toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Exclusif: Rencontre avec l’ « IRGOUN » une start-up israelienne de haute sécurité


Exclusif:  Rencontre avec l’ « IRGOUN » une start-up israelienne de haute sécurité

Qui n’a jamais été fasciné par le travail des services secrets israéliens ?
Contrairement à ce que l’on croit, il n’y a pas que le Mossad qui pratique dans le domaine. Des compagnies privées israéliennes ont les compétences et les moyens de vous faire rêver…

Il y a une semaine, j’ai été mis en contact, grâce à Moshé du Golan avec Sharon. Sharon est le numéro 2 du département opérationnel de l’IRGOUN, une organisation privée de renseignement, d’actions et de cyber-sécurité. Après quelques jours d’attente, Sharon a accepté d’offrir une heure de son temps pour me parler de l’IRGOUN, de son quotidien aux missions parfois dignes d’un film de James Bond.

TEL AVIV Mercredi 15 Octobre 2014
Sharon, la cinquantaine, environ 1m75, crane rasé aux yeux bleus-gris décrit l’IRGOUN comme un succès story internationale. Créée officiellement en 2012  par d’anciens spécialistes des services de la sécurité israélienne, son organisation cyber-sécurise des entreprises partout dans le monde, renseigne économiquement, structure, fourni conseils et audit à tout type d’entreprises ou de privés jusqu’à apporter son savoir-faire à des gouvernements déboussolés par le danger issu des nouvelles technologies.

J’ai demandé à Sharon si l’IRGOUN, mot qui veut dire « organisation », répondait positivement à n’importe quelle demande.

Il m’a répondu avec cet accent israélien à la Mike Brant : « Nous sommes une société israélienne, nous ne pouvons pas travailler avec n’importe qui. Nous choisissons nos clients, les causes défendues, les buts recherchés. Nous nous interdisons de servir des objectifs crapuleux ou allant à l’encontre des intérêts d’Israël, cela va de soi ».

« Actuellement nous sommes sollicités pour des missions de cyber sécurité.

Elles constituent 80 % de nos activités. Pour un budget mensuel, nous bloquons les cyber-attaques sur les serveurs d’entreprises les tentatives d’infiltrations cybernétiques (absorption d’émail, espionnage). […]

Nous faisons aussi de la veille économique. »

Spontanément  je fais une petite grimace, Sharon comprend que je ne comprends pas. Il poursuit alors :

« Par exemple, si un Suisse décide d’investir en Jordanie sur les conseils d’un partenaire marocain, les risques et les gains seront  souvent mal évalués. L’IRGOUN  a une cellule d’analyse spécialisée sur le Moyen-Orient et  peut produire sur demande,  un rapport fiable et pertinent sur n’importe quel marché cible. Cela permet de réduire les risques d’échecs en investissant dans une région du monde opaque pour un non-initié. »

« J’ai entendu qu’en 2011, un belge a investi plusieurs centaines de milliers de dollars dans la construction d’un puits de pétrole au Cameroun. Contrairement à ce qu’espérait le belge, le puits n’a remonté que de l’eau sale. Une simple analyse d’un spécialiste de l’IRGOUN   en analyse & évaluation des risques  aurait pu lui éviter bien des pertes. Parfois les hommes d’affaires  investissent comme on joue au casino, au « feeling », ça  peut-être dommageable. »

 

cybersécurité israel
[Nous nous installons sur la terrasse d’un café situé près d’une plage de Tel Aviv]

Pour europe-israel.org, vous m’avez promis de me raconter une mission spéciale menée par l’IRGOUN. Est-ce toujours d’actualité ?

« Tout d’abord, permettez-moi de féliciter votre équipe rédactionnelle. Europe-Israel.org est un site réactif et intéressant, à la pointe de l’info. (Sharon me parle alors de tous les membres de l’équipe, de qui est en Israël et qui vivent en Europe et où. Il avait clairement fait un travail préalable. Il ensuite  lève le bras et commande un café au serveur) Effectivement, je suis prêt à vous raconter une de nos dernières missions spéciales. C’est une mission d’exfiltration. Ce genre de mission représente 20 % du travail de l’IRGOUN (Il réajuste sa chaise puis me dit) Je vais évidemment protéger  les noms, dates et lieux pour des raisons de sécurité évidente.  Mais tout est authentiquement vrai.»
Il se fige pour  me précise : « toutes nos opérations se font avec l’accord du pays du ressortissant à exfiltrer et dans le strict respect des accords internationaux ».

Une mission à l’israelienne

«Il y a quelques mois, un européen nous contacte via notre site internet. Un couple que j’appellerai Couple A est retenu dans un pays musulman du Moyen-Orient. Dans un premier temps, nous enquêtons via nos partenaires sur le bien-fondé de la mission. Il ne s’agit pas d’aider un truand à sortir d’un territoire musulman, où il a été enfermé. La loi c’est la loi.

– Dans un second temps nous contactons les autorités du pays d’où la victime  est ressortissante, puis enfin en dernière étape, nous faisons  une demande d’autorisation au  ministère de la défense de l’Etat d’Israël  afin de ne pas porter atteinte aux intérêts du pays.
Tout correspondait à la demande de notre contact. Un couple était bien pris au piège, interdit de quitter le territoire du pays du Moyen-Orient.
Le meilleur groupe  a alors été sélectionné pour la mission :
Une femme et cinq hommes que nous appellerons Anna & David, Shimon, Jonathan, Hérode et Léviathan.

Les conclusions de notre première réunion étaient sans appel, le couple était en danger de mort, car les charges qui leurs étaient reprochées étaient irrationnelles. Il fallait accomplir la mission « vite, fort et de façon élégante ».

 

Distribution des rôles et préparation à la couverture.

Le groupe est déployé sur le territoire européen pendant deux semaines pour structurer les couvertures.

Les couvertures seront : Anna & David sont un couple de millionnaires. Jonathan prépare sa couverture d’homme d’affaire dans la ville de L et Shimon de trader dans la ville de Z. Hérode et Léviathan, simple citoyen préparent le matériel d’exfiltration. Les trois équipes sont engagées.
Anna & David  renforcent « leur légende personnelle » et se créent une vie en commun, affinent les gestes, la manière de parler, étudient les codes et les habitudes des millionnaires.

Anna & David se créent une vie en commun.

Anna & David se créent une vie en commun.

Durant 2 semaines, l’équipe-Shimon & Jonathan arrive dans le pays musulman, contacte le couple A,  prennent des photos, analysent et étudient le terrain, les risques et les faiblesses des services de sécurité.

Anna, David, Shimon et Jonathan se retrouvent  ensuite en Israël, partagent les informations recueillies et débutent l’entrainement. »

Quel entrainement demandais-je ?

« Nous recréons l’environnement où la mission devra se dérouler pour pouvoir travailler l’exfiltration de façon réaliste et ainsi pallier à toutes les éventualités. Nous avons donc reproduit à l’identique dans le port de Jaffa l’environnement du port arabe où se déroulera l’action finale. Nous appelons ça un modèle.  Aucun détail ne doit être laissé au hasard ».

port de TelAviv- Yaffo.

port de TelAviv- Yaffo.

La troisième équipe, Hérode et Léviathan de retour d’Europe,  s’exercent à la conduite opérationnelle et aux différentes méthodes d’exfiltrations pendant 5 jours avant de retourner en lieu et place du théâtre opérationnel. Ils y loueront  un Yacht pour y fabriquer une cachette afin d’y loger le couple A. »

 

Début de l’action

« Anna & David, installés en Europe organisent  avec boissons non alcoolisées et amuse-gueules, un voyage-croisière pour hommes d’affaires vers  le pays de destination.
Dans un même temps, une demande est faite aux autorités du pays musulman, pour accepter  qu’un Yacht entre dans le port et organise une soirée au bord de l’eau. La réponse est positive.

Pendant ce temps Hérode et Léviathan se positionnent dans un Hotel près d’une plage en Europe, attendant patiemment l’arrivée du  « colis ».

Pendant ce temps Hérode et Léviathan se positionnent.

Pendant ce temps Hérode et Léviathan se positionnent.

La soirée se déroule sous le regard distrait des agents de sécurité.  Le couple A, même si frapper d’une interdiction de quitter le territoire, a le droit de se déplacer en ville. Convié à la soirée, le couple A entrent dans la cabine. Monsieur est en costard gris pale et madame vêtue de noir portant un grand chapeau rouge. La soirée bat son plein. Les gens s’amusent sur un fond de musique-jazz. Des relations d’affaire et affinités diverses se nouent.
A la fin de la soirée, les invités et hommes d’affaires quittent le bateau. Au loin, on peut apercevoir cette jolie silhouette au grand chapeau rouge entrer dans une voiture. Le Yacht démarre  et s’enfonce au large. »

 

La soirée se déroule sous le regard des services de sécurité arabes.

La soirée se déroule sous le regard des services de sécurité arabes.

« Mais le couple A ? Vous les avez ratés ? » Lui demandais-je ?

Sharon me fixe droit dans les yeux et me dit :
« Anna & David ont pris les vêtements du couple A avant de quitter le Yacht. Le couple A  lui est à ce moment caché dans la cabine secrète en fond de cale. Le Yacht est conduit par Shimon et Jonathan.
Pendant que le Yacht s’éloignait, Anna & David foncent dans une maison louée pour l’occasion, se changent, roulent vers l’Aéroport afin de quitter le territoire par le premier avion pour l’Europe.
Après quelques heures au large, Shimon et Jonathan installent le couple A  dans un petit canot, lequel glisse jusqu’à une plage où l’équipe 3 attendent discrètement. Une fois le couple récupéré, Hérode et Léviathan roulent à toute allure vers l’Ambassade des ressortissants à présent libres.

Vingt-trois heures plus tard, tout le groupe se retrouve au bureau de l’IRGOUN pour faire un « Lékhaim ! » (Santé !), bien mérité. »

Emballé par cette histoire, je demande à Sharon : « Mais toi, qu’as-tu fais dans cette mission ? »
Il me répond alors avec ce regard souriant débordant d’intelligence :
« Pourquoi tu as besoin de savoir ? »

Site de l’Irgoun: Irgoun.org.il

Axel Rehouv’ pour Europe-Israel.org © Copyright Europe Israël – reproduction autorisée avec mention de la source et lien actif





Journaliste pigiste Franco-israelien, titulaire d'un master d'histoire du Moyen-Orient à l'université de Jérusalem



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Exclusif: Rencontre avec l’ « IRGOUN » une start-up israelienne de haute sécurité

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap