toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Dites non au terrorisme – vidéos


Dites non au terrorisme – vidéos

#DitesNonAuTerrorisme
Le double langage des organisations terroristes est un fait. Face à l’Occident, leurs leaders parlent de manière modérée et responsable en anglais, tandis que face à l’Orient, lorsqu’ils s’adressent à leur peuple et à leurs alliés, ils tiennent un discours niant l’existence d’Israël, appelant à la résistance, au combat et aux attentats-suicides. Nombreux leaders palestiniens n’ont d’ailleurs pas hésité à louer les auteurs des récentes attaques au couteau ou à la voiture-bélier, tout comme ils avaient félicité les responsables du kidnapping et de l’assassinat des trois jeunes israéliens cet été.

Voici plusieurs exemples de citations qui ne devraient laisser personne indifférent.

 

#DitesNonAuTerrorisme : Abbas Zaki s’exprime sur Israël

Loading...

 

#DitesNonAuTerrorisme : Yunis Al Astal s’exprime sur Israël

 

Ramadan-Shalah-french

Ismail-Haniyeh-French

Abbas-Zaki-french

Fathi-Hamad-french

Hussam-Badran-french

Ismail-Haniyeh-quote-french

Yunis-Al-Astal-quote-french

banner dites non au terrorisme

Armée de Défense d’Israël

 







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “Dites non au terrorisme – vidéos

    1. Mercedes Obadia

      RECLAMER ET VOTER UN ETAT PALESTINIEN, ALORS QU’ILS NE RECONNAISSENT PAS ISRAEL ET APPELLENT A SON EXTERMINATION…DONC, CELA IMPLIQUE UN SEUL ETAT QUI OCCUPERAIT TOUTE LA SUPERFICIE DU PAYS…UN SEUL ETAT AU LIEU DE DEUX…UN PARADOXE. MAIS AUSSI UN ALIBI A UNE GUERRE DE RELIGION QUI A DEJA COMMENCE. LE VRAI PROBLEME N’EST PLUS UN ETAT PALESTINIEN, LE VRAI PROBLEME EST « COMMENT EXTERMINER LES JUIFS »?

      CET ARTICLE DE GUY MILLIERE, JE CITE:

      « La guerre islamique contre les Juifs est en cours.

      Les agressions contre les Juifs en Israël se poursuivent.
      Avant la tuerie abominable dans une synagogue de Har Nof à Jérusalem mardi dernier, d’autres tueries avaient eu lieu, dont celle d’un bébé de trois mois, celle d’un jeune homme à Tel Aviv, et d’une jeune femme alentour d’Hebron. Depuis, un cycliste a été gravement blessé à coups de barres de fer, deux jeunes hommes ont été blessés alors qu’ils se rendaient à une yeshiva. Le rabbin Yehuda Glick est encore à l’hôpital après qu’on lui ait tiré dessus à bout portant.
      Rien ne justifie ces agressions, et tous les prétextes évoqués dans la grande presse sont fallacieux.

      Au nom de quoi faudrait-il tolérer l’intolérance islamique et se soumettre à elle ?

      Des Juifs ont voulu se rendre sur le Mont du Temple, ce qui est apparu comme une « provocation » aux yeux des Musulmans, ont dit certains : au nom de quoi des Juifs doivent-ils ne pas avoir le droit de se rendre sur le Mont du Temple, fut-ce pour y prier ? Des Musulmans et des Chrétiens, je l’ai déjà écrit, peuvent se rendre au Kotel ou à proximité de celui-ci sans qu’on leur demande leur religion et à qui s’adressent leurs prières. Des Juifs et des Musulmans peuvent se rendre à la basilique du Saint Sépulcre sans qu’on leur pose la moindre question. Au nom de quoi faudrait-il tolérer l’intolérance islamique et se soumettre à elle ? Entériner l’idée que les Juifs n’ont pas le droit de se rendre sur le Mont du Temple, fut-ce pour y prier est adopter un comportement de dhimmi, adepte d’une soumission servile à l’islam.

      Au nom de quoi faudrait-il entériner la volonté d’épuration ethnique et religieuse de Jérusalem ?

      Des Juifs habitent dans la partie Est de Jérusalem et y achètent des maisons ? Au nom de quoi des Juifs n’auraient-ils pas le droit d’habiter dans la partie Est de Jérusalem et d’y acheter des maisons ? Au nom du fait qu’ils sont Juifs et que Mahmoud Abbas et sa bande veulent une épuration ethnique et religieuse de Jérusalem ? Des Arabes vivent dans d’autres quartiers de Jérusalem, et Israël compte vingt pour cent d’Arabes, pour la plupart musulmans, dans sa population. Au nom de quoi faudrait-il entériner la volonté d’épuration ethnique et religieuse de Jérusalem voulue par Mahmoud Abbas et sa bande ? Au nom de quoi faudrait-il entériner, puisque le même raisonnement s’applique à la Judée-Samarie, la volonté d’épuration ethnique et religieuse de la Judée-Samarie voulue par Mahmoud Abbas et sa bande ? Entériner l’idée que des Juifs n’ont pas le droit de vivre dans la partie Est de Jérusalem et en Judée-Samarie est légitimer l’idée d’épuration ethnique et religieuse, et adopter un comportement bien pire qu’un comportement de dhimmi : depuis le temps du nazisme, l’idée d’épuration ethnique et religieuse est censée, en Europe, relever de l’horreur. Légitimer une idée qui relève effectivement de l’horreur est en soi une horreur et une ignominie.

      Je pourrais ajouter à la liste l’interruption du « processus de paix » et les « frustrations » des populations « palestiniennes ». Ceux qui parlent de l’interruption du « processus de paix » ignorent-ils vraiment les raisons pour lesquelles le dit « processus de paix » (qui n’a jamais été un « processus de paix ») n’a cessé d’être une impasse meurtrière ? Ignorent-ils que Mahmoud Abbas et sa bande (et, avant eux, Arafat et sa bande) n’ont cessé de demander le retour de « réfugiés » qui ne sont pas des « réfugiés » et qui partis cinq cent mille il y a quatre générations, devraient revenir cinq millions, quatre générations plus tard aujourd’hui ? Ignorent-ils le refus par les mêmes de reconnaître Israël en tant qu’Etat du peuple juif, alors que ce qui fonde l’existence même d’Israël est le fait qu’Israël est l’Etat du peuple juif ? Ignorent-ils le refus, par les mêmes encore, de transiger sur le contrôle des lieux saints de la vieille ville ? Comprennent-il ce qui lie les Juifs au Kotel ? Savent-ils que lorsqu’il parle arabe, Mahmoud Abbas et sa bande (comme, avant eux, Arafat et sa bande) parlent de libérer toute la « Palestine » ? Ignorent-ils tout de la langue arabe ? Ignorent-ils que Mahmoud Abbas et sa bande (comme, avant eux, Arafat et sa bande) n’ont jamais cessé d’inciter au meurtre et de rendre hommage aux assassins de Juifs ? Ignorent-ils que le « peuple palestinien » a été inventé pour être une arme génocidaire antijuive et que les « frustrations » dont ils parlent sont entretenues soigneusement par des médias que n’aurait pas désavoué Goebbels, financés avec de l’argent européen, pour l’essentiel ?

      Rien ne justifie les agressions contre les Juifs en Israël, non. Mais elles sont très explicables.

      La haine antijuive a été entretenue sur le territoire du Mandat palestinien au temps des Britanniques par le mufti antisémite Amin Al Husseini, criminel contre l’humanité qui a continué sa carrière au côté d’Hitler avant de revenir au Proche-Orient inciter à une continuation de la « solution finale ». La haine antijuive a trouvé des prolongements chez le principal disciple du mufti Husseini, Yasser Arafat, et chez les membres de sa bande (si je parle de bande, c’est à dessein, il s’agit de truands et de tueurs sans scrupules), puis chez les continuateurs d’Arafat, jusqu’à ce jour. La haine, quand Arafat et sa bande ont été financés par l’Union Soviétique et que le KGB a inventé le « peuple palestinien » s’est trouvée grimée en « lutte de libération nationale ». Le masque de la « libération nationale » est usé, il en reste les simulacres pantelants incarnés par Abbas quand il parle anglais. Il en reste les idiots utiles et les salauds qui masquent leur haine antijuive et leur goût pour le sang juif sous des apparences « antisionistes » et « anti-impérialistes ». Pas grand chose d’autre.

      Ce qui est en jeu n’est pas la création d’un « Etat palestinien », qui ne verra jamais le jour (j’explique pourquoi dans la chronique que j’ai rédigée et qui paraîtra, en exclusivité, dans le prochain numéro du mensuel Israël Magazine), mais la possibilité pour Israël de vivre dans une vraie paix.

      L’obstacle à la paix est la haine antijuive diffusée par le Fatah, le Hamas, le djihad Islamique, l’Autorité Palestinienne. Cette haine durera tant que la « cause palestinienne » durera. Elle durera, au delà, tant que l’islam radical durera. La « cause palestinienne » doit être vaincue. L’islam radical doit être vaincu.

      Ceux qui, dans le monde occidental, se disent horrifiés par les actes barbares de l’Etat Islamique, mais justifient les assassinats « palestiniens », ou les excusent, se conduisent en suppôts de l’islam radical, qu’ils en soient conscients ou non : la barbarie islamique est la barbarie islamique et, sauf pour les antisémites, rien ne distingue les Chrétiens assassinés des Juifs assassinés, le sang humain est le sang humain.

      Ceux qui usent des prétextes fallacieux énoncés plus haut se conduisent eux-mêmes en suppôts de l’islam radical. Ils savent qu’ils usent de prétextes fallacieux. Ils le font quand même.

      Ils savent qu’il n’y aura pas d’ « Etat palestinien ». Ils font comme s’ils ne savaient pas.

      Ils savent que Mahmoud Abbas et sa bande ne veulent pas d’un Etat à côté d’Israël, qu’il n’y a jamais eu de « processus de paix », qu’Israël et les Juifs israéliens sont confrontés à des volontés et des actes génocidaires. Ils font comme s’ils l’ignoraient.

      Ce sont des lâches. Il y avait des gens comme eux au temps d’Auschwitz. Il y avait beaucoup de gens comme eux en Europe.

      Il est des jours où je me demande si l’Europe a vraiment changé lorsqu’il s’agit des Juifs.

      Ceux qui diabolisent Israël, mentent lorsqu’ils parlent des « Palestiniens », disent qu’Abbas n’a jamais prôné la violence, incriminent Israël pour l’ « arrêt du processus de paix » ou pour la « colonisation », et écrivent que la propagande antisémite des dirigeants « palestiniens » est seulement à usage interne suscitent mon mépris.

      Lorsqu’ils feignent de s’étonner que les falsifications qu’ils contribuent à disséminer, et qui sont gorgées de haine antijuive, viennent alimenter la haine antijuive qui monde en Europe, ils suscitent mon dégoût.

      Il existe une guerre islamique contre les Juifs

      L’islam radical n’acceptera jamais l’existence d’Israël. La « cause palestinienne », imprégnée depuis le départ d’islam radical, est incompatible avec l’existence d’Israël.

      L’islam radical est porteur d’une haine exterminationniste envers les Juifs. La « cause palestinienne » est elle-même imprégné d’une haine exterminationniste envers les Juifs.

      Les compagnons de route de l’islam radical sont complices de la haine exterminationniste envers les Juifs. Les compagnons de route de la « cause palestinienne » sont eux-mêmes complices de la haine exterminationniste envers les Juifs.

      Binyamin Netanyahou se demandait hier si des gens tels que les députés français n’avaient pas autre chose à faire, alors que l’islam radical tue dans tout le Proche Orient que la « cause palestinienne » tue elle aussi que de voter la reconnaissance d’un « Etat Palestinien » : non, il est des gens qui n’ont rien d’autre à faire que de pratiquer la soumission obséquieuse et d’entretenir la haine tout en espérant être épargnés. Ils ne seront pas épargnés.

      PS. Je n’ai guère vu souligner en France que le policier tué lors de l’assassinat des rabbins à Har Nof était un arabe israélien, druze. Souligner cela aurait contraint de rappeler qu’il y avait des Arabes israéliens susceptibles de se conduire de façon héroïque pour sauver des Juifs. Et on ne veut pas rappeler ce genre de choses en France. Ce policier avait trente ans. Il s’appelait Zidan Saif. Il a été enterré avec tous les honneurs qui lui étaient dus. Qu’il repose en paix, comme les quatre rabbins assassinés, Aryeh Kopinsky, Avraham Shmuel Goldberg, Calman Levine, Moshe Twersky (Fin de citation).

      http://leve-toi.com/la-guerre-islamique-contre-les-juifs-est-en-cours-guy-mi
      lliere-un-homme-qui-ose-parler-vrai-isole-avec-quelques-autres-qui-se-compte
      nt-sur-les-doigts-de-la-main-des-hommes-courageux-comme-celui-ci/

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *