toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Australie : Prise d’otage islamique à Sydney


Australie : Prise d’otage islamique à Sydney

 

Des otages étaient retenus lundi dans un café de Sydney et un drapeau islamique noir était visible à une fenêtre de ce café, tandis que la police intervenait à l’Opéra de Sydney pour un «incident» de nature inconnue, ont rapporté la police, des médias et des témoins.

Un seul homme armé retenait lundi un nombre indéterminé d’otages dans un café de Sydney situé en plein coeur de la ville, a annoncé la police, ajoutant qu’on ne pouvait pas encore parler d’opération terroriste.

«Je peux confirmer qu’on a un auteur armé dans l’établissement qui retient un nombre indéterminé d’otages», a déclaré le chef de la police de l’Etat de Nouvelle-Galles du Sud, Andrew Scipione.

Martin Place, une place du quartier des affaires de Sydney, était fermée à la circulation, et de nombreux policiers encerclaient le Lindt Chocolat Cafe.

Des images des télévisions montraient un drapeau noir avec des inscriptions islamiques en blanc plaqué sur une fenêtre de l’établissement.Il semblerait qu’il s’agisse de la shahada, ou profession de foi musulmane: «Il n’y a de Dieu qu’Allah et Mahomet est son prophète».

La police est intervenue au même moment à l’Opéra de Sidney, qui a été évacué, apparemment à la suite d’une alerte au colis suspect, sans qu’il soit possible d’établir un lien avec la prise d’otages.

En septembre, l’Australie, engagée aux côtés des États-Unis dans la lutte contre l’État islamique (EI), avait relevé son niveau d’alerte face à la menace terroriste représentée par les combattants jihadistes australiens de retour d’Irak et de Syrie.

Des témoins ont dit avoir entendu de fortes détonations qui ressemblaient à des coups de feu.

Source
Prise d’otages à Sydney : ce qu’il faut savoir

Un homme armé retenait lundi un nombre indéterminé de personnes dans un café de Sydney, où un drapeau islamique noir a été plaqué contre une fenêtre, mais cinq otages ont pu sortir de l’établissement situé en plein coeur de la ville.

Quand la prise d’otages a débuté?

Au moins un homme armé a surgi lundi à 9h45, heure locale (23h45, heure française) dans le café Lindt de Sydney. Celui-ci est situé à Martin Place, une place piétonne qui abrite de nombreuses administrations dans le quartier d’affaires de Sydney. Des dizaines de policiers armés se sont rapidement positionnés près du café où se déroule la prise d’otages.

Combien de personnes sont prises en otage?

La police refuse d’indiquer le nombre exact de personnes prises en otage par l’homme armé. Mais selon un journaliste qui a une vue du café, environ 15 personnes sont encore prises en otage.

  Durant la journée, environ cinq personnes ont réussi à sortir du café. Elles se seraient enfuies. La police refuse de confirmer cette information pour le moment.

  (Reuters)  

Qui est responsable de la prise d’otages?

La télévision australienne a réussi à filmer le preneur d’otages.  

#sydneysiege gunman seen inside #lindtcafe – photo via @7NewsSydney pic.twitter.com/YNmKbIfLzZ

— Jon Williams (@WilliamsJon) 15 Décembre 2014

 

Selon les médias australiens, il s’agit de Man Maron Monis, Iranien d’origine et réfugié en Australie depuis 1996. Il était connu des médias australiens, avant cette épisode, pour avoir envoyé des lettres aux familles des soldats australiens morts en Afghanistan, les accusant d’être des meurtriers.

Au début de sa prise d’otage, un drapeau noir avec une inscription partiellement visible en caractères arabes plaqué par des otages contre une fenêtre de l’établissement. Il semblerait qu’il s’agisse de la shahada, ou profession de foi musulmane : « Il n’y a de Dieu qu’Allah et Mahomet est son prophète. »

Selon des médias australiens, l’homme a réclamé durant la journée un drapeau de l’organisation Etat islamique et affirmé que quatre bombes avaient été posées en divers endroits. Pour le moment, aucun groupe n’a revendiqué cette prise d’otages.

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap