toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Ivan Rioufol : «L’ombre d’une guerre civile s’épaissit»


Ivan Rioufol : «L’ombre d’une guerre civile s’épaissit»

 

Une nation paupérisée et éclatée: voilà bien le bilan de quarante ans d’une cogestion droite gauche coupée des réalités.

Il manque en moyenne 540 euros à chaque foyer français pour boucler ses fins de mois, et la précarité s’est installée dans les zones périurbaines délaissées par la «politique de la Ville» (comprendre: des banlieues).

Exemple extrême: les investissements publics dans le quartier des Hautes-Noues à Villiers-sur-Marne (Val-de-Marne) sont mille fois supérieurs à ceux destinés à un quartier modeste de la périphérie de Verdun (Meuse), habité par des «petits Blancs». 85 % des ménages pauvres vivent en dehors des quartiers «sensibles», sur qui les subventions se déversent. Dans ces derniers se développe, en revanche, un islam radical qui biberonne aux prestations sociales. Cette idéologie veut en découdre avec la France et ses valeurs, en abusant de la passivité de la communauté musulmane.

L’ombre d’une guerre civile s’épaissit. «J’ai l’impression de me trouver dans un pays en conflit, de vivre une scène de guerre en Irak», écrit Maxime Tandonnet décrivant une visite surprise de Nicolas Sarkozy à La Courneuve, en 2010.Dans le commissariat: des centaines d’armes de guerre confisquées, kalachnikovs, lance-roquettes, grenades, etc.

Il est vrai que les guérillas contre la police, vue comme une force d’occupation, sont devenues banales dans les ghettos. S’y recrutent les centaines de jeunes djihadistes envoyés en Irak. Leur haine de l’Occident rend leur retour indésirable, d’autant que le risque d’attentats est au plus haut. Le refus de vivre ensemble passe aussi par un séparatisme identitaire affiché et par une envolée des actes antisémites, qui ont augmenté de 91 %. Les chrétiens suivront.

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “Ivan Rioufol : «L’ombre d’une guerre civile s’épaissit»

    1. madeleine

      François Hollande et toute sa clique sont en train de mettre la vie des Français en danger de mort. Pourquoi ? parce qu’ils ont décidé de confisquer les passeports des arabes qui veulent partir en Irak et en Syrie faire « le djihad ». Le gouvernement se moque du peuple français. Il sait très bien qu’il est très facile de faire des faux papiers d’identité et des faux passeports et partir à l’étranger tuer des gens et revenir en France faire des attentats mortels. NON ! CE QUE DOIT FAIRE HOLLANDE : ENLEVER LA NATIONALITE FRANCAISE à ceux qui veulent PARTIR ou REVENIR pour TUER des innocents en France et enlever aussi la nationalité française à TOUTE LEUR FAMILLE. Ensuite s’assurer qu’ils repartent dans leurs pays d’origine avec INTERDICTION de remettre les pieds sur le sol français. C’est le seul moyen d’éviter des carnages en France. Hollande le sait bien mais il n’agit pas dans ce sens. Il faudrait le poursuivre en justice lui-même et sa bande de nuls pour mise en danger de mort des Français !

    2. FANNY

      Ça n’a pas commencé avec FH. Les attentats avec une très large tolérance en raison de la non-intégration ont commencé bien avant. Cette non-intégration due au refus des jeunes de la société dans laquelle ils ont grandi qui découlerait soi-disant de la société raciste est tolérée depuis bien longtemps.C’est comme le chien qui se mord la queue : tant que ne sera pas reconnue la situation réelle, que leur échec scolaire sera mis sur le compte de la société et non sur le leur – paresse ou tout simplement incapacité – et qu’on leur trouvera desexcuses, rien ne changera. S’ils veulent partir,qu’ils partent, nous en serons débarrassés. Mais surtout:QU’ILS NE REVIENNENT PAS ! Ça fera de la place pour les autres

    3. Franky

      « La France Peripherique, Comment on a sacrifié les classes populaires. »
      et « Fractures françaises » par Christophe Guilluy

      « S’appuyant sur sa discipline, il révèle une situation des couches populaires très différente des représentations caricaturales habituelles. Leur évolution dessine une France minée par un séparatisme social et culturel. Derrière le trompe-l’oeil d’une société apaisée, s’affirme en fait une crise profonde du  » vivre ensemble « . Les solutions politiques et une nouvelle attitude sont possibles, pour peu que les nouveaux antagonismes qui travaillent la société soient reconnus et discutés publiquement. Il y a urgence : si la raison ne l’emportait pas, les pressions de la mondialisation qui élargissent les fractures sociales et culturelles risqueraient de faire exploser le modèle républicain. »

      L’auteur est optimiste: le modèle républicain est en cours d’explosion.  » « Avant on vivait ensemble. On n’ avait pas besoin d’en parler » Zemmour.

    4. Hansi

      @Franky
      « Avant, » il n’y avait pas plus de 15 % de la population Française d’origine maghrébine et sub-saharienne !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap