toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Analyse : Les nations « pousses-au-crime » contre l’Etat juif ou l’alibi de « l’Etat palestinien », par Claude Salomon LAGRANGE


Analyse : Les nations « pousses-au-crime » contre l’Etat juif ou l’alibi de « l’Etat palestinien », par Claude Salomon LAGRANGE

Quand ce ne sont pas des conflits armés qui lui sont imposés par des groupes fascislamistes ou des Etats arabo-musulmans, le peuple juif vivant sur sa terre ancestrale doit faire face à des attaques sournoises de certaines nations dites « civilisées » sous des prétextes hypocrites, injustes, mensongers, contestant et déniant sans cesse sa souveraineté ; en reprenant à leur compte le narratif arabe et post communiste sans fondement dans la réalité et contraire à la vérité qui dépeint Israël comme un Etat colonialiste, raciste et contre les Droits de l’homme.

Cette haine de l’État juif, drapée dans de grands principes, n’est qu’une variante de la haine des Juifs ! Il faut sans cesse dénoncer cette infamie et la combattre.

Il y a d’une part cette imposture, cette tromperie et cette mystification arabe où tout est boniments et affabulations depuis l’invention du « peuple palestinien » prétendant se substituer à l’Etat juif.

Loading...

D’autre part, si cette imposture perdure c’est aussi parce qu’elle est perversement supportée pour des motifs obscurs par toute la « palestinosphère », dont la Suède, la Chambre des communes britannique, l’Espagne, puis la France par le truchement du Parti Socialiste français au pouvoir avec à sa suite toute la cohorte « d’antisionistes » toujours à l’avant-garde pour ostraciser l’État hébreu.

Ainsi, le Parti Socialiste français avec l’extrême gauche écologiste et ce qui subiste de communistes résiduels envisagent de déposer à l’Assemblée nationale un texte porté par Elisabeth Guigou (présidente de la Commission des Affaires étrangères du Palais Bourbon), farouche israélophobe et supportrice du boycott d’Israël.

eguig

Une démarche encouragée par un ministre des Affaires étrangères étranger aux subtilités de la géopolitique régionale, mais croyant ainsi domestiquer l’électorat musulman et les banlieues de France (voir la déclaration de Benoit Hamon, le Canard Enchaîné du 19/11/2014), tout cela au motif fallacieux de « l’urgente nécessité d’aboutir à un règlement définitif du conflit permettant l’établissement d’un État démocratique et souverain de Palestine ».

fabius abbas

Cette initiative inepte et irresponsable est surtout symptomatique des arrière-pensées qui conduisent à cette initiative à l’encontre de l’Etat hébreu et montre le niveau actuel de confusion et de régression morales qui règne au sein des nations.

Les vieux penchants judéophobes de l’Europe sous toujours actifs sous d’autres habits et d’autres prétextes – la défense d’un « État démocratique et souverain de Palestine » -,  prenant compulsivement le dessus sur toute autre urgence en lui faisant perdre ce qui lui reste de crédit et de légitimité.

On est conduit à constater que la « cause palestinienne » n’intéresse les nations et le prétendu « camp de la paix », que parce qu’elle peut être utilisée contre l’Etat juif en convoquant les grands principes.

Learn Hebrew online

On constate également, comme elles se sont comportées à l’égard des Juifs pendant des siècles, ces nations se comportent à l’encontre d’Israël comme une puissance suzeraine à l’égard de son vassal.

Et si Israël ne s’exécute pas, ces pays manigancent déjà une série de sanctions contraignantes qui auraient pour conséquences d’ajouter à la détestation d’Israël en l’isolant sur le plan international, et ainsi de vulnérabiliser dangereusement l’Etat juif dans son environnement géopolitique en pleine désintégration. Un Moyen et un Proche-Orient en proie à la démence et à l’enragement barbare des islamistes ; où les insurrections musulmanes ouvrent, partout, la voie à toujours plus de terreur contre tous au nom de l’islam, des razzias, des rapts,  des trafics d’êtres humains, des viols et des violences contre les femmes vendues comme esclaves sexuelles, des conversions forcées, des exécutions, des massacres de masse, des crucifixions, des décapitations, une volonté de conquêtes territoriales et d’épuration ethnique contre les minorités non-musulmanes.

Or, au vu de leurs antécédents barbares jamais contredits par l’actualité, on peut affirmer que le Hamas, le Jihad islamique et le Fatah ont des « compétences » qui les rendent potentiellement aussi dangereux que les islamistes qui opèrent en Irak et en Syrie et que seule la capacité d’Israël à les contenir dans leur projets criminels les maintient dans des limites maîtrisables pour éviter le pire.

Loading...

Or, c’est fort des soutiens des Etats-Unis sous la gouvernance d’Obama, de l’Europe et de la France qui de manière schizoïde prétendent d’un côté combattre la barbarie islamiste, mais de l’autre, se montrent compréhensifs et collaborent avec les terroristes fascislamistes du Hamas, du Jihad islamique et du Fatah dans leur guerre à outrance contre Israël. Ces fascislamistes reçoivent cette double attitude du monde comme un encouragement à tuer autant de Juifs qu’ils le peuvent. Et s’il arrive que le Fatah et le Hamas s’entre-égorgent, leurs désaccords portent sur les modalités de la « lutte finale » contre les Juifs !

sans-titre

L’arabo-islamisme totalitaire et conquérant se sent en effet encouragé par l’ambivalence des nations à combattre leur expansionnisme territorial insatiable avec une « grande Arabie » qui se mue en « grand Califat » et qui ne renonce pas à faire tomber dans son escarcelle toute la Terre d’Israël : Il n’est pas question d’une minorité et moins encore d’un Peuple « autre » – ni Juif, ni Chrétien, ni Yézidi – qui ne lui soit pas totalement soumis au sein de ce qui est décrété être l’étendue de sa Umma.

Malgré le fait que la France ressemble de plus en plus à un navire dérivant sans gouvernail connaissant tant d’avaries, il est cocasse de constater que la gauche au pouvoir se rappelle que la reconnaissance officielle de « l’Etat palestinien » est l’une de ses promesses de campagne de F. Hollande, prétendant ainsi stipuler à la place du peuple et de l’Etat souverain d’Israël pour décider de ses frontières et du sort de sa capitale Jérusalem !

Tant pis pour les autres promesses, en voilà au moins une que F. Hollande promet cette fois-ci de tenir bien que, comme par magie négative, tout ce qu’il tente se transforme en plomb …

De même, chacun sait que l’Europe se trouve dans une situation de faillite du fait de l’incurie de ses gouvernances sur les plans, moral, sociétal, économique et sécuritaire avec ses jihadistes actifs par milliers sur son sol, mais elle préfère ignorer les urgences à traiter chez elle.

Le fait est que l’Etat d’Israël a rarement eu à faire face à une telle offensive brutale, hypocrite et opportuniste venant de cette Europe rance pour lui imposer de manière quasi coloniale une solution visant à démembrer, à diviser puis à substituer son territoire et ses attributs au profit d’un énième « État palestinien ».

En effet, si l’on compte la Jordanie (qui selon les termes mêmes du roi Hussein de Jordanie, « l’État naturel des arabes-palestiniens est déjà « la Jordanie (qui) est la Palestine, et la Palestine (qui) est la Jordanie ») ; puis le califat de Gaza sous le joug des islamofascistes, à quoi s’ajouteraient les territoires souverains de l’État d’Israël que les arabo-palestiniens envisagent aussi de coloniser en plus des territoires abandonnés par Israël dans le cadre des « Accords d’Oslo ».

Le fait de rappeler ces évidences indiscutables, incontournables, démontrables, sauf à les falsifier ou à les dénier, se heurte au refus de savoir des nations dès lors qu’elles poursuivent l’objectif de la création d’une « Palestine » au détriment des intérêts fondamentaux de la nation juive :

– Rappelez que les Juifs ont été les premiers palestiniens sur leur Terre ancestrale et qu’ils n’y sont pas par accident ni par hasard, après avoir été spoliés, persécutés, asservis, colonisés et chassés pendant des siècles ;

–  Rappelez que le Peuple juif est historiquement, politiquement et juridiquement fondé à revendiquer sa souveraineté sur SA terre et que cela n’a rien à voir avec une « force coloniale d’occupation » ;

–  Rappelez que Jérusalem n’a jamais été la capitale d’un quelconque autre pays ou peuple, autre que le peuple juif depuis l’Antiquité.

–  Rappelez le fait que L’OLP a été créée en 1964 par les membres de la Ligue arabe dans le double but politique de porter atteinte à l’État d’Israël en vue de « libérer » la totalité de la « Palestine » du mandat britannique (la bande Gaza et la Judée-Samarie étaient encore colonisées par l’Égypte et la Jordanie), et dans le but de l’instrumentaliser afin de servir de dérivatif pour contenir et détourner les frustrations des masses arabes ;

– Rappelez que l’artifice actuel porte sur une revendication visant à acculer diplomatiquement Israël sur des lignes, inexistantes juridiquement, d’avant le « 4 juin 1967 » qui sont en réalité des frontières d’avant 1947, faisant l’impasse des guerres provoquées par les pays arabes contre Israël en 1948 et 1967 qui ont conduit à leur élargissement !

–  Rappelez que ce funeste projet des nations fait l’impasse sur les pratiques d’apartheid en vigueur dans les territoires déjà occupés à Gaza ou en Judée et Samarie, ou encore dans ceux qu’ils convoitent de coloniser avec la bénédiction des nations ;

–  Rappelez  que les terres de Judée-Samarie, historiquement juives sont, selon la formule juridique internationale consacrée, des « biens sans maître » après que le royaume de Jordanie se soit délesté de sa souveraineté sur ce territoire le 30 juillet 1988 et que ces territoires ne sont d’aucune manière colonisés par Israël !

Rappelez encore les preuves historiques et archéologiques, invoquez le droit, invoquez d’autres faits, les causes et les enjeux, mais il n’y a pas plus sourds que ceux qui ne veulent pas entendre, plus aveugles que ceux qui ne veulent pas voir et plus obtus et obturés psychiquement que ceux qui refusent la réalité, dès lors que l’objectif de cette diplomatie de menteurs est mue par le besoin de récriminer contre l’Etat juif et de le faire abdiquer.

En vérité, les guerres perpétuelles que les musulmans mènent contre l’État juif ne sont pas des guerres visant à régler un quelconque litige frontalier, pas davantage que les nations « pousses au crime » envisagent de rétablir le droit et la justice.

La « paix », selon la conception suprématiste des arabo-musulmans consiste à s’approprier, par étapes, les terres du minuscule État juif en vue de son éradication finale, pour s’installer en lieu et place d’Israël pour prétendre s’imposer comme le nouveau « verus Israël ».

Ne pouvant parvenir à leurs fins par les guerres, il ne leur reste que la culture du mensonge (cf. principe de « taqiya » qui les y autorise) dans une tentative d’effacement, de dissimulation et de déni de l’Histoire et de la réalité.

imagesPPDI5TD5

Mahmoud Abbas affirmait (à Doha) que « l’État palestinien sur son étendue provisoire qu’il appelle de ses vœux sera ethniquement « nettoyé » de toute présence juive », en attendant qu’il en soit ainsi sur toute l’étendue de la « Palestine », « allant de la mer au fleuve du Jourdain ».

Avant lui, Arafat affirmait que les « Accords d’Oslo » ont été signés par les arabes palestiniens dans l’esprit du double langage et du double jeu du « Pacte d’Houdaybia » qui sert de référence à toutes les ruses et tromperies -, ne recule devant aucun moyen.

Les accords à passer avec Israël ne sont pour les arabo-palestiniens qu’un stratagème pour « libérer » par étapes et par la diplomatie, à défaut de pouvoir l’obtenir par les guerres ou le terrorisme, toute « la Palestine ».

C’est ainsi que les arabo-musulmans mentent depuis des décennies aux juifs-palestiniens que sont les israéliens comme au monde entier, et que le monde entier feint de croire en ces mensonges ; tout comme il faut le dire, certains politiques israéliens se laissent leurrer, faute d’avoir le courage suffisant pour sortir de ce processus criminogène d’Oslo et de faire face aux pressions de ces nations indignes.

Il s’agit d’un jeu de dupes permanent dont les nations, pour de troubles motivations, veulent faire d’Israël l’éternel débiteur, voire l’éternel perdant en reprenant à leur compte les modalités de son éradication !

Mais l’État juif n’est pas enclin par nature à se faire « hara-kiri », c’est pourquoi le gouvernement français avec d’autres nations décident de lui forcer la main !

C’est ainsi que la situation que nous connaissons actuellement dénonce et accuse en quelque sorte une situation qui devrait, qui doit interpeller les démocrates épris de vérité, de justice.

Rappelons ce principe : Ce qui n’est pas juste envers l’Etat juif ne peut profiter à personne. Pas plus à ses ennemis, qu’à ceux qui se font les complices de ses ennemis.

Photo de Jean-Marc Moskowicz.

Le Collectif d’Urgence de la Communauté Juive appelle à un meeting le 20 Nov a 18 h à la mairie du 17e contre le vote de la reconnaissance d’un Etat palestinien

Claude Salomon LAGRANGE pour Europe Israël.

© Copyright Europe Israël – reproduction autorisée avec mention de la source et lien actif.





Psychosociologue, consultant sur les questions de conflits, crises, violences et débriefing dans tous les secteurs où ces problèmes se posent.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 19 thoughts on “Analyse : Les nations « pousses-au-crime » contre l’Etat juif ou l’alibi de « l’Etat palestinien », par Claude Salomon LAGRANGE

    1. Akerman Michel Netanya

      Réagir à la propagande.
      Je me suis souvent demandé quelle devait être notre réaction face aux mensonges les plus grossiers des terroristes palestiniens et face aux réactions honteuses des « politiciens » de l’Europe qui les avalent avec délice.
      Certains parmi nous sont « au dessus de çà », nous avons raison donc inutile de nous abaisser à répondre.
      Certains (j’en fait partie) voudraient ne rien laisser passer et pensent qu’il nous faut répondre à toutes les ignominies déversées contre les Juifs et contre Israël.
      Certains en Diaspora s’interdisent de réagir au sujet d’Israël puisqu’ils s’y habitent pas encore.
      D’autres, dans notre pays même, sont fatigués et ne veulent plus réagir aux mensonges des Nations qui, il est vrai, durent depuis maintenant plus de 2000 ans.
      Alors ? Chacun détient une part de vérité, nous devons continuer à vivre le plus « normalement » possible sinon il n’y aurait plus qu’à partir.
      Les Juifs de Diaspora doivent réagir car Israël est AUSSI leur héritage.
      Nous devons réagir à chaque attaque non militaire de nos ennemis, c’est notre devoir tout comme celui de Tsahal est d’assurer notre défense.
      Nous devons exiger de notre gouvernement qu’il n’oublie pas que la guerre de propagande que nous livrent nos ennemis, soutenue par une Europe revenue à ses démons antisémites, est TRES importante puisqu’elle a convaincu beaucoup de nos « amis ».
      Les mensonges deviennent des banalités et, sans réaction de notre part, deviennent des vérités pour les crédule manipulés par des médias aux ordres.
      Il ne faut laisser passer aucune désinformation sans réagir quitte à nous répéter encore et encore car c’est sur notre lassitude et notre « fatigue » que comptent les ennemis du Peuple Juif .
      Nous avons, D’ieu, merci, encore beaucoup d’amis non Juifs, qui nous soutiennent, ne les laissons pas seuls !
      Pas de « colons » en Cisjordanie aboient nos ennemis !
      Et des Juifs en Judée, Samarie et Jérusalem c’est permis ?

      Akerman Michel Israël

      PS : merci à Monsieur Salomon Lagrange pour ses précieux rappels.

    2. MARTIAL

      Les nations « pousses-au-crime » contre l’Etat juif ou l’alibi de « l’Etat palestinien », par Claude Salomon LAGRANGE.

      N’est-ce pas un avertissement et un rappel à la réflexion de l’Eternel à Son peuple ? Dieu n’a pas changé, Il a appelé les nations, les ENNEMIES de son peuple. Il a dit : Je vous retirerai du milieu d’eux, il n’en restera pas UN SEUL.
      Israël est un peuple mis à part, une nation mise à part, un pays mis à part par l’Eternel. Cette position est spirituelle et physique sur la terre. Et c’est cette particularité unique à Israël qui déclenche la haine des autorités sataniques à travers les autorités établies par les hommes.
      Le monde entier est sous l’influence de Satan. Nous constatons la protection du Dieu d’Israël à son peuple malgré les stratégies de l’ennemi. Une chose est sûre, PLUS JAMAIS la terre d’Israël ne deviendra la propriété de l’ennemi. Et Jérusalem restera sa capitale indivisible. C’est écrit, et je le crois, sinon l’année 1948 aurait été une année ordinaire.
      Israël doit se défendre, être fort et courageux, confiant en son Dieu, car il n’est pas seul. QUELLE BENEDICTION pour Israël au milieu de ces hordes d’injustice, de rejet, de méchancetés et de haine.

    3. Lion

      Si les palestiniens ont un état vous pourrez les renvoyer chez eux . Cet état n’est pas délimité mais tous les états contestent leurs frontières . C’est pas l’Europe qui va délimiter vos frontières , c’est vous et les palestiniens . Vous ne vous entendrez pas comme maintenant mais vous pourrez toujours dire retourne chez toi . Je pense que pour Israël cela peut être profitable .

    4. Laurence

      Ils pensent tous qu’en forçant la main à Isarel en lui mettant la pression des autres nations ils arriveront à ce que les palestiniens arrivent a avoir ce qu’ils veulent sans négociation

    5. Ayin Beothy

      Merci pour votre bon article plein d’émotion.
      Pardonnez-moi 2 remarques :
      « toujours à l’arrière-garde pour ostraciser l’État hébreu »
      non, tjs à l’avant-garde…
      « plus aveugles que ceux qui ne veulent pas voir et plus obturés »
      plus obtus…

      shalom

    6. TRUDELLE

      Le gouvernement français ne rate pas une occasion de nuire à Israël mais en vain : cet Etat-courage est l’exact contre point de ce que est la France couchée devant les arabo-musulmans de France et d’ailleurs.
      Israël est sur ses terres qui lui appartiennent de temps immémoriaux même amputées de 71 % par des décisions ineptes de ce qui est appelé pour noyer les responsabilités « la communauté internationale ».
      Tout juriste simplement informé du droit rappelle que l’article 80 du traité instaurant les Nations Unies – appelé CHARTE-interdit d’attribuer le territoire d’un Etat à un autre.
      C’est pourtant ce qui a été fait au détriment d’Israël amputé, au début du XX° siècle, je l’ai pointé de 70 % de son territoire. Alors la « frontière » de 1967…
      Les Palestiniens, ainsi désignés, sont seulement des Arabes : appelle-t-on les habitants de nos régions de France les Bretons, Normands, Bourguignons dans les relations internationales ? Non ils sont, nous sommes Français.
      Reconnaître un Etat qui n’existe pas est une opération de propagande haineuse à laquelle notre gouvernement, rampant devant les Arabes,ne devrait pas s’associer, mais le P.S. totalement discrédité chez nous,sans prise sur la réalité,cherche à exister par des postures inopérantes : Israël ne cédera jamais, en tout cas je le souhaite pour sa survie, le plateau du Golan, Jérusalem capitale éternelle d’Israël.
      Shalom à tous ceux qui me liront !

    7. CSL-Europe-Israël.org Post author

      A Ayin Beothy.
      Pour le terme « obturé » il fait surtout référence à une surdité psychique, à ce qui ne s’intègre pas (selon mes références). Peut-être n’est-ce pas assez clair.
      Quant au terme « arrière-garde », il est à double sens : la gauche se veut toujours à « l’avant-garde », c’est-à-dire « progressiste », or « arrière-garde » vient signifier que les contempteurs d’Israël ne sont pas ou plus à l’avant, en termes de progrès et d’éthique. Mais ça se discute. Merci pour vos remarques.

    8. Lion

      Laurence ce qui peut être profitable à Israël est que les palestiniens israéliens partent et ne viennent en Israël que comme touristes ou travailleurs .
      Par contre il me semble que personne ne nous informe sur la géographie de ce futur état palestinien .
      A mon avis pour Israël l’apartheid serait une bonne solution car il est impossible de vivre avec des musulmans sans avoir à subir leurs violences .
      Mais je reconnais ma méconnaissance d’Israël sur certains points . A mon avis israël est le seul pays au monde qui progresse industriellement avec une population musulmane importante et hostile .
      A cause des musulmans en Europe c’est la régression , la violence , l’irrespect de nos cultures etc . Nos prisons , nos HLM sont peuplés majoritairement de musulmans , nos services sociaux sont pillés pour leur venir en aide .

    9. Ayin Beothy

      obturé, ok.
      Mais pour l’arrière ou avant-garde, vous ajoutez un jugement moral au sens premier, tel que je l’entends, cad militaire.
      Ceux qui sont à l’avant-garde sont ceux qui en font le plus, que ce soit bon ou mauvais, me semble-t-il.

    10. Paula Koiran

      L’Europe n’a pas changé depuis la guerre. Les 6.000.000 de juifs qu’elle a aidé Hitler à assassiner ne lui pèsent guère sur la conscience.Elle est prète à aider les musulmans à continuer à les exterminer. Avec une hypocrisie sans pareille, à essayer de se montrer humaniste. Israël est totalement d’accord à ce qu’il y ait un pays palestinien, mais où chacun reconnait et respecte l’autre. Mais les palestiniens ne veulent pas reconnaître Israël. Toutes les guerres ont été faites par les arabes pour exterminer Israël, mais il les a toutes gagnées. Et maintenant ils veulent qu’on leur donne un état sans aucune concession et sans reconnaître Israël, en attendant, ils le disent eux-même à prendre tout le pays. Et l’Europe veut les aider à ce macabre dessein, prète elle aussi à exterminer Israël. Son antsémitisme me dégoûte. Sa dhimmitude la perdra.

    11. madeleine

      L’Europe est prête à sacrifier les 6 millions de Juifs israéliens !!!!!! pour être épargnée par la barbarie islamiste prête à l’envahir. Sauf que l’Europe et la France en particulier, payées grassement par le Qatar auquel elles collaborent (comme elles ont collaboré jadis avec les Allemands) se trompent lourdement. 2014 n’est pas 1940 et les Juifs ont bien retenu la leçon. Et ils ne laisseront pas éternuer l’Histoire pour le plaisir des gros porcs qui « dirigent » l’Europe. L’Europe veut jouer au « bras de fer » avec Israël, mais elle n’en a pas la capacité. Questions de nombre de cellules grises….. Cependant, qu’elle fasse attention : la patience a des limites et les plaisanteries les plus courtes sont les meilleures. Beaucoup de Juifs peuvent aussi jouer au jeu des allumettes !

    12. madeleine

      Serge Lazarevic est le seul otage français pour lequel la France n’a pas versé de rançon pour sa liberté. Les quatre ou cinq autres qui partageaient sa cellule sont apparus à la TV, libres. Je viens d’apprendre qu’il serait maintenant détenu en Irak. Il a donc été « vendu » à un nouveau groupe de terroristes. Et il faut craindre le pire pour lui. Que peut-on faire ?

    13. HENRIETTE Irène

      A mon avis, je trouve finalement que la France ne devrait pas attendre pour signifier aux Palestiniens réfugiés le renvoi vers leur cher pays. On verra leur réaction ! Beaucoup d’entre eux ont compris le système Hamas, mais pas tous malheureusement.

      Quand on voit le visage de la Guigou, on se demande ce qu’il y a d’humain !
      Ses traits démontrent bien sa haine…. Et les autres Français qui gouvernent la France, ce sont des lèche-bottes, mais si jamais les musulmans envahissent la France (on en parle déjà…. espérons que non) ces cols blancs d’en haut seront les premiers à passer à la casserole…. C’est tout ce qu’on peut leur souhaiter.

      Pareil en Belgique mais à un niveau un peu moindre…. Patience ! Ils sont en train de mettre les concitoyens sur la paille, surtout ceux qui gagnent moins, ou les pensionnés alors que le nouveau premier ministre a pas mal de casseroles derrière lui, surtout son père qui a réussi à être commissaire à la Commission Européenne. Il y a énormément de tordus dans cette institution.

      Les concitoyens…… ? rien à foutre (dit vulgairement).

    14. capucine

      Netanyahu ne doit pas céder à la pression d’Obama et de kerry ! la France
      s’occupe d’autres conflits en Afrique et à Daesh ! alors Hollande et Fabius n’ont pas à se mêler d’Israël et devrait rester neutre *
      rappelez-vous lors de la visite officiel en Israël , Hollande à fait un petit discours disant qu’il était Ami d’Israël !! et le lendemain il retournait sa veste !!
      une girouette voilà ce qu’il est … vivement la fin de son mandat

    15. serge027

      Soyons précis: ce que la propagande arabe aujourd’hui appelle « les frontières de 1967 » sont en fait les lignes d’armistice de 1949. C’est le point où les armées arabes se trouvaient après l’invasion en 1948 de ce qui devait être la Palestine juive c’est à dire la rive Ouest du Jourdain. Dès 1923 en effet la Grande Bretagne à qui la SDN avait confié un Mandat sur la totalité de la Palestine, en avait amputé 80% pour constituer un Etat arabe en Palestine la Transjordanie (qui deviendra la Jordanie dans les années 50)
      Mais ces lignes jamais reconnues comme frontières par les Etats arabes voisins d’Israël, furent sans cesse violées par des fedayins et cause de 3 guerres israélo-arabes (1956,1967,1973)
      L’expression « frontières de 1967″ est donc un DOUBLE MENSONGE ». Ce ne furent JAMAIS des frontières et encore moins fixées en 1967!
      Et c’est sur ce double mensonge que se base toute la stratégie politique de l’UE vis à vis d’Israël!
      IL FAUT RAPPELER CES VÉRITÉS CONSTAMMENT.

    16. serge027

      Il faut rappeler sans cesse le FONDEMENT DE LA LEGALTE INTERNATIONALE DE L’ETAT D’ISRAËL:
      Après la « déclaration Balfour » publiée le 2 novembre 1917 par Arthur James Balfour, le ministre britannique des Affaires Étrangères (« Le gouvernement de Sa Majesté envisage favorablement l’établissement en Palestine d’un foyer national pour le peuple Juif, et emploiera tous ses efforts pour faciliter la réalisation de cet objectif »). A la conférence de San Remo suivi du traité de Sèvres en 1920, la Société Des Nations confia à la Grande Bretagne un mandat sur la TOTALITÉ de la Palestine (c’est à dire Jordanie comprise) dans le but d’y créer un Foyer National Juif. C’est ce traité de Sèvres, jamais remis en cause, qui fonde la légitimité internationale d’Israël.
      Violant ses engagements la Grande Bretagne amputa le territoire sous mandat en 1923 de près de 80% de sa superficie pour y créer un Etat arabe, la Transjordanie qui deviendra par la suite la Jordanie. Mais non content de ne laisser aux juifs que 20% de la Palestine mandataire (la rive Ouest du Jourdain) et sous pression du Grand Mufti de Jérusalem, allié d’Hitler qui fomenta des révoltes arabes dans les années 30, il fut à nouveau question de partager cette rive Ouest pour y fonder un deuxième Etat arabe en Palestine! En 1947 l’ONU décida d’un plan de partage ne laissant aux Juifs que 10% de la Palestine mandataire. Mais même ces 10% furent contestés par les 5 pays arabes qui envahiront Israël a sa naissance le 15 Mai 1948 (Egypte, Transjordanie, Irak, Liban, Syrie). Après une guerre où Israël sorti vainqueur mais exsangue les lignes d’armistices se stabilisèrent en 1949. C’est ces lignes jamais reconnues comme frontières par les Etat arabes que l’on nous présente aujourd’hui comme « les frontières de 67 » et que l’UE nous demande de respecter! Double mensonge: ce ne furent jamais des frontières et elles ne furent pas définies en 1967!

    17. madeleine

      La France est à vomir : collabo un jour, collabo toujours (avec les Allemands en 39, avec les Arabes depuis 1965). Ah elle est belle la France ! même la police a peur maintenant des bronzés. La peur + l’argent du Qatar pour les gouvernants successifs qui se prostituent pour un compte en banque bien fourni par le cheik qatari. Et l’autre, la Guigou, reine des soirées échangistes, au coeur d’une affaire de corruption, cette vieillarde a la même bouche tordue et haineuse que le père Le Pen. Même un pied dans la tombe, leur haine antisémite se porte bien.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *