toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Le monde ne peut pas supporter l’idée d’une souveraineté juive à Jérusalem


Le monde ne peut pas supporter l’idée d’une souveraineté juive à Jérusalem

 

Le silence assourdissant de la communauté internationale après l’attentat du tramway de Jérusalem qui a fait deux morts – dont un bébé de trois mois – tranche de manière criante avec les réactions irrationnelles entendues à peine quelques jours plus tard suite à l’annonce de projets de construction dans la même ville.

C’est en profondeur qu’il faut chercher ce qui pousse les Etats-Unis et l’Union Européenne à protester de manière aussi énergique et automatique à chaque fois que les Juifs annoncent qu’ils veulent construire des maisons dans leur capitale historique, alors que ces mêmes pays sont restés silencieux lorsque deux êtres innocents étaient volontairement fauchés par un terroriste imbibé de haine antisémite.

Si Washington et les capitales européennes condamnaient chaque construction dans des territoires disputés dans le monde entier, on pourrait, à la rigueur, croire en leur bonne foi.

Mais il faudrait pour cela créer dans tous ces pays des Ministères « des-condamnations-de-constructions-en-zones-disputées », avec des fonctionnaires à plein temps!

Mais en l’occurrence, la mauvaise foi, l’hypocrisie et la méchanceté suent par tous les pores. Même le Conseil de Sécurité se réunit en urgence spécialement pour cela alors que les pays arabes au Proche-Orient sont à feu et à sang. Il n’existe aucun cas similaire au monde. Et c’est précisément l’Etat juif qui est visé. Hasard, hasard…

L’Occident vieillissant perd peu à peu ses repères et ses valeurs. Et malgré tous les problèmes auxquels il est confronté, il estime qu’il a tout de même assez de temps libre pour suivre au microscope la politique cadastrale du petit Etat d’Israël.

De manière inconsciente, par son attitude, il condamne les pulsions de vie des Israéliens tout en justifiant tacitement les pulsions de mort de leurs ennemis. Le conflit qui se joue au Proche-Orient exprime aujourd’hui ce combat entre deux cultures : produire, développer, inventer, innover, bâtir, planter contre détruire, saccager et semer la mort. Dans cette configuration, Israël est résolument du côté de la vie. « Nous aimons la mort autant que vous aimez la vie » disent fréquemment les chefs terroristes arabes palestiniens aux Israéliens pour bien marquer leur « originalité ». Une phrase surréaliste pour un esprit moderne et rationnel et que les Occidentaux commencent à comprendre dans leur propre chair.

Et pourtant, dès qu’il s’agit d’Israël les vieux réflexes sont de retour : les assassins deviennent des « combattants de la liberté » et les bâtisseurs sont accusés d’être un obstacle à la paix ».

Construire des logements dans la ville qui est depuis plus de 3.000 ans la capitale du peuple juif est un signe de vie, de renaissance, une bouffée d’oxygène nationale, après 19 siècles d’absence. Construire à Jérusalem est sans doute l’un des signes les plus tangibles et symboliques des retrouvailles du peuple juif avec sa terre. Depuis 2000 ans, trois fois par jour, dans les prières juives, les fidèles récitent « Tu es béni, D.ieu, qui ramène les exilés de Ton peuple Israël » et « Tu es béni D.ieu qui reconstruit Jérusalem ».

Ces prières composées depuis la nuit des temps s’exaucent sous nos yeux tout comme les prophéties bibliques. Merveilleux !

Et nous devrions cesser tout cela parce que des dirigeants américains, britanniques, belges, français ou espagnols nous le demandent ? Il est vrai qu’ils ont un alibi de taille : la gauche et les principaux médias israéliens qui les devancent et les encouragent dans leur opposition avec leur sempiternel « ce n’est pas le moment opportun pour construire ». Le Premier ministre Benyamin Netanyahou, dans son discours d’inauguration de la session parlementaire d’hiver a eu raison de placer cette gauche face à son hypocrisie : « Lorsqu’on vous écoute depuis des années, ce n’est jamais ni le lieu ni le moment pour construire à Jérusalem ».

Il y a 20 ans, un rabbin français avertissait qu’un jour, les Etats-Unis, grand alliés d’Israël, se retourneraient contre lui à propos de la question de Jérusalem, car la souveraineté juive retrouvée sur Jérusalem est une situation insupportable tant pour l’Occident chrétien que pour l’Islam.

Nous y sommes, et c’est là, à mon avis, la raison réelle, enfouie, subconsciente de cette hyperréactivité de la communauté internationale à la moindre annonce de projet de construction dans la capitale israélienne. Le choix du terme de « provocation » n’est pas gratuit dans la terminologie de la communauté internationale. La création de l’Etat d’Israël en 1948 et plus encore; la libération du berceau historique et de la capitale en 1967 furent autant de « provocations » pour tous ceux qui pensaient que la « question juive » était en passe d’être « résolue ».

Jérusalem n’a jamais été la capitale d’un autre Etat ni d’un autre peuple; et Jérusalem n’a jamais été autant au cœur des préoccupations du monde que depuis que ses propriétaires légitimes y sont revenus. Durant les 19 ans d’occupation jordanienne de la ville, entre 1948 et 1967, jamais il n’a été question de faire de Jérusalem une « capitale palestinienne ».

A nous, ses légitimes propriétaires, de protéger et développer notre capitale pour le bien de tous ses habitants, en dépit des critiques et des condamnations malveillantes dont nous sommes sevrés.

Jérusalem n’est pas seulement la capitale d’Israël, elle est aussi le capital le plus précieux pour tout le peuple juif.

Shraga Blum

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 8 thoughts on “Le monde ne peut pas supporter l’idée d’une souveraineté juive à Jérusalem

    1. Robert Davis

      C’est probablement une bonne analyse du conscient ou subconscient des européens(pour les arabes c’est autre chose,ils revendiquent à tort bien sûr ce territoire) qui semblent craindre le pouvoir des Juifs symbolisé par Jerusalem mais je ne cdrois pas que Jerusalem soit leur problème mais plutôt le refus d’Israel de se laisser affaiblir par la création d’un état arabe au beau milieu d’Israel. De toutes manières que ce soit Jerusalem ou la Palestine Occidentale c’est toujours le refus d’un Etat d’Israel FORT ET INDEPENDANT que les européens semblent rejeter. Cependant ce que les Juifs ne semblent pas comprendre c’est que tous les Etats du monde se heurtent à ce type de rejet à leurs débuts peut-être avec moins d’intensité », c’est une forme de JALOUSIE (l’europe en chute libre et les Juifs de plus en plus perçus comme vainqueurs…)sans grande importance. Ce qui est bizarre c’estpourquoi les Juifs INTERIORISENT ce fait commun somme toute au lieu de le saisir à bras le coprs et le redresser? Lorsqu’un juif monte un commerce se met-il à philosopher sur les raisons mystiques de la haine de ses concurrents? il essayera plutôt de redresser la barre SANS PLEURNICHER sur les considérations mystiques de la concurrence commerciale. EN POLITIQUE C EST LA MEME CHOSE. Il faut redresser la situation en expulsant les arabes ce qui fera cesser toutes les pressions. Les pressions peuvent s’exercer jusqu’à la concession de la mine ou du commerce,mais une fois acquise cela se termine! Evidemment ce c’est pas ses ennemis qui vont faire le travail à la place d’Israel!!!

    2. Pot-au-feuj

      c’est tres simple en fait , c’est sinistre mais c’est tres simple :

      le monde ne supporte pas que vous puissiez avoir gain de cause,
      les autres peuples sont jaloux de vous , c’est dommage mais c’est comme ça , je crois que Guy Milliere nomme cela la culture du ressentiment.

      mais il y a autre chose , c’est lié au monde arabe :
      les patriotes occidentaux redoutent la menace arabe
      la gauche se positionne contre la droite, elle se retrouve pro-arabe , elle se retrouve anti-semite , anti-sioniste , anti-juive ,
      et la gauche a remporte la bataille ideologique contre la droite ( Zemmour appelle ça le politiquement correct mais il faut comprendre que c’est une victoire de la gauche )
      DONC , entre la gauche vociférante et la droite balbutiante, vous avez l’impression ( pas fausse helas ) que tout le monde vous lâche…..

      voilà , je vous raconte ça , parce que je sens bien que vous vous demandez comment ça se fait que le monde n’ouvre pas les yeux , ben c’est juste par jalousie et par interet politique, c’est un peu petit, mais ça se tient.

      amitiés.

    3. Elia

      «  »Le monde ne peut pas supporter l’idée d’une souveraineté juive à Jérusalem » »

      La cour suprême israélienne non plus !

    4. André

      Quoi que fasse Israël il sera critiqué par ses ennemis, alors autant aller au bout du raisonnement et faire sauter cette merde de mosquée sur le mont du temple, virer tous les palestiniens et arabes musulmans d’Israël, tout en laissant un accès pour les chrétiens, évidemment.
      C’est pas parce que des envahisseurs ont décrété qu’un lieu était saint pour eux qu’il leur appartient.
      De toute façon il faudra y venir, alors il est urgent d’éliminer l’ennemi intérieur.
      Plus d’esplanade des mosquées », plus de problème avec, ce sera la punition d’Allah.
      La Mecque aussi ce serait pas mal pour mettre à genou l’Islam et le faire disparaitre
      Après, le Mashia-Messie peut venir tranquillement, il sera bien accueilli

    5. patricia

      Les racines d Israel et de Jerusalem sont bien plus profondes que cette mosquee de pacotille. Pas si facile de deraciner un arbre 3 fois millenaire. Jerusalem est une et indivisible. Ces musulmans nous imposent un appartheid meme chez nous, nous ne pouvons pas aller prier sur le mont du temple, la palestine n existe pas encore et un autre combat a deja commence, la conquete de Jerusalem comme capitale pour les palestiniens. Nous juifs du 21eme siecle devont affirmer notre presence en Israel et Jerusalem, nous ne devons pas avoir honte d etre juifs et israeliens et devont faire comprendre au monde ou pas, par la parole ou la force que Jerusalem nous appartient et que nous faisons partie integrante de la ville sainte qu est Jerusalem. Je pense aux soldats, aux civils qui ont donne leurs vie pour que nous vivions. Celui qui ne se defend pas a deja perdu la guerre.

    6. HAalg

      Construisez, bâtissez et faites de Jérusalem votre capitale et celle de lasagesse pour tout le genre humain…

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap