toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Le conflit israélo-arabe, d’un point de vue kabyle


Le conflit israélo-arabe, d’un point de vue kabyle

 

Voilà une querelle qui ne me concerne pas directement mais qui cause des dommages collatéraux en Afrique du Nord et dans les pays d’immigration.

Israël et la Palestine, voilà un sujet qui fait couler beaucoup d’encre. A priori tout cela est bien lointain. Le Proche-Orient est à plusieurs heures d’avion de l’Afrique du Nord, je ne suis ni juive ni arabe et les conflits sont nombreux qui retiennent mon attention, à commencer par ceux qui frappent le continent africain.

On est indirectement concernés

Les Kabyles ne sont pas arabes, mais ils vivent dans une société régie par l’islam et autour de nous une majorité des Nord africains sont arabophones, ces derniers s’identifient donc systématiquement aux Arabes d’Orient. Même les Français issus de l’immigration marocaine, algérienne et tunisienne s’enflamment pour les intrigues palestiniennes et les bruits de bottes de l’armée israélienne. Il faut ajouter un autre lien, celui de l’arabisme, cette idéologie défendue par les Etats nord africains qui considèrent le « monde arabe » comme un groupe de pays « frères ». Ce modèle a du plomb dans l’aile parce qu’en réalité les pays dits « arabe » ont des intérêts qui dépassent l’idéologie, sauf que presqu’aucun d’eux ne reconnait l’existence de l’Etat d’Israël.

Ce qu’on oublie de dire

Maintenant qu’on a parlé du point de vue arabo-musulman, que dire des Kabyles ? Il existe deux manières très tranchées de voir les choses :

Nombreux sont les propalestiniens pour les mêmes raisons que les arabophones. A mon avis ils ont surtout peur de se démarquer de leur voisin « arabe ». C’est le choix du profil bas, du silence et de la docilité. On pense donc comme nos voisins, comme l’Etat algérien, sinon on va encore se faire taxer de séparatistes.

On trouve d’autres Kabyles assez nombreux qui adoptent le raisonnement inverse, qui rejettent le nationalisme arabe et l’islamisme. En partant du principe qu’un Etat arabo-musulman nous oppresse en nous imposant sa langue et une religion d’Etat toute puissante et une politique d’assassinats ciblés contre les Kabyles. L’Algérie défend le nationalisme arabe, elle ne reconnaît pas Israël, donc on peut se sentir proche de l’Etat hébreu et de ses habitants.

Voici maintenant mon propre point de vue, je m’arrêterai à quelques considérations :

1. Les Israéliens ont des liens très forts avec nous. Il ne faut pas oublier que 150 000 juifs ont été contraints de quitter l’Algérie vers la France en 1962. Ces gens étaient nos voisins, ils vivaient sous le même climat que nous et on les a chassés, on peut appeler cela de la purification ethnique. Certaines de ces familles sont parties s’installer en Israël. Cela veut dire que dans ce pays il existe des gens qui partagent des liens historiques avec nous.

2. J’ai une admiration pour ce peuple qui s’est retroussé les manches pour construire un Etat sur un petit territoire et qui a réussi là où nombre de ses voisins ont échoué. Israël peut être une chance pour le Proche-Orient, il faudrait juste que ses voisins arrêtent de lui taper dessus pour essayer de nouer des liens économiques avec lui.

Learn Hebrew online

3. Je ne nie pas la question palestinienne, il faut un Etat. Je pense même qu’Israël a du souci à se faire. La population palestinienne a une démographie galopante et risque tout simplement d’absorber le peuple hébreu.

4. Je suis frappée par la violence des deux côtés et j’ai une profonde antipathie pour les combattants des deux camps. Israël utilise une force disproportionnée à cause de son angoisse d’être dépassée par une population nombreuse et fanatisée par les islamistes. Les Palestiniens sont pris en étau entre des frontières fermées et des mouvements nationalistes peu recommandables qui font régner la corruption et la terreur. Je ne crois pas à une solution armée, ou alors tout cela finira mal pour tout le monde.

5. L’Etat algérien est mal placé pour soutenir les Palestiniens, lui qui a fait tirer sur des manifestants en Kabylie à plusieurs reprises, notamment en 2001 où la gendarmerie a tué 126 personnes. Plus récemment à Ghardaia, des arabophones se sont mis à agresser et à tuer des berbérophones sous l’œil complaisant de la police. La télévision algérienne ne parle pas de cette violence mais ne manque jamais une occasion de donner des leçons à l’extérieur.

Finalement le conflit israélo-palestinien alimente le nationalisme arabe et l’islamisme. c’est un boulet qui empêche une partie importante des Nord Africains de se pencher sur leurs propres problèmes.

Nadia Mechiche

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 17 thoughts on “Le conflit israélo-arabe, d’un point de vue kabyle

    1. abraham

      Le conflit israélo-arabe, d’un point de vue kabyle

      Tout d’abord, vous devriez lire l’oeuvre de l’historien Maghrébin INB KHALDOUM, ce qui vous donnera une vision plus juste de la symbiose Judéo-Berbères.
      Et poursuivre votre lecture par celle du saint Coran et de la Sîra du prophète, l’une vous apprendra que dans deux versets le Coran « Incréé » écrit : « Allah a donné le pays de Canaan aux Enfants d’Israël. » Les musulmans qui ne respectent pas leur Ecrit sacré sont donc des impies !

      Dans l’autre, ils apprendront que le prophète à signé en l’an 2 de l’Hégire un pacte avec les Juifs et que ces derniers font partie de l’üimma !

      Je vous communique ci-après queslques versets du Coran « Incréé » :

      La terre appartient au Seigneur, YHWH, Dieu ou Allah, celle de Canaan, Il l’a donné aux enfants d’Israël. (Judée-Samarie Galilée = Palestine). (Coran Se. La Table, V. 23-29)

      Le Coran souligne et proclame face à l’Islam, que Dieu accorda la Terre Sainte aux Juifs. (Cn. Voyage nocturne, XVII, 106)

      Le Coran souligne l’Alliance conclue entre Dieu et Israël. (Cn. La Table V, 15)

      Le Coran affirme que les promesses divines sont irrévocables. (Cn. Jonas, X. 56)

      Le Coran affirme la véracité des prophéties reçues par Israël. (Cn. Joseph, XII, 111)

      Le Messager d’Allah « Mohamed » signa, en l’an 2 de l’Hégire, avec les Juifs un pacte, texte déterminant – connu aujourd’hui sous le nom de « Sâhïfâ » ou « ‘ahd el-Médine » – convention, contrat social ou pacte – constitue l’ébauche d’une véritable constitution – Parmi les bénéficiaires des droits édictés par la constitution de Yathrib figurent les Juifs qui, pourtant n’ont pas embrassé l’Islam ni n’ont manifesté l’intention de le faire

      Le Coran, en plusieurs de ses versets (VI, 89-91 ; XX, IX, 27 ; XLV, 16 : LVII, 26, etc.) témoigne du dépôt divin du Livre, de la Thora, entre les mains des descendants et des successeurs d’Abraham, Isaac, Jacob/Israël, et Moïse particulièrement.

      Naturellement vous pouvait également acheter mon livre pour mieux connaître l’histoire des conquêtes des Arabo-islamiques grâce à l’apport humain des conquis et de leur décadence au sein de l’islam. Au Maghreb : Berbères, Aglabites, Almoravides, Almohads, Afside; Au Moyen Orient : Seldjoukide mongol blanc, Mongols aux yeux bridés, Mamelouks et Ottomans mongols blancs.

    2. smadabrux

      Cher Abraham, vous ne citez du Coran que ceux qui vous arrangent et vous imaginez déjà théologien. Pourquoi ne mentionnez vous pas les remontrances coraniques aux fils d’Israel qui à l’égard des prophètes en maltraitèrent nombre d’entre eux par mécréance:
      02/81″Toutes les fois que nos prophètes vous apporteront une doctrine qui froisse vos passions, leur résisterez-vous orgueilleusement en les accusant une partie de mensonges et en tuant les autres »

      Le Coran parle de la manière dont les Enfants d’Israël se détournèrent du message authentique qui leur avait été révélé. Ils désobéirent à Dieu et se montrèrent ingrats face aux faveurs divines qui leur avaient été accordées; Ils ne cessaient de vanter leur position de peuple élu de Dieu (4 : 155 [2] ; 5 : 13, 18 [3]). Ils commirent également effrontément des péchés que leurs rabbins et docteurs ne tentèrent pas d’empêcher (5 : 63, 79 [4]).

    3. GUEDJ Gaston

      LE K BYLE ET LE CONFLIT JUDEO ARABE
      Le point de vue du Kabyle sur le conflit judéo arabe est en apparence intéressant car il se veut neutre parce que ni juif ni arabe.
      Son propos pêche parce qu’il établit une confusion entre arabe et islam.
      Par définition un arabe est un habitant d’Arabie et le musulman est un adepte de l’islam.
      Ainsi le Kabyle n’est pas un arabe mais il reconnaît vivre dans un contexte social dit-il arabe mais qui répond à une légitimité islamique.
      L’identité nationale du Kabyle a toujours boulue de distinguer de l’identité arabe cependant la société algérienne est politiquement islamique et le kabyle qui vit en Algérie n’a pas d’autre choix de se conformer aux lois qui fondent la légitimité du pouvoir l’islam.
      Les citations historiques s’appuient sur des idées reçues éloignées de la réalité historique faisant croire que l’Afrique du Nord est naturellement islamique et que sa population a toujours été berbère et arabe et que le kabyle est berbère.
      Ramenée l’histoire de l’Afrique du Nord à YBN KALTOUM un berbère musulman à l’époque des Almohades (au 11ème siècle) a un très grand intérêt car il rappel la structure politique de l’Afrique du Nord à l’entrée de Sidi Oka en 680.
      A cette époque l’Afrique était administrée par l’église et divisée administrativement en 9 diocèses. L’Afrique du Nord était laissée à l’abandon et l’œuvre de Rome après le passage des Vandales était laissée aux tribus qu’IBN KALTOUM a répertoriées. Les tribus étaient alors chrétiennes et juives.
      Lorsque Sidi Oba a voulu imposé l’islam les tribus en révolte sous la bannière de la Kahéna (une berbère judaïsée) et commandés par Koveïla ‘ u, berbère christianisé) remportèrent la bataille de Téhouda
      L’Afrique du Nord n’a connu deux petits royaumes islamiques (le royaume de Tahert et celui Hamadite ) éphémères et un royaume plus important celui de Tlemcen Fès avec deux dynasties (les Almohads et les Almohavids occupèrent l’Andalousie)
      Ce n’est qu’au 14ièms siècle en occupant l’Afrique du Nord que l’empire Ottoman imposa l’islam comme religion f’Etat.
      Contrairement aux idées reçues les berbères qui furent une très grande puissance qui s’est opposée à Rome pendant 3 guerres sont d’après certains textes originaires du Moyen Orient. Les Si Les berbères familiers de la langue commune à l’époque au Moyen Orient l’araméen proche de l’hébreu et de l’arabe les langues Kabyle et targui différentes accrédite l’idée que Kabyles et targuis ne sont pas des berbères.

    4. Europe-Israel.org

      @ smadabrux vous êtes drôle voir comique !!!

      Si les juifs avaient cru dans votre Coran et ce qu’il affirme alors les juifs se seraient convertis à l’Islam !
      Mais le Juifs, pas plus que les Chrétiens, n’ont cru dans les affirmations du Coran et ont gardé leur religion… Donc vos affirmations n’ont aucun sens pour un non musulman!

      Nous pourrions également vous démontrer que ceux qui croient dans le Coran se trompent et s’éloignent de la « parole divine »… C’est une question de foi personnelle.

      Donc votre démonstration est sans intérêt.

      En revanche il est vrai que même dans le Coran on trouve confirmation que la Terre d’Israël a bien été donné au peuple Juif… Mais l’avez vous oublié ?
      On retrouve ceci dans toutes les religions monothéistes.

    5. klein

      Débarrassons Jérusalem et tout Israël des musulmans et de leurs mosquées !
      Israël a été remis aux Juifs par Dieu , à personne d’autre !

    6. David Belhassen

      A la direction du site Europe-Israël. Je suis désagréablement déçu par votre versatilité et votre incohérence vis-à-vis des articles que vous acceptez de publier et ceux que vous refusez de diffuser.
      Vous avez refusé de publier deux de mes articles qui faisaient une critique argumentée du monothéisme en général, et donc aussi du monothéisme judaïque, par contre vous publiez l’article de Nadia Mechiche, présentée fallacieusement comme « le conflit israélo-arabe d’un point de vue kabyle ».
      En fait, cet article ne représente pas du tout un point de vue authentiquement amazigh (« amazigh » et non » kabyle »). D’ailleurs, la terminologie « kabyle » employée par l’auteure prouve bien la non-authenticité amazighe de son point de vue.
      Le point de vue authentiquement amazigh n’aurait jamais fait usage d’expressions telles que  » Israël utilise une force disproportionnée » ou « les bruits de bottes de l’armée israélienne » ou encore « Les Palestiniens sont pris en étau entre des frontières fermées » et « Il leur faut un Etat » etc…
      Et ce n’est pas avec des flatteries du genre « J’ai une admiration pour ce peuple qui s’est retroussé les manches pour construire un Etat sur un petit territoire » qui peut inverser le sentiment qu’en fait cet article est pro-palestiniste et qu’il ne reflète en rien la position amazighe patriotique authentique.
      Celle-ci voit dans le palestinisme le fer de lance de l’impérialisme arabo-islamique qui a détruit, occupé, envahi, opprimé, éradiqué, et abrasé les peuples autochtones d’Afrique du Nord et leur illustre civilisation amazighe.
      La position patriotique amazighe authentique reconnaît les droits légitimes d’Israël sur toute l’étendue de ses frontières historiques et s’oppose au slogan fallacieux « Deux Etats pour deux peuples », slogan qui n’est en fait qu’une stratégie arabo-islamique de liquidation par étapes de l’Etat d’Israël.

      En conclusion, messieurs et mesdames de la direction de Europe-Israël, la publication d’un tel article de Nadia Mechiche d’une part, et d’autre part, votre refus de publier mes critiques anti-monothéistes mais patriotiques, me prouve que votre allégeance à tout crin à la religiosité et au « judéo-christianisme », vous aveugle et prime chez vous sur toute autre considération.
      Vous croyez défendre la cause du Mouvement Hébreu de Libération (« le sionisme ») et de l’Etat d’Israël, mais en fait vous ne défendez que ce vous appelez « Le judéo-christianisme ».
      Je crains fort que cela ne suffit pas pour répondre aux coups de boutoir sournois de la propagande arabo-islamique, surtout lorsqu’elle prend des allures pseudo-objectives de « point de vue kabyle ».

    7. Neige

      « 4. Je suis frappée par la violence des deux côtés et j’ai une profonde antipathie pour les combattants des deux camps. Israël utilise une force disproportionnée à cause de son angoisse d’être dépassée par une population nombreuse et fanatisée par les islamistes. Les Palestiniens sont pris en étau entre des frontières fermées et des mouvements nationalistes peu recommandables qui font régner la corruption et la terreur. Je ne crois pas à une solution armée, ou alors tout cela finira mal pour tout le monde. »

      Je voudrais bien que Mme Mechiche comprenne bien ce que ce que signifie ‘défense’, ses causes et ses effets, avant de déclarer que la réponse Israëlienne aux attaques meurtriers de la terreur est disproportionnée. Je comprends bien qu’elle n’ait aucune idée de ce qui se passe en Israël et la terreur que Hamas inflige tous les jours sur ce pays meurtri, pourtant très vivant! Elle ne croit pas à une solution armée? Bon ben, alors qu’elle fasse du prosélytisme pour le désarmement du Hamas et de tous les groupe et groupuscules terroristes ignobles qui continuent à frapper/bombarder Israël et son peuple.

    8. Robert Davis

      L’auteur connait bien la Kabylie et ce qu’elle en dit est juste et intelligent. Par contre elle ne connait rien à la question de la Palestine : elle ne connait pas la Conférence de San Remo et le Traité de Sèvres sans lesquels on ne peut pas comprendre le côté « juridique moderne » par opposition au côté juridique ancien et Historique du lien des Juifs avec la Palestine. Elle ne comprend pas non plus la géopolitique qui démontre facilement que 2 peuples surtout antagonistes ne peuvent pas vivre sur ce petit territoire qui ferait quede toute manières et dans tous les cas de figure L UN DOIT CHASSER L AUTRE.Je le dis parce que je connais la géopolitique pas pour briguer un poste…Elle n’aime pas les combattants mais pour survivre il FAUT combattre qu’on aime cela ou non. Quant à la « disproportionalité » c’est une invention de l’extrême gauche pour détruire Israel. Ces communistes ne se sont jamais gênés pour l’utiliser en faveur du…communisme! En somme « j’aime bien gagner mais je ne veux pas que…tu gagnes »!

    9. Robert Davis

      David Belhassen : je ne connais pas vos articles mais au vu de ce que vous dites je pense que je suis à 100% d’accord avec vous. Il est vrai aussi que les propriétaires des sites ont peur des Sionistes qui parlent trop franchement car probablement qu’ils risquent des ennuis et au fond personne n’a intérêt à ce qu’ils aient des ennuis. C’est pourquoi sans doute ils ne vous publient pas tout comme ils ont un « penchant » pour m’interrompre parfois…

    10. Robert Davis

      smadaburx est professeur en matière de meurtres,assassinats de masses et génocides commis par les muzz qui ne cesseront que lorsqu’ils auront disparu de la face de la terre! Comme hitler dans son bunker-tombeau ils diront « je suis mort mais qu’est-ce que j’ai bien fait quand même »…ces muzz fanatiques ont de la m.à la place du cerveau mais je ne dirais pas que ce n’est pas de leur faute car pour être c.à ce point il leur faut faire de gros efforts dans le mauvais sens.

    11. Kevin Naïm

      Rien de ce qu’il m’a été donné de lire ci-dessus ne peut prétendre au statut d’ « article » (sous-entendu « de presse »). Il s’agit tout au plus de la publication d’une opinion lambda, donc forcément équilibriste, sur le sujet tels que les repas dominicaux en famille et les fins de tournée générale au bar-tabac du coin en offrent régulièrement.
      Celle qui a rédigé ce texte (beaucoup trop) court (donc plus qu’imprécis) ne s’attendait peut-être pas à être publiée aussi ouvertement sur le web.
      Quoiqu’il en soit, et parce qu’il est d’un conformisme bicéphale (condamnation conjointe de l’Islam et du sionisme pour, naïvement, « arranger » tout le monde au lieu de rejeter), ne révèle à aucun moment ce qui pourrait relever du « point de vue kabyle ».
      Cette tiédeur manifeste, ce flou dans l’opinion viscérale et profonde, cette manière inutilement oratoire de ménager les deux camps tout en les égratignant pour la fausse subtilité de la forme me font dresser le même diagnostic que David Belhassen quant à la prétendue « kabylitude » d’un pareil témoignage.
      Je pourrais vous trouver bretons et savoyards par centaines adopter le même discours, à la virgule près.
      En fait, tout cela sonne très « diplomatique » : sans chair, sans sueur, sans larme, sans passé incarné, sans filiation à défendre, sans trésor à conserver. Un peu comme l’ONU qui fait mine de s’offusquer sans rien avoir vécu d’un scandale qu’elle entend néanmoins résoudre ou conclure en toute « neutralité », c’est-à-dire en parfaite étrangère illégitime.
      Les Kabyles (ceux que désigne David Belhassen) ne raisonnent pas ainsi, car leurs os et leurs aïeux sont inévitablement partie prenante. Eux, comme tant d’autres, n’useront jamais de cette expression autorisant la méfiance élémentaire du lecteur honnête : « Vu de loin… ». Cet article nous demande de croire que, toutefois, il « sent de près ». Comme on dit au jeu de la bataille navale : « coup dans l’eau ». Pour ma part, du moins.

    12. Marie

      David Belhassen exprime parfaitement le point de vue de l’histoire réelle de l’A;FN et Davis rappelle parfaitement le traité de San Remo de1920 voté par la SDN donnant à Israël un territoire allant de la méditerranée à la Jordanie incluse.Ce sont les anglais qui en créant sur 80% de ce territoire la Jordanie pour mettre la famille Faycal à qui on avait promis l’Arabie saoudite , accordée à la famille des wahhabites su roi IbnSaoud .En 1948 les arabes et bédouins jordaniens aidés par l’armée britannique sous la bannière du général Bagott dit Glubb Pache s’emparent de la JUDEE SAMARIE et lui donne le nom de Cisjordanie et prenant Jérusalem ou vivaient 150000 juifs majoritaire de la capitale d’Israël depuis le 18 ieme siècle qui furent en totalité expulsés ou assassines et les femmes précises en esclavage sexuelle habitude très barbare typique des arabes et des bédouins
      La tere d’Israël a été volée par ces arabes qui sont des colonialistes et des racistes pratiquant le nettoyage ethnique ou l’apartheid
      Les occidentaux ne disent rien car antijuifs depuis 19 siècles en tuant des millions de juifs et surtout en empêchant la restauration d’Israël qui contredit tous les évangiles et le mythe du juif errant , faible peureux
      L’artcle présenté est très nul par une personne anti israélienne donc pas u e kabyle véritable qui de plus ne connaît pas l’histoire des peuples de l’AFN surtout la judeisation ni le Coran et ses sourates de Mohamed qui réitère la propriété de toute la terre de Canaan aux Juifs et ne parle jamais de Jérusalem comme ville saine de l’islam , sachant que Jérusalem est la ville deDavid et que les mosquées du mont du temple de Salomon n’ont pas à être présentes sur la terres israel donnée par D…à son peuple élu pour sa sainteté

    13. Richard

      Qui connaît l histoire de la Cahana comprendra lieus pour apprécier
      Ce que fut cette femme chef de guerre qui mourrut en conseillants aux perdants les siens…de prendre la religion de vainqueurs …

    14. David Belhassen

      A Richard. Et vous portez foi à cette propagande musulmane qui proclame que la Kahena a conseillé d’adopter les bourreaux de son peuple ??? Soit vous êtes naïfs, soit vous êtes une nouvelle victime de la manipulation islamique !

    15. Mickael

      Pourquoi vous censurez mon précédent commentaire ? Je répète, de nombreuses sources démontrent que le peuple kabyle provient de juifs islamisés de force au Xème siècle. Leur logo est d’ailleurs celui d’une ménora, le chandelier juif, dont on aurait coupé quelques branches. C’est pourquoi je vous dis : réveillez-vous mes frères, recherchez vos racines !

    16. Chaoui fils de la Kahina (dihya )

      Vous avez oublié que la plus grande ethnie berbère qui sont les Chaouia. Kahina et Kocaela sont Chaouias…. en outre dans les Aurès certains chaouis sont de confession juive…mais pour des raisons évidentes on n’en parle pas de ça…quant au problème israélo-palestinien…je dis toujours qu’il faut régler les problèmes algéro-algériens

    17. zbatag

      La kahina n’était pas juive, en tout cas aucune preuve scientifique (hormis la légende et les conclusion falacieuses de certains historiens farfelus ou arabes). Je ne pense pas que kahina aurait souhaité aux siens d’adopter la religion et le fascisme arabes des vainqueurs. Certes Damia (ou kahina) était berbère malgré sont surnom péjoratif arabe, mais prudence pour le reste.
      Koceila aussi était berbère chrétien converti à l’islam malheureusement, mais traité comme esclave par les arabes à leurs tête le fasciste Okba.
      Les Amazighs se sont convertis à l’ islam massivement pour mieux résister aux colons arabo-islamistes.
      En Afrique du nord, le fait Amazigh est au dessus de toutes les considérations religieuses, afin d’éviter les pièges arabo-islamistes.
      Les Amazighs mènent un combat libérateur en Afrique, le HAMAS palestinien mène plutôt un combat qui glorifie l’ impérialisme arabo-islamiste du proche Orient. Il y a donc une divergence de taille.
      On ne doit pas se tromper de combat.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *