toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

En France, les Keufs et les Feujs en prennent « plein la gueule »


En France, les Keufs et les Feujs en prennent « plein la gueule »

Alors que le nombre d’agressions antisémites a doublé en France sur les sept premiers mois de l’année 2014, l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) révèle que les agressions contre les policiers et gendarmes ne se portent pas mal non plus, faisant d’eux la cible des racailles – oui, encore la minorité visible.

L’étude indique que les atteintes aux personnels et à leurs biens concernent environ 200 000 gendarmes et policiers.

Les insultes et les coups ont augmenté respectivement de 5,6 % et 17 %, soit plus de 41 000 faits contre les policiers en zone urbaine, et 3 700 contre les gendarmes, en zone rurale ou semi-urbaine.

Pour la police, les atteintes physiques sont en progression de 7%, soit 1/3 des 41 000 agressions.

La moitié sont verbales (refus d’obtempérer ou outrages à agents).

Les « atteintes volontaires à la vie » c’est à dire les tentatives de meurtre sont en forte hausse tout comme les agressions sexuelles contre policières et gendarmettes.

Neuf policiers sont morts en service en 2013, trois de plus qu’en 2012. Et contrairement aux journalistes qui reçoivent les honneurs de la presse, c’est le mépris et l’indifférence qui accompagne ces drames.

Il n’y a eu aucun mort parmi les gendarmes en 2013 (contre trois en 2012).

Mais 1 700 militaires ont été blessés.

À 64 %, ces atteintes physiques ont lieu lors d’interpellations de suspects ou lors de manifestions, suivi, à plus de 16,5 %, des contrôles routiers.

Une voiture a été utilisée dans 27 % des attaques contre des gendarmes.

Les chiffres de 2014 seront dévoilés à la fin de l’année par l’ONDRP.

L’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales est un département de l’Institut national des hautes études de la sécurité et de la Justice. Doté d’un conseil d’orientation chargé d’assurer l’indépendance de ses travaux, il a comme activité principale la production et la diffusion de statistiques sur la criminalité et la délinquance.

© Hervé Roubaix pour Dreuz.info.





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “En France, les Keufs et les Feujs en prennent « plein la gueule »

    1. Femme arabe libre

      La FRance est ecrasee cette semaine un incident revelateur de l amnesie francaise,,,,une femme en burqua a l opera bastille pour suivre La traviata au premier rang, l’orchestre exige son renvoi , execute et les gauchos franncais medias et politiques furent offusques !!!!!!Que voulez vous regler avec ce peuple de laches et d inconscients , les islamistes ont raiso de mepriser l occident je les comprends c est bien triste et grave !!!!!

    2. pactole

      « Femme arabe libre », tu crois que t’es libre ? libre de porter la burqua, libre de faire la promotion des islamistes… la France est un pays de paix, de compromis, et tout excès est combattu la burqua y compris. Les guerres on en a eu assez, alors vous les arabes fouteurs de merde, dégagez, votre place est ailleurs, point barre. Shalom

    3. maurice de lindner

      pauvre France, être menée par un peuple de dégénérés qui serait mieux dans le désert avec les chameaux, réveillez vous, sinon vous allez finir de la même façon

    4. madeleine

      Comme toutes les nuits, vers 3 ou 4 heures du matin, les gens sont réveillés dans mon quartier de Paris par des racailles qui viennent hurler sous les fenêtres des habitants. Un voisin, très énervé, est intervenu du haut de son balcon pour leur dire de s’arrêter de hurler. Il a été couvert d’injures : « descends, viens si tu as des c. ta mère, je la b. dans tous les sens, etc. ». Ces racailles ont calculé, d’après l’étage où se situait son balcon, où était son appartement, et sont rentrés de force après avoir presque défoncé la porte d’entrée dans l’immeuble (muni d’un digicode pourtant). Entretemps, un autre voisin a alerté la police qui est venue quelques minutes plus tard. Savez-vous ce qui est arrivé ? Les policiers ont sorti le plaignant dehors, à moitié nu puisqu’il l’ont cueilli chez lui. Dans la rue, le pauvre voisin était étendu sur le sol mouillé sous la pluie, à moitié nu, menotté. Et la police parlait tranquillement avec les racailles dont l’un s’est assis sur le capot de la voiture de police. Et ils sont repartis chez eux, clope au bec, sans être inquiétés, tranquillement. Incroyable ! la police a eu peur de quatre merdeux racailles et c’est le voisin, qui, lui, travaille et a besoin de sommeil sans être continuellement dérangé, qui est menotté, par terre, sous le regard triomphant des racailles ! Voilà où en est réduite la France !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap