toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Ivan Rioufol en Israël : « La fermeté d’Israël face au nazislamisme est à suivre »


Ivan Rioufol en Israël :  « La fermeté d’Israël face au nazislamisme est à suivre »

 

Passer quelques jours en Israël, comme je le fais actuellement, c’est aller à la rencontre d’un pays en guerre permanente contre l’islam radical.

Le Hamas, qui tient Gaza, est l’ennemi déclaré de la jeune nation occidentale. Le but de cette organisation islamiste, inscrit dans sa charte, est en effet de faire disparaître Israël de la carte. Pourtant, c’est elle que rejoignent de plus en plus de Français juifs, qui représentent la troisième communauté dans le monde.

Paradoxalement, c’est en France qu’ils s’estiment en insécurité, à cause de la montée de l’islamisme. En 2014, ils seront 7000 à avoir fait leur aliya, c’est-à-dire le retour en Israël. En 2012,  ils étaient moins de 2000. Les 10.000 départs pourraient être atteints rapidement. La France est devenue le premier pays d’émigration vers Israël, devant la Russie, l’Ukraine, les Etats-Unis. Un organisme comme le KKL, qui avait initialement pour seule vocation de planter des arbres sur des terres arides, s’emploie à enraciner de nouveaux migrants. Reste la question : pourquoi ces Français rejoignent-ils un pays sur le qui-vive et dont 20% de la population est constituée de musulmans, contre 10 % en France ? Réponse : parce qu’Israël ne laisse rien passer à l’islam radical.

Ce phénomène d’émigration croissante est une alerte adressée à la France. L’exode souligne la faiblesse de l’Etat devant le totalitarisme islamique apporté dans les soutes de l’immigration musulmane. Or, trop de responsables n’osent regarder cette menace en face, de peur d’être accusés d’islamophobie ou de froisser le généreux allié du Qatar, au jeu si trouble.

Une intifada de basse intensité – la troisième – a lieu actuellement en Israël, avec ses échauffourées, ses attentats, parfois ses morts. Mais les rues de Tel Aviv, d’où j’écris ce lundi, ou de Jérusalem les ignorent. La population ne présente aucun signe d’inquiétude.

La raison en est simple : les autorités n’ont aucun d’état d’âme pour désigner l’islam radical  comme l’adversaire et pour le combattre par la force.

Comme l’explique par exemple Yaïr Shamir, ministre de l’agriculture : « Nous avons posé des limites que les islamistes ne peuvent franchir ». L’islam a ses mosquées, ses écoles, ses traditions. Mais aucune atteinte à la cohésion de la société n’est tolérée. Tout n’est pas à reprendre d’Israël, qui ne sépare pas la religion de l’État.

Mais sa fermeté face au nazislamisme est à suivre.

Les chrétiens en sont, partout dans le monde,  les premières victimes.

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “Ivan Rioufol en Israël : « La fermeté d’Israël face au nazislamisme est à suivre »

    1. sarah

      Si l’Occident n’est pas très ferme vis à vis de l’islam, il perdra. Dans une école près de chez moi, il n’y pas de poisson le vendredi parce que trop connoté religion chrétienne mais le les petits musulmans peuvent choisir une autre viande quand il y a du porc. Continuons ainsi et dans 20 ans, toutes les femmes seront contraintes à porter le voile islamique.

    2. bataille de Tourtour

      Les musulmans en Palestine ne sont pas les seuls musulmans à se comporter comme les « nazis »: le nazisme est dans l’ADN de l’islam, en cela qu’il est un totalitarisme,dès ses commencements. Ce pourquoi Hitler l’appréciait tant.
      Le mot « totalitarisme » ayant pris un sens péjoratif , le sieur Tariq Ramadan , petit-fils de Hassan el-Banna, emploie une formulation synonyme ,mais qui ne trompe personne: l’islam est « englobant ».
      Partout, l’islam s’est comporté, et n’a cessé de se comporter, de manière conquérante, violente, brutale, terrifiante : totalitaire.  » Je crois que la bannière de l’islam doit couvrir le genre humain et que chaque musulman a pour mission d’éduquer le monde selon les principes de l’islam ». ( Hassan el-Banna, cité par O.Carré et G.Michaud,in « Les Frères musulmans »,p.26 )

    3. Ephraïm -Jérusalem

      A bientôt sur les timbres français l’effigie de Marianne non plus coiffée du traditionnel bonnet phrygien mais coiffée du foulard musulman ! Français réveillez -vous avant qu’il ne soit trop tard ! si ce n’est pas déjà trop tard …….

    4. GUEDJ Gaston

      NAFTALI BENETT ET LA REALITE D’ISRAËL
      Nous commémorons ce 11 novembre la victoire de la France lors de l’armistice de 1918. Il es bon de rappeler à cette occasion qu’alors que l’armée française s’enlisait dans les trous à rats de Verdun pour conte,ir l’armée allemande la déclaration de Clemenceau si nous sommes en guerre faisons la guerre. En quelques mois il la gagna.
      Le propos de Naftali Benett ne dit pas autre chose : si Israël est en guerre qu’il fasse la guerre plutôt que de s’enlisait dans des tergiversations diplomatiques.
      C’est que la guerre a ses lois de la nature incontournables. Ala guerre il n’y a d’autres alternatives de tuer ou d’être tué. La paix e une guerre le vaincu subit toujours la loi du vainqueur.
      En la circonstance le vainqueur apparaît déjà comme l’islam. Et l l’aveuglement d’une certaine politique de la négociation diplomatique n’est qu’un leurre mortel.
      Comment ne pas voir le sort qui serait réservé aux juifs si le propre gouvernement accepte le dictat de la diplomatie internationale qui érige comme droit international le droit er aux islamistes et condamner et le devoir de se faire tuer pour les juifs ? Pourquoi ?
      Pour se confondre avec les politiques anti-juives de l’Occident ?
      Les juifs d’origine européenne devrait se souvenir du sort réservé aux juifs nt les années 40 en Europe et se renseigner sur le sort réservé aux juifs en terre d’islam.
      En terre d’Islam les juifs sont des dhimis des êtres sans droit et à la merci de n’importe quel musulman qui se fait une gloire se tuer un juif.
      Aujourd’hui les chrétiens ce que c’est d’être un dhimi en terre d’islam. Les juifs qui ont vécu en Afrique du Nord et au Moyen Orient le savent. C’est pourquoi ils ont quitté sans espoir de retour leur terre natale pour ne pas redevenir des dhimis. Ce qui arrivera aux juifs d’Israël si l’islam r venait en Israël.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap