toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Sectaires et idéologues : l’exemple de Benoît Hamon, par Raphaël Draï


Sectaires et idéologues : l’exemple de Benoît Hamon, par Raphaël Draï

Pendant que les Juifs de France attachés à leurs solennités priaient en ce mois particulièrement liturgique de Tichri pour appeler sur le peuple d’Israël et sur le monde les bienfaits de la Providence, l’ancien et si brièvement ministre de l’Education nationale, Benoît Hamon, appelait, lui, l’Assemblée nationale française à voter une résolution pour la création d’un Etat palestinien vivant aux côtés de l’Etat juif.

 

imagesMHRTOMWS

Autant de sollicitude confondrait les âmes les plus endurcies si son hypocrisie et ses relents de politique interne n’apparaissaient avec une criante évidence. Il est vrai que Benoît Hamon, flanqué de deux acolytes du Parti socialiste, se prévalait d’un très récent vote de la Chambre des Communes britannique allant en ce sens. Il s’agit juste de savoir ce que vaut un tel vote. Imaginons par exemple qu’il y a de cela quelques semaines, lors du référendum organisé en Ecosse pour savoir si les Ecossais allaient accéder à l’indépendance, la Knesset se soit réunie pour voter à la quasi-unanimité une résolution en faveur de cette indépendance militante. David Cameron se serait transformé en tonnerre de Zeus incarné! Pourtant aucune protestation, à notre connaissance, n’a suivi le vote des parlementaires britanniques alors que ce vote-là constitue une insupportable ingérence dans les affaires et l’existence d’un Etat souverain et surtout qu’il suppose résolu le problème politique d’une véritable coexistence possible entre l’Etat d’Israël et un Etat palestinien imaginaire qui ne tarderait pas à se transformer dans la dure réalité en Etat-Hamas, lui-même satellite de l’Etat Islamique.

 

En réalité, les époques idéologiques sont plus longues et plus persistantes que l’on ne se le figure. En votant cette résolution les membres concernés de la Chambre des Communes se sont rétro-projetés en 1916, lors des Accords Sykes-Picot par lesquels les deux hyperpuissances coloniales de ce temps, la Grande Bretagne et la France, ont partagé le Moyen Orient entre elles comme l’on se partagerait une pièce d’étoffe. Faut-il aussi rappeler également qu’en 1948, lors du vote qui allait aboutir à la création de l’Etat d’Israël, la Grande Bretagne s’est abstenue ?

Loading...

 

Tel est donc le précédent que Benoît Hamon, sans doute l’un des personnages politiques les plus sectaires de ce régime, se prévaut. Il est vrai qu’il est plus facile d’avancer ce genre de propositions que de gérer avec la moindre des réussites les postes ministériels qu’on a cru devoir vous confier. La leçon vaut d’être retenue. Alors que la France se débat dans la boue financière et sociale que l’on sait; que rien ne semble pouvoir combler ses déficits publics, que le mécontentement commence à gronder dans le pays, le plus urgent pour des idéologues comme l’ancien et fugace ministre de l’Education nationale est de créer au Moyen Orient un Etat qui en l’état actuel des choses ne tarderait pas à se spécialiser dans le creusement de tunnels et la fabrication de missiles en tous genres.

 

Le grand écrivain autrichien Joseph Roth, l’un des plus grands témoins du naufrage de l’Autriche-Hongrie, n’avait-il pas raison lorsqu’il écrivait à ce propos que l’idéologie représentait toujours le degré mortel de la stupidité ?

 

Source : Chronique de Raphaël Draï, Radio J, 20 octobre 2014.





Psychosociologue, consultant sur les questions de conflits, crises, violences et débriefing dans tous les secteurs où ces problèmes se posent.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “Sectaires et idéologues : l’exemple de Benoît Hamon, par Raphaël Draï

    1. marie

      Il n’a pas qu’une tête de demeuré et de débile : il l’est. Allez regarder la photo de Paris Match la semaine où il a été viré : il ressemble à un idiot.
      Il n’a pas fait une seule rentrée scolaire : à quelques jours de la rentrée 2014, il a préféré faire le con à Frangy-en-Bresse au lieu de travailler à son poste. Avec lui, les écoles, surtout juives, n’auraient pas été protégées : il aurait certainement adoré qu’il s’y passe un drame. Il n’a pas encore compris (il faut que ces neurones se connectent et chez lui, cela met beaucoup de temps s’ils y arrivent) que pour la moitié des antisémites français musulmans (enquête de 160 scientifiques allemands), les juifs et Israël, c’est pareil. Alors, oui, le fait de stigmatiser Israël au profit des palestiniens rejaillit sur les juifs français et du monde et il y participe et peu importe, pour lui et pour ceux qui sont comme lui si des enfants juifs français sont abattus comme du gibier.
      En France, il y a dix musulmans pour un juif dont cinq sont antisémites.

      Monsieur n’arrête pas de twitter sur les mots d’enfants sans aucun intérêt pour les citoyens français de sa fillette : c’est dire son niveau d’intelligence.

    2. madeleine

      De quoi se mêle-t-il ce nul viré du gouvernement pour incompétence notoire ? Israël, cette nation de cerveaux n’attend pas que ce dégénéré mental vienne lui donner des leçons ! on aura vraiment tout vu ! même les mouches trouduc toussent cette année !!!!

    3. Robert Davis

      Le jour où Israel se réveillera,tous ses paltoquets devront manger leurs chapeaux car cet état arabe NE VERRA JAMAIS LE JOUR. Ils se seront mouillés pour rien mais d’autres politicards viendront qui les…démentiront! C’est sport national en france,le précédent gvt doit toujours être dénigré et jeté aux oubliettes. Mais ils resteront les promoteurs ratés d’actions VILES et impardonnables. Un jour ils pourraient même être victimes d’attentats.

    4. marie

      Quel idiot extrémiste . Je lui propose un aller simple pour la Corée du Nord pour voir comment on vit dans une République d’extrême gauche comme il les aime. Il serait dévoré par des chiens (une des méthodes d’exécution dans ce pays) s’il disait le dixième de ce qu’il a dit sur le gouvernement, et pourtant, je ne suis d’aucun parti. Mais dire que les pieds nickelés du gouvernement menacent la République, c’est comparer la France à une dictature fasciste ou communiste : c’est une honte pour tous ceux qui vivent vraiment dans une dictature.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *