toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Non, les « Juifs » n’ont pas volé cette terre aux palestiniens !


Non, les « Juifs » n’ont pas volé cette terre aux palestiniens !

Image à la Une : ça crève les yeux que les juifs n’ont pas volé la terre des arabes, même de ceux qui s’arrogent le titre de peuple palestinien.

Même sur Boulevard Voltaire on peut trouver des articles admirables comme celui-ci écrit par une étudiante, Kelly Poppy.

Dans la réalité il y a, depuis de nombreux siècles, deux communautés qui vivent sur cette terre dont l’une est installée depuis des millénaires et l’autre est arrivée beaucoup plus récemment.

Kelly Poppy

Kelly Poppy

La réponse de Christophe Servan à Mike Borowski sur Boulevard Voltaire m’a profondément surprise. En rappelant certains faits historiques concernant cette région, il en zappe un certain nombre d’autres, tout aussi importants.

Cette terre qui fut longtemps une terre de passage pour des populations nomades a connu sa première population sédentarisée au XI° siècle avant J.C. avec les Hébreux du royaume de David qui se réclamaient de la toute première religion monothéiste, le judaïsme, elle-même à l’origine, par scissions successives du christianisme et de l’islam.

Loading...

Ce petit royaume sera successivement envahi par les trois grandes civilisations qui vont dominer le bassin méditerranéen, la civilisation égyptienne puis helléniste avec Alexandre Le Grand et enfin romaine durant laquelle aura lieu la Diaspora. Toutefois, environ un tiers des habitants de Judée resteront et se regrouperont autour du lac de Tibériade soit l’actuel nord d’Israël. Ils seront alors nommés « les Judéens » par les Romains qui voulaient les différencier des autres habitants de cette région, appellation d’où naîtra plus tard le mot juif.

Au IV° siècle après J.C., l’Empire romain s’étant divisé en deux parties fortement influencées par le christianisme, la Judée tombe naturellement sous l’influence romaine orientale. C’est la période byzantine durant laquelle les chrétiens sont majoritaires et vont construire les premières basiliques à Bethléem et Nazareth.

Ce n’est au VII° siècle après J.C. que les premières conquêtes musulmanes vont avoir lieu. Sous l’autorité du Calife Omar, les musulmans vont envahir et annexer la Syrie et la Judée et s’approprier Jérusalem où ils construiront une magnifique mosquée sur les ruines du temple de Salomon détruit par les romains.

A la fin du XI° siècle, suite aux premières croisades des chrétiens en Terre Sainte, bon nombre de musulmans et de juifs seront massacrés. Cette domination chrétienne durera environ deux siècles puis lui succèdera une domination égyptienne avant de devenir une province de l’Empire ottoman jusqu’en 1903. Au cours de cette période, juifs et musulmans vont cohabiter et voir leurs populations respectives augmenter fortement, les uns suite à l’immigration massive de juifs originaires d’Espagne qui fuyaient les persécutions auxquelles ils étaient soumis, les autres suite à l’arrivée massive d’arabes venus de Transjordanie.

On voit donc que dans la réalité il y a, depuis de nombreux siècles, deux communautés qui vivent sur cette terre dont l’une est installée depuis des millénaires et l’autre est arrivée beaucoup plus récemment. Il est donc extrêmement simpliste et réducteur de considérer que les « Juifs » ont volé cette terre aux Palestiniens, appellation qui, par ailleurs, regroupe des populations venues de Jordanie ainsi que tous ceux qui voulaient œuvrer pour la destruction d’Israël ou la cause palestinienne, comme Arafat, égyptien d’origine, qui est né, a grandi et étudié au Caire.

Kelly Poppy
http://www.bvoltaire.fr/kellypoppy/les-juifs-nont-pas-vole-terre-aux-palestiniens,94653

Learn Hebrew online







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 147 thoughts on “Non, les « Juifs » n’ont pas volé cette terre aux palestiniens !

    1. David Belhassen

      Vous me faites rire Nemo. Votre agressivité prouve votre inculture en matière de Bible et de Talmud. Et cela au moins, vous le reconnaissez.
      Mais au lieu de faire un effort pour vous cultiver par vous-même dans cette matière qui apparemment vous tient malgré tout à coeur, vous vous réfugiez dans l’apologétique par l’intermédiaire d’auteurs comme Trigano et autres.

      « La Bible raconte précisément le passage du polythéisme au monothéisme, elle ne le nie pas ! » Dites le moi franchement Nemo : quel est votre degré d’hébreu ? Et combien de fois avez-vous lu la Bible dans cette langue ?
      Si vous l’aviez lu, vous auriez compris à quel point l’usage de « passage » est un doux euphémisme pour ne pas dire « combat extrême, long, terrible, implacable » pour éradiquer le polythéisme et l’animisme hébraïques.
      D’ailleurs, au lieu de répondre aux quelques exemples que je vous ai donné, vous vous lancez dans les banalités des » interprétations passionnantes » (y compris les élucubrations esotériques d’un Ouaknine, je suppose ?) sur les noms de Dieu et son « joyau sacré » – Yahweh, le « nom ineffable » du « verbe être conjugué au futur ». Quelle platitude consensuelle!
      Le nom pseudo-imprononçable n’est pas un verbe être conjugué au futur. La racine hébraïque הוה, est une racine ancienne qui retransmet la notion de « souffle », de « vent léger », de « zéphir », comme le son fait en « exhalant » (tout comme pour l’inspiration et la respiration par les poumons), donc d’existence !
      Le nom de ce Dieu de ventilation -« Yaho »- puis « Yahwah » (donc je « vente », donc « je souffle », donc « j’existe »), au départ inhérant à l’être humain et présent en lui par l’intermédiaire du souffle de vie, a également été retrouvé sur des tablettes du site d’Ougarit. Dans la Bible, ce Dieu a peu à peu supplanté les autres Dieux et en particulier l’ancien Dieu judéen de la caverne – Hado- (= l’écho), d’où le nom YeHoudah (= Judée) qui est une sorte de syncrétisme entre Yaho et Hado. C’est pourquoi aussi on trouve le doublon Yeho-Hado dans le nom du roi Joram, une fois appelé Hadoram et une autre fois Yehoram.
      La Bible a évidemment tenté de gommer ces vestiges de syncrétisme en donnant à chaque fois son interprétation (qui contredit l’étymologie), mais une bonne connaissance de l’hébreu fait découvrir le pot-aux-roses, brillant j’en conviens, mais irrationnel et surtout faux et non scientifique.
      O combien vous me faites penser, Nemo, à ces musulmans ignares en arabe et qui en coupant une aubergine croient voir le nom d’Allah inscrit en pointillé par les petites graines de ce succulent légume.
      Ou ces chrétiens dévots et versés dans l’ésotérisme qui, sans savoir un mot d’hébreu, « divinisent » le nom de Yeshoua en lui attribuant par le biais « d’interprétations et d’explications passionnantes » , la clé du « secret de la Trinité ».
      Bref, que de fadaises de la part d’adultes (d’autre part sensés et rationnels sur d’autres sujets) qui retombent en enfance dès qu’il s’agit de défendre « leurs textes sacrés ».

    2. Nemo

      Ce qui me fait rire pour ma part, ce sont les gens qui prêtent aux autres leur propre agressivité : il suffit par exemple de voir comment vous avez répondu, avec une cuistrerie insensée, à une personne venue dire : « Cela me fait mal quand je vois les menaces, les pressions contre Israel. Je l’aime tellement. » … en la parodiant cyniquement !

      On peut encore relever les formules employées dans le dernier message :

      – « combat extrême, long, terrible, implacable pour éradiquer le polythéisme et l’animisme hébraïques. »
      Diantre … l’animisme et le polythéisme hébraïques auraient été « éradiqués » au fil des mots de la Bible … c’est épouvantable !

      – « élucubrations esotériques d’un Ouaknine »
      Après Trigano, c’est Ouaknine …
      (quelle prétention et quelle outrecuidance … mais leurs livres se vendent très bien, peut-être que c’est ça qui dérange !)

      – « ces musulmans ignares en arabe et qui en coupant une aubergine croient voir le nom d’Allah inscrit en pointillé par les petites graines de ce succulent légume. »
      Cela me fait tout à fait penser à votre méthode : en prenant n’importe quelle passage de la Bible ou du Talmud, vous y verrez la preuve « scientifique » (sic) de la méchanceté foncière des rabbins qui n’avaient de cesse de persécuter les « gentils » polythéistes !
      Là on se marre carrément ….

      De plus, sans même vous en rendre compte, vous venez de démontrer que ce qui est en question à travers l’écriture du nom de dieu, et la racine hébraïque de ce mot, c’est bien la question de l’existence … passons …. votre explication est très parcellaire car elle ne rend pas compte de l’écriture complète, donc de la part d’invention.

      Quand à :
      « La Bible a évidemment tenté de gommer ces vestiges de syncrétisme en donnant à chaque fois son interprétation (qui contredit l’étymologie), mais une bonne connaissance de l’hébreu fait découvrir le pot-aux-roses, brillant j’en conviens, mais irrationnel et surtout faux et non scientifique. »

      La Bible n’a bien sûr pas « tenté de gommer ces vestiges » puisqu’ils sont présents dans son texte et que c’est grâce à lui que vous les retrouvez !

      La Bible ne propose pas une seule interprétation mais une multitude alors que vous voulez la réduire faussement à l’univocité.
      Si elle était univoque, vous ne seriez pas en train de vous acharner sur ce texte, comme sur un jeu de légo, à la recherche des « cananéens » perdus !

      Votre démarche n’est pas plus « scientifique » ou « rationnelle » qu’une autre : elle est guidée par une idéologie qui veut supplanter l’apport « judaïque » pour la remplacer par une autre, à des fins politiques (vous le dites vous-même).

    3. David Belhassen

      A Nemo. Un, les livres de Trigano ne se vendent (malheureusement) pas très bien. Ceux de Ouaknine, oui. Et c’est bien dommage, car il n’y a aucune commune mesure entre le sérieux et la profondeur d’un Trigano et le charlatanisme d’un Ouaknine. D’autre part, si on devait juger de la qualité d’un propos selon les ventes de livres, alors on aurait un hit-parade littéraire plutôt aberrant. Un Luc Dietrich par exemple – pour ne citer qu’un des auteurs les plus « maudits » mais les plus brillants – serait en dernière place, et la dernière conquête d’un Hollande serait au pinacle.

      Quant à la Bible, le fait qu’on soit parvenu à démasquer le substrat hébraïque polythéiste et animiste qu’elle a tenté de gommer, ne lui octroie pas pour autant le crédit d’une « transparence » volontaire, d’un signe de tolérance ou de « multivocité ». Cela révèle tout simplement sa (bienheureuse) maladresse à effacer toute trace de son plagiat, de ses « emprunts », bref de sa prédation et sa volonté d’éradiquer tout ce qui a trait au polythéisme et animisme hébraïques. Un peu comme le Coran qui veut effacer la Bible mais ne peut s’empêcher de reprendre à son compte un nombre impressionnant de passages, de récits, de fables, de légendes et mythes bibliques.

      Plus je réagis à vos interventions, Nemo, et plus je devine qu’en fin de cause, vous n’avez que très peu lu la Bible et que vous ne savez pas l’hébreu. Cela m’est souvent arrivé avec des interlocuteurs musulmans qui discourent sur le Coran sans l’avoir lu et sans connaître l’arabe, ou avec des chrétiens qui parlent de Jésus, de Marie, de Paul, de Mathieu etc… sans avoir ouvert une page des Evangiles et sans savoir que tous ces noms sont des noms hébreux.
      C’est triste.
      Pour clore là notre discussion stérile, je ne peux que vous recommander de lire la Bible et d’apprendre l’hébreu (et au passage, venir vivre en Israël).

    4. Nemo

      Vous n’avez pas compris le sens de ma remarque : une fois de plus, en dehors de formule lapidaire visant à disqualifier tel ou tel auteur, vous vous estimez dispensé d’étayer votre critique sur des aspects précis, avec par exemple citations à l’appui …. c’est un peu trop facile …

      Je n’ai jamais prétendu être « spécialiste de la Bible » mais j’en sais suffisamment, en matière biblique, de langue hébraïque et d’exégèse, pour comprendre que ce que vous écrivez ne rend absolument pas compte de tout ce que le texte peut exprimer et de ses multiples enjeux, et que votre « lecture » est délibérément orientée par une idée fixe très réductrice = la prétendue persécution des gentils cananéens polythéistes par un méchant clergé monothéiste !

      Je ne comprend d’ailleurs pas en quoi le polythéisme ou l’animisme des cananéens serait plus intéressant que le monothéisme hébraïque (je n’ai rien contre le polythéisme ou l’animisme – je le précise pour éviter un n.ième procès d’intention !). Libre à vous de créer une nouvelle religion si vous voulez … mais sans essayer de l’imposer à d’autres !

    5. David Belhassen

      A Nemo. Moi « créer une nouvelle religion » ? Elle est bien bonne celle-là !
      Savez-vous au moins ce que signifie « religion » ?
      D’autre part, efforcez-vous quand même de me citer convenablement : j’ai parlé de polythéisme et d’animisme hébreu, et à la rigueur hébreu-cananéen, que j’ai opposé au monothéisme judaïque, « judaïque » et non « hébraïque ».
      Ne vous accaparez-pas, je vous prie, le prestige du patrimoine hébraïque pour mieux l’enterrer, comme l’a fait avant vous le monothéisme judaïque. C’est un peu ‘gros’ comme tactique, ne trouvez-vous pas ?

    6. Nemo

      La bible hébraïque n’a pas été écrite en mandarin : ce sont des hébreux qui l’ont écrite, en hébreu.
      C’est un fait.

    7. David Belhassen

      La charte de « Paix maintenant » a été écrite en hébreu, et alors ?
      Ces Hébreux israéliens de « Paix maintenant » octroient leur allégeance non pas à leur peuple, mais à leur idéologie collaborationniste avec l’ennemi.
      De même les Hébreux judaïsés qui ont rédigé la Bible ont octroyé leur totale allégeance non à leur peuple et non à leur pays, mais tout d’abord et avant tout, à leur théologie monothéiste. Et c’est ce que je leur reproche.
      Si on pose de nos jours – comme jadis- la question à un monothéiste judaïque, que préfère t-il ? : vivre dans un pays hébreu polythéiste ou animiste, ou encore totalement athée et dénué de judaïsme, ou alors vivre dans le judaïsme hors du pays des Hébreux ?
      Dans un premier stade, il sortira la rengaine « peuple, pays et religion, ne font qu’un », mais lorsqu’on l’acculera dans ses retranchements théologiques, il reconnaitra qu’il préfèrerait vivre en dehors du pays des Hébreux, pourvu qu’il puisse pratiquer son judaïsme monothéiste.
      Avec une telle allégeance monothéiste, que va t-il se passer si par exemple l’ennemi jihadiste envahit Israël ? Et avec qui un monothéiste judaïque va t-il collaborer ? Avec son frère hébreu anti-judaïque comme moi, ou avec le jihadiste avec qui il a en commun la croyance en un Dieu-un ?
      A l’époque biblique, la balance a penché pour la croyance en un Dieu-un au détriment de l’allégeance au peuple Hébreu. Et les Hébreux-Cananéens en ont fait les frais lorsqu’ils ont été bannis et expulsés jusqu’à les considérer comme ne faisant pas partie du peuple hébreu.
      Aujourd’hui, cela risque de se renouveler lorsqu’une coalition maudite de Paix maintenant- Netourei Qarta- Jihadistes, prendront le pouvoir en Israël. Ils déclareront alors tous les Hébreux patriotes comme « ne faisant pas partie du peuple », ou plutôt de ce « peuple » monothéiste qu’ils se sont artificiellement créés.

    8. Nemo

      Vous ne cessez de raisonner sur des scénarios de fiction …

      Par exemple : « les Hébreux judaïsés qui ont rédigé la Bible ont octroyé leur totale allégeance non à leur peuple et non à leur pays, mais tout d’abord et avant tout, à leur théologie monothéiste. »
      Qu’est-ce que c’est que cette histoire d’allégeance ? Ca sort d’où ?
      C’est un non-sens pour moi. Toutes ces notions sont liées dans la Bible. Et les personnages bibliques ne sont pas des béni-oui-oui : ils prennent des initiatives, ils peuvent être contestataires, ils peuvent même « négocier » avec « dieu » pour le faire changer d’avis !

      Quant au reste, c’est du même tonneau : vous avez beaucoup d’imagination !
      Tout ce je constate, en restant prosaïque, et vous le savez aussi bien que moi, c’est qu’à chaque fois qu’Israël vit une situation de danger, la solidarité est très grande, instinctive, quelque soit le niveau de « religiosité » des personnes, en Israël, comme en diaspora.

    9. David Belhassen

      A Nemo. Lisez donc la Bible et ses imprécations contre les « Hébreux idolâtres », jusqu’à souhaiter leur chatiment par « la main de Dieu » sous forme d’intervention étrangère, et vous comprendrez ce que je dis et le danger de la pensée monothéiste.
      Allez étudier l’Histoire du judaïsme, depuis Shalmanassar et Nabuchodonosor jusqu’à Titus et Hadrien, et vous verrez le même schéma : l’allégeance des monothéistes à la religion monothéiste et non au peuple.
      Allez écouter les prêches de Netourei Qarta aujourd’hui, les fidèles continuateurs du monothéisme talmudique, qui voit en Hitler et la Shoah une punition divine contre le peuple pour s’être « rébeller contre le Dieu-un tout puissant. »
      Le jour où ils auront le pouvoir, nous verrons une reproduction judaïque du « Daesh ».
      Le problème avec vous Nemo, est de croire que votre laxisme en matière de judaïsme représente le monothéisme, alors qu’en fait vous êtes vous-même pour les monothéistes judaïques « purs et durs », une hérétique qu’il faudra châtier.

      A Laurence la bécassine. Dans quels « thermes » devrais-je me baigner pour me faire soigner ?

    10. Nemo

      Je crois vraiment que c’est vous qui devriez lire la Bible hébraïque !

      Vous êtes tellement obnubilé par votre idée fixe et par l’accusation que vous portez qu’en fait vous ne l’avez jamais vraiment lu vraiment.
      C’est exactement l’histoire de la tranche de courgette : vous avez une idée fixe que vous appliquez partout …

      Idem pour l’Histoire !

      Le judaïsme ne se réduit pas au « Netourei Karta » : ils sont 300 ou 500 individus en tout et pour tout !!! Des pauvres bougres, complètement à l’ouest ! Comment pouvez-vous même imaginer qu’lls puissent « prendre le pouvoir » ?

      Laurence a raison, hélas.

    11. David Belhassen

      A Nemo. Les Netourei Qarta sont au judaïsme ce que les jihadistes sont à l’islam : Les représentants les plus fidèles de ces deux théologies.
      Ils sont certes une minorité mais une minorité agissante avec des satellites très proches et des sympathisants (comme Agoudat Israël, Toldot Aharon, Shass, Hassidei Gour etc…, du côté judaïque, et du côté islam, tous les supporters des jihadistes).
      Les Netourei Qarta et leurs sympathisants et accolytes sont donc plus nombreux que vous ne le pensez, à tel point que ces « pauvres bougres » dictent en fait à l’Etat d’Israël leur « shmitah » (année de rémission).
      Entretenez donc vos illusions à l’égard du monothéisme judaïque, Mme Nemo, de toute manière vous ne vivez pas en Israël. Mais après, ne jouez pas les étonnées, comme ces Européens qui tombent des nues en découvrant le vrai visage de l’islam.

    12. Nemo

      Ah bon ?
      Vous avez déjà vu des « netourei karta » se faire exploser dans les bus ou les cafés, ou même prendre les armes pour envahir le pays ?
      Non. Ils se contentent d’être ridicules et les idiots utiles des antisionistes con-con de la dieudosphère.
      Lorsqu’ils se sont rendus à un congrès négationniste en Iran, tous les mouvements ultra-orthodoxes les ont condamnés et ont coupé les liens ! Donc pour les autres groupes que vous mentionnez, c’est faux : ils ne sont en aucun cas des « sympathisants » ! Et la plupart de ces autres mouvements sont sionistes.

      Je peux très bien concevoir que les ultra-orthodoxes posent des problèmes en Israël par rapport aux laïcs pur jus, mais de là à y voir des « ennemis de l’intérieur » qui prendraient les armes contre leur propre peuple : c’est du n’importe quoi.

      D’ailleurs si vous y allez comme ça, vous feriez bien de questionner votre manière de voir, toute aussi caricaturale et anti « judaïque » !

      Que des agriculteurs pratiquent la « shmita » biblique (année de jachère des terres tous les 7 ans), je ne vois pas en quoi c’est un grave problème : en Europe cela se pratique aussi dans le cadre de la politique agricole commune, même si je crois que la jachère obligatoire a été supprimé. Il n’en reste pas moins qu’au moins 10% des terres sont en repos chaque année dans tous les pays d’Europe.
      Les agriculteurs israéliens ont malgré cela trouvé des tas de moyens pour continuer d’assurer une production agricole : je ne crois pas que vous allez manquer de tranches de courgettes ou d’aubergines cette année …..

    13. David Belhassen

      A Nemo. Vous n’avez vraiment aucune idée de ce que c’est la « shmitah ». Elle n’a aucun rapport avec la jachère qui est une rotation des cultures et dans laquelle à chaque fois on laisse une parcelle de terre en friches pour qu’elle se « repose ».
      Ici, la « shmitah » doit être totale sur toutes les terres cultivables. Si on la respectait comme les orthodoxes le veulent, il n’y aurait pas un concombre dans tout Israël. C’est pourquoi le rabbinat du Mafdal a trouvé une entourloupe : il « vend » (fictivement) à un goï toute la terre d’Israël et ainsi on peut la cultiver. Mais les orthodoxes refusent cette entourloupe, et leur influence est si forte qu’elle a obligé même Tsahal a importer des légumes de Jordanie et d’Egypte. Nos soldats sont donc à la merci de nos ennemis pour se nourrir ! Il y a encore d’autres absurdités que vous découvririez lorsque vous viendrez vivre en Israël.
      Quant à a violence des Neturei Qarta, je n’ai jamais prétendu qu’elle est équivalente à celle des jihadistes. Relisez moi avant de dire des anneries.
      Et enfin pour ce qui est du « sionisme » de Agoudat Israël et de Shass, laissez moi rire.
      Vous êtes tellement superficielle, que vous n’êtes pas capable de voir plus loin que le bout de vos lorgnettes. Vous êtes en quelque sorte une Laurence améliorée.

    14. Nemo

      Vous êtes totalement caricatural comme d’habitude : c’est faux.
      D’abord ce n’est pas tous les agriculteurs qui pratiquent la shmita, de plus il y a plein de moyens de contournement qu’ils utilisent que vous ne mentionnez pas : stockage et congélation avant le début de l’année, plants cultivés hors sol, etc…

      Et gardez vos « compliments » pour nos vrais ennemis, vous serez plus utile, parce que compte-tenu de vos positions et de votre absence de mesure et d’objectivité, vous ne faites que leur donner des armes avec votre détestation de votre propre peuple.

    15. Shalom-salam

      Vous avez de la chance de pouvoir débattre sans censure. J’ai rarement eu cette chance dans mes débats avec vous, Belhassen, dommage !

    16. Nemo

      Autre chose : et même s’il faut importer des légumes d’Egypte ou de Jordanie où est le problème ?
      Nous ne sommes pas en guerre avec ces pays !

    17. David Belhassen

      A Nemo. Où ais-je dit que tous les agriculteurs pratiquaient la « shmitah »? Le problème est que ces agriculteurs qui ne pratiquent pas la shmitah se voient retirer le label « cacher » de leurs légumes, et comme la majorité des Israéliens pseudo-laïques sont aliénés par le judaïsme, ils n’achètent pas ces légumes « non cacher ».
      Avez-vous été agricultrice Mme Nemo ? Allez donc « stocker » des légumes ! Vous les verrez pourrir après quelques jours. Quant à la congélation, tout d’abord on ne peut congeler à tour de bras et durant une année entière. Et de plus, vous vous rendez compte de la dépense d’énergie (et d’argent) s’il fallait congeler des millions de tonnes ? Et pour ce qui est de la culture hors-sol, elle est très marginale et n’est adaptée qu’à de rares plantes.
      Bref vous n’avez aucune idée de ce dont vous parlez, mais vous vous croyez obligée d’étaler votre ignorance agricole, et en plus à quelqu’un qui a passé sa vie dans l’agriculture. Quel toupet !

    18. David Belhassen

      A Shalom-Salam. Je n’ai aucune idée de qui vous censure et si on vous censure. Si je me souviens bien, vous aviez promis de revenir après lecture de la Bible et des Evangiles. C’est fait ?.

    19. Nemo

      Vous n’avez qu’à manger du riz et des légumes en conserve Mr Belhassen !
      C’est excellent pour la santé !
      Ce n’est pas la première année de shmitta en Israël, et personne n’est mort de faim à ce que je sache … ou de carences alimentaires !

      Arrêtez de jouer les pleureuses svp … de toute façon vous avez certainement un petit potager de légumes près de chez vous pour vos plants de courgettes et d’aubergines.

    20. Shalom-salam

      @ Belhassen,

      J’ai essayé plusieurs fois de communiquer sur ce site, mais j’ai été systématiquement censuré.

    21. David Belhassen

      A Nemo, je vous cite : « et même s’il faut importer des légumes d’Egypte ou de Jordanie où est le problème ? Nous ne sommes pas en guerre avec ces pays ! ».
      Je crois rêver ! C’est cela votre rêve sioniste de la rédemption de notre terre ? Importez des légumes d’Egypte et de Jordanie ?!
      Ou encore dépendre de régimes qui peuvent à tout moment basculer chez « les frères musulmans » ? Que se passera t-il alors s’ils prennent le pouvoir et décident soudain d’arrêter toute exportation de légumes à « l’entité sioniste » ?
      Salut à toi Dame bêtise, toi dont le règne est méconnu !

    22. David Belhassen

      A Nemo. personne n’est mort de faim en Israël à cause de la « shmitah » parce qu’heureusement il y a encore des laïcs activistes qui luttent contre la main-mise judaïque et achètent des légumes d’agriculteurs qui outrepassent les interdits absurdes de cette shmitah de fous aliénés dicté par leur Dieu-un sadique autant qu’eux.
      A part cela, je n’ai pas parler pour moi mais pour le peuple. Moi je possède un lopin de terre et j’emmerde les rabbins. J’ai parlé pour ces pauvres citadins à la merci de ces rabbins en redingote qui se font du flouze avec leur label « cacher » à la noix.

    23. David Belhassen

      A Shalom-Salam. Là je vous lis. Donc vos messages passent. Essayez donc de dire des choses qui ne soient pas des copiés-collés de sites propagandistes islamistes, et vous verrez bien si vous êtes encore censuré.

    24. Nemo

      C’est vous qui dites : « dépendre de »
      – primo : la shmitta est d’une durée limitée et la nécessité d’exporter et très partielle par rapport aux autres ressources
      – secondo : tout ce qui fait marcher le commerce plutôt que la guerre est excellent pour Israël
      – tertio : on peut toujours changer de « crémerie » si nécessaire

    25. Shalom-salam

      David, vous me décevez, vos propos précédents étaient plus pertinents. Considérez-vous vraiment que Schlomo Sand est un propagandiste islamique. Si tel est le cas, j’accepte l’épithète de votre part, mais c’est un peu court comme dirait Cyrano !

    26. Nemo

      Laissez donc les « pauvres » citadins râler ou prendre les initiatives nécessaires s’ils l’estiment bon, plutôt que de blablater à leur place puisque vous n’êtes pas concerné.

    27. Nemo

      @ shalom-salam : oui, S-S est un propagandiste au service des islamistes, même si c’est à son insu, tout comme les crétins incultes qui se pâment sur sa prose.

    28. Shalom-salam

      Nemo, avant de traiter les gens de crétins incultes, ayez un peu plus de modestie car vos remarques ne font pas montre d’une grande intelligence, ni d’un grand esprit d’ouverture. Quant à se pâmer, il se s’agit pas de Madame Bovary. Ici, je parle de Schlomo Sand, un universitaire qui a fait une analyse extrêmement bien documentée et qui soutien une théorie qu’on a le droit de ne pas partager. Le traiter de crétin inculte me semble, au mieux, risible.

    29. Nemo

      Et pourtant si : S-S c’est exactement « Mme Bovary » : il est prof d’histoire du cinéma et ne raconte que des sornettes. D’ailleurs, il appelle son essai, un « pamphlet » sans se cacher de sa volonté provocatrice, polémique … et psychopathologique puisqu’il étale aussi son histoire personnelle.

      Rien de ce qu’il raconte ne tient la route et a été démonté des centaines de fois par des historiens et spécialistes sérieux.
      Vous n’avez qu’à vous renseigner un peu, je ne vais pas perdre mon temps à faire votre éducation !
      Je ne vous visais pas spécialement en parlant de « crétins qui se pâment sur sa prose » car je ne savais pas que c’était votre cas, mais dans ce cas-là : ça se confirme !

    30. Shalom-salam

      Venant de vous, l’épithète de crétin se pâmant de sa prose devient un compliment et je vous en remercie. Avez-vous lu l’un de ses livres ?

    31. Nemo

      Et bien tant mieux si vous prenez ça pour un compliment ! 🙂

      Croyez-vous vraiment qu’il soit nécessaire de revenir sur les âneries de S-S ?
      Vous avez internet je suppose …. donc lisez la critique du susdit, et faites vous votre propre idée à partir de sources plus sérieuses que ce polémistes de bas étage qui n’a aucune qualité « d’historien » dans le domaine du judaïsme.

    32. Nemo

      Si mes souvenirs sont bons de vos précédentes interventions vous aviez prétendu être « généticien » sans strictement rien connaître de la génétique des populations : un peu comme votre gourou S-S ….

    33. David Belhassen

      A Nemo. En tant que membre du peuple Hébreu et citoyen israélien, je suis concerné même si je ne suis pas directement touché par les folies judaïques. On appelle cela de l’altruisme, avoir un sentiment de responsabilité envers son prochain, partager sa souffrance (même mentale) de devoir subir les caprices théologiques de retardés mentaux.
      Cela ne vous a-t-il jamais traversé l’esprit ou alors votre égocentrisme ne vous le permet pas ?

    34. Nemo

      Si vous étiez si « altruiste » que ça, vous n’auriez pas un tel discours de détestation et de mépris des « judaïques » … jusqu’à agresser honteusement une charmante personne venue faire ici une déclaration d’amour poétique et pudique à Israël, même dans sa maladresse.

    35. David Belhassen

      A Shalom-Salam.
      Concernant Shlomo Sand, il n’est pas un propagandiste islamique mais il a tout fait pour être récupéré par elle. Il s’en porte d’ailleurs très bien car il est devenu millionnaire depuis que des sheikhs du Qatar l’ont découvert et achète ses ouvrages par douzaines à la fois.
      Cela-dit, je vous invite à lire mon ouvrage « Israël, amour et désamour » qui explicite « le doute existentiel » qui a mené Shlomo Sand et bien d’autres aux opinions qu’ils professent.

    36. David Belhassen

      A Nemo. C’est justement cela de l’altruisme. Ne jamais être indifférent et impassible. Réagir à toute chose qu’on considère erroné, factice, dangereuse, nocive. Essayez de rectifier le tir, de corriger, de réparer, parfois par de la provocation lorsque l’aliénation est si profonde qu’elle ne permet pas une pensée libre.
      Une déclaration d’amour à Israël fondée sur le divin est une fausse déclaration d’amour. Elle est même dangereuse car si Israël ne « répond » pas à ce que le divin attend de lui, cela risque de se retourner en haine ! En haine et non pas en désamour. Voilà la différence entre un amour d’Israël « humain » et un amour d’Israêl « divin ». C’est pourquoi j’ai appelé mon livre « Israël, amour et désamour » et non « Israël, amour et haine ».
      Réfléchissez un peu la-dessus, sérieusement pour une fois.

    37. Shalom-salam

      @David,
      Comme promis, j’ai acheté votre livre il y a deux jours, mais je ne l’ai pas encore commencé. Quant au doute existentiel qui motiverait Schlomo Sand, ne pensez-vous pas que son amour de l’humanité puisse être plus fort que l’amour qu’il porte à une toute petite fraction de cette même humanité ?

    38. Nemo

      Qui êtes vous pour décréter le valable ou pas valable d’une déclaration d’amour et vouloir « rectifier » les mots d’une personne si candide ?

      De toute façon, avec la vision terrifiée que vous développez en permanence de vos lectures bibliques, on voit bien que ça ne va pas fort …
      Vous faites du fondamentalisme inversé … en quelque sorte.

      C’est à vous de réfléchir, David, à ce sujet.

    39. Nemo

      Et l’autre rigolo qui essaie de faire passer S-S pour un grand ami de l’humanité !!!

      Vous devriez lire le texte d’Eric Marty paru dans le Monde : « Les mauvaises raisons d’un succès de libraire »

    40. David Belhassen

      A Nemo. Et vous qui êtes-vous pour « décréter » qu’il est interdit de « décréter » ? Avec de tels arguments, vous n’allez pas aller bien loin.
      Et concernant « la vison terrifiée » et le « fondamentalisme inversé », c’est exactement le même discours que tiennent les détracteurs de Eric Zemmour lorsqu’il dénonce le Coran : « islamophobe ! parano ! Il ne voit que le mal ! Il est incapable de voir la beauté du Coran et l’amour qui s’en dégage (sic!) ! Il se fait peur à lui-même » etc… etc…
      L’aveugle qui se moque du borgne en quelque sorte.

    41. Nemo

      Il n’y a aucune excuse à votre comportement vis-à-vis de cette personne charmante, qui d’ailleurs ne s’adressait pas à vous : c’est de la cuistrerie c’est tout .. et pas du tout de l' »altruisme » !!!

      Vous n’empêcherez pas les gens de voir où le bât blesse dans votre « discours ».

    42. David Belhassen

      A Shalom-Salam,

      Concernant Shlomo Sand et « sa prédilection pour l’amour de toute l’humanité plutôt que l’amour pour une fraction de l’humanité », croyez-vous que là soit la question ?
      Le doute existentiel dont je parle est un doute concernant ses origines. Shlomo Sand doute de ses origines. Et à partir de là, il développe une pensée dévoyée qui lui fait soutenir une idéologie palestiniste mensongère, nocive, et dangereuse pour l’humanité plus grande que tout le doute que Shlomo Sand pouvait avoir sur ses origines.
      Un peu comme le voleur de pain qui, parce qu’il croit avoir fait un grand péché, se met à encenser le voleur de boeuf.

    43. David Belhassen

      A Nemo. C’est cela, ne répondez pas et déviez la conversation sur la « cuistrerie ». Pour votre gouverne, Mme Nemo, la personne en question est intervenue, comme un cheveu dans la soupe, en plein débat entre « le paria » et moi, concernant l’islam. Et pour dire quoi : « peuple élu » « terre promise » et autres balivernes que je dénonce dans l’islam et chez les jihadistes avec leur prétention d’être les « élus d’Allah » qui leur a « promis » un paradis de vierges et d’éphèbes, et toute la terre par dessus le marché !

    44. Nemo

      Oui Laurence : apparemment il n’est pas capable de « raison garder » et d’écouter l’autre, même avec les mots les plus choisis !

      Faut-il pour autant laisser se déployer autant de calomnies et de mensonges sur le judaïsme et de rien dire face à la maltraitance évidente d’une personne ?

      Difficile de se taire face à tant d’injustice.
      Mais il y a un moment où il faut laisser courir quand on a affaire à des gens vraiment sourds et bornés.

    45. David Belhassen

      Nemo la grande prêtresse du judaïsme qui le jour de Kippour surfe sur internet, et sa vestale, la bécassine. A mourir de rire !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *