toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Jusqu’où l’Europe est-elle prête à aller contre l’Etat d’Israël ?, par Victor Perez


Jusqu’où l’Europe est-elle prête à aller contre l’Etat d’Israël ?, par Victor Perez

Après la Suède qui a décidé de reconnaître bientôt la « Palestine », la Grande-Bretagne qui a voté symboliquement, à une majorité écrasante, une même reconnaissance, plusieurs états européens vont, semble-t-il, s’ajouter à la liste.

Dont la France qui assure, par la voix de son Ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius, qu’elle devra «  prendre ses responsabilités ».

 

Imaginons, pour l’exercice, que les vingt-sept pays européens, ainsi que le Conseil de Sécurité, se greffent à cette décision en décidant d’adopter comme frontières la ligne d’armistice de 1949.

Loading...

Viendra, alors, le moment de la concrétisation de leur vœu pour la « paix ».

 

Si l’on peut penser que les quartiers exclusivement arabes de Jérusalem-est seront partie intégrale de la « Palestine » à venir, qui osera exiger des Israéliens un retrait, entre autres, de la veille ville, portion de la capitale israélienne où se trouve le Mont du Temple, lieu le plus saint du Judaïsme ?

Veille ville construite par les Juifs, pour les Juifs et faisant vibrer le cœur du peuple juif depuis plusieurs millénaires.

Une évacuation considérée comme primordiale pour l’Autorité palestinienne, et déjà requise en l’an 2000 à Camp David et en l’an 2008 à Annapolis.

 

Les « faiseurs de paix » contraindront-ils les « Palestiniens » à partager ?

A permettre, enfin, aux fidèles Juifs de prier librement sur ce lieu, voire à y reconstruire un temple ou à autoriser des fouilles archéologiques en son sous-sol ?

Learn Hebrew online

Seuls les naïfs le croiront !

 

L’Europe exigera-t-elle le retrait total des israéliens vivant à l’heure actuelle en Judée et en Samarie ?

Participera-t-elle à rendre ces territoires, qui ont vu la naissance du Judaïsme, tels que l’avait rêvé Hitler pour l’Europe ?

Loading...

Judenrein ! Nettoyés de toutes présences juives.

 

Ce nain politique obligera-t-il les « Palestiniens » à accepter en leur sein des citoyens de confession juive ?

Seuls les idiots utiles l’assureront !

 

La communauté internationale, par le « droit international », affirme être en faveur de la solution de deux Etats. Pour ce faire, elle s’empresse de voter la légitimation de la « Palestine » alors que le peuple israélien, dans sa très grande majorité, est en faveur, depuis plusieurs années, de la création de cet état vivant en paix à leur côté.

 

Quoi qu’il en soit, la solution de deux Etats signifie, à n’en pas douter, que l’un d’entre eux appartienne au Peuple juif.

 

La communauté internationale est-elle prête à exiger des « Palestiniens », mais aussi du monde musulman, une telle propriété ?

Autrement dit, l’abandon pur et simple du « droit au retour » de millions de « réfugiés » au cœur même de l’Etat d’Israël ?

 

Rions ! Jusqu’à présent, l’Europe n’a jamais même imposé à l’AP un contrôle sur ses aides financières.

 

A ces trois petites questions, n’y ajoutons pas le ridicule de voir l’Europe promettre la sécurité à l’Etat du peuple juif, alors que ses observateurs installés en 2005 sur la frontière entre l’Egypte et Gaza ont fui dès que le Hamas a toussé en 2007, année de son coup d’état.

 

N’y ajoutons pas également le grotesque de l’Onu, incapable d’empêcher, par exemple, le Hezbollah de se réarmer comme le prévoyait la résolution 1701 en 2006 du Conseil de Sécurité.

Comme chacun le constate, ces reconnaissances ne remplaceront pas la négociation, laquelle verra les Israéliens obtenir toutes leurs exigences. Celle de leur sécurité à long terme, sur le Jourdain et par leurs propres moyens, d’un Etat de « Palestine » comprenant des citoyens juifs et acceptant de vivre en paix au côté de l’Etat du peuple juif, celui-ci priant librement sur un Mont du Temple, partie intrinsèque de sa capitale.

 

Restera, pour la réflexion, l’hypothèse d’une Europe prenant absolument parti pour les revendications ubuesques « palestiniennes », et donc des sanctions et des menaces militaires à l’encontre du « fauteur de guerre ».

 

Si sur le plan, économique la planète ne se réduit pas au continent européen, il est bon de se rappeler que sur le plan militaire Tsahal est quelque peu mieux équipé et professionnel que les armées de la Lybie, de l’Irak, du Mali ou encore de l’Afghanistan. Liste très peu exhaustive. On lui prête même la possession de quelques centaines de missiles intercontinentaux à tête nucléaire.

 

Au final, ces reconnaissances sont à mettre au crédit des relations diplomatiques européennes effrayées par une carence de pétrole et de pétrodollars mais également apeurées par des attentats et des émeutes sanglantes sur son sol. Toutes choses qui conditionnent la « défense » européenne des Droits de l’Homme.

 

Dans les faits, cet acte politique n’aura d’autre effet que celui de retarder l’avènement de la Paix.

Il en fut ainsi en 1938 lors des accords de Munich. La collaboration ne paye pas. D’autant plus lorsque le peuple juif se refuse à être, de nouveau, le bouc émissaire de leur mal-être.

 

Source : Victor Perez





Psychosociologue, consultant sur les questions de conflits, crises, violences et débriefing dans tous les secteurs où ces problèmes se posent.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 9 thoughts on “Jusqu’où l’Europe est-elle prête à aller contre l’Etat d’Israël ?, par Victor Perez

    1. Pilou

      À la question de M. Victor Perez, j’avance ceci comme réponse d’opinion.

      L’Europe et sa grande organisation partiale qu’est l’UE, subit un relent nauséabonde d’antisémitisme qui remonte de sa collaboration d’une occupation nazi.

      Cette Europe qui est en train de sombrer avec sa devise orpheline ( euro ), choisit, comme nous l’avons toujours connu, d’être  » collabo  » des antisémites pour tenter de sauver sa peau de chagrin.

      De toute façon, Israël n’a rien à attendre de cette Europe qui vit sur un temps emprunté islamiste.

    2. Elia

      L’idée de penser à la création d’un n’ème état arabe «  »en paix » » à l’interieur même d’Israël est un suicide.

      Le véritable objectif du principe à 2 états est l’élimination d’Israël en 2 étapes comme l’explique extrêmement bien Martin Sherman dans JP.

      1- Créer l’état palestinien

      2- Détruire Israël

      Dans cela, les pays européens et les Usa collaborent main dans la main.

      La vraie tragédie est que toute la faute incombe aux gvmts successifs Israéliens qui jusqu’à maintenant insistent d’accepter le principe à 2 états.

      http://www.jpost.com/Opinion/Into-the-fray-The-two-stage-solution-379041

    3. Claudio

      (…/…)
      Au final, ces reconnaissances sont à mettre au crédit des relations diplomatiques européennes effrayées par une carence de pétrole et de pétrodollars mais également apeurées par des attentats et des émeutes sanglantes sur son sol. Toutes choses qui conditionnent la « défense » européenne des Droits de l’Homme.

      Dans les faits, cet acte politique n’aura d’autre effet que celui de retarder l’avènement de la Paix.
      Il en fut ainsi en 1938 lors des accords de Munich. La collaboration ne paye pas. D’autant plus lorsque le peuple juif se refuse à être, de nouveau, le bouc émissaire de leur mal-être.

      Pas d’accord avec Pilou, mais tout-à-fait d’accord avec la synthèse (voir supra) de Victor Pérez.

      Je n’étais pas né en 1938, ni même en 1948, tout comme vous j’imagine, mais le rapprochement entre la position de certaines « élites » de l’UE et les accords de Munich – cassons le thermomètre pour ne pas alarmer la population – me semble parfaitement justifié.

    4. Robert Davis

      C’est une trés bonne analyse et qui prête à RIRE comme vous le dites car l’europe n’a aucun moyen DIRECT de contraindre Israel à quoi que ce soit. D’où l’antisémitisme européen l’arme des lâches : là-bas vous avez une armée donc on ne peut RIEN contre vous amis icii…où est votre armée? Tout cela n’est QUE POSTURES « politico-clownesques ». Ce n’est pas pour autant qu’ils vont abandonner leurs clowneries. Des pays comme les Pays Bas,le Tchécoslovaquie même le Danemark ne sont pas d’accord avec bruxelles-la-m…se et ils ne peuvent pas faire plus que l’antisémitisme actuel qui peut durer au moins jusqu’à leur départ du pouvoir qui ne tardera pas puisqu’ils mènent l’europe dans un GOUFRE que personne même lesplus bêtes ne peuvent ignorer et au pire jusqu’à l’expulsion des arabes d’Israel lorsqu’il n’y aura plus personne pour revendiquer la terre d’Israel. C’est pourquoi même pour les Juifs du monde entier,il est CAPITAL DE RENVERSER LA TABLE POLITICO-DIPLOMATIQUE ET EXPULSER LES ARABES que cela plaise ou nom aux politiciens,leur presse et ,leur diplomatie qui regrette la « belle époque » de la canonière…

    5. Robert Davis

      Elia :il est évident que le principe des 2 Etats est un suicide pour Israel,le résultat ne fait aucun doute pour PERSONNE les européens le savent car ils sont lâches et égoistes mais,pas complètement stupides. L’europe joue simplement sa propre partition de DHIMMI comme vichy jouait la carte des nazis. Ils veulent ceci on le leur donne,s’ils demandent aute chose on verra,si ça va trop loin dans l’IMMEDIAT,on dira non si par contre c’est au FUTUR…après moi le déluge. L’europe ne fait qu’obéir aux arabes elle n’a pas de politique propre. Mais comme ils ne peuvent pas dire « on s’en f.d’Israel » ils disent « c’est pour la paix qu’on travaille »! C’est de l’hypocrisie,de la lâcheté et un manque de vision mais leur antisémitisme est un EMPRUNT aux arabes. Mais il y a de l’espoir : la fin du pétrole qui n’est,pas si lointain,la fin de la gauche au pouvoir et surtout le seul élément sûr à 1000% et que nous contrôlons,l’expulsion des arabes. Cela peut intervenir dés demain si le PM le voulait mais il attend le moment comme on attendait…Godot!

    6. Claudine

      « jusqu’où l’Europe est-elle prête à aller contre l’Etat d’Israel » ?

      Ma réponse : jusqu’au bout du bout, sans conviction aucune en usant d’une tentative purement psychologique et minable !

      Israel EST UN ETAT reconnu en tant que tel depuis 1948, légitime et démocratique.

      Si par malheur, Israel était acculé à revenir aux frontières de 1967, il n’est pas impossible qu’une troisième guerre mondiale pourrait voir le jour …

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *