toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

La responsabilité de Mahmoud Abbas dans « l’assassinat » du bébé et de la jeune femme, par Khaled Abu Toameh


La responsabilité de Mahmoud Abbas dans « l’assassinat » du bébé et de la jeune femme, par Khaled Abu Toameh

Comprendre ce qui a motivé ce jeune terroriste (arabe)palestinien à mener une telle attaque mortelle, il faut se pencher sur les déclarations des dirigeants de l’Autorité palestinienne au cours des dernières semaines.

La campagne d’incitation anti-israélienne a atteint son apogée avec le discours d’Abbas à l’ONU, il y a quelques semaines, quand il a accusé Israël de mener une « guerre de massacre » dans la bande de Gaza. Abbas n’a fait en revanche aucune référence aux crimes du Hamas contre les Israéliens et les (arabes) palestiniens.

Quelles que soient ses motifs, il est clair que l’homme qui a effectué l’attaque la plus récente, a été influencé par les messages qu’Abbas et la direction de « l’Autorité palestinienne » ont envoyés à leurs gens.

Loading...

Alors que les roquettes du Hamas et des kamikazes ont tué des Israéliens au cours des vingt-cinq dernières années, la rhétorique de l’Autorité palestinienne n’a pas été moins meurtrière.

En fait, c’est cette rhétorique enflammée qui a créé l’atmosphère d’invitation pour lancer des attaques terroristes contre Israël, comme l’attaque qui a eu lieu à Jérusalem mercredi 22 Octobre.

Chaya Zissel Braun, un nourrisson de trois mois, a été tué par un (arabe) palestinien qui a lancé son véhicule dans une foule de gens à un arrêt de tramway dans la ville.

Dans l’attaque neuf personnes ont été blessées, dont trois grièvement.

[Note d’Europe-Israël : Le dimanche 26 octobre, une jeune femme de 22 ans, Karen Mosquera, elle aussi fauchée par le véhicule du terroriste, grièvement blessée, elle a succombé à ses blessures ce dimanche au Centre médical Hadassah Ein Kerem à Jérusalem, portant le nombre de morts dans cet attentat à deux personnes.]

photo11

Une caméra de sécurité a enregistré Chaya Zissel Braun, âgée de 3 mois, dans sa poussette avec ses parents, environ 15 secondes avant d’être frappée par le véhicule du terroriste.

Learn Hebrew online

L’(arabe) palestinien qui a effectué l’attaque a été identifié comme étant un jeune homme de 20 ans, Abdel Rahman al-Shalodi, du quartier Kfar Shiloarh (Silwad du fait de l’occupation arabe du secteur !), l’est de Jérusalem.

Il a été touché sur les lieux (par un officier de l’unité antiterroriste Yassam qui se trouvait sur les lieux) et est décédé plus tard à l’hôpital.

Abbas et l’Autorité palestinienne [AP] ne peuvent pas éviter la responsabilité du meurtre du bébé.

Loading...

Afin de comprendre ce qui a poussé un jeune terroriste palestinien de mener une telle attaque meurtrière, il faut se pencher sur les déclarations des dirigeants de l’AP au cours des dernières semaines.

Ce sont ce genre de déclarations qui encouragent les jeunes hommes comme al-Shalodi de sortir et de tuer les premiers juifs qu’il rencontre dans la rue.

Ces déclarations se rapportent à trois développements liés au conflit israélo/arabo-palestinien : L’Opération Bordure de protection de l’été dernier, les visites de groupes juifs et des individus au Mont-du-Temple (ou «Noble Sanctuaire»), et les Juifs qui emménagent dans des appartements situés dans le quartier de Silwan à Jérusalem.

Au cours de la confrontation militaire de 50 jours entre Israël et le Hamas en Juillet et Août, le Président de l’AP Mahmoud Abbas et ses hauts fonctionnaires en « Cisjordanie » (Judée et Samarie) ont incité quotidiennement leur population contre Israël.

La campagne d’incitation à la haine contre Israël a atteint son apogée avec le discours d’Abbas à l’Assemblée Générale des Nations Unies le mois dernier, quand il a accusé Israël de mener une « guerre de carnage » dans la bande de Gaza.

Abbas n’a fait aucune référence aux crimes du Hamas contre les Israéliens et les (arabes) palestiniens.

Maintenant que la guerre dans la bande de Gaza a pris fin, M. Abbas et l’Autorité palestinienne ont déplacé leur attention sur les événements récents à Jérusalem.

Quelques jours avant l’attaque terroriste à Jérusalem, Abbas a vivement dénoncé les Juifs qui visitent le Mont-du-Temple comme étant un « troupeau de bétail. »

photo22

Encore une vidéo d’al-Shalodi conduisant le long de la plate-forme de la station, dans le but de frapper les passagers.

 Abbas a déclaré aux militants du Fatah de Jérusalem qui lui ont rendu visite dans son bureau qu’ils doivent faire un effort pour « arrêter les colons juifs », « par tous les moyens », qui « profanent nos lieux saints. »

Abbas a ajouté:

« Nous devons les empêcher de pénétrer dans le « Noble Sanctuaire » par tous les moyens. C’est notre Al-Aqsa et Al-Aqsa est une ligne rouge : … Israël doit être conscient que les raids et les attaques en cours sur Al-Aqsa vont provoquer une explosion volcanique dans la zone et atteindra tout Israël. Jérusalem est la capitale éternelle de « l’Etat de Palestine », et sans elle, il n’y aura pas d’Etat. »

M. Abbas et son « Autorité palestinienne » ont exploité les visites des Juifs au Mont-du-Temple pour inciter la colère des Palestiniens contre Israël.

Ils ont volontairement et incorrectement dénoncé ces visites comme des « agressions » et « raids » sur les lieux saints islamiques par des juifs « extrémistes ».

Quarante-huit heures avant l’attaque de Jérusalem, M. Abbas a intensifié son agression rhétorique sur Israël en annonçant que tout (arabe) palestinien qui sera impliqué dans des transactions immobilières avec les « pays hostiles » (Israël) serait puni par la réclusion à perpétuité assortie de travaux forcés.

L’annonce d’Abbas est venue en réponse aux rapports que des (arabes) palestiniens avaient commencé à vendre des maisons à des familles juives à Silwan – le quartier de Jérusalem où al-Shalodi a vécu.

En menaçant de punir les Palestiniens pour la vente de biens aux juifs, Abbas a envoyé un message selon qu’il s’agissait d’un crime horrible qui ne devrait pas rester sans une réponse palestinienne.

Ce sont les trois événements majeurs qui ont été utilisé par la direction de l’AP pour attiser la haine des Palestiniens.

Bien sûr, il y a aussi le cas tragique de l’adolescent palestinien, Mohamed Abou Khdeir, qui a été enlevé et assassiné par des extrémistes juifs. L’Autorité palestinienne a également profité de cet événement horrible pour inciter les (arabes) palestiniens contre Israël.

Et puis il y a un autre cas tragique, impliquant une fillette palestinienne de cinq ans Einas Khalil, qui a été tué après avoir été heurté par une voiture conduite par un habitant juif en Judée et Samarie le 19 Octobre. L’AP a également utilisé cette tragédie dans le cadre de sa campagne anti-Israël.

Les mots de l’AP ne sont pas tombés dans l’oreille d’un sourd. Plusieurs quartiers de « Jérusalem-Est » constatent déjà que les Palestiniens appellent à une « mini-intifada » : Des affrontements quotidiens entre lanceurs de pierres et les forces de police.

Les (arabes) palestiniens disent que l’homme qui est entré avec sa voiture dans la foule à l’arrêt du tram de Jérusalem cherchait des représailles aux « crimes » d’Israël.

Certains disent qu’il a effectué l’attaque à cause de la guerre de Gaza ; d’autres disent qu’il pourrait être lié à ce qui se passe au Mont-du-Temple ou parce que des familles juives ont récemment emménagées dans les maisons de sa région.

D’autres affirment maintenant que l’attaque de Jérusalem est venue en représailles à l’accident de voiture qui a tué la jeune fillette palestinienne quatre jours plus tôt.

Quelles que soient ses motifs, il est clair que al-Shalodi, le chauffeur qui a effectué l’attaque la plus récente, a été influencé, d’une manière ou d’une autre, par les messages qu’Abbas et de la direction de l’Autorité palestinienne ont envoyé à leurs gens.

À moins que la rhétorique dure et incendiaire ne s’arrête, il y aura encore plus d’attaques terroristes.

Source : Khaled Abu Toameh, adapté par Mordeh’aï pour malaasot.com





Psychosociologue, consultant sur les questions de conflits, crises, violences et débriefing dans tous les secteurs où ces problèmes se posent.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “La responsabilité de Mahmoud Abbas dans « l’assassinat » du bébé et de la jeune femme, par Khaled Abu Toameh

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *