toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Où était le Président Obama ? Par Michelle Malkin.


Où était le Président Obama ? Par Michelle Malkin.

Le président Obama dit qu’il est « ébranlé » par les  violentes attaques de cette semaine commises par un djihadiste islamique sur trois soldats à Ottawa. Il a immédiatement téléphoné au Premier ministre canadien Stephen Harper pour marquer son soutien et sa «solidarité». Il a promis de «rester vigilant.»

Dommage qu’Obama n’ait pas montré la même détermination après plusieurs attaques et complots contre nos troupes par des terroristes musulmans sur notre sol. Et je ne parle pas uniquement de la «violence au travail» de Nidal Hasan djihadiste, dont le Coran a inspiré le saccage de Fort Hood qui a coûté la vie à 13 militaires américains, hommes et femmes  et un bébé à naître.

 Une cohorte de fanatiques haïssant les infidèles ont ciblé des soldats américains bien avant que les barbares de l’Etat islamique ne profèrent des menaces contre nos militaires et leurs familles cet automne. Ce qui est  arrivé au Canada – ce qu’ISIS veut dans le monde entier – se passe ici aux Etats-Unis,  depuis des années.

 Où était le président Obama quand le musulman converti Muhammad Hussain a été arrêté dans le Maryland en 2010, après avoir comploté l’attentat à la bombe d’un bureau de recrutement de l’armée pour venger ses «frères et sœurs musulmans»? Le message de Hussain: « Celui qui rejoint l’armée, sera tué » . Il avait prévu de « faire sauter  un centre de recrutement sur place… et d’autres, par la suite et de continuer … Incha Allah. … Incha Allah. … pour le djihad. »
Ensuite, Hussain a dit à des informateurs qu’il s’emparerait de la Base de Andrews Air Force, pour la faire sauter et s’attaquer ensuite aux maisons des militaires.

Loading...

 Où était le président Obama lorsque  le Marine réserviste musulman d’origine éthiopienne  Jonathan Melaku – criant « Allahu Akbar » – a tiré sur le Musée des Marines  à Washington, sur le Pentagone, et par deux fois en  Virginie sur un centre vacant de recrutement du Corps des Marines à Chantilly et sur une station  de recrutement de Gardes Côtes  à Woodbridge, lors d’une campagne de jihad qui a duré des mois en 2010-2011?

 Où était le président Obama quand le soldat musulman Naser Jason Abdo, qui avait déserté Fort Campbell, au Kentucky, a  été arrêté en 2011 avec des explosifs, un fusil et de la propagande djihadiste? Abdo, qui après son arrestation a crié, « Nidal Hasan Fort Hood 2009! », avait prévu d’attaquer les soldats dans un restaurant près de la base.

 Où était le président Obama quand une bande de voyous islamiques à Newburgh, près de New York, a été arrêté au moment où ils complotaient  de «donner la mort aux juifs » à proximité des synagogues et de « commettre le djihad » en tirant sur des avions sur la base aérienne locale  de la Garde nationale avec des missiles guidés de surface type Stinger?

 Où était le président Obama en Juin 2011, lorsque le complot des djihadistes de Seattle, Abu Khalid Abdul-Latif, alias Joseph Anthony Davis de Seattle, et Walli Mujahidh, également connu sous le nom de Frederick Domingue Jr., a été découvert au moment où ils projetaient d’attaquer l’entrée militaire de la  station de traitement à Seattle dans une frénésie de fusillades et jets de grenades. « Imaginez combien de jeunes musulmans, si nous réussissons, vont essayer de frapper ces types de centres, » exultait  Abdul-Latif (un admirateur du tueur  de Fort Hood, Nidal Hasan).  « Imaginez ce que sera la peur de l’Amérique quand ils sauront que partout, ils trouveront les musulmans sur leur chemin. » Son ordre du jour sanguinaire: « Nous espérons qu’il y aura encore plus de soldats à venir de tous les coins du monde pour servir Allah. »

 Où était le président Obama quand le musulman converti Muhammad Yusuf (alias Jose Pimentel) a été capturé par la police de New York en 2011 en train de construire une bombe artisanale qu’il prévoyait d’utiliser pour tuer la police et les soldats américains revenant de la guerre d’Irak et d’Afghanistan. Yusuf a déclaré qu’il mènerait la guerre sainte dans la Big Apple pour montrer qu ‘«il y a des  moudjahidin dans la ville prêts à se battre ici pour le djihad.»

 Où était le président Obama lorsque Rezwan Matin Ferdaus a été arrêté à Framingham, Mass., en 2011 lors de la planification d’une attaque sur le Pentagone et le Capitole avec des  modèles réduits d’avions emballés remplis d’explosifs, des armes automatiques et des grenades? Ferdaus a déclaré son intention de « désactiver les centres militaires », « amputer l’armée », puis « prendre soin des hommes politiques ».

Learn Hebrew online

 Où était le président Obama lors du démantèlement d’un groupe de terroristes islamiques à Raleigh, Caroline du Nord, en 2009, alors qu’il  complotait  l’attaque à la bombe  des installations militaires, afin de mourir « en martyrs dans la poursuite du djihad violent »? Ils avaient reçu une formation à l’étranger, effectuaient  la surveillance de la base de Marines de Quantico, en Virginie et ils complotaient de kidnapper, mutiler et tuer des cibles américaines à l’étranger, également.

Et où était le président Obama en Juin 2009, lorsque Abdul Hakim Mujahid Muhammad est entré dans un centre de recrutement de l’Armée de l’Arkansas, assassina le soldat de 24 ans, William Long et blessa gravement, le soldat de 18 ans, Quinton Ezeagwula? Le djihadiste de  Little Rock avait prévu de tuer beaucoup plus de « forces infidèles » au nom d’Allah. « Les Etats-Unis doivent payer pour le viol, l’assassinat, le sang, le blasphème qu’il a fait et continue de faire contre les musulmans et l’islam », avait averti  Muhammad. « Donc, considérer cela comme un début de représailles,  le meilleur est à venir, si Allah le veut. Ce n’est pas la première attaque et ce ne sera pas la dernière. « 

Il fallut trois jours à la Maison Blanche pour publier une déclaration pathétique et politiquement correcte  exprimant sa «tristesse» après  l’attaque, qu’Obama de manière opaque décrivit comme un « acte de violence insensé » (au lieu de dire ce qu’il était réellement : un acte de terrorisme islamique intentionnel et systématique).

Loading...

 La même semaine, l’administration Obama publiait une condamnation immédiate et une déclaration  « d’indignation » sur la mort par balle de George Tiller,  l’avorteur des grossesses avancées.

Où était Obama? Sabotage de nos frontières, limitation de nos droits de port d’armes à feu, volonté de libération des djihadistes de Guantanamo, dénonciation de l’islamophobie, diabolisation  des conservateurs, accueil de sympathisants du djihad à la Maison Blanche et place à la politique avant la sécurité nationale.

A présent  « ébranlé » par la mort d’un soldat canadien tué par un djihadiste, notre président s’est à peine agité pour faire face à la campagne de terreur islamique qui a lieu sur notre sol, à son nez et à sa barbe, contre nos hommes et nos femmes en uniforme mais dont il n’a que faire.

Michelle Malkin

Michelle Malkin est l’auteur de “Culture of Corruption: Obama et son équipe de voleurs, menteurs, escrocs” (Regnery 2010).

 Traduction Europe Israël

© Copyright Europe Israël – reproduction autorisée avec mention de la source et lien actif







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “Où était le Président Obama ? Par Michelle Malkin.

    1. Tamara

      Ben c’est l’horreur ces dirigeants du monde à qui nous avons donné nos voix et qui restent inertes devant le tsunami irrémédiable présent et futur!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    2. Marie

      Mais tout le monde sait qu’Obama est un anti américain blanche lui le menteur africain musulman qui rêve que l’islam domine le monde et qu’Israël soit détruit
      Je suis étonné qu’il est toujours au pouvoir après 20 violations de la constitution américaine : Nixon a été destitué pour des écoutes simplement et Kennedy tué pour s’être attaqué à la mafia mais Obama est toujours là

    3. Emilie LEZMY

      HUSSEIN OBAMA LE MUSULMAN VEUT DETRUITE L AMERIQUE BLANCHE ET SURTOUT ISRAEL – C EST L ENNENI N ° 1 D ISRAEL
      J ESPERE QU IL TOMBERA RAPIDEMENT CAR IL A FAIT BEAUCOUP DE DEGATS MEME AUPRES DE SES FRERES ARABES ISLAMISTES MUSULMANS – IL N Y A JAMAIS EU AUTANT DE MEUTRES DE CARNAGES DE CRIMES SES FRERES MUSULMANS QUI DECAPITENT DES ETRES HUMAINS INNOCENTS JE SUIS ETONNEE QU IL SOIT ENCORE AU POUVOIR …

    4. Mireille

      Obama était peut-être dans une mosquée en train de prier pour que tous les chiens d’infidèles disparaissent!
      Ce type est vraiment un danger pour les USA et pour l’Occident.

    5. Simonai ongué

      Rigolo ! Obama se dit être surprit de la violence de ses frères islamistes?
      C’est un homme qui manque les lunettes de vérité .Devenir président avec le projet de descendre un autre pays au nom de la religion!et laquelle, en réalité ça aurai été une grande victoire de détruire Israel ,et tenter à étendre les EI dans plusieurs pays .Ce qu’il voit maintenant , il a bien voulu que ça commence en Israel. son ei ,au lieu que ça commence en Syrie , en Irak etc.
      Obama saura pour vrai que Dieu existe!!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *