toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

POT POURRI POLITIQUE sans PERIODICITE ni PRIORITE, par Albert Soued. Des vérités qui dérangent


POT POURRI POLITIQUE sans PERIODICITE ni PRIORITE, par Albert Soued. Des vérités qui dérangent

Des vérités qui dérangent la direction palestinienne, les journalistes qui en parlent sont jetés en prison.  Un éclairage sur le terrorisme, l’Autorité palestinienne, Gaza, l’Iran :

Terrorisme au Moyen Orient

Selon l’Institut de sondage Pew, une enquête réalisée auprès de 14244 personnes dans 14 pays ayant une population musulmane significative donne les résultats suivants.

Le Hezbollah est très mal vu, notamment dans son pays, le Liban, où 59% en moyenne le désapprouvent, soit 88% des sunnites et 69% des Chrétiens, 86% des shiites l’approuvant. En Egypte, 83%, en Jordanie 81%, en Turquie 85% et en Tunisie 53% le désapprouvent. De même 69% de Gaza, 46% de la Cisjordanie et 65% des Arabes israéliens. Ces taux ont sensiblement depuis 2007.

Quant au Hamas, les chiffres sont à peine plus favorables à l’égard de cette organisation terroriste qui sévit à Gaza. Ceux qui désapprouvent, Turquie, 80%, Egypte & Jordanie 61%, Liban 65%, Gaza, 63%, Cisjordanie, 47%.

Pour al Qaeda, la désapprobation dépasse généralement les 90%, sauf en ce qui concerne les Palestiniens (25%)

 

Iran

« L’idée d’un désarmement des terroristes palestiniens à Gaza n’est qu’une chimère qui ne se réalisera pas« , a affirmé dans une rare déclaration le commandant Kassem Soulayman, de la Force iranienne al-Qods, active à l’étranger: « Confronter l’ennemi sioniste est une nécessité et le mouvement de résistance palestinienne transformera la terre et les cieux en enfer pour Israël. Le martyre pour la Palestine est le rêve de tout noble musulman » – Soulayman est un des responsables les plus influents, si ce n’est le plus influent, en matière de sécurité au Moyen-Orient.

Autorité Palestinienne (AP)

Learn Hebrew online

Selon le journaliste Khaled Abou Toameh, bien renseigné, des vérités qui dérangent la direction palestinienne ne sont pas dites.

– Plus de 100 hauts responsables du Fatah et de l’OLP profitent des largesses israéliennes avec des « Cartes CIP Israël » qui leur offrent des privilèges comme, la liberté d’entrer en Israël et de voyager à l’étranger. Ce privilège a été offert par Israël lors de la signature des accords d’Oslo en 1993.
– Sur les 600 chrétiens de la bande de Gaza qui sont arrivé en Judée-Samarie lors les deux dernières semaines pour célébrer Noël, des dizaines ont demandé à s’installer en Israël parce qu’ils ne se sentent plus à l’aise vivant sous l’Autorité palestinienne et le Hamas.
– Des dizaines de familles chrétiennes de Jérusalem-Est ont déménagé dans des quartiers juifs, car eux aussi ne se sentent plus à l’aise parmi les Musulmans.
– Les forces palestiniennes de sécurité de l’AP continuent de convoquer et d’arrêter des opposants politiques, des journalistes et des blogueurs qui osent critiquer la direction palestinienne.
– Le gouvernement de l’AP, qui se plaint d’une grave crise financière, vient d’annuler les dettes d’électricité pour les Palestiniens en Judée-Samarie… Un « vol » d’électricité puisque le gouvernement n’a pas payé les factures non plus…
– Des dizaines de milliers de fonctionnaires de l’AP dans la bande de Gaza reçoivent des salaires pour rester chez eux et ne pas travailler. La pratique est en vigueur depuis que le Hamas a pris le contrôle de la bande de Gaza en 2007. Selon le porte-parole du Fatah Ahmed Assaf, l’AP, qui est financée en grande partie par l’argent des contribuables américains et européens, dépensait environ 120 $ millions $/mois dans la Bande de Gaza contrôlée par le Hamas.
– Le Fatah au pouvoir a alloué plus d’un million de dollars pour les célébrations marquant le 48ème anniversaire du lancement de la révolution– une référence à la première attaque armée menée par le Fatah contre Israël.
– Malgré les appels à un boycott économique d’Israël, plus de 40.000 Palestiniens ont reçu un permis de travail en Israël. Par ailleurs, 15.000 autres Palestiniens continuent à travailler dans les implantations juives en dépit d’une interdiction officielle.
– L’OLP et les responsables du Fatah continuent de faire leurs courses dans les entreprises israéliennes, sur le territoire israélien ou dans les implantations. La semaine dernière, par exemple, un membre du Comité exécutif de l’OLP et sa famille ont été aperçus dans le centre commercial Malha de Jérusalem. Bien sûr, le responsable de l’OLP n’a pas oublié d’emmener son chauffeur privé et un domestique.
– La femme d’un haut fonctionnaire de l’OLP a récemment payé 20.000 dollars pour les traitements dentaires à Tel-Aviv à un moment où il n’y a pas de pénurie de dentistes de renom palestiniens à Ramallah, Bethléem et Naplouse….
Des vérités dérangeantes que l’AP ne veut pas que le monde extérieur connaisse.

Les journalistes palestiniens évitent d’en parler pour ne pas être jetés en prison.
Gaza

Un vaste bunker souterrain équipé d’un système sophistiqué de communication et abritant le commandement du Hamas, a été construit juste en-dessous du principal hôpital de Gaza, al Shifa.

Le correspondant du Washington Post, William Booth, écrivait récemment:
« A l’hôpital al Shifa, la foule qui affluait s’est mise à jeter des chaussures et des oeufs au ministre de la Santé de l’AP, qui représente le désastreux gouvernement d’unité nationale. Le ministre a été chassé avant d’atteindre l’hôpital, qui est devenu le siège de facto du Quartier Général des dirigeants du Hamas, que l’on peut croiser dans les couloirs et les bureaux« .

Des Palestiniens sont sortis dans les rues de le quartier Shaja’iya pour se plaindre et protester contre les destructions et ils ont accusé le Hamas de la détérioration de la situation. Les hommes du Hamas, en ont rassemblés une vingtaine, les ont accusés d’être des collaborateurs d’Israël et leur ont envoyé une balle dans la tête !
De même des dizaines de résidents de l’hôpital al Shifa ont protesté contre l’organisation terroriste: les policiers du Hamas ont alors fait sortir certains manifestants pour les exécuter sur place.
Les dirigeants du Hamas se déplacent à travers les tunnels creusés à 20/30 m de profondeur avec de nombreux des puits de sortie, selon un dédale tenu secret. A l’air libre, ils se déplacent en ambulance du Croissant Rouge avec des armes cachées, ce qui est contraire aux règles internationales.

Commandant discret de la branche Ezzedine al Kassam du Hamas, Mohamed Deif a lancé à Israël: « Nos soldats désirent mourir autant que les vôtres désirent vivre ! », citant le verset du Coran 3/169: «  Ne comptons pas comme morts ceux qui l’ont été dans la voie d’Allah, car ils sont vivants auprès de lui »

Le Hamas cache des roquettes dans des mosquées, au détriment des règles internationales de la guerre. Un témoignage: « Pendant la trêve, des hommes allant nettoyer le verre de vitres brisées dans une mosquée au nord de la bande de Gaza, lors d’un bombardement, ont dit qu’ils ont vu des jihadistes déplacer des petites fusées à l’intérieur de la mosquée« .

L’UNRWA, l’agence des Nations Unies spécialisée dans l’entretien des Palestiniens a déclaré avoir découvert 20 roquettes cachées dans une école gérée par l’agence.
Les roquettes ont été découvertes au cours d’une inspection régulière et l’agence a demandé « aux parties concernées » de prendre toutes mesures nécessaires pour éloigner ces objets, afin de préserver la sécurité et la sauvegarde de l’école… Trois autres écoles et l’Université Islamique de Gaza ont subi le même sort.

Beaucoup de tirs ratés retombent sur la bande de Gaza. Selon un décompte simple 500 roquettes sur 3000 tirés ont déjà fait long feu, avec des victimes. Le journaliste italien Gabriele Barbati a tweeté qu’un tir raté du jihad islamique a tué des enfants aussi bien dans le camp de réfugiés de Shati, que sur la place près de l’hôpital al Shifa.

L’Institut d’Etudes palestiniennes a publié un rapport détaillé sur les tunnels de Gaza. Il a indiqué que la construction de tunnels dans la bande de Gaza a provoqué un grand nombre de décès d’enfants. Au moins 160 enfants ont été tués dans les tunnels, selon des responsables du Hamas. Les enfants sont prisés pour leur agilité dans ce genre de fouilles souterraines et ne coûtent pas cher.
Selon les Américains, les tunnels sont creusés à plus de 30 mètres de profondeur, renforcés selon des procédés et techniques « combat proven », transmis par l’Iran via le Hezbollah libanais. L’infrastructure sophistiquée des tunnels offre une autarcie totale de plusieurs semaines si nécessaire. Les experts estiment à 600.000 tonnes les matériaux de contrebande utilisés pour la construction du réseau souterrain à Gaza. « Prison à ciel ouvert » dîtes-vous ?, en tout cas c’est ce que répètent les experts français invités sur les chaînes et réseaux télévisés.

60 tunnels détectés par la NRO et la NSA devaient permettre aux brigades Izz al-Din al-Qassam de s’infiltrer en Israël pour commettre des attentats-suicides et des enlèvements. Une trentaine de tunnels ont été détruits par Tsahal depuis le début des opérations, notamment dans le nord de la bande de Gaza, dans la zone de Shejaiya. Les analystes estiment que NROL39, le dernier satellite « im-int » ou « imagery intelligence » américain a permis d’obtenir la cartographie la plus précise du réseau réticulaire souterrain du Hamas.

Les journalistes qui, par hardiesse ou inconscience violent les règles imposées par le Hamas, y compris sur leurs réseaux sociaux personnels, sont amenés à le regretter et à s’en repentir, car on ne peut imaginer à quel point ils sont sous la menace et dépendent de cette autorité terroriste.

Nick Casey, du Wall Street Journal, par exemple, a tweeté : « On doit se demander comment se sentent les patients de l’hôpital, alors que le Hamas l’utilise comme un endroit assez sécurisé pour y rencontrer les médias« . Mais Casey a dû rapidement effacer son tweet, car il a été mis sur une liste de journalistes accusés de mentir et de fabriquer de fausses informations au profit d’Israël et qui doivent être sévèrement poursuivis…. Le journaliste franco-palestinien Radjaa Abu Dagg a été convoqué à l’hôpital Shifa et interrogé, assigné à résidence, puis conseillé de quitter la bande Gaza, pour sa propre sécurité. Il avait écrit un article pour Libération sur son expérience « tentative d’intimidation »—avant que cet article ne soit ôté, à sa demande…

Le reporter Peter Stefanovic, de l’agence de presse Nine Network’s News, a été harcelé de menaces quand il a tweeté qu’il avait vu des roquettes tirées sur Israël, depuis son hôtel, dans une zone civile …

John Reed, un journaliste britannique du Financial Times, a tweeté qu’il a vu « un tir de deux roquettes tirées à coté de l’hôpital al-Shifa, alors même que des blessés entraient dans l’hôpital ». Il a été aussi menacé.

Selon un reporter espagnol sur place répondant à une question de Michaël Grynszpan, réalisateur, si on ne voit jamais de miliciens armés sur toutes les images en provenance de Gaza, c’est que si les journalistes dirigent leurs caméras en direction des combattants islamistes, ceux-ci les tuent.

 

Etats-Unis

Selon un sondage, financé par un institut arabo-américain et réalisé par l’Institut Jim Zogby – libanais d’origine — les Américains se montrent très méfiants envers la population d’origine arabe, si bien que 42% d’entre eux estiment qu’il faut la surveiller par les services de renseignement (59% des Républicains de plus de 65 ans).

Seulement 27% des Américains auraient une opinion « favorable » vis-à-vis des Musulmans, un chiffre qui était de 35% en 2010, tandis que les « attitudes favorables envers les Arabes » sont passées de 43% à 32% en seulement 4 ans.
Sémites

La séparation entre les sémites a commencé assez tôt, il y a environ 4000 ans.

Ismaël a été séparé et éloigné d’Isaac par Abraham, pour les raisons qu’on peut comprendre aujourd’hui,pour incompatibilité entre demi-frères.

Ismaël est parti à Gaza — sans rigoler, c’est écrit en toutes lettres — et devint un archer émériteenvoyant déjà ses flèches contre Israël – *
( Voir un texte publié il y a 10 ans  www.nuitdorient.com/n2217.htm et complément d’information  * ci-dessous)

 

Albert Soued

PPPPP N° 116     

*- Voir Genèse 21/21 et Deutéronome 1/1

*- Voir Midrash Rabba Genèse 60/11- 62/6- 63/14

La plaine-désert de Paran est au sud de la zone philistine, près de l’Egypte, près d’une mer, opposée à la mer rouge et au Jourdain et sous l’obédience de Pharaon à cette époque.

Par déduction vous concluez que c’est du côté de Gaza, qui ne commence à porter ce nom qu’à partir de Samson

Albert Soued

          







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “POT POURRI POLITIQUE sans PERIODICITE ni PRIORITE, par Albert Soued. Des vérités qui dérangent

    1. aviti

      Tres interessant et bien fait! Une petite reserve- Je ne sais pas ou vous trouvez qu’ Ismael s’est installé à Gaza…

    2. D - Europe-Israel.org Post author

      voici ce qu’écrit Albert soued

      Par Albert Soued, http://www.chez.com/soued – Le 22 août 2004

      Dans son dernier livre « Origines » qui est une biographie de sa famille, Amin Maalouf reproduit les propos suivants de son grand père Botros, instituteur et poète:

      « Beyrouth 1923 –

      Je suis las, las de décrire l’état de nos pays d’Orient,

      Remplacez « pays » par « calamité »

      Remplacez « Orient par « malédiction »
      Vous aurez une idée de ce que je cherche à dire »

      (extrait d’une lettre écrite par Botros à un cousin, le docteur Choukri – p 397)

      Le 17 août 2004, je lis dans le Figaro la dépêche suivante: « Les économies des pays arabes sont les seules au monde à régresser » a déclaré l’administrateur du Programme de l’ONU pour le développement (Pnud), Mark Malloch Brown, en visite au Liban, dans une interview publiée samedi par le quotidien Libanais an-Nahar. Mr Malloch Brown a appelé les pays arabes à l’ouverture et à engager des réformes s’ils veulent stopper cette régression. Il a estimé que la réforme du monde arabe doit venir de l’intérieur des sociétés arabes et ne peut être imposée de l’extérieur. Il a estimé que les réformes prioritaires concernaient « le statut de la femme, les régimes politiques et le droit au savoir ».

      Excédée par son comportement délinquant, Sarah, la femme d’Abraham demande à son mari d’éloigner Ismaël, le fils d’Agar, de son fils Isaac. Genèse 21/9-10: « Sarah vit le fils d’Agar l’Egyptienne, que celle-ci a enfanté à Abraham, se livrer à des railleries; et elle dit à Abraham « renvoie cette esclave et son fils »… ».

      Agar partit avec son fils Ismaël à Gaza qui était un territoire sous autorité du pharaon.

      Là, Ismaël grandit, devint un archer émérite et forma même une troupe d’archers. Genèse 21/20: « Dieu fut avec cet enfant et il grandit, demeurant dans le désert, et il forma une troupe d’archers. »

      Cela fait plusieurs années que les Palestiniens de Gaza n’arrêtent pas de lancer sur les implantations juives de Gaza des roquettes artisanales dont la précision et la portée augmente tous les jours et qui infligent aux Israéliens des pertes souvent matérielles, mais rarement humaines. Ces missiles ont atteint cet été le territoire israélien, notamment la ville de Sdérot où il y eut un décès et nombre d’habitants ont été blessés et traumatisés.

      L’armée israélienne détruit tous les jours les fabriques de « Kassam » et de mortiers et elle est constamment à la chasse de missiles plus sophistiqués, importés à travers des tunnels traversant la frontière égyptienne. À la frontière Nord du pays, installé au Sud du Liban dans la zone libérée par les Israéliens en 2000, le H’ezbollah pointe ses dizaines de milliers de missiles sur les villes israéliennes. Mais le danger le plus sérieux provient d’un pays non arabe, dirigé par des extrémistes islamiques, l’Iran. Ce pays qui n’a aucun litige avec l’état d’Israël, consacre ses ressources à fabriquer des missiles sophistiqués (Shehab 3) dont la portée permet d’atteindre tout Israël, missiles qui pourront porter des charges nucléaires. De même l’Iran, qui fait partie de « l’axe du mal » défini par le président Bush, prévoit de devenir une puissance nucléaire dans 3 ans, dans un but hégémonique et de survie du régime.

      Le quotidien koweïtien Al-Siyassa a récemment rapporté que l’Iran a livré 220 missiles d’une portée de 350 km au H’ezbollah au Liban, en passant par la Syrie et que l’Iran et la Syrie coopéraient étroitement au développement et au déploiement de ces missiles.

      Il n’y a aucun motif objectif de conflit entre Israël et l’Iran ou le H’ezbollah, si ce n’est la haine anti-israélienne et l’antisémitisme; les mêmes sentiments qui sévissent dans certains milieux musulmans d’Europe et notamment en France. Une explication donnée serait la jalousie…Jaloux de l’émergence d’Isaac, Ismaël était devenu un archer émérite. Est-ce cette même obsession qui empêche les pays arabes et islamiques d’évoluer et de progresser, en dehors des flèches, des fusées et des missiles ? »

      © http://www.nuitdorient.com par le groupe boaz,copyright autorisé sous réserve de mention du site

    3. D - Europe-Israel.org Post author

      Et voici la réponse d’Albert Soued à votre question :
      « merci de vous y intéresser

      – Voir Genèse 21/21 et Deutéronome 1/1
      – Voir Midrash Rabba Genèse 60/11- 62/6- 63/14

      La plaine-désert de Paran est au sud de la zone philistine, près de l’Egypte, près d’une mer, opposée à la mer rouge et au Jourdain
      et sous l’obédience de Pharaon à cette époque.
      Par déduction vous concluez que c’est du côté de Gaza, qui ne commence à porter ce nom qu’à partir de Samson »

      Albert Soued

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *