toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Justice est faite pour Naftaly, Gilad et Eyal, les trois jeunes adolescents israéliens assassinés par des membres du Hamas


Justice est faite pour Naftaly, Gilad et Eyal, les trois jeunes adolescents israéliens assassinés par des membres du Hamas

L’information a été autorisée à la publication par les forces de sécurité israélienne : Marwan Qawasmeh (29 ans) et Amer Saadi Abu Aisha (32 ans), membres du Hamas et responsables du kidnapping le 12 juin 2014, puis du massacre de Eyal Yifrach (19 ans), Gilad Shaar (16 ans) et Naftali Frenkel (16 ans), ont été éliminés durant la nuit à Hébron.

On a encore à l’esprit comment Israël tout entier, toutes sensibilités réunies, fut plongé dans un désarroi et une grande tristesse à laquelle se mêlait la colère. Après des semaines de recherches d’une opération nommée « Gardiens de nos frères » menée par l’armée israélienne, les corps des trois adolescents avaient été retrouvés en Judée-Samarie, dans un champ, non loin de Hébron, qui appartenait à la famille d’un des ravisseurs.

Depuis, ces terroristes résidant à Hébron étaient activement recherchés. Ils avaient chacun des antécédents judiciaires pour faits de terrorisme et étaient connus pour leur affiliation au Hamas. Les terroristes avaient été repérés à plusieurs reprises, mais réussirent à s’échapper à chaque fois.

Abou Eisheh avait été aperçu pour la dernière fois à un mariage familial en juillet et ne s’était pas manifesté depuis ». Son frère, Zaid, faisait partie du Hamas et a été tué en 2005 lors d’affrontements avec les forces israéliennes.

L’autre assassin, Marwan Qawasmeh, qui exerçait comme coiffeur, appartenait à une puissante famille de notables de Hébron connue pour ses liens étroits avec l’organisation terroriste gazaouie. Son oncle a dirigé l’aile militaire du Hamas à Hébron au début des années 2000 et a été tué par les forces israéliennes en 2003.

Lors de l’assaut, les deux terroristes ont été atteints à l’issue d’un échange de tirs au cours d’une opération conjointe du Shin Bet (les Services de renseignements intérieurs israéliens) et du Yamam, une unité spéciale de contre-terrorisme de la police des frontières israélienne, sur la foi d’informations sur la localisation des deux terroristes dans une maison de la ville de Hébron en Judée et Samarie.

Dès leur repérage, d’importantes forces de sécurité israéliennes se sont dirigées vers le secteur de l’université islamique de la ville, tout en éloignant les habitants, selon des sources palestiniennes, qui précisent avoir vu des bulldozers et entendu des explosions.

Les deux terroristes ont tenté de résister à leurs arrestations et refusèrent de se rendre, ce qui a conduit l’armée israélienne à riposter, les tuant tous les deux cette nuit vers 3 heures du matin. L’information est reprise par les médias israéliens ce mardi matin.

Dans la nuit, les forces de sécurité ont également arrêté en Judée et Samarie trois autres membres de la famille Kawasmeh.

De son côté, le chef d’état-major israélien, Benny Gantz, a affirmé que « l’opération était terminée ».

La mère d’un des jeunes assassinés, Naftali Frankel, Rachel, interviewée par la radio de l’armée, a affirmé qu’elle était « heureuse que cela se finisse ainsi, sans avoir à croiser le regard des assassins dans un tribunal ». « Je suis contente qu’aucun soldat israélien n’a été blessé », a-t-elle ajouté.

Voilà des terroristes qui ne nuiront plus et dont d’autres terroristes avec leurs pervers soutiens à gauche et à l’extrême gauche n’auront pas à réclamer leur libération ou leur échange, comme cela s’est déjà produit.

Même si les familles de ces trois jeunes ne retrouveront jamais leurs fils, qu’elles puissent trouver l’apaisement et la consolation.

Hommage soit rendu aux soldats de Tsahal pour leur dévouement, eux qui avaient déjà participé avec toute leur énergie à la recherche de leurs jeunes frères Eyal, Gilad et Naftali, puis avaient dû ensuite partir combattre les barbares islamistes à Gaza.

Claude Salomon LAGRANGE, depuis Israël pour Europe-Israël.





Psychosociologue, consultant sur les questions de conflits, crises, violences et débriefing dans tous les secteurs où ces problèmes se posent.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 7 thoughts on “Justice est faite pour Naftaly, Gilad et Eyal, les trois jeunes adolescents israéliens assassinés par des membres du Hamas

    1. moka

      Bravo ,une excellente nouvelle justice a été faite ,c est deux pourritures le méritaient à l l hauteur de leur crime. Bravooooo!!!!!Je suis contente.

    2. Bib

      L’élimination de ces meurtriers ne rendra pas la vie au enfants assassinés. Mais au moins ces pourritures ne feront elles plus jamais de mal à qui que ce soit L’enfer les attendait.

    3. yoniii

      hi

      ce processus n’est nullement dissuasif avec des gens qui sont pres a mourrire
      car il considere que la veritable vie ce trouve dans l’autre monde

      et qui considere que tuer son ennemi c’est allée au paradis avec les 1000 vierges qui les attende

      ce n’est en rien dissuasif

      la veritable dissuation c’est de frapper la ou cela fait veritablement mal pour ses degeneré

      ils pret a mourrire
      pret a sacrifier leur population mais….

      MAIS LA SEUL CHOSE QUI NE SONT PAS PRET A SACRIFIER

      C EST LEUR DESCENDANCE

      ILS SONT PRET A CE SACRIFIER
      DE MEME QUE LES AUTRES

      MAIS A CONDITION D AVOIR UNE DESCENDANCE

      SANS POSSIBILITER DE DESCENDANCE

      ILS S ECROULERONT D EUX MEMES

      ET CELA ILS S Y REFUSE

      SANS POSSIBILITER DE CE MAINTENIRE EN VIE DANS LE FUTUR
      S EST DE FAITE L EFFaCEMENT DEFENITIF

      ET CELA ILS NE LE VEULeNT PAS

      by

      C EST DONC LA QU IL FAUT FRAPPER
      ET C EST LA QUE LA VERITABLE DISSUATION FERA CE JEUX

      ILS SONT BABARRES MAIS PAS SIUCIDAIRE AUX PIONT DE S AUTO ANEANTIRRE EUX MEMES

      LEURS CRUAUTER A DONC UNE LIMITE

      ET DONC PEUT ETRE DISSUADER

      BY

    4. CSL-Europe-Israël.org Post author

      Faut pas exagérer yoniii, même dans leur paradis qu’ils confondent avec l’enfer et qui leur revient pour leurs « mérites », il n’existe pas 1000 vierges les attendant. Et vu le rythme auquel ils s’envoient en l’air sur terre, les 1000 nanas ou jeunes éphèbes ont perdu leur pucelage depuis belle lurette …

    5. Claude Servajean

      Nous ne pouvons plus avoir de pitié pour des salopards pareils. Je serai toujours triste à la pensée de ces enfants mais au moins les assassins ne seront pas restés impunis. Todaraba leTashal

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap