toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Les Implications de la déjudaïsation de Jérusalem, par Richard L. Cravatts


Les Implications de la déjudaïsation de Jérusalem, par Richard L. Cravatts

Comme exemple de ce que la commentatrice perspicace Melanie Phillips a appelé un « dialogue de la démence » dans son livre le monde tourne à l’envers, le Président de l’autorité palestinienne Mahmoud Abbas poursuit une longue tradition de tenter de déjudaïser Jérusalem en exprimant sa notion mensongère que, comme il l’a dit : « Jérusalem a une saveur particulière et un goût non seulement dans nos cœurs mais aussi dans les cœurs de tous les arabes des musulmans et des chrétiens « et » Jérusalem est la capitale éternelle de l’Etat palestinien et sans elle, il y n’aura aucun Etat. »

Ce même érudit de l’histoire qui a écrit une thèse de doctorat qui a mis en doute l’ampleur et de la véracité de l’Holocauste était en train de faire sa propre revendication historique qu’il n’y avait jamais eu de présence juive dans l’histoire de la ville sainte du monde !

Ces dernières semaines Abbas a encore une fois remis le couvercle en ajoutant de nouvelles couches à la rhétorique de sa campagne tactique pour déjudaïser Jérusalem en général et le Mont du Temple en particulier.

Lors d’une émission de TV de l’autorité en octobre, Abbas a fait une allégation absurde, à en couper le souffle, que les Juifs n’avaient non seulement aucune revendication historique sur le Mont du Temple, mais également qu’ils ne leur est pas permis d’être présents à cet endroit !

Que dans un autre univers alternatif orwellien, on pourrait à un groupe de personnes sur terre – Juifs – interdire de prier sur le site unique très Saint de leur foi et, en outre, dire que leur présence y est non seulement provocante mais répugnante et souille le sol foulé d’une autre religion – l’Islam – a jalonné cette revendication religieuse triomphaliste !

Cette tentative de retoucher la présence juive dans Jérusalem – en fait, dans toute la Palestine historique – n’est pas un nouveau message pour Abbas.

En 2000 il a exprimé le même mépris pour l’idée qu’un Temple juif ait existé sur le Mont du Temple et que, même s’il avait existé, les délits commis par Israël contre les Palestiniens réfutent toute réclamation que les juifs auraient pu avoir.

A en juger par la position de la porte-parole du Département d’État américain, Jen Psaki, du 30 octobre dernier qui a oublié le passé, c’est quelque chose auquel les bureaux de John Kerry sont également complices.

Psaki a dit : « Nous sommes extrêmement préoccupés par l’escalade des tensions dans l’ensemble de Jérusalem et particulièrement entourant la « Haram al-Charif », Mont du Temple », faisant référence au Mont-du-Temple par son nom arabe d’abord et ainsi fortifier et semblé prêter un poids égal à la fausse réclamation des Palestiniens aux droits spirituels et territoriaux au site et à la zone plus large, qualifiant désormais  « Jérusalem-est ».

Mais en qualifiant  « Jérusalem-est » – ou une quelconque partie de Jérusalem, d’ailleurs – comme un territoire qu’Israël « occupe » mais sur laquelle Abbas ne jouit d’aucune souveraineté,  le Département d’Etat commet une erreur de lecture, une fois de plus : le contenu et le but du Conseil de sécurité des Nations Unies résolution 242 de 1967 a proposé le retrait d’Israël « des territoires » (pas TOUS les territoires), qu’Israël a gagné lors de la guerre des Six jours.

Les critiques de la politique israélienne qui, soit délibérément interprètent mal, soit délibérément obscurcissent le but de la résolution disent qu’Israël viole la résolution 242 en continuant d’occuper la « Cisjordanie » (la Judée et la Samarie) et Jérusalem, y compris la partie de « Jérusalem-est » qui est faussement maintenant dénommée « Arabe ».

Mais les rédacteurs de la résolution 242 ont été très précis dans la création de la langue de la Loi, et ils n’ont jamais considéré  Jérusalem avoir été occupée par Israël après la guerre des Six jours !

Le vrai danger de ce que pensent les arabes-palestiniens de Jérusalem – et, du même effet, sur l’ensemble de la « Palestine » qu’ils convoitent, y compris Israël lui-même – cela a été révélé dans les mots de Yasser Arafat, exprimés en juillet 2000 dans le journal Al-Hayat Al-Jadida, lorsqu’il a menacé : « Ils peuvent nous occuper par la force, parce que nous sommes plus faibles maintenant, mais dans deux ans, dix ans ou cent ans Il y aura quelqu’un qui va libérer Jérusalem [d’eux]. »

Source : Richard L. Cravatts, adapté par Mordeh’aï pour malaassot.com





Psychosociologue, consultant sur les questions de conflits, crises, violences et débriefing dans tous les secteurs où ces problèmes se posent.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “Les Implications de la déjudaïsation de Jérusalem, par Richard L. Cravatts

    1. Marie

      Qu’est ce qu’on attend pour récupérer toute la JUDEE Samarie et expulser de toutes les villes les arbes en tête Abbas et ses amis vers la Jordanie
      Que des milliers de juifs montent en masse sur le Mont du Temple quitte à provoquer des heurts

    2. Elia

      Le problème c’est que les juifs ne sont pas unis !
      J’ai rencontré des religieux qui disent que les juifs n’ont aucun droit d »y prier puisque le Temple n’existe pas, il a été détruit. Et qu’il faut laisser ça aux musulmans !
      Ils disent qu’en insistant d’y venir prier on provoque les musulmans qui ont déclenché les meurtres des dernières semaines. Et qu’il faut leur céder l’est de Jérusalem, et leur donner la Judée-Samarie et qu’on aura ainsi la paix !

      Je me suis battu pour contrer leurs arguments, mais rien n’y fait !
      Soit ils sont fous, soit c’est moi qui a un problème !

      Qu’en pensez vous ?

    3. Aaron Sandrine

      On ne doit rien laisser aux palestiniens. Jérusalem c’est la ville où le peuple y a toujours habité la judee samarie Jérusalem est et Gaza sont les terres qui appartiennent à Israël
      Les palestiniens sont des voleurs et des menteurs

    4. Ephraïm -Jérusalem

      @Elia ,
      J’ose humblement répondre à votre question en affirmant qu’effectivement vous avez un problème que j’espère résoudre par une simple explication . La raison pour laquelle il y a une interdiction de monter sur la montagne du Temple est tout simplement parce que nous sommes tous dans l’impossibilité de nous purifier selon l’exigeance de la Thora . La mouvance de Juifs religieux qui montent sur la Montagne du Temple pour y prier prétent connaître la limite des endroits interdits et donc dans ce cas seraient dispensés de cette même purification . Le risque de faute extrême étant grand , la majorité quasi totale des décisionnaires rabbiniques de tous les milieux religieux ont instauré l’interdiction absolue de monter sur l’esplanade .Absolument faux de prétendre que la raison en est que le Temple a été détruit , et absolument faux de prétendre qu’il faut laisser l’endroit aux arabes . Après la guerre des 6 jours durant laquelle le Mont du Temple fut libéré et nos soldats y sont monté pour en chasser l’ennemi , Moché Dayan , le chef d’état major de l’époque a eu la satanique idée de transmettre les clés du Mont du Temple au wakf ( autorité religieuse musulmane) et ainsi livrer le lieu le plus sacré du Peuple Juif aux arabes qui en ont depuis pris possession totale . Il est certes vrai que la montée de Juifs sur le lieu a causé la montée grandissante des attentats terroristes et est donc superflue . Le troisième Temple doit être reconstruit par le Messie , la purification nécessaire sera réinstaurée et toutes les séquelles de l’Exil auront enfin disparu dans la délivrance finale telle qu’elle figure chez nos prophètes . Amicalement .

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap