toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Pourquoi et quand le mythe d’al-Aqsa a-t-il été créé? Comment Jérusalem a pris de l’importance pour les musulmans?


Pourquoi et quand le mythe d’al-Aqsa a-t-il été créé? Comment Jérusalem a pris de l’importance pour les musulmans?

L’importance de Jérusalem pour les juifs et les chrétiens est incontestable, puisque la connexion de cette ville au judaïsme et au christianisme fait partie des concepts universels sur l’histoire et la théologie. Cependant, quand on en vient à la politique moderne, nous entendons sans cesse que les palestiniens, les arabes et les musulmans exigent que Jérusalem devienne la capitale du futur Etat palestinien, en raison de sa sainteté pour l’islam. La question est de savoir comment et quand cette ville est devenue sainte pour les musulmans.

Quand les musulmans occupaient la Palestine, la capitale était Ramleh, à 45 km à l’ouest de Jérusalem, ce qui montrait que Jérusalem ne signifiait rien pour eux.

Quand le Prophète Mahomet établit l’islam, il introduisit un minimum d’innovations. Il utilisa les personnages sacrés, les légendes historiques et des sites sacrés du judaïsme, du christianisme et même du paganisme, en les islamisant. Ainsi, selon l’Islam, Abraham fut le premier musulman et Jésus et Saint-Jean (le fils de Miriam, la sœur de Moïse et d’Aaron) furent les prophètes et les gardiens du deuxième ciel. De nombreuses légendes bibliques (« Asatir al-awwalin »), qui était familières aux arabes païens avant l’aube de l’Islam, subirent une conversion islamique, et le Coran ainsi que les Hadith (la tradition orale islamique), en sont remplis.

L’islamisation s’appliqua aussi bien aux sites qu’aux personnes : La Mecque et la pierre sacrée-al-Kaaba – étaient les sites sacrés des arabes païens pré-islamiques. La mosquée des Omeyyades à Damas et la Grande Mosquée d’Istanbul ont été érigées sur les sites d’églises chrétiennes-byzantines –deux des exemples les plus connus illustrant la manière dont l’islam traite les sanctuaires des autres religions.

Jérusalem, aussi, a subi le processus d’islamisation: d’abord Mahomet tenta de convaincre les Juifs près de Médine de rejoindre sa jeune communauté, et, pour mieux les persuader, établit que la direction de la prière (kiblah) se ferait vers le nord, en direction de Jérusalem, conformément à la pratique juive; mais après avoir échoué dans sa tentative, il se retourna contre les Juifs, en tua un grand nombre, et dirigea la kiblah vers le sud, en direction de la Mecque.

L’abandon de Jérusalem par Mahomet, explique le fait que cette ville n’est pas mentionnée une seule fois dans le Coran. Lors de l’occupation de la Palestine par les musulmans, sa capitale était Ramleh, à 30 miles à l’ouest de Jérusalem, ce qui signifie que Jérusalem ne voulait rien dire pour eux. L’Islam a redécouvert Jérusalem 50 ans après la mort de Mahomet. En 682, ‘Abd Allah ibn al-Zubayr se révolta contre les dirigeants islamiques à Damas, conquit la Mecque et empêcha les pèlerins d’atteindre la Mecque pour le Hajj.’ Abd al-Malik, le Calife des Omeyyades, avait besoin d’un site alternatif pour le pèlerinage et choisit Jérusalem qui était alors sous son contrôle. Pour justifier ce choix, un verset du Coran fut choisi (17,1 = sourate 17, verset 1) qui stipule (traduction de Majid Fakhri.):«Gloire à Celui qui fit voyager Son serviteur de nuit depuis la Mosquée sacrée à la Mosquée la plus éloignée, dont Nous avons béni l’enceinte, afin de lui montrer certains de Nos signes, Il est en effet l’Audient, le Clairvoyant. » Le sens attribué à ce verset (voir le commentaire dans al-Jallalayn) est que «la mosquée la plus éloignée» (al-aqsa al-masgid) est à Jérusalem et que Mahomet y a été convoyé en une nuit (même si à ce moment le voyage durait trois jours à dos de chameau), chevauchant al-Buraq, un cheval magique à tête de femme, avec les ailes d’un aigle, la queue d’un paon, et les sabots touchant l’horizon. Il attacha le cheval au Mur occidental du Mont du Temple et de là monta au septième ciel avec l’ange Gabriel. En chemin, il rencontra les prophètes des autres religions qui sont les gardiens des sept cieux: Adam, Jésus, Saint Jean, Joseph, Idris (= Seth?), Aaron, Moïse et Abraham qui l’accompagnèrent sur le chemin de Dieu (d’Allah) et qui l’acceptèrent comme maître.

Ainsi l’islam tente d’acquérir une légitimité en englobant les autres religions, plus anciennes, en créant une scène dans laquelle les anciens prophètes sont d’accord pour la domination de Mahomet, faisant ainsi de lui le Khatam al-Anbiya ‘(« le Sceau des Prophètes »). Selon cette légende, l’islam est venu au monde pour remplacer le judaïsme et le christianisme plutôt que de vivre côte à côte avec eux.

Sans surprise, ce compte miraculeux contredit un certain nombre de principes de l’islam: Comment un homme vivant de chair et de sang peut-il monter au ciel? Comment une créature mythique peut-elle transporter un mortel à une véritable destination? De telles questions ont poussé des penseurs musulmans orthodoxes à conclure que le voyage nocturne était un rêve de Mahomet. Le voyage et l’ascension permettent à l’Islam de « faire mieux » que la Bible : Moïse est seulement monté au Mt. Sinaï, au milieu de nulle part, et s’approcha du ciel, alors que Mahomet a fait tout le chemin jusqu’à Allah, et depuis Jérusalem elle-même.

Quelles difficultés a-t-on avec la conviction que la mosquée al-Aqsa décrite dans la tradition islamique se trouve à Jérusalem? D’une part, les gens de la Mecque, qui connaissaient bien Mahomet, n’ont pas cru à cette histoire. Seul Abu Bakr, (qui deviendra plus tard, le premier calife), l’a cru et donc a été appelé al-Siddiq (« le croyant »). La deuxième difficulté est que la tradition islamique nous dit qu’al-Aqsa est près de la Mecque sur la péninsule arabique. Ceci a été affirmé sans équivoque dans « Kitab al-Maghazi » (Oxford University Press, 1966, vol. 3, p. 958-9), un ouvrage de l’historien et géographe musulman al-Waqidi. Selon al-Waqidi, il y avait deux « masjeds» (lieux de prière) dans al-Gi’irranah, un village entre La Mecque et Taïf, l’un était «la plus proche mosquée » (al-masjid al-ADNA) et l’autre était « la mosquée lointaine » (al-masjid al-aqsa), et Mahomet allait prier là quand il sortait de la ville.

Cette description par al-Waqidi qui est soutenue par une chaîne de transmission (isnad), n’a pas été « pratique » pour la propagande islamique du 7ème siècle. Afin d’établir une base pour la prise de conscience de la «sainteté» de Jérusalem dans l’islam, les califes de la dynastie omeyyade ont inventé beaucoup de «traditions» qui défendent la valeur de Jérusalem (connue sous le nom « fadha’il bayt al-Maqdis »), qui justifierait le pèlerinage à Jérusalem pour les fidèles musulmans. Ainsi al-Masjid al-Aqsa était « transporté » à Jérusalem. Il est à noter que Saladin a également adopté le mythe d’al-Aqsa et ces «traditions» dans le but de recruter et d’enflammer les guerriers musulmans contre les Croisés au 12ème siècle.

L’autre but de l’islamisation de Jérusalem était de saper la légitimité des anciennes religions, le judaïsme et le christianisme, qui considèrent Jérusalem comme une ville sainte. L’islam est présenté comme la seule religion légitime, destinée à remplacer les deux autres, parce que les juifs et les chrétiens ont changé et déformé (« ghyyarou wa-baddalou ») la Parole de Dieu, chacun à leur tour.

Sur les falsifications présumées de la Sainte Ecriture, faites par les juifs et les chrétiens, voir le troisième chapitre de: MJ Kister, « haddithu ‘un bani Isra’il wa-la Haraja », IOS 2 (1972), pp 215-239.. Kister cite des dizaines de sources islamiques).

Bien que le judaïsme et le christianisme puissent exister côte à côte dans Jérusalem, l’Islam les considère toutes les deux comme des trahisons d’Allah et de ses enseignements, l’a toujours fait, et continuera de le faire, avec tout pouvoir pour expulser l’un et l’autre de cette ville. Il est intéressant de noter que cette expulsion est rétroactive: Les diffuseurs islamiques des stations de radio palestiniennes prétendent avec insistance que les Juifs n’ont jamais eu de temple sur le Mont du Temple et certainement pas deux temples. (Où, alors, selon eux, Jésus a-t-il prêché?)

Arafat, lui-même une personne laïque (demandez au Hamas!), a fait exactement ce que les califes de la dynastie omeyyade ont fait il y a 1300 ans: il a rassemblé autour de la sainteté de Jérusalem pour servir ses fins politiques. Il ne pouvait pas donner le contrôle de Jérusalem aux Juifs puisque, selon l’Islam, ils sont impurs et la colère d’Allah est sur eux (« al-maghdhoub ALAYHIM»; Coran 1,7, voir al-Jalalayn et autres commentaires, notez que les numéros de versets peuvent différer légèrement dans les différentes éditions du Coran). Les Juifs sont les fils des singes et des porcs (5,60). (Sur l’idée que les Juifs ont des liens avec les porcs et les singes voir, par exemple, Musnad al-Imam Ahmad ibn Hanbal, (Beyrouth 1969) vol. 3, p. 241. Voir aussi pages 348, 395, 397, 421, et vol. 6, p 135.) Les Juifs sont ceux qui ont déformé les saintes écritures qui leur ont été révélées (2,73; 3,72) et qui ont nié les signes de Dieu (3,63). Comme ils ont violé l’alliance avec leur Dieu (4154), Il les a maudits (5,16) et ils sont pour toujours les héritiers de l’enfer (3112). Alors comment Arafat pouvait-il abandonner Jérusalem aux Juifs?

Les médias arabes palestiniens  ces jours-ci sont pleins de messages de Jihad, appelant à élargir la guerre nationale-politique entre Israël et les palestiniens dans une guerre de religion islamique entre les juifs et les musulmans. Il FAUT BIEN COMPRENDRE CE QU’ILS DISENT : le christianisme ne vaut pas mieux que le judaïsme, puisque les deux ont « perdu » le droit de régner sur Jérusalem.

Seul l’Islam – Din al-Haqq (« la religion de la vérité ») – a ce droit, et pour l’éternité. Cela a été et c’est encore le leitmotiv des sermons du vendredi dans les mosquées et les médias palestiniens officiels.

img72114

Keffiyeh montrant sur le foulard, l’espoir d’une prise de Jérusalem aux mains d’Israël et la destruction d’Israël. Sur le côté droit, il est dit: «Jérusalem est à nous» et à gauche. « Palestine » sans Israël sur la carte.

Puisque la sainteté de Jérusalem pour l’Islam n’a toujours été, et n’est toujours rien d’autre qu’une sainteté politiquement motivée, tout homme politique arabe palestinien met sa tête politique sur ce billot quitte à la perdre. Le Judaïsme et le Christianisme doivent-ils être déférés aux mythes relatés dans les textes islamiques ou prétendument imaginés dans les rêves de Mahomet, longtemps après que Jérusalem ait été établi comme l’ancien, le véritable centre de ces deux religions qui ont précédé l’islam?

Le monde devrait-il remodeler la carte du Moyen-Orient juste parce que les musulmans ont décidé de recycler les problèmes politiques des Omeyyades, 1250 ans après que le rideau soit tombé sur leur rôle dans l’histoire?

Dr. Mordechai Kedar

Dr Mordechai Kedar est maître de conférences au département de la langue arabe à l’Université Bar-Ilan. Il a servi dans le renseignement militaire de Tsahal pendant 25 ans, se spécialisant dans le discours politique arabe, les médias de masse arabe, les groupes islamiques et la sphère domestique syrienne. Complètement familiarisé avec les médias arabes en temps réel, il est fréquemment interviewé sur les divers programmes d’information en Israël.

Traduit de l’anglais par Europe Israël
Source : http://www.israelnationalnews.com/Articles/Article.aspx/15953#.VGIfd8lKSTB

© Copyright Europe Israël – reproduction autorisée avec mention de la source et lien actif

 







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 105 thoughts on “Pourquoi et quand le mythe d’al-Aqsa a-t-il été créé? Comment Jérusalem a pris de l’importance pour les musulmans?

    1. Corto

      Ou Pline le jeune (66 à 144) qui aurait mentionné dans une lettre à l’empereur Trajan, l’existence des chrétiens et d’un certain Jésus homme. Mais cette lettre a été composée vers 1500 par Girardo di Verona. Au quatrième siècle, un érudit Sidoine Apolinaire déclara que Pline le jeune avait fixé à neuf le nombre de ses livres. Or cette prétendue lettre se trouve au dixième livre attribué à Pline le jeune.

      Que des comptines mon ami David, que des comptine, comme le père noël !

    2. Corto

      A propos du silence de tous les historiens de l’époque, voici une petite liste :

      Du Ier et IIe siècle de notre ère, ils gardent un silence total sur Jésus, Valerius Maximus (-14 à 37) , Senèque (-2 à 66), Pline l’ancien (23 à 79), Perce (34 à 62), Lucain (39 à 65), Dion Chrysostone (40 à 117), Stace (40 à 96), Plutarque (45 à 125), Silius Italicius (25 à 100), Martial (65 à 95), Flaccus (70 à 100), Pétrone (mort en 65), Quintillien (65 à 97), Juvénal (55 à 140), Apulée (mort vers 170), Don Cassuis, Pausanias, Juste de Tibériade etc.

      Pas un mot !!!

    3. Sabra Cadabra

      Condoléances à Adel dont la compréhension de l’arabe n’est pas suffisante pour traduire une simple phrase en français ou anglais.

      Indice: masjiid = mosquée.
      En hébreu, masjiid se dit misgad. Et Jérusalem = Yéroushalaïm, capitale d’Israël.

    4. David Belhassen

      A Adel. Votre citation du Coran ne se réfère nullement à Jérusalem, mais à un temple situé aux alentours de la Mecque.
      Voici d’ailleurs le verset en arabe et sa traduction littérale, sans ponctuation et sans lettres majuscules, telle que le verset est écrit en arabe

      سُبْحَانَ الَّذِي أَسْرَى بِعَبْدِهِ لَيْلًا مِنَ الْمَسْجِدِ الْحَرَامِ إِلَى الْمَسْجِدِ الْأَقْصَى الَّذِي بَارَكْنَا حَوْلَهُ لِنُرِيَهُ مِنْ آيَاتِنَا إِنَّه هُوَ السَّمِيعُ الْبَصِيرُ
      Louange à celui qui a transporté de nuit son serviteur de la mosquée interdite (el harâm) à la Mosquée de l’extrémité (al aqçâ) dont nous avons béni l’alentour afin de lui faire voir nos signes voici c’est lui l’audient le clairvoyant

    5. David Belhassen

      A Corto. Vous avez tellement peu de rigueur scientifique et vous vous nourrissez tellement de foutaises propagandistes (et rabbiniques) que vous ne vous rendez même pas compte que vous marquez un but dans votre propre camp, car on peut vous retourner la question : Donnez-moi une preuve (extérieure à la Bible, évidemment), une seule, de l’existence historique de Abraham, Issac, Jacob, Moïse, etc… etc…?!!!

    6. Corto

      vas y David, l’ache toi !

      Une seule Torah, pas un iota entre toutes les Torotes, il n’y a pas de meilleure preuve et une Jérusalem et indivisible et démocratique (pour la première fois depuis 2000 ans !

    7. David Belhassen

      Corto, votre vulgarité et votre ignorance font peine à voir.
      Encore un bigot dont le cerveau est phagocyté par un rabbin de quartier et des lectures bidons d’internet, et dont le niveau d’hébreu est zéro puisqu’il ne comprend rien du processus de ponctuation du texte massorétique de Aharon Ben Asher.
      Un peu comme Adel, qui parle du Coran mais ne sait même pas le traduire de l’arabe en français (si jamais il lit l’arabe !?)

    8. Adel

      David, le français ce n’est pas langue. Mais je me débrouille. Le qorant est livre saint. Je ne veux lui donner un sens qui n’est pas à 100/100 exact..je ne voulait pas le traduire mot à mot.

    9. Corto

      Vulgaire, mais David, ne soit pas mauvais perdant, il n’y rien de vulgaire dans le fait de se prendre une fessée au sens figuré, je ne connais pas tes moeurs en la matière, mais ne t’en fais pas, Israël compte des vrais hommes, pas ceux qui deviennent allusifs lorsqu’ils ne savent plus comment s’en sortir avec leurs sornettes à la sauce vaticane pédophile et mafieuse, il suffit de voir où en sont les églises catholiques et autres sectes hystériques évangélistes pour comprendre que cette histoire de chrétienté va très bientôt disparaitre dans les égouts les plus insalubres de l’histoire de l’humanité, tu verras David comment « ta » France chérie et fille aînée de l’église va sombrer dans le chaos le plus sombre, ce n’est pas ce que je souhaites, mais que faire, ils sont tombés dans leur propre piège et n’ont plus de filet pour les sauver, attends que tous juifs quittent ce pays et tu verras exploser les mêmes stigmates que ceux observés ces dernières décennies que dans les pays d’où les juifs ont également dû faire leurs valises !

    10. David Belhassen

      A Adel, ni Abraham, ni Moïse, et ni Jésus n’étaient musulmans, puisque l’islam n’est né qu’au VIIème siècle après J.-C.
      Mais comme dans le Qoran, il est écrit que Abraham était soumis (= muslim en arabe) à Dieu, vous vous imaginez qu’il était « musulman ».
      Un peu comme Mireille Mathieu à qui on avait demandé qui était avant qui : Abraham, Moïse, ou Jésus ? Et qu’a répondu cette bécassine : Jésus ! Pourquoi donc ? « Parce que Jésus est le Fils de Dieu », a t-elle ajouté.
      Voilà à quelles iimbécilités infantiles mène la bigoterie !

    11. David Belhassen

      Tiens tiens ! Corto qui parle de « stigmates » ?!!! L’expression (traduite en grecque) des Evangiles pour désigner les blessures sur les mains du crucifié ! Dis Corto, ne serais-tu pas un ancien chrétien converti au judaïsme, ce qui expliquerait à la fois ta haine inextinguible du christianisme et ton zèle rabbinique ?

    12. Sabra Cadabra

      De mon point de vue, c’est à vous de choisir votre naturel, Adel.

      Toujours est-il que dans le verset-prétexte que vous citez – mentionné et traduit dans l’article de Motty Kedar ci-dessus – ne figure aucun nom ni mention de lieu: pas plus la Mecque que Jérusalem. Ou Paris ou Alger.

      Curieux que vous ne mentionnez pas Ismaël parmi les islamisés ipso-facto du Coran.

      Pour avoir été à plusieurs reprises sur le Mont du Temple, je peux vous assurer que les 2 masjiid vont très bien, et iront encore mieux si les Chabab les respectent comme il se doit.
      Vous verrez, nous irons bientôt ensemble le constater de nos yeux.

    13. Sabra Cadabra

      Adel –
      Histoire de préserver l’image de l’arabe affable et ouvert, vous avez toujours le droit d’utiliser Choukran (à moins qu’une Fatwa récente l’interdise aux arabes non israéliens). En hébreu c’est Todah.
      Éhad et Ouahad ont bien évidemment des racines sémites, et ils sont loin d’être seuls. En matière de fraternité, nous avons un avenir à bâtir, sur des bases de respect mutuel.

    14. David Belhassen

      « shukran » en arabe est de la même racine que l’hébreu shekhar שכר donc une boisson énivrante.
      C’est donc qu’avant l’islam, les arabes se remerciaient mutuellement avec un verre de vin !
      Ah que ce temps de la culture arabe préislamique revienne et nous débarasse de l’islam obscurantiste !

    15. Corto

      David, si après avoir fuit le débat sur Jérusalem pour t’extasier sur l’idole sanguinolente pour ensuite te focaliser uniquement sur « Corto », on voir à quel point tu es influençable et stigmatisé au sens médical du terme.

      Ne te fatigues pas sur moi, occupes toi de ton cerveau malléable à souhait et n’oublies pas tes petits souliers !

      Le « Jésus » des comptines n’était en tout cas pas chrétien !

    16. Sabra Cadabra

      Le charlatan est invité à bien vouloir rester à sa place et de ne pas interférer dans les échanges auxquels il ne comprend rien.
      Sahar et Scheihar sont distincts, quand bien même le dernier fut monnaie courante à un moment donné.

    17. Corto

      Ce qui est choquant, c’est l’amateurisme infantile des textes de la chrétienté, rien ne jour, encore un exemple, JC serait né d’après Matthieu sous Hérode, roi des juifs (Matthieu 2-1)

    18. David Belhassen

      Lorsque deux ignares rabbinico-bigots se rencontrent, cela fait tilt ! L’un se gargarise de haine anti-chrétienne primaire, et l’autre lèche les bottes de l’islam « fraternel » en baragouinant des mots d’arabe dont il n’a aucune notion. « Salut à toi dame bêtise, toi dont le règne est méconnu-nu-nu », dixit Jacques Brel.

    19. Sabra Cadabra

      Corto
      Pas grave, ça ne s’adresse pas à vous.
      Le charlatan sévit par ici pour vendre sa camelote d’ignare. On voit vite qu’il s’agit d’un marchand de haine.

      Adel – ça n’a rien à voir avec des origines. Il y a partout des gens qui se respectent, respectent leur interlocuteur et, par conséquent, se font respecter. Sabah al-Hir!

    20. Corto

      David doit être un de ces enseignants à la retraite qui n’a jamais vraiment briller sauf face aux gamins qu’il tenait sous sa coupe de petit despote, une vie qui se résume à des insultes sans fondement, une vie d’inconnu parmi tant d’autres, un fonctionnaire qui s’est contenté de ses petites avancées dans l’administration et qui sera toujours reconnaissant à son seigneur et maitre J.C. !

      Même le vatican avoue que le « jésus » n’a sans doute jamais existé en tant que personne à qui l’église a attribué tous ces contes de mythos en plus repris d’autres cultes biens antérieurs à l’invasion sanglante des romains en Israël, mais cette fois, le vent à tourné, Israël existe après 2000 ans d’exode, les prophéties de nos ancêtres se réalisent alors que l’église sombre dans ses manigances et ses affaires sordides de pédophilie, trafiques de drogues et scandales liés aux mafias, tant italiennes que mondiales, y compris avec le hizbollah que l’église soutient à bout de bras.

    21. David Belhassen

      Ah le Corto avec son pseudo de mafieux sicilien qui se camoufle derrière son Borsalino de bigot rabbinique ! Si vous n’existiez pas, il faudrait vous inventer !
      Moi « fonctionnaire » ? Moi « enseignant à la retraite » ? Le Corto ignare se piquerait-il à présent de jouer le Nostradamus ???
      Je suis un paysan môssieur, un agriculteur qui a travaillé la terre de ses mains, selon le principe de « avodah ivrit  » (« labeur hébreu ») des premiers idéalistes sionistes, et qui de sa vie n’a jamais été un salarié.

    22. Corto

      David, tu n’as pas l’étoffe d’un travailleur comme tu le dis et je prêt à venir te voir, j’habite Ashdod, juste dis dans quel endroit tu cultives autant de passion aveugle pour le charlatanisme séculaire des allumés de la position en croix tenue avec des clous, quel manque de goût !

      Tu n’as pas réussi à présenté ne serait-ce qu’un seul texte affirmant tes allégations puant le souffre et la misère de l’âme et de l’esprit, pas une !

      et ce n’est pas jouer au Nostradamus que d’affirmer qu’Israël EST, que Jérusalem est la capitale une et indivisible d’Israël, que Har Ha Beit n’appartient uniquement aux enfants d’Israël, le peuple le plus accompli et de très loin de toutes les nations occidentales et encore de mille fois plus loin du Moyen-Orient !

      Un peuple fier et intelligent, car ses valeurs sont incomparables à quantité d’autres nations et réflecteur d’une nation en seulement 66 ans, le phare de toutes les civilisations !

      Ça te vas comme vue de l’esprit ?

    23. David Belhassen

      Au pseudo Corto qui se cache sous son pseudonyme comme un islamiste sous son keffieh. Je vous révèlerai la ferme où j’habite, lorsque vous déclinerez votre identité.
      Il faut aussi savoir lire en dépit de son analpha-bétisme. J’ai parlé de Nostradamus concernant le métier de « fonctionnaire » que vous m’avez attribué.
      On les connait les vaniteux qui se gargarisent des réalisations d’autrui et n’ont jamais rien fait pour l’Etat d’Israël et son avenir.

    24. Corto

      Il n’y a pas de David Belhassen « agriculteur » ou quoi que ce soit de rapprochant en Israël, alors ceux qui utilisent des pseudos aux apparences.

      tu sais « David », déjà que que tu répands des mensonges encycliques ayant causés la mort de dizaines de millions de juifs en 1200 ans d’histoire, sans parler des romains à l’origine de cette arnaque vide de réalités historiques, ce sont les naïfs incultes comme toi, David » qui mangent ce pain infecte, meurtrier ne fonctionnant uniquement que par le biais de prosélytisme actif et violent, je dis bien violent, car tant le christianisme que l’islam ne peuvent que transmettre de la violence et rien d’autre, ce ne sont que des véhicules de haine et leur seule raison d’être c’est de faire disparaître le judaïsme et ceux qui le véhiculent !

      « David Belhassen » n’existe pas, c’est un usurpateur d’identité à consonance juive perdant ses moyens en voulant défendre l’indéfendable, il va certainement disparaitre et réapparaitre sous un autre pseudo consonance juive !

    25. David Belhassen

      A Corto le pseudo vendu aux islamistes et qui se la joue « patriote judaïque » mais qui est en réalité un propagandiste musulman qui refuse de décliner son identité réelle parce qu’il est un couard, comme tous les vendus de son espèce .

      Clique mon nom sur ton internet chéri ou sur youtube, et tu verras mon nom, mon adresse, mes livres, mes prises de positions, mes articles sur ce site, ma profession etc… etc…

      Fais-en de même et « sors de l’armoire » ! Cesse de te cacher derrière ton keffieh fantomatique et fantasmatique d’adorateur de l’islam, afin que je puisse t’attaquer en justice pour diffamations devant un tribunal israélien !

    26. Shalom-salam

      @David Belhassen,

      Je reviens vers vous après avoir lu (rapidement, je vous l’avoue) votre livre: Israël amour et..désamour. Sans entrer dans le débat des idées que vous défendez et dont certaines méritent attention, même s’il y a plein de points de désaccord entre nous, ce qui m’étonne le plus sur ce site, c’est la haine que vous provoquez chez vos compatriotes et la stupidité des arguments (insultes en général) de ceux qui vous critiquent.
      Personnellement, je ne pense plus intervenir ici (Bravo ! va hurler Laurence) car, aucun débat constructif n’est possible sur ce site. Seul compte les défoulements et les insultes contre tout ce qui est “muzz” (prophète pédophile, putains qui ouvrent leur c…, zoophiles, etc …) et tous ceux qui ne pensent pas qu’Israël a été donné par dieu aux judéo-hébreux, depuis les utopistes “pères fondateurs” d’Israël, jusqu’aux PM qui ont lâchement entamés un processus de paix avec ces horribles chiens de “palos”.

    27. Corto

      Ah, tu viens sur le ce site pour vendre ta came, je ne savais pas qu’Europe-Israël était un site commercial !

      Mais fais gaffe avec tes insultes qui ne sont qu’un aveu de la fessée que tu te prend avec tes mensonges vides de substance, concernant « tes livres », t’en a vendu 50 ?

      Qui veut lire un pareil vide rempli d’insultes, en tout cas, si tu trouve un jour face à Corto, tu vas voir la couleur des étoiles et courir chialer comme une lopette !

    28. David Belhassen

      A Shalom-Salam. Tous mes compatriotes ne sont pas, heureusement, comme ce Corto obscurantiste.
      Celà-dit, je suis prêt à débattre avec toute personne, judaïque, chrétienne, ou musulmane, qui aspire à la justice et à la vérité, pour leur démontrer les failles, les erreurs, les errances, et même les monstrueuses intolérances et injustices qu’a créé le monothéisme pseudo « révélé » et son Dieu prétendument « éthique ».
      Ces 3 religions ne se valent pas, et il y en a pire que d’autres, et j’ai déjà résumé leurs différences avec le raccourci suivant :
      Le judaïsme a prôné le crime, mais ne l’a pas perpétré.
      Le christianisme n’a pas prôné le crime, mais l’a perpétré.
      L’islam a pr$oné le crime, l’a perpétré, et continue à le perpétrer.

      Lorsque vous aurez lu mon livre moins rapidement et relevé les points de contradiction avec vos positions, nous pourrions en débattre avec des arguments sérieux et étayés.

    29. David Belhassen

      A Corto le poltron, le couard, le minable qui n’a pas le minimum de courage pour divulguer son identité.
      Exactement, comme le jihadiste de pacotille qui fait le fortiche uniquement lorsqu’il est derrière sa keffieh et en bande organisée, mais visage nu et seul à seul il fait dans son froc !

    30. Adel

      David prend corto pour un mauvais musulman et il l’insulte. Corto prend David pour un mauvais musulmans et il l’insulte. Alors moi musulman je vous dis que paix à vous et lila tov , shalom.

    31. Corto

      Adel, sur quel allégation bases-tu ton affirmation me concernant ?

      David croit en Jésus, c’est son droit, mais qu’il ne viennent pas insulter les juifs à cause des mensonges véhiculés par cette secte quasi identique à l’islam, bien pire que l’islam !

      La seule différence entre les chrétiens et les musulmans, c’est que les musulmans eux savent qu’ils sont tarés à cause de leur religion, Adel, trouves un seul musulmans qui ne sait pas qu’il est taré à cause de sa religion !

      Il suffit de voir que l’islam ne fait convertir les plus tarés des sociétés occidentales, que dire de plus ?

    32. Corto

      Des gigantesques « fêtes » à Gaza, à Ramalah, un peu partout où il y a des musulmans à cause de la tuerie de ce matin !

      Des psychopathes, ce ne sont rien d’autre que des psychopathes !

      Ils ne trouvent de la « joie » qu’au travers des meurtres et du sang qu’ils font couler, c’est de l’humour musulman !!!

    33. David Belhassen

      A Corto le Nostradamuzz. Où as-tu vu ou lu que « David crois en Jésus »??!!!
      Ne pas accepter que tu insultes Yeshoua’ notre frère hébreu et ses disciples qui étaient tous des Hébreux qui aimaient leur peuple et leur patrie, et qui ne sont aucunement responsables des crimes que des « pseudo-chrétiens » ont fait en leur nom, s’appelle « croire en Jésus » ???!!!
      Pour ta gouverne, je suis athée, et à moins de ne pas savoir ce que signifie « athée » (ce qui est possible, vu ton niveau zéro), seul un manipulateur aurait pu voir dans toutes mes interventions la moindre allégation que « je crois en Jésus ».
      Corto, tu es tellement stupide et poltron, que c’est à pleurer.

    34. Sabra Cadabra

      Adel,
      Il ne m’a pas l’air très jésuite le Corto 😉 Pas plus que le marchand de camelote. Vous ferez bien de rester en dehors de tout ça, et mieux en priant pour que les blessés gravisssimes de l’attaque de ce matin – dont un policier druze – survivent et guérissent.

    35. David Belhassen

      A Sabra Cadavre. Quelqu’un vous a t-il sonné pour vous immiscer de la sorte dans la « conversation »?
      Vos flagorneries à Adel -au point de lui demander de « prier » pour les blessés, en mettant en exergue le policier druze – comme si les Druzes étaient automatiquement sous la coupe de tout musulman-, résonnent faux et puent l’obséquiosité rabbinique face à l’islam.

    36. Sabra Cadabra

      Z’avez une paire de lacets de la même couleur et la même longueur ce soir ou est-ce que vous bradez toujours vos fils magiques invisibles, avec une statuette en bonus? 😀

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *