toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Le « bon terroriste » musulman, par Daniel Greenfield


Le « bon terroriste » musulman, par Daniel Greenfield

Il n’y a aucun palestinien. Il n’y a aucun rebelle syrien modéré. Il y a seulement l’Islam.

La hache qui est tombée sur la tête d’un rabbin à Jérusalem était tenue par la même main qui a décapité des hommes Yazidis dans le nouvel État islamique. C’est la même main qui tenait le volant de la voiture qui a roulé sur deux soldats canadiens à Saint-Jean-sur-Richelieu, au Québec et c’est la même main qui a fracassé à l’aide d’une hache le bas du crâne d’un flic de New York City une recrue du Queens, et tout cela en quelques mois.

Leurs victimes étaient de races différentes et parlaient des langues différentes. Elles n’avaient rien en commun, sauf qu’elles étaient non musulmanes. C’est la communauté épouvantable qui unit les victimes de la terreur islamique.

Loading...

Certains ne sont pas musulmans. Ou d’autres ne sont pas assez musulmans pour leurs tueurs.

Les médias nous montrent les arbres qui cachent la forêt. Ils fragmentent chaque histoire en mille récits différents.

À Jérusalem, les tueurs étaient en colère à cause des Juifs qui voulaient prier sur le Mont-du-Temple.

Au Queens, à Saint-Jean-sur-Richelieu, ils étaient scandalisés parce que nous bombardions l’État islamique.

Et dans l’État islamique ils tuaient les chrétiens et les yazidis parce que l’Amérique ne les avait pas encore bombardé.

Nos leaders et nos experts, les hommes sages de nos tribus multiculturelles, qui se réunissent en comité restreint dans leurs costumes brillants autour de lourdes tables, croient au « bon terroriste » Musulman selon la façon que le Musulman croit en Allah.

Learn Hebrew online

Le « bon terroriste » Musulman qui est enclin à faire la paix au juste prix est leur seul espoir de salut.

Le bon terroriste Musulman désire se contenter 50% de la Palestine ou de la Syrie pour sortir d’une guerre.

Et donc, comme Chamberlain à Munich et FD Roosevelt à Yalta, comme un millier de trahisons de mauvais goût auparavant, ils se les font croire. Et ensuite ils nous les font croire.

Loading...

Des centaines de politiques étrangères sont creusées ; des milliers d’experts ont défilé dans les studios pour expliquer ensemble quels sont les griefs spécifiques aux « musulmans non islamiques » qui ont provoqué la dernière décapitation et comment les survivants non-musulmans doivent apaiser leurs futurs tueurs.

Et puis un autre arbre tombe. Et une autre tête roule.

L’apaisement ne fonctionne pas. Aucun pays non-musulman n’a jamais de manière fiable fait la paix avec les terroristes musulmans à l’intérieur de ses propres frontières. Même les pays musulmans ont des antécédents fragiles. La plupart se sont contentés de les massacrer, comme l’Algérie et la Jordanie, d’autres en s’alliant secrètement, avec eux, comme à peu près tous les pays musulmans, du Pakistan à l’Arabie saoudite.

Et encore le Nigeria devrait conclure un accord avec « Boko Haram », les violeurs de petites filles ; Israël devrait négocier avec les tueurs de ses rabbins ; les hindous en Inde devraient négocier avec les djihadistes qui les brulent vivant et parviennent par d’autres façons à un règlement pacifique.

Et si la paix ne vient pas, alors ce ne sera pas la faute des violeurs, des  porteurs de haches et des pyromanes, mais de leurs victimes !

Il n’y a jamais de terroristes musulmans qui soient en faute pour n’avoir pas été apaisé par tout compromis ou toute concession. C’est la faute de leurs victimes de ne pas les avoir apaisé.

Un compromis avec les terroristes musulmans est impossible car la question n’est pas vraiment sur Jérusalem, les revenus du pétrole au Nigeria, au Kashmir ou en Syrie. C’est toujours sur l’Islam.

Les revendications territoriales sont illimitées et incommensurables, parce qu’elles sont soutenues par l’Islam. Aucune concession ne peut jamais suffire parce que l’Islam promet à ses disciples non pas simplement une terre en Syrie, en Israël ou en Inde… mais le monde entier !

La forêt, c’est l’Islam. Les arbres sont les leurs parce que la forêt leur appartient.

Jérusalem et le Cachemire ne sont pas différents que New York ou Sydney. Les revendications historiques musulmanes sont des mythologies inventées pour donner du poids à leur violence religieuse.

Après avoir perdu quelques guerres, les Arabes musulmans qui se battaient pour une grande Syrie ont décidé qu’ils se rabattraient à prétendre être  des « Palestiniens » exigeant un État sur les territoires que les Jordaniens et les Egyptiens avaient ethniquement nettoyés de Juifs en 1948, avant de perdre une guerre contre ces mêmes Juifs en 1967.

Mais qui n’a jamais été autre chose qu’un acompte sur le reste d’Israël.

Pendant ce temps, l’État islamique recréé la Grande Syrie sous un Califat.

Le Président de la Turquie, qui parraine l’État islamique et rêve de faire revivre l’Empire Ottoman, a récemment annoncé que l’Amérique était initialement musulmane. C’est absurde, mais il a tellement affirmé qu’Israël n’avait jamais existé et que ses conquérants musulmans arabes sont vraiment une sorte d’anciens « palestiniens », des gens qui étaient là les premiers. Quand, même le plus ridicule des mensonges est répété aussi souvent, qu’il devient un fait.

Le bon terroriste musulman est né de cette fausse histoire. Contrairement au mauvais musulman terroriste qui veut des califats et les harems de fillettes effrayées, qui veut que la loi islamique et les décapitations sur chaque coin, le bon terroriste musulman est mal compris, n’a pas de débouchés économiques, est traumatisé par la guerre et ignorent les avantages de la paix.

Ce qu’il veut vraiment est la franchise de son propre McDonald à Jérusalem.

Il veut la microfinance au Cachemire.

Il veut construire des panneaux solaires avec des imprimantes 3D pour lutter contre le changement climatique au Nigeria.

Le bon terroriste Musulman est né de cette histoire fausse. Contrairement au mauvais terroriste Musulman qui veut des Califats et des harems de petites filles effrayées, qui veulent la loi Islamique et des décapitations aux chaque coins de la terre, le bon terroriste Musulman est mal compris, manque d’occasions économiques, est traumatisé par la guerre et inconscient des avantages de la paix.

Ce qu’il veut vraiment c’est la franchise de son propre McDonald à Jérusalem. Il veut la microfinance dans le Cachemire. Il veut construire des panneaux solaires avec des imprimantes en 3D pour se battre avec le changement climatique au Nigeria.

Ce sont les mensonges que les Chamberlain modernes se disent à eux-mêmes et puis à nous. Ce sont les berceuses que les présentateurs fredonnent aux auditoires pour les endormir, juste avant que les bombes ne se déclenchent et que leurs têtes roulent.

Il n’y a aucun bon terroriste musulman. Il n’y a aucun djihadiste modéré. Il n’y a seulement que l’Islam !

Il n’y a aucune milice islamique amicale à Benghazi.

Il n’y a aucun taliban modéré.

Personne ne cherche à conclure un accord pour l’énergie nucléaire pacifique à Téhéran.

Ils ne cherchent qu’à nous égorger.

Les modérés et les extrémistes, les bons et les mauvais terroristes musulmans, ne sont pas différents que notre propre jeu de police du bon flic et du mauvais flic.

Abbas, le Président de l’autorité palestinienne a déclaré que sa politique n’est pas différente que celle du Hamas. L’armée syrienne libre et  Al Qaeda alignent ensemble des milices dans la lutte de la Syrie. Ils veulent tous deux créer un État islamique.

La seule différence est que la Financial Services Authority (FSA) et l’autorité palestinienne obtiennent leur argent et leurs armes de notre part.

Le Hamas et Al Qaeda eux les obtiennent de nos alliés en Turquie et au Qatar. Et ils les obtiennent souvent de notre part.

Derrière chaque mauvais terroriste musulman renfrogné que nous chassons avec des drones est un de nos bons terroristes musulmans ou l’un de nos bons alliés musulmans. Il y n’aurait aucun Taliban ou ben Laden sans le Pakistan et l’Arabie saoudite.

Il n’y n’aurait aucune ISIS sans le Qatar. Et il n’y n’aurait aucun Qatar sans notre protection. Alors même que nous bombardons ISIS avec nos avions, nos moyens aériens protège le Qatar. Même si nous condamnons le dernier attentat terroriste musulman à Jérusalem, nous finançons les paiements qui seront donnés en récompense aux familles des tueurs !

Il n’y a aucun bon terroriste musulman. Il n’y a aucun compromis territorial qui balayera les mille ans d’idéologie brutale et les remplacera par notre idée de la bonne vie.

Les modérés qui veulent juste mille ans supplémentaires sur une carte n’abattent pas des vieillards en prière, ne viole pas des  fillettes ou ne brûlent pas des familles à mort.

Le père Noël, le Lapin de Pâques et le bon terroriste Musulman ne sont tous que des légendes que nous nous racontons à nous-mêmes. Il est temps de commencer à nous dire la vérité.

Source : Daniel Greenfield, adapté par Mordeh’aï pour malaassot.com





Psychosociologue, consultant sur les questions de conflits, crises, violences et débriefing dans tous les secteurs où ces problèmes se posent.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “Le « bon terroriste » musulman, par Daniel Greenfield

    1. Levray Dufault

      Le bon musulman n’est pas celui qui découpe des Rabbins juifs au Hachoir a viande dans une synagogue de Jérusalem et le mauvais n’est pas que celui qui découpe une tête de journaliste français ou américain…..Si vous ne savez pas les mettre tous dans le même sac un jour proche viendra ou la hache de l’Islam viendra éclater le crane de vos évêques lorsqu’ils officient au cœur de vos cathédrales de France d’Angleterre ou des Etats Unis!!! Les palestiniens du Fatah sont aussi bestiaux que les extrémistes de l’Islam qui sévissent en Syrie ou en Iraq-Iran!

    2. Gilles Pratte

      Il n’y en a aucun de bons, ni de mauvais, ils sont tous complètement immondes, pourris et j’en passe.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *