toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Les milices chiites en Irak deviennent aussi dangereuses que celles de l’Etat Islamique


Les milices chiites en Irak deviennent aussi dangereuses que celles de l’Etat Islamique

 

Les milices khomeinistes se multiplient en Irak et se sont incorporées aux structures du gouvernement de Baghdad, lequel est devenu beaucoup trop dépendent d’elles pour songer à les réprimer. Ensemble, ils ont d’ailleurs commis d’horribles violations aux droits humains. 

Ces milices demeurent loyales au Guide suprême de la Révolution islamique, l’Ayatollah Khamenei, et à la doctrine du wilayat-e faqih absolue énoncée par Khomeini qui confère au Guide une autorité politique et religieuse totale. Ces milices en Irak suivent le modèle du Hezbollah au Liban, et elles combattent pour importer en Irak la Révolution islamique iranienne…

 

Iran_irak

Ceci est une adaptation française d’un extrait d’un article de Phillip Smyth, expert en milices chiites, publié dans le magazine Foreign Policy.

(Foreign PolicyDes hommes armés posant avec des têtes coupées, des massacres dans des mosquées durant la prière du vendredi, le recours massif aux jihadistes transnationaux – ce sont là des crimes habituellement associés à l’État islamique de Baghdadi. Cependant, plusieurs milices chiites en Irak commettent aussi de tels crimes.

Loading...

Les milices chiites se multiplient en Irak et jouent dans la région un rôle toujours plus important dans la lutte contre les jihadistes sunnites. La plupart de ces factions entretiennent des liens idéologiques et organisationnels étroits avec l’Iran, et elles érodent peu à peu ce qui reste de l’autorité du gouvernement de Bagdad.

Plus de 50 milices chiites recrutent et combattent actuellement en Irak. Ces groupes recrutent activement — privant l’armée et la police irakiennes de recrues potentielles, et endoctrinant ces jeunes dans leurs organisations hyper-idéologiques, anti-américaines, et d’un sectarisme virulent. Plusieurs de ces apprentis ne sont pas uniquement mobilisés pour repousser les jihadistes sunnites; dans de nombreux cas, ils forment aussi une arrière-garde servant à contrôler les districts censés être sous le contrôle du gouvernement de Bagdad.

 

Capture d’écran 2014-09-19 à 02.40.09Milice Badr, en irak (source

 

Les milices chiites ont infiltré les structures du gouvernement irakien, lequel est devenu beaucoup trop dépendant de leur puissance pour songer à les réprimer. Elles ont commis d’horribles violations aux droits humains de concert avec le gouvernement de l’Irak: au début juin, des milices chiites et des forces de sécurité irakiennes ont exécuté environ 255 prisonniers, incluant des enfants. Et selon un rapport d’Amnistie Internationale publié en juin, des milices chiites procèdent régulièrement à des exécutions sommaires extrajudiciaires, et ont massacré des dizaines de prisonniers sunnites dans des édifices gouvernementaux.

L’Iran a ouvert la voie au développement de milices chiites en Irak. Depuis mai 2013, le régime de Khamenei a renforcé son réseau d’anciennes et de nouvelles factions afin de fournir un flux constant de combattants au régime Assad, en Syrie. Certaines de ces forces irakiennes qui avaient combattu pour le régime Assad, se sont redéployées en Irak et forment maintenant le noyau des nouvelles milices qui combattent les ennemis sunnites du gouvernement de Bagdad.

L’expansion de nombreuses milices chiites pro-Khamenei en Irak rend manifestes les objectifs de la République islamique d’Iran pour la domination de l’Irak chiite. Ces groupes bénéficient non seulement du patronage du régime iranien et de ses capacités organisationnelles — ils ont aussi tous inféodés à l’idéologie khomeiniste. Ces milices demeurent en effet fidèles au Guide suprême, l’Ayatollah Khamenei, et à la doctrine du wilayat-e faqih absolue, énoncée par Khomeini, et qui confère au Leader de la Révolution islamique une autorité politique et religieuse totale. Ces milices suivent en fait le modèle du Hezbollah, une division de l’Iran au Liban, et sont résolues à appliquer en Irak la volonté du Guide suprême, de même qu’à y importer la Révolution islamique.

Les milices chiites soutenues par l’Iran prennent part au processus d’effacement des frontières tracées au Moyen-Orient après la Première Guerre mondiale, à l’instar de l’État islamique. La pollinisation croisée entre les milices chiites syriennes et irakiennes a érodé de facto les frontières nationales, aussi sûrement que la campagne jihadiste sunnite: dès le début de leur implication en Syrie et en Irak, les milices khomeinistes ont fait part de leur volonté de «défendre les sanctuaires» et de «défendre les chiites», peu importe leur localisation géographique.

Learn Hebrew online

La montée en puissance de ces milices khomeinistes est un signe que, malgré le retrait de Maliki du poste de Premier ministre, le gouvernement irakien demeure indexé à des forces profondément sectaires. Ces milices ont généralement conservé leur indépendance opérationnelle du gouvernement de Bagdad, malgré qu’elles instrumentalisent le système démocratique naissant de l’Irak afin d’élargir leur soutien populaire grâce à leur domination des organismes officiels du gouvernement qu’elles ont infiltré. Ces milices khomeinistes en Irak ne sont pas simplement une extension de l’État irakien – elles SONT l’État, et elles n’ont pas de comptes à rendre au gouvernement de Bagdad, mais seulement à leurs propres mollahs ou alors à Téhéran.

Ces milices visent ostensiblement à vaincre le Califat de Baghdadi, mais elles promettent aussi d’exercer une énorme influence dans la détermination de l’avenir des chiites d’Irak. Leur idéologie khomeiniste et leurs liens organisationnels avec l’Iran suggèrent qu’elles permettront au régime de Khamenei d’accroitre plus que jamais son influence en Irak. Si Washington ne prend pas des mesures dès maintenant pour restreindre l’expansion de ces milices khomeinistes, les Américains découvriront trop tard qu’ils ont effectivement cédé Bagdad à Téhéran, et ce, irrévocablement.

Traduction

Loading...

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “Les milices chiites en Irak deviennent aussi dangereuses que celles de l’Etat Islamique

    1. Robert Davis

      Là on ne sait plus si les avions français doivent bombarder les djihadistes ou…leurs ennemis les milices chiites! Peut-être les deux!

    2. moka

      Les milices chiites en Irak deviennent aussi dangereuses que celles de l Etat islamique .Non, c est l islame tout court qui est dangereux et représente un danger planétaire. Ce fléau s arrêta quand la terre sera entièrement islamique.

    3. Lion

      Les musulmans ne savent faire que la guerre ou les génocides , la cruauté sont monnaie- courantes . Mais bizarrement ces cruautés , crimes contre l’humanité ne sont jamais dénoncés comme telles . C’est plus facile d’accuser les généraux serbes de criminels de guerres .

    4. c.i.a.

      moka,  » Ce fléaux arrêtera , lorsque la terre sera entièrement islamique  », non puisqu’ils s’ entre-tuent entre tribue ou clans, pour allah!, l’ islam le véritable enfer sur terre!!!, héradiquez cette maladie!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *