toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Quand la victime juive appartient politiquement « à l’aile droite », le terroriste musulman est forcément définit comme « apolitique », par Daniel Greenfield


Quand la victime juive appartient politiquement « à l’aile droite », le terroriste musulman est forcément définit comme « apolitique », par Daniel Greenfield

Un des éléments les plus misérables dans la couverture médiatique de l’attentat contre le Rabbin Yehuda Glick en Israël, est comment les médias décrivent invariablement son assassin comme un « suspect » et la victime comme un « extrémiste de droite » !

Dans notre monde orwellien des médias, la victime a déjà été déclaré coupable d’une infraction politique, mais son agresseur meurtrier est innocent.

 Le rabbin Yehuda Glick n’a pas eu souvent son nom cité. Les manchettes des journaux le décrivent simplement comme de « droite » (note Europe Israël : voire comme « sioniste religieux d’extrême droite ultra nationaliste » !).

Il y a une nuance de déshumanisation ici. Les médias suscitent une inversion dans la faute dès le départ.

 

Le New York Times a commencé son histoire en n’appelant pas simplement Glick comme militant d’extrême droite, encore trop doux, au lieu de cela il l’a dénoncé comme « un agitateur israélo-américain qui a poussé pour un accès plus important aux juifs et à plus de droits sur un lieu de culte très disputé à Jérusalem ». (Le Mont-du-Temple)

 

Grand, barbe rousse, M. Yehuda Glick est une figure aisément reconnaissable. Des images de la convention de mercredi soir diffusée à la télévision israélienne ont montré M. Yehuda Glick s’adressant à l’auditoire et l’avertissant que ceux qui « se battent » pour avoir plus de droits pour les Juifs sur le Mont du Temple sont susceptibles d’être dénoncés par les opposants comme des « extrémistes de droite », « dangereux » et « délirants ».

 

On aurait dit qu’il connaissait très bien les médias.

C’est difficile de faire mieux, mais il y a eu des tentatives.

Le trou d’immondices qui est Vice Media titrait : « Affrontements qui suivirent les tirs sur le rabbin d’extrême-droite à Jérusalem-est ».

Al-Babwa finit de faire déborder la coupe, « la police israélienne tue le palestinien soupçonné d’avoir tiré sur un juif d’extrême droite ».

Mais qu’est-ce qui fait croire exactement que Glick est de « droite » ?

Il a tout simplement cru pouvoir dire que les Juifs devaient avoir le droit de visite sur le Mont du Temple ?

John Kerry, qui a exigé que les musulmans doivent retourner au Mont-du-Temple (mais pas les Juifs !) ne serait-il pas également d’être qualifié de « radical de droite » ?

La croyance selon laquelle les Juifs ont des droits civils en fait-elle une croyance appartenant à « l’aile droite » ?

Pour la gauche et ses médias infiltrés, apparemment c’est le cas.

 

Source : Par Daniel Greenfield, adapté par Mordeh’aï pour malaassot.com





Psychosociologue, consultant sur les questions de conflits, crises, violences et débriefing dans tous les secteurs où ces problèmes se posent.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Quand la victime juive appartient politiquement « à l’aile droite », le terroriste musulman est forcément définit comme « apolitique », par Daniel Greenfield

    1. patricia

      ils s en foutent quand meme quand c est des villes israeliennes entieres qui recoivent des roquettes. La France est devenue extreme gauche, on peut la jouer comme ca aussi

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap