toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Gazaouis contre Sahraouis : fais ce que je dis, pas ce que je fais


Gazaouis contre Sahraouis : fais ce que je dis, pas ce que je fais

La Suède vient de reconnaître la Palestine et tente de faire jurisprudence en Europe. On apprend aujourd’hui que les élus socialistes français souhaitent suivre l’exemple.

Le peuple marocain doit se réjouir ! On se souvient, en effet, qu’il supporte inconditionnellement le peuple gazaoui pour lequel Mohamed VI, en juillet, a fait un don généreux de cinq millions de dollars (quatre millions d’euros). Chez les Marocains, lors de l’opération de protection du peuple israélien « Dôme d’acier », rares étaient les dissonances, les sujets de Sa Majesté (que Dieu l’ait en sa sainte garde) conspuaient Israël avec une application et parfois une hargne révélatrices de leur aversion pour les « juifs colonisateurs ». Véhémentes critiques, sur les réseaux sociaux, dans les pages des journaux, sur les chaînes de télévision, portées par ce peuple d’Afrique du Nord qui ne trouve aucune excuse à ce peuple israélien, selon eux, colonisateur fasciste et belliqueux, accusé d’un génocide qui dépasse de loin tout ce que le monde moderne a pu connaître, coupable de surcroît de s’approprier des terres ne lui appartenant pas.

Dans l’opinion marocaine, la tendance a toujours été claire : le peuple palestinien a droit à son autodétermination, à sa liberté, à sa terre, à son Hezbollah et à son Hamas, même si l’histoire nous apprend qu’il n’est pas l’héritier naturel de ce territoire. Le « vil » peuple d’Israël – qui serait autrement légitime à en prétendre l’héritage – colonise outrageusement d’un côté et, de l’autre, cherche à l’exterminer avec ses « lâches et coupables » militaires.

Loading...

Cette allégeance n’est pas nouvelle. Déjà, il y a douze ans à Rabat, une manifestation monstre de soutien à la Palestine rassemblait plus d’un million de personnes. On l’aura compris, le peuple marocain est un fervent défenseur du droit à l’autodétermination des peuples, légitimes à se constituer en État.

D’un autre côté, le royaume chérifien se comporte en véritable colonisateur s’agissant du Sahara occidental – anciennement espagnol – en refusant l’autodétermination au peuple sahraoui.

Ce dernier mène un combat depuis quarante ans, soutenu par le Front Polisario, mouvement politique armé, créé en 1973 pour obtenir son indépendance. Ce mouvement s’oppose depuis 1975 au Maroc qui défend, avec l’énergie que l’on sait, l’appartenance soi-disant « historique » de ce territoire du Sahel appelé par ses soins « Sahara marocain ». Cette revendication s’appuie sur l’existence d’une vieille « allégeance » des tribus anciennes aux sultans marocains de l’époque.

Ce territoire, coincé entre l’Atlantique, le Maroc, l’Algérie et la Mauritanie est pourtant peu riche ; son économie se résume à la pêche, à la culture maraîchère et au phosphate. Cependant, des gisements de pétrole existeraient au large de ses côtes et le gouvernement marocain s’est empressé de signer les contrats d’exploitation, privant ainsi le peuple sahraoui d’une économie vitale pour son développement et provoquant une autre colère du Front Polisario.

Enfin, sur la forme, évoquons également la construction, toujours par le Maroc, de « murs de protection », du même genre que ceux reprochés à Israël, d’une longueur totale de 2.720 km, lourdement armés, isolant la partie du Sahara occidental revendiquée par le Maroc. Ajoutons à cela le peuplement artificiel du Sahara occidental à « marche forcée » par des populations marocaines déplacées pour influer sur les résultat du référendum sur l’autodétermination du peuple sahraoui, dont la tenue, depuis près de trente ans, est systématiquement ajournée par le gouvernement marocain. En clair, s’agissant de la Palestine, le Maroc reproche à Israël de faire ce que lui-même entreprend au Sahara occidental.

Jean-Louis Chollet
Boulevard Voltaire

Learn Hebrew online






Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Gazaouis contre Sahraouis : fais ce que je dis, pas ce que je fais

    1. Robert Davis

      Le maroc ne compte pas en droit ni en quoi que ce soit d’ailleurs car c’est un pays arabe et ,on ne peut pas être juge et partie,donc je ne me fatiguerai même pas à parler du maroc! Pour la suède qui est un pays dirigé par des BESTIAUX

    2. Robert Davis

      …avec autant d’intelligence que ceux-ci,faire « Jurisprudence » ne consiste pas à aller CONTRE LE DROIT MAIS A LE COMPLETER. Or ici reconnaitre 1. un non état 2. aller contre l’article, 80 de la charte des nations unies 3. ne pas reconnaitre la souveraineté d’un Etat basée en droit par la Conférence de San Remo,le Traité de Sèvres etc. c’est aller CONTRE TOUTES LES NOTIONS DE DROIT. Cela n’a RIEN à voir avec la Jurisprudence qui consiste juste A REMPLIR UN VIDE. Di je dis que 1 + 1 font 2 on pourrait aussi dire que 1,5 + 0,5 ou 3 -2 ou d’autres nombres font aussi 2 mais si cela n’a jamais été dit dans un tribunal,celui qui le dira fera jurisprudence. Ce que font les bestiaux de stockhomlm n’a rien à voir avec la jurisprudence,leur intelligence est nulle et celle de hollande dont l’ « intelligence » est bien connue des français ne vaut pas mieux!!!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *