toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

La politique arabe de la France ? Une somme d’échecs et de turpitudes !, par Luc Rosenzweig


La politique arabe de la France ? Une somme d’échecs et de turpitudes !, par Luc Rosenzweig

La France n’a cessé de se fourvoyer au Proche-Orient.

Le 9 juillet 2014, un bref communiqué de l’Élysée déclenchait une tempête : « Le président de la République a eu ce soir un entretien téléphonique avec le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou. Il lui a exprimé la solidarité de la France face aux tirs de roquettes en provenance de Gaza. Il lui a rappelé que la France condamnait ces agressions. Il appartient au gouvernement israélien de prendre toutes les mesures pour protéger sa population face aux menaces. Le président de la République rappelle la nécessité de prévenir l’escalade de la violence. »

 

Immédiatement, c’est le tollé, dans le petit monde des soutiens inconditionnels de la cause palestinienne en France : François Hollande ne délivrerait rien de moins qu’un « permis de tuer » au chef du gouvernement « le plus à droite qu’Israël ait connu », principal geôlier de « la prison à ciel ouvert » enfermant les habitants de Gaza.

Loading...

« Israël assassin ! Hollande complice ! », devient le slogan récurrent des manifestations anti-israéliennes organisées dans toute la France, non sans dérapages carrément antisémites.

Qu’un président de la République française puisse, à un moment où Tsahal ne peut faire autrement que de répondre à une agression caractérisée, manifester sa compréhension pour ceux qui se défendent, en s’exprimant clairement, relèverait donc d’une forme de complicité dans « la perpétration de crimes de guerre ».

On laisserait dans les poubelles de l’histoire de la propagande grossière ce type d’accusations, si elles ne s’étaient immédiatement doublées d’une mise en cause encore plus dévastatrice pour un président de la Ve République : En quelques lignes, il aurait porté un coup mortel à la « politique arabe » de la France, tué une seconde fois le général de Gaulle, celui de la fameuse conférence de presse du 27 novembre 1967, où fut proféré le fameux « peuple d’élite, sûr de lui et dominateur » accusant les Juifs et Israël de tous les maux du Proche-Orient, discours devenu le dogme intangible gouvernant l’action de la France dans la région.

En rompant avec l’État juif de manière aussi agressive (le style compte autant sinon plus que le fond), un de Gaulle vieillissant, perdant prise aussi bien sur les réalités intérieures françaises que sur l’évolution du monde, laissait un héritage empoisonné à ses successeurs, dont aucun, de droite comme de gauche, n’a eu suffisamment de courage ou de clairvoyance pour s’en défaire.

Au contraire, tel un mantra, on répétait, et on répète encore aujourd’hui, que cette ligne, distincte de celle des États-Unis, comme de celle de feu l’URSS, a permis à la France de faire entendre sa voix au Proche-Orient, donc de peser sur le cours des événements. Que de telles âneries puissent encore être proférées aujourd’hui, dans des journaux aussi sérieux que Le Monde et Le Figaro, provoque l’étonnement de l’historien-diplomate Elie Barnavi, qu’on ne peut ranger dans le camp des amis politiques de Benyamin Netanyahou : « La politique arabe de la France a toujours été une illusion », écrit-il sur i24 alors que le « Hollande bashing » se déchaîne en France : « Cette illusion a été entretenue par la “rue arabe” du Quai d’Orsay et des gesticulations politiques comme celles de Jacques Chirac . Son influence sur le cours de la guerre et de la paix a toujours été nulle. (…) C’est encore plus vrai aujourd’hui que le “monde arabe” n’existe plus, s’il n’a jamais existé autrement que dans la propagande de la Ligue arabe et le cerveau romantique des diplomates arabisants du Quai d’Orsay. » L’ami Barnavi, qui a fréquenté étroitement le petit monde dont il parle, nous révèle que le roi est nu, et que cette fameuse « politique arabe » de la France n’a pas fait, au cours du dernier demi-siècle, bouger d’un iota les lignes de force dans le conflit israélo-arabe.

À mon humble avis, il fait encore preuve d’une indulgence coupable à l’égard de cette politique en ne la taxant que d’impuissance congénitale. Non seulement le roi est nu, mais son corps est couvert de scrofules et ulcères qui ont nom soutien indéfectible à des dictateurs sanguinaires, tentative de donner l’arme nucléaire au plus sauvage d’entre eux, Saddam Hussein, corruption généralisée d’une partie de l’élite politique et diplomatique française. Jusqu’aux mal nommés « printemps arabes » de 2011, la ligne « gaullienne » du Quai d’Orsay se résumait à lécher les babouches des dictateurs issus de la mouvance nassérienne et baasiste autant que celles des pétromonarques du Golfe en espérant que cette déférence onctueuse vaudrait de juteux contrats au complexe militaro-industriel français. Le sort des sociétés civiles de ces pays était le dernier souci de cette « rue arabe du Quai d’Orsay », dont les dithyrambes des potentats en place constituaient l’essentiel des télégrammes diplomatiques envoyés à Paris. La pauvre Michèle Alliot-Marie fut la principale victime de cette intoxication, elle qui, en suivant les analyses du Quai, préconisa que l’on instruise les CRS tunisiens pour sauver le régime de Ben Ali…

Learn Hebrew online

 

On a oublié aussi que la France, en 1976, sous l’impulsion de Valéry Giscard d’Estaing et de son Premier ministre Jacques Chirac, a été à deux doigts de favoriser la prolifération nucléaire au Moyen-Orient en fournissant un réacteur nucléaire, Osirak, à Saddam Hussein. En dépit des dénégations de ses promoteurs, il est prouvé aujourd’hui que l’exécution complète de ce contrat aurait permis au dictateur irakien de disposer de cinq ou six bombes nucléaires dans un très court délai. Un raid israélien mit un terme, heureusement, à cette aventure sinistre. Ces choix stratégiques firent l’affaire, certes, de la maison Dassault et des industriels français de l’armement, qui livrèrent pour des dizaines de milliards d’avions et de machines à tuer à des humanistes du style de Saddam Hussein ou de Mouammar Kadhafi. Pendant ce temps-là, sans bruit, sans « politique arabe » tonitruante, en soutenant sans faillir Israël sur le plan diplomatique, l’Allemagne s’installait confortablement sur ces marchés : Pour les pétromonarques et les prébendiers des régimes corrompus, la Mercedes blindée est de rigueur, ainsi que l’électroménager d’outre-Rhin, bien plus fiable que celui venu de France… Mis bout à bout, tous ces gadgets finissent par faire des sommes rondelettes, et surtout créent des flux commerciaux indépendants de la conjoncture politique. L’humiliation finale fut le choix, par les Émirats arabes unis, de l’offre sud-coréenne de centrale nucléaire au détriment des petits bijoux technologiques offerts par le consortium français Areva-EDF… Alors à quoi ça sert que la « rue arabe du Quai » se décarcasse ?

 

Aurait-elle au moins protégé notre pays des attaques terroristes ? Que nenni ! En confondant le monde arabo-musulman avec les potentats en place, nos savants arabisants on fait de la France la cible privilégiée des attentats aveugles et meurtriers en Occident, avant que le 11-Septembre ne vienne en effacer la mémoire. Le soutien à Saddam Hussein, engagé dans une guerre à mort avec l’Iran, fut la conséquence d’une série d’attentats meurtriers à Paris dans les année 1980, ainsi que des enlèvements de Français au Liban, de l’assassinat d’un ambassadeur et du camion piégé contre les légionnaires français envoyés par l’ONU à Beyrouth. Dans les années 1990, ce fut le tour du FIS algérien de semer la mort terroriste à Paris.

 

Enfin, et cela aura bizarrement échappé aux limiers de Médiapart, les plus gros scandales de corruption d’hommes politiques et de hauts fonctionnaires français ont pour toile de fond les liaisons dangereuses entretenues par ces derniers avec les détenteurs de pétrodollars.

Loading...

Comme ces gens-là sont habiles, il est rare que ces faits arrivent jusqu’aux tribunaux.

Quel mal pourrait-on voir dans le fait qu’un ancien président de la République française soit logé gracieusement sur les quais de la Seine par le fils de son ami Rafic Hariri, Premier ministre libanais assassiné par les Syriens ?

Ou qu’un ancien ministre des Affaires étrangères de droite, Hervé de Charrette, connu pour son anti-israélisme viscéral, émarge aujourd’hui à quelque 150 000 euros par an comme président de la Chambre de commerce franco-arabe ?

Ou encore qu’un ancien Premier ministre de la France, Dominique de Villepin, ne voie aucune contradiction à fustiger la prétendue bévue de François Hollande dans l’affaire de Gaza alors qu’il empoche des sommes considérable pour ses « activités de conseil » au Qatar ?

Il en est, certes, qui se sont fait prendre par la patrouille, comme l’ancien secrétaire général du Quai d’Orsay Serge Boidevaix et son collègue ambassadeur Jean-Bernard Mérimée, qui se sont goinfrés de « bons de pétrole » distribués par leur ami Saddam en échange de leur bons et loyaux services de lobbying en sa faveur en Occident. La chance ne souriant pas seulement aux audacieux, mais aussi parfois aux mauvais sujets, une instruction bousillée par le juge Courroye a provoqué, en 2013, la relaxe générale des diplomates affairistes en première instance. Le parquet a fait appel, mais qui se soucie encore de cette affaire ?

 

Aujourd’hui, les riverains de la « rue arabe du Quai d’Orsay », ces diplomates dont l’influence n’est plus aussi massive qu’auparavant, sont eux aussi victimes de ces révoltes arabes révélatrices de leur incompétence, sinon de leur corruption. Et ils en deviennent paranoïaques. Ils crient à un complot néoconservateur ourdi par des diplomates bushistes infiltrés jusqu’au plus haut sommet de l’État, et dans les postes-clés à l’étranger, livrant des noms par l’intermédiaire du corbeau habituel Claude Angeli, du Canard enchaîné. Espérons que c’est leur chant du cygne.

 

Source : Causeur, par Luc Rosenzweig, journaliste.

 





Psychosociologue, consultant sur les questions de conflits, crises, violences et débriefing dans tous les secteurs où ces problèmes se posent.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 7 thoughts on “La politique arabe de la France ? Une somme d’échecs et de turpitudes !, par Luc Rosenzweig

    1. Moshé_007

      La chasse est ouverte, cette année le bidochon moyen semble le plus prisé !

      Caseneuve rappelle aux djihadistes de ne pas oublier les juifs !!!

    2. FANNY

      leur chant du cygne sera tardif mais se produira au plus tard dans trente ans : selon les prévisions du sommet international sur la planète, les ressources naturelles de la planète seront épuisées d’ici là et les pétro-producteurs ne pourront plus rien faire. Alors, il faut agir vite: le monde ne peut pas attendre encore 30 ans pour se débarrasser de ces gens-là

    3. Robert Davis

      Excellent article mais heuresement il ne mentionne pas le plus beau de cette stupide stratégie politique française. Je ne veux pas la mentionner non plus,qu’il me suffise de dire que ce c. de général et ses adeptes depuis 50 ans ont rendu à Israel un grand service qu’ils ne soupçonnent probablement pas et c’est TRES BIEN comme ça!

    4. Moshé_007

      Les razzias islamistes n’attirent-elles que des musulmans ?

      La question ne se pose dans aucun média, des non-musulmans ou des athées sont-ils présents en Irak ou en Syrie, comme ce fut le cas pendant des décennies avec, par exemple, les milliers de ss ayant fuis l’Allemagne nazie après la défaite allemande pour mettre en place les régimes syriens, libyens, de nasser, soudanais et irakiens de saddam et tant d’autres ?

      N’y aurait-il pas de place pour des psychopathes en tous genres chez les tueurs de l’ei, par exemple, les détraqués sexuels ne feraient-ils l’affaire des djihadistes, ou des tueurs en séries ne seraient-ils également dans leur élément, comme des poissons dans l’eau !

      Ou alors des non-musulmans qui feignent l’être, juste pour assouvir leurs dérèglements pathologiques.

      Je dis ça, car sur les blogs, beaucoup de commentateurs, disons beaucoup trop de commentateurs, soutiennent les islamistes et djihadistes coupeurs de têtes et violeurs de fillettes. Lorsqu’ils s’en prennent à des israéliens, ils étaient au rang de sainteté dans les blogs et maintenant que ces mêmes djihadistes massacrent des chrétiens en Irak et en Syrie et qu’ils ne changent pas d’un degré leur cap vers la monstruosité, sur les blogs, ils continuent d’être soutenus à Gaza et en France ou ailleurs, personne ne manifeste contre les milliers de chrétiens assassinés en Irak et en Syrie.

      Certes, il y a ceux qui passent à l’action, mais selon les polices, nombreux sont ceux qui reviennent vers la « civilisation », comme si le fait d’avoir été largement soutenus contre Israël leur avait donné assez de courage pour courir dans les sables ensanglantés. Ce qui est étrange, aucun interview n’est fait avec ces babas-cools de la terreur, sont-ils revenus dégoûtés, traumatisés, voir, guéris à vie de cette expérience indélébile, qui devrait être inoubliable !?!

      Sur les 300 djihadistes rentrés au bercail, ne me dites pas que les 300 sont prêts à remettre ça, sinon, pourquoi plus d’un tiers de ces soldats de la piété seraient-ils revenus ? Par nostalgie des fromages du pays ?

      Pourquoi aucun de ces « idéalistes » de l’islam ne se confesse pas face aux caméras floutées, sont-ils censurés, dérangent-ils ?

      Il ne faudrait pas que les ennemis d’Israël témoignent des méthodes utilisées à Gaza, est-ce juste à cause de ça, qu’aucun ne témoigne de l’horreur et de la logique pratiquée à Gaza comme en Irak et en Syrie ?

      Aucun de ces guerriers massacreurs de civils non armés et innocents n’a craqué ?

      Aucun de ces guerriers massacreurs de civils non armés et innocents n’a attenté à ses jours ?

      Aucun de ces guerriers massacreurs de civils non armés et innocents n’a visité un psychiatre ?

      Aucun de ces guerriers massacreurs de civils non armés et innocents ne s’est repenti ?

      Etonnant, parce que sur les télés et journaux italiens et grecs, ils en montrent plein et ils expliquent clairement ce qu’ils ne veulent plus être !

      Ce serait un bon moyen de stopper les départs vers la monstruosité, non ?

      En France, pas un ne semble regretter !!!

      Ils ont assistés à des massacres, des tueries de civils, de femmes, d’enfants et pas un revenu en France ne témoigne de son dégoût profond. Seraient-ils tous des monstres privés de compassion, ceux qui reviennent en France, n’auraient-ils pas le moindre doute sur les méthodes les plus monstrueuses auxquelles ils ont assistés ?

      Si tel est le cas, alors, c’est beaucoup plus grave que prévu !

      Ou, il n’y aurait pas que des musulmans, bon nombre de chrétiens ou athées, voir des politiciens haut-placés, qu’il ne faudrait surtout pas trahir participeraient dans cette sale affaire, comme ceux qui combattent sur les blogs et qui n’ont pas mis un seul pied en Irak ou en Syrie depuis quelques mois ?!?

    5. trender

      ‘La politique arabe de la France ? Une somme d’échecs et de turpitudes ‘ en fait, si l’analyse est parfaite elle est incomplète car l’auteur néglige que la politique indeféctivement Pro-arabe de De Gaulle à ce jour (tous présidents confondus) est exact mais poursuit de fait la politique profondément antisémite de l’armée Française, déjà illustrée par l’affaire Dreyfus. Politique que je qualifierai de ‘collaborationniste’ (on oublie que la pseudo résistance française illustrée par ‘le soulèvement héroïque’ des ‘courageux’ policiers Français contre la préfecture de Paris (qui quelques jours plutôt étaient entièrement dévoués pour leur plus grande majorité à la gestapo, n’a eu lieu (opportunément pour ceux qui ont senti le vent tourner et souhaitaient s’auréoler d’un passé de résistant), que le 19 Aout 1944 alors que les troupes alliées se rapprochaient de PARIS et y sont entrés le 25 aout….Comme le rappel un écrivain américain (dont j’ai oublié le nom) qui a écrit un livre sur cette résistance (dont on à falsifié l’histoire française, en oubliant que de très nombreux membres authentiques étaient des juifs ou des étrangers venant des colonies ou d’Europe de l’est) qu’on pourrait traduire par ‘la 25° heure de la résistance française’, un journaliste lui signalait qu’il n’existait pas de 25° heure puisque tout le monde le sait un jour fait 24 heures , ce que l’auteur lui a confirmé en précisant :’ j’ai été parachuté dés les premières heures du débarquement et je cherche encore ces résistants dont la France parle !!!’ (ce qui ne veut pas dire qu’il n’y en avait pas, mais seulement que leur quantité était négligeable au regard de la masse de ceux qui s’accommodaient de la présence allemande ou de ceux qui dés le début ont offert spontanément leurs services. La conclusion on la connait malheureusement , la France adhèrera encore et encore au prochain mouvement fort, c’est à dire l’islam qui convertira l’ Europe …. Bientôt , naissance des premières ‘démocraties’ islamo européenne, au choix pour les plus optimistes : la Norvège, la Suède le Danemark, la Belgique, le train est en marche et cela grâce aux ventres de leur femmes, sans tirer un seul coup de feu… L’E.I n’est pas le symoble jhiadiste d’une fin, mais le début de l’invasion ….

    6. madeleine

      La France, petit pays de m…de, dont l’emblème, je le rappelle, est un coq monté sur ses ergots, qui se hausse du col pour essayer de paraître plus grand, est, à l’image de celui-ci, un Etat arrogant, lâche, hypocrite ô combien, et qui ne peut exister qu’en état de soumission à l’autre. Hier soumise aux Allemands, aujourd’hui aux arabo-musulmans. Ses gouvernements successifs avaient interdit le film « Le chagrin et la pitié », et pour cause…. Contrairement aux rumeurs mensongères exaltant la « Résistance » des Français pendant la Seconde guerre mondiale, ce film avait « remis les choses en place ». Les « résistants » ont été rarissimes, le peuple ayant préféré collaborer avec les nazis. Laval étant même allé jusqu’à proposer d’envoyer les enfants AUSSI dans les camps de la mort, au grand étonnement des nazis qui n’en demandaient pas tant. Et cette France sans honneur, arrogante, imbue d’elle-même et à l’égo surdimensionné n’a apparemment pas retenu les leçons du passé puisqu’elle réitère son comportement de soumission, cette fois, avec les arabo-musulmans. Il est vrai qu’en échange de leurs « services », les valets déguisés en Chefs d’Etat français, depuis Giscard jusqu’à Hollande, se font grassement payer par le Qatar et l’Arabie saoudite, lesquels Etats financent, rappelons-le, Hammas, Hezbollah et le dernier-né EIIL. La nausée, jusqu’à regretter de n’être pas née ailleurs, n’importe où, mais pas dans ce pays pourri jusqu’à la moëlle…

    7. madeleine

      Depuis des années certains politiques français se revendiquent comme héritiers du gaullisme. Jusqu’à quand ? De Gaulle a été un imposteur, qui a eu le moment X la vision de sa propre personne en Chef d’Etat. Pour réaliser son rêve il n’a pas hésité à évincer un autre général plus méritant que lui. De Gaulle a fait sienne la devise affirmant que « le ridicule ne tue pas » et a descendu les Champs Elysées avant même les Américains et les Anglais. Il s’est trompé, par manque de vision, sur sa politique arabe que nous subissons depuis soixante ans. Hélas, pour notre malheur, les guignols aveugles et sourds qui lui ont succédé ont eux aussi le cerveau légèrement rétréci… sauf quand il s’agit de déguster la douce musique que produisent les billets des banques qataries lorsqu’ils les froissent dans leurs poches….

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *