toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Geert Wilders au parlement néerlandais : « la culture musulmane de la haine n’a pas sa place aux Pays-Bas » (vidéo)


Geert Wilders au parlement néerlandais : « la culture musulmane de la haine n’a pas sa place aux Pays-Bas » (vidéo)

Intervention au Parlement du 2 octobre 2014. Vidéo en néerlandais, sous-titrée en anglais.

Résumé « L’islam est un cancer. Il est basé sur la vie d’un criminel, Mahomet. Plutôt que de bloquer les jihadistes, laissez les partir. Et ne les laissez plus rentrer. La culture islamique n’a pas sa place ici. Fermez les frontières à l’immigration en provenance des pays musulmans »

« L’État islamique est une tumeur, un serpent venimeux basé sur le Coran et la vie de Mahomet, un malfaiteur sanguinaire et coupeur de tête qui il y a 14 siècles a quitté Médine pour La Mecque. Son successeur autoproclamé, le Calife Abou Bakr al-Baghdadi, se trouve désormais aux portes de Bagdad et de Damas. Ses disciples sont dans le monde entier et dans notre pays, nos villes et rues. De nouveaux des têtes sont coupées comme le prescrit le Coran […]. Les musulmans modérés n’échappent pas à cette violence car ils sont considérés comme déloyals comme le prescrit le Coran et la loi islamique. »

Geert Wilders dénonce le fait que des responsables politiques occidentaux déclarent que cet État islamique n’a rien à voir avec l’islam. Il ajoute que la guerre est déclarée à l’Occident et que notre liberté, noter culture et l’avenir de notre pays et de nos enfants sont en jeu.

Loading...

Geert Wilders dénonce ensuite le fait que les Pays-Bas interviennent contre l’État islamique seulement en Irak et pas en Syrie. Il met en avant le fait que la priorité absolue doit être de protéger les Pays-Bas contre des attaques terroristes de djihadistes.

« La guerre à été déclarée contre l’Occident libre. Notre liberté, notre culture le futur de notre pays et de nos enfants est en jeu»

© Copyright Europe Israël – reproduction autorisée avec mention de la source et lien actif







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 11 thoughts on “Geert Wilders au parlement néerlandais : « la culture musulmane de la haine n’a pas sa place aux Pays-Bas » (vidéo)

    1. Yves V.H.

      Il a tout à fait raison et il ose le dire.
      Ce n’est pas pour rien que le gouvernement néerlandais doit dépenser 2.000.000 € annuellement pour le protéger des adhérents de la religion de la paix et de la tolérance.

      Excellent discours. Bravo à Monsieur Wilders.
      Que ces barbares s’en aillent et fermons nos frontières aux islamo-barbares.

    2. madeleine

      Le Président Hollande et sa clique se fichent pas mal du peuple qui l’a pourtant élu ! Le peuple français est en danger de mort. Des attentats mortels vont avoir lieu en France. Il y a plus de 1000 barbares embusqués, prêts à bondir pour tuer des innocents. Qu’Hollande sache que les français victimes des futurs attentats le poursuivront en justice pour incitation au crime et non-assistance aux personnes en danger. Lui et sa clique sont bien protégés avec leurs voitures blindés et leur huit gardes du corps pour chacun. Un Président digne de ce nom aurait empêché que ces barbares reviennent sur le sol français, soient déchus, eux et leurs familles, de la nationalité française, avec reconduite aux frontières françaises avec interdiction formelle de remettre les pieds sur le sol français. Et ainsi il aurait protégé le peuple français. Que ce gros plein de m..de foute le camp ! que cet abruti démissionne !

    3. Marie l'Alsacienne

      madeleine,

      Notre « petit président » qui n’a été élu que par nos étrangers et gauchistes est le toutou du muzz Obama et de Bruxelles.

      Voilà tout s’explique !

    4. michel boissonneault

      il est l’exemple d’un homme conscient du danger islamiste , j’espère qu’il est bien protéger car a la première occasion les muzz vont lui faire la peau

    5. Paula Koiran

      C’est triste qu’il n’y en ai pas baucoup comme lui en Hollande, et ailleurs. Est-ce que le gouvernement hollandais boit aussi à la gamelle du Qatar. Cela expliquerait sa soumission aux musulmans. On a ouvert la boîte de Pandore avec l’arrivée de tous ces musulmans en Europe. C’est une vraie 5e colonne dans fouf l’Occident.

    6. HENRIETTE Irène

      Oups ! tant de gardes du corps, des voitures blindées à l’Elysée ! Ils ont donc beaucoup à se reprocher. Contre qui cette protection blindée ? Contre des Français qui en ont marre ou contre des musulmans qui n’en jamais assez !

      A Bruxelles, je ne crois pas que les voitures des ministres soient blindées et qu’ils n’ont pas encore tant de gardes du corps (à part notre roi Philippe II).

    7. Milita

      Bravo à Geert Wilders. Il mérite toutes les louanges du monde contrairement aux lâches de la France qui ne méritent rien et surtout pas d’être élus ou réélus.

    8. lancb

      Plus le temps des commentaires. Fuyez eurabia. Vendez. Immigrez vite. Le Canada ou là Suisse. Commencez cest toujours long.. nesperez pas un virage politique.
      Fuyez now!

    9. Elie KAZADO

      Geert WILDERS est très conscient des drames à venir qui se préparent
      avec le Monde (musulman) sanguinaire dans sont ensemble.
      Comment se fait il que Marine le PEN ne se rallie à cette réalité haut et
      fort ?…Cacherait elle là réalité de ces pensées ?;;;Là place à prendre
      à tout prix. Elie

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *