toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Le plaidoyer de Goldnadel : l’islam radical, les amalgames et nous


Le plaidoyer de Goldnadel : l’islam radical, les amalgames et nous

FIGAROVOX/CHRONIQUE – Le polémiste plaide contre les amalgames, sans toutefois écarter les questions taboues sur les responsabilités de l’islam radical et de l’Occident dans la fabrication des djihadistes.

Gilles-William Goldnadel est avocat et écrivain. Il est secrétaire national à l’UMP chargé des médias. Il préside par ailleurs l’Association France-Israël. Toutes les semaines, il décrypte l’actualité pour FigaroVox.
Comment écrire, sans craindre le scandale, à propos des ravages de l’islam radical?
Et pourtant il le faut. Et savoir dire non.
Non, les mahométans de France ne sont pas coupables. Et en réalité, nul ne penserait, ni même ne songerait à regarder de biais notre voisin musulman si le discours obsédant sur le risque de l’amalgame n’y ramenait constamment.

Que je sache, il n’est pas un parti, fusse le plus extrême, qui ait eut la funeste idée d’incriminer le moindre musulman de France, fusse le plus radical, dans le crime que l’on sait, contre «un sale français».
Pas un seul rassemblement de quelques individus aveuglés de colère à l’encontre de concitoyens d’un culte dont se réclament les assassins.

Peut-être aurait-on pu l’acter au crédit de ce peuple de France que certains ont tant fait pour le taxer d’intolérance.
Non, le risque de l’amalgame, pour l’heure illusoire, ne saurait prendre le pas sur celui plus réel qu’encourent, physiquement, tous les Français de France, sans discrimination.
Non, les musulmans de France, pas plus qu’ils sont coupables, ne sont des victimes. Ce ne sont pas leurs enfants que l’on poursuit dans leurs écoles, pour les assassiner. Pas de manifestations monstres pour les invectiver. Et pas de magasins que l’on veuille piller.

Non, ceux des musulmans de France qui sont descendus dans la rue ne se sont pas excusés d’être ce qu’ils sont, mais ont osé, enfin, dire non à qui tue en leur nom.
Avouons malheureusement qu’ils étaient moins nombreux que lorsqu’il s’agissait cet été d’invectiver une autre nation.

Non, l’obsession du risque de l’amalgame ne saurait interdire à la société française, dévastée depuis 68 par un dénigrement critique abrasif, de questionner à son tour la société islamique et son importation dans les cités françaises.

Une islamophilie extatique («l’islam, religion de paix et d’amour») n’a pas plus de sens qu’une islamomophobie sans discernement (le Coran criminogène par essence).
La dignité des femmes, le sort des homosexuels, un antisémitisme foncier, un anti christianisme meurtrier, l’application de la charia, la liberté de penser, une création scientifique interrompue depuis le XVe siècle, ne doivent plus être questions taboues.

Convenons que jusqu’à présent, sous couvert de lutte contre la xénophobie, nos féministes, anti homophobes, et autres antiracistes autoproclamées sont demeurées d’une grande placidité.
Critiquer n’est pas stigmatiser, et certains musulmans ne sont pas les derniers.
Avant Vatican II, ce n’était pas calomnier les catholiques que d’espérer un aggiornamento.
Non, si l’on veut savoir où demeurent les responsables de la détestation des «sales occidentaux», la faute principale n’habite pas que l’Orient.

Un ancien otage, Pierre Torrés, a commis un article dans le Monde dans lequel il dédouanait Mehdi Nemmouche, de toute tradition islamique pour en faire «un pur produit occidental».
Voilà quelqu’un qui devenait plus facile à haïr.

Pour faire bonne mesure, Nemmouche, auteur de la tuerie contre le musée juif de Bruxelles, et tortionnaire des otages en Syrie, n’était haïssable qu’à demi, lui-même «victime» de l’Occident honni.
Olivier Besancenot, invité vendredi dernier sur un plateau télé pour réagir à la décapitation du malheureux Français appelait «à la retenue». Un mot rare dans sa bouche, et dont j’ignorais même qu’il connaissait le sens. Une retenue dont il n’use qu’avec retenue lorsqu’il invective l’impérialisme américain.

Edwy Plenel, le même jour sur France Culture, dans un éditorial intitulé «bourrage de crâne», s’indignait du terme de «barbares», que la presse employait pour caractériser les assassins.
Le même, dans un livre intitulé «Pour les musulmans» et qui veut faire écho à un «pour les juifs» de Zola, excommunie Finkielkraut pour avoir osé dire «il y a un problème de l’islam en France».
L’ouvrage est dédié à Edgar Morin. Celui qui écrivit, lorsqu’Edwy Plenel dirigeait Le Monde: un «les juifs prennent plaisir à humilier les palestiniens» autrement plus générique et stigmatisant.

Ce sont des exemples de ce qui s’est écrit il n’y a pas trois jours. Je n’aurais pas assez de trois volumes pour consigner ce que 30 ans de détestation systématique de l’Occident «raciste» et de xénophilie bêtifiante ont pu imprimer dans l’inconscient collectif intoxiqué.

Non, Pierre Torres n’a pas tort de déceler de l’occidentalisme chez Nemmouche.
Le djihadiste, moderne et rétrograde, est un monstre hybride et bicéphale. La détestation de l’Occident lui a été inoculée dans les laboratoires de l’extrême gauche occidentale.
C’est sur la Toile arachnéenne électronique qu’on lui a révélé les complots qui se trament.
Les imams qui lui ont enseigné la lecture littérale du message sacré sont entrés sans frapper dans les cités françaises.

Les frustrations des attardés du Levant, comme les fantasmes des fatigués du Couchant ont aiguisé à deux, la lame des méchants.

Gilles William Goldnadel ©







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 16 thoughts on “Le plaidoyer de Goldnadel : l’islam radical, les amalgames et nous

    1. DJÉBALI B.

      comme il était prévisible la manifestation de nos compatriotes musulmans dont le leit motiv était normalement « pas à mon nom » fut un vrai flop en vérité quelques petites centaines en comparaison avec la manif du 19 juillet à paris et à sarcelles et dont les principaux slogans étaient nombreux: morts au juifs la Palestine vaincra, mort à Israél , Hitler aurait dû finir le travail et en apparté si on s’énerve on les tuera tous ces youpins (reportage sur Antenne 2)
      finalement la réponse des musulmans à tous les autres Francais est décevante
      si on s’intêresse vraiment à l’intime d’un musulman c’est dans sa foi dans son éducation la plus intime qu’il approuve le djihad .le contraire serait vivre comme mauvais musulman. aussi est ce impossible de demander à un musulmans même très tranquille de condamner le djihad et la charia. si l’on retire c’est 2 principes on ferait une entorse grave à l’esprit de la religion.
      on ne pourra jamais parler à l’islam son organisation étant faite de sorte que chaque musulman est maître de son destin et responsable de sa foi.
      il faudrait qu’elle devienne pyramidale pour permettre la communication et arrodir les angle et eviter de revenir au moyen age.
      benjamin djébali

    2. DJÉBALI B.

      les quantités de manifestants
      – d’un côté « pour le  » hamas vaincra et mort aux juif »
      et de l’autre côté « pas en mon nom » contre l’état islamique donne la mesure de chacune.
      pour le hamas plusieurs milliers
      la seconde « pas en mon nom » seulement plusieurs petites centaines

      l’explication en est simple : pour le hamas la motivation est la haine féroce des juifs (sans que personne ne puisse comprendre vraiment pourquoi)

      pour « pas en mon nom  » c’est d’abord le respect de l’islam qui prône la haine des juifs ( sans que l’on puisse comprendre pourquoi. était il pour des raisons historiques )
      comment une telle haine peut-elle persister pendant un millénaire et demi et restait intacte sinon plus violente?
      benjamin djébali

    3. Marie l'Alsacienne

      benjamin djébali,

      La plupart des muzzs du monde entier se nourrissent de la haine qu’ils éprouvent à l’égard des non-muzzs, c’est ça le paradoxe !!!

      Cette « non religion » ne devrait pas exister dans les pays non muzzs,

      Il y à 57 pays muzzs dans le monde, qu’ils y retournent TOUS.

    4. Cuinet

      Les Musulmans ne sont pas intégrés, parce que pour peu que certains le soient, TOUS LES AUTRES font PRESSION pour que passent les Idées d’un Islam DESTRUCTEUR (pas la peine de préciser de quoi, puisque de tout… ). Si Hitler était encore vivant, il serait mort d’une crise cardiaque. Si Dracula était encore de ce Monde, les Balkans ne seraient pas sous la Tutelle Ottomane. Si Jeanne d’Arc était encore parmi Nous, les Musulmans n’y seraient plus. Il est grand temps d’ouvrir les yeux ! Place à la Résistance ! Vive la Vérité !

    5. Nemo

      J’ai peur de ne pas comprendre, que voulez vous dire « Cuinet » quand vous dites : « Si Hitler était encore vivant, il serait mort d’une crise cardiaque » ?

      Par ailleurs que vient faire Dracula, qui n’est pas spécialement un personnage recommandable, dans la choucroute ?
      Ou Jeanne d’Arc … qui n’a à mon sens jamais été en contact avec un musulman de sa vie ?

    6. Cuinet

      Hitler était Antisémite… et il attribuait aux Juifs les mêmes défauts qu’on pourrait attribuer aux Musulmans. Ce faisant, il a participé à la destruction de tout un Peuple. S’il voyait le Monde tel qu’il est aujourd’hui, il se serait rendu compte de sa bêtise… Disons qu’il aurait pu. Je ne connais pas sa personnalité, mais j’aurais aimé comprendre… Dracula était un Héros dans son Pays, la Valachie, qui aujourd’hui correspondrait à peu près à la Roumanie, il a repoussé les Turcs… Jeanne d’Arc est l’Héroïne Française, par excellence… Elle a « bouté les Anglois hors de France… » Autrement dit, dans le Français de l’Epoque, Elle a repoussé les Anglais, qui à l’époque, occupaient la Normandie, soit une partie du Pays, et régnaient indirectement sur ce Pays. Ce qu’Elle a fait à l’Epoque avec les Anglais, il serait bon que Nous fassions la Même Chose avec l’Islam (Je parle de la Dictature Islamique, pas du Peuple, qui est endoctriné).

    7. Nemo

      « S’il voyait le Monde tel qu’il est aujourd’hui, il se serait rendu compte de sa bêtise… Disons qu’il aurait pu. Je ne connais pas sa personnalité, mais j’aurais aimé comprendre… »

      J’ai bien peur que vous prêtiez à Hitler une capacité à s’amender qu’il n’a vraiment jamais eu du tout … mais vraiment pas du tout !!!
      Qu’auriez-vous aimé comprendre exactement ?

      Pour la « dictature islamique », en ce moment les forces Alliées s’en occupent. Le combat n’est pas gagné d’avance mais je reste optimiste.

    8. Cuinet

      Tout a une raison d’être, même le Pire… Hitler détestait les Juifs. Pourquoi les Juifs ? ( « Il était fou » n’est pas une réponse)

    9. Nemo

      Et bien vous allez nous l’expliquer Cuinet puisque cette question vous taraude à vous aussi : pourquoi était-il obsédé par les Juifs ?

    10. Nemo

      D’où sortez-vous cette blague ?
      Je sais bien qu’elle se diffuse à profusion sur certains sites nauséabonds mais en quoi est-elle une réponse à votre question ?

    11. Nemo

      J’attends toujours votre réponse Cuinet, puisque selon vous : « Tout a une raison d’être, même le Pire » (message 8)

      Ne croyez pas que vous allez vous en tirer en prenant la tangente sur d’autres pages de ce blog …. 🙂

    12. Cuinet

      Tu sembles ignorer qu’il fut un temps, on jetait les Chrétiens dans la Fosse aux lions… Que des Prêtres Catholiques ont été, Eux aussi, victimes des Camps de la Mort… Que certains prêtres Catholiques ont aidé des Juifs… Jusqu’à des Nazis… Que des Juifs ont aidé à tuer d’autres Juifs…

    13. Nemo

      Je vous ai déjà signalé, Couinet, que le tutoiement n’était pas de mise quand on respecte les conventions de la politesse française.

      A défaut de répondre à votre question des plus étranges, vous êtes en train de prendre la tangente dans la vulgarité et l’impolitesse, et à parler de tout et n’importe quoi.

      Venez en au fait, voulez-vous.
      Je n’ai pas de temps à perdre avec quelqu’un qui vient sur ce forum et se contorsionne pour cacher une animosité viscérale envers les Juifs.

    14. Nemo

      Hitler n’a pas inventé l’antisémitisme, il s’en est servi pour fanatiser les allemands et leur faire croire au mythe de la « race aryenne supérieure » supposée étendre sa domination sur toutes les autres « races » impures …

      Il a récupéré le classique antisémitisme chrétien, d’origine religieuse (qui a donné lieu à l’Inquisition, aux persécutions religieuses des juifs, aux pogromes, etc …) pour y ajouter une louche de délire scientisme, celui de la « race aryenne » diffusée à haute dose par la propagandastaffel.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap