif de Ghardaià et vit actuellement. Je ne veux pas pour le moment avancer des noms mais sache ya zwaoui, que les juifs et les musulmans sont des cousins et( il viendra le jour où la paix régnera parmi eux et feront une grande communauté dans le monde mais sans toi, car une espèce comme toi portera atteinte aux vrais juifs. Vous êtes une poignet de kabyle à la recherche de leur repère. perdu

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *