toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Les palestiniens et le scandale des «bateaux de la mort». Par Khaled Abu Toameh.


Les palestiniens et le scandale des «bateaux de la mort». Par Khaled Abu Toameh.

Image à la Une : Les parents des migrants palestiniens disparus à bord des bateaux engloutis près de Malte, manifestent à Gaza, le 22 septembre 2014 (Image source: AFP YouTube video screenshot)

Comme il a été démontré ces dernières semaines, des centaines, sinon des milliers, de palestiniens préfèrent risquer leur vie en mer plutôt que  vivre sous la férule de gouvernements palestiniens et de dirigeants dont le seul but est d’étoffer leurs comptes bancaires.

Au lieu de créer des opportunités d’emploi pour les jeunes hommes et femmes, Hamas et l’Autorité palestinienne [AP] ont passé ces 7 dernières années à lutter pour l’argent et le pouvoir. Leur souci actuellement est d’organiser leur main mise  sur les millions de dollars qui sont censés aller à la reconstruction de la bande de Gaza.

Le Hamas veut utiliser l’AP comme outil de transfert des fonds de la communauté internationale à la bande de Gaza – une mesure qui renforcerait le Hamas et son emprise sur la population palestinienne.

On dit que les responsables du Hamas fournissent aux émigrés des faux visas et des documents de voyage  pour leur permettre d’entrer en Europe.

Au cours des dernières semaines, des dizaines de migrants palestiniens originaires de la bande de Gaza ont été tués ou blessés en tentant d’atteindre l’Europe par voie maritime.

Au moins 500 Palestiniens ont été portés disparus après  que les bateaux qui les transportaient eurent coulé dans la mer. Certains rapports ont suggéré que des gangs rivaux avaient délibérément coulé les bateaux. Les gangs se battent pour l’argent, que les palestiniens sont prêts à payer pour quitter la bande de Gaza. Les palestiniens appellent cette situation le scandale des  « Bateaux de la Mort ».

Les migrants palestiniens auraient paraît-il payé des milliers de dollars à des responsables du Hamas et des contrebandiers égyptiens pour faciliter leur exode de la bande de Gaza.

Le ministre palestinien des Affaires étrangères de l’AP, Riad al-Malki a affirmé que chaque palestinien payait 1000 $ au personnel du Hamas à la frontière de Rafah avec l’Egypte. D’autres ont semble-t-il payé 5000 $ pour quitter la bande de Gaza.

Learn Hebrew online

Malki a déclaré que les enquêtes préliminaires ont révélé que les Palestiniens de la bande de Gaza sont victimes du Hamas et de gangsters égyptiens qui ont réussi à les attirer avec de fausses promesses.

Selon divers rapports, quelque 13.000 Palestiniens ont déjà fui la bande de Gaza vers l’Europe avec l’aide des gangsters. La plupart ont utilisé les tunnels de contrebande du Hamas ou ont soudoyé ses responsables de la sécurité au terminal de Rafah.

25 000 autres palestiniens de la bande de Gaza ont demandé asile à plusieurs pays européens.

Bien que Hamas ait nié tout lien avec cet exode massif, les palestiniens de la bande de Gaza ont révélé que le mouvement islamiste a mis en place des bureaux spéciaux pour enregistrer les personnes qui souhaitaient commencer une nouvelle vie en Europe. Ils ont dit que les responsables du Hamas fournissaient aux émigrés de faux visas et documents de voyage afin de leur permettre d’entrer en Europe.

Le Hamas a déclaré cette semaine que ses forces de sécurité ont arrêté plusieurs suspects dans le cadre de cette migration illégale. Mais le mouvement a refusé de dire si les suspects étaient membres du Hamas.

Un journaliste palestinien à Gaza a déclaré que Hamas a également utilisé les mosquées pour encourager les palestiniens à émigrer vers l’Europe. Dans l’une des mosquées au sud de la Bande de Gaza, un chef de file prédicateur du Hamas a dit aux fidèles: «Ceux qui ne sont pas contents peuvent toujours émigrer vers l’Europe, nous ne forçons personne à rester ici.».

La plupart des migrants ont quitté la bande de Gaza par un tunnel de deux kilomètres appartenant à un haut responsable du Hamas. Les survivants ont indiqué une Commission d’enquête de l’Autorité palestinienne que quand ils ont atteint le côté égyptien de la frontière, des gangsters égyptiens les ont interceptés et leur ont volé leur argent.

«Les gangsters du Hamas travaillaient en collaboration avec les gangsters du côté égyptien de la frontière», a déclaré un responsable de haut rang de l’AP, impliqué dans la commission d’enquête. «Ils ont fonctionné comme un véritable mafia, exploitant la situation des personnes, en particulier les jeunes hommes qui espéraient trouver un emploi et une vie meilleure en Italie et d’autres pays européens.»

Les palestiniens disent que l’émigration a commencé bien avant la dernière confrontation militaire entre Hamas et Israël. Mais la tendance a connu une augmentation spectaculaire depuis la fin des combats à la fin Août.

“Le Hamas n’a pas réussi à aider les palestiniens depuis son arrivée au pouvoir en 2007», a déclaré Ahmed Bader, dont le fils a réussi à quitter la bande de Gaza par un tunnel une semaine après la fin des combats. « Il n’y a rien pour les jeunes à faire dans la bande de Gaza: Aucun travail, pas d’animation et pas de sécurité. Les jeunes hommes diplômés d’universités ne peuvent pas trouver de travail s’ils ne sont pas membres du Hamas. »

Le Hamas et l’Autorité palestinienne sont tous deux responsables de la tragédie des migrants palestiniens.

Les deux partis rivaux n’ont pas réussi à améliorer les conditions de vie de leurs populations dans la bande de Gaza. Au lieu de créer des opportunités d’emploi pour les jeunes hommes et femmes, Hamas et l’Autorité palestinienne ont passé les sept dernières années à lutter pour l’argent et le pouvoir.

Maintenant, les deux parties s’accusent mutuellement de la tragédie des migrants illégaux. Et, bien sûr, ils blâment aussi Israël pour le fait que des milliers de palestiniens ne veulent plus vivre sous la férule de l’AP ou du Hamas.

Hamas dit que les Palestiniens fuient la bande de Gaza parce que le président de l’AP, Mahmoud Abbas est un vieillard sénile de 80 ans « qui souffre de la moitié des maladies de l’univers. »

L’Autorité palestinienne, pour sa part, dit que les Palestiniens fuient «l’enfer du Hamas. »

Hamas et l’Autorité palestinienne s’envoient des accusations et des insultes pendant que leur peuple est exploité émotionnellement et financièrement, pillé, noyé et jeté en pâture aux requins.

Hamas et l’Autorité palestinienne sont en train de concocter la façon de mettre la main  sur les millions de dollars qui sont censés aller à la reconstruction de la bande de Gaza.

Lors des négociations de «réconciliation» de la semaine dernière entre les deux parties au Caire, ils ont complètement passé sous silence la tragédie des migrants palestiniens. Une fois de plus, les responsables du Hamas et du Fatah ont échangé des baisers et des accolades pour annoncer un nouvel accord pour mettre en œuvre un accord préalable.

En fait, c’est ce que Hamas et Fatah font depuis 2006 – signant un accord de réconciliation après l’autre, sans résultats tangibles. Inutile de dire que, jusqu’à présent, aucun de ces accords n’a été mis en œuvre. Les sceptiques disent que le nouvel accord entre Hamas et Fatah est également susceptible de rester lettre morte en raison du fossé important entre les deux parties.

Hamas semble prêt à ramener l’Autorité palestinienne sur la bande de Gaza non pas parce que son idéologie a changé. Au contraire, Hamas veut se servir de l’AP comme outil de transfert des fonds de la communauté internationale vers la bande de Gaza – une mesure qui renforcerait le Hamas et son emprise sur la population locale palestinienne.

Le Président de l’AP Mahmoud Abbas semble aussi prêt à agir pour servir de pont et canaliser l’aide financière vers la bande de Gaza. Il espère que son gouvernement serait renforcé si on lui donne pouvoir de signer les chèques et distribuer l’aide. Bien sûr, il espère aussi que certains des fonds finiront dans les comptes bancaires de ses partisans et proches collaborateurs.

Mais beaucoup de palestiniens dans la bande de Gaza ont perdu manifestement toute confiance à la fois en Abbas et Hamas. Comme ces dernières semaines l’ont montré, des centaines, sinon des milliers, de Palestiniens préfèrent risquer leur vie en mer que de vivre sous la domination de gouvernements palestiniens et de dirigeants dont le seul but est d’enrichir leurs comptes bancaires.

Par Khaled Abu Toameh
27 septembre, 2014
http://www.gatestoneinstitute.org/4734/palestinians-and-the-death-boats-scandal

 Traduction Europe-Israël

© Copyright Europe Israël – reproduction autorisée avec mention de la source et lien actif

 







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Les palestiniens et le scandale des «bateaux de la mort». Par Khaled Abu Toameh.

    1. Robert Davis

      Ces jeunes « palestiniens » qui fuient gaza le font pour trouver des emplois en europe où il n’y en a plus puisque le chomage y atteint des sommets ou pour commettre des POGROMS contre les juifs? le hamas est-il en train de faire comme kadafi qui inondait l’europe de migrants pour se venger de ses problèmes? veut-il finir comme lui? on ne peut pas continuer à sauver ces gens dans leurs embarcations de fortune,les navires de guerre et gardes côtes devraient rester au port.

    2. benzimra

      LES JOURNALEUX EUROPÉENS NE VOIENT RIEN, N’ENTENDENT RIEN…
      BIZARRE, BIZARRE…ILS SONT PROBABLEMENT EN GREVE ET PENDANT CE TEMPS, LES PALESTINIENS VONT EN EUROPE REMPLACER LES JUIFS QUI FONT LEUR ALYA…Mariane de Tel Aviv

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *