toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Le Magazine L’Express criminalise les Juifs de France !


Le Magazine L’Express criminalise les Juifs de France !

 

 

On ressort terrassé de la lecture de l’éditorial de la livraison du 6 août de L’Express qui titre en Une : « Juifs de France : ont-ils raison d’avoir peur ? ». -1-. Les sous titres donnent le ton : « antisémitisme », « angoisse », « schizophrénie », « Front national ».

express-barbier_1_-74886

 

C’est déjà tout un programme que de planter un tel décor alors que viennent de se dérouler de violentes manifestations antisémites qui ont rassemblé des islamistes, des communautaristes musulmans et, sur les marges, des partis sans base réelle (réputés d’extrême « gauche ») qui vont chercher du côté des activistes de l’islam le soutien social qu’ils ne trouvent pas dans la société française.

On s’attendrait plutôt, en effet, à des études sur la haine religieuse, l’extrême gauche irresponsable, le scandale que ces événements devraient susciter chez les « Républicains » que ce dossier de l’Express invoque toutes les dix lignes.

Comme il y a 14 ans

Eh bien non, contre toute attente (en fait une demi surprise, car ce à quoi nous assistons en France depuis 14 ans nous a appris à nous faire une idée plus précise de la réalité), dans ce dossier, c’est la communauté juive qui est sur la sellette de l’accusée, au nom de la République courroucée par sa trahison. « Angoisse » et « peur » sont là pour annuler la réalité qu’il faudrait affronter et pouvoir accuser les Juifs d’aberration, de « schizophrénie », de double allégeance au profit d’un Israël forcément coupable, sans oublier l’inévitable invocation magique de la pensée unique qui l’aide à délégitimer ses cibles : « Front national ».

Loading...

En fait, nous avons là un remake de la couverture que les magazines avaient faite de la première vague d’agressions antisémites, il y a exactement 13 ans. J’y avais consacré un long article -2- et montré que leur scénario dominant avait choisi de présenter les Juifs de France comme égarés, angoissés, comme si il n’y avait pas parmi eux de pensée, dont toute trace fut d’ailleurs systématiquement éradiquée dans leurs colonnes pendant 14 ans -3-, accréditant ainsi leur image de tourbe tribale, prisonnière d’émotions et de sentiments troubles, sans rapport avec la réalité : à l’époque comme aujourd’hui l’antisémitisme, pourtant manifeste, était l’objet d’un déni.

14 ans après, nous en sommes au même degré de cécité, sinon pire car il s’en est passé des choses depuis, de la part des faiseurs de l’opinion publique, au point que, oui, les Juifs doivent tirer des conclusions drastiques quant à leur avenir. Le constat que démontre ce dossier est très simple : les victimes d’agression sont fustigées et les agresseurs exemptés de toute critique, même pas l’ombre d’une critique. On n’y trouve de façon stupéfiante aucun article sur la furie islamique ni sur les dessous de manifestations organisées simultanément dans plusieurs villes de France, ce qui suppose une vraie stratégie.

C’est au fond un trait classique de l’antisémitisme. Au Moyen âge les Juifs étaient assassinés parce qu’ils pratiquaient le « meurtre rituel ». Sous le nazisme ils étaient pourchassés parce qu’ils étaient « responsables de la guerre », etc.

Les Juifs sont responsables des agressions dont ils sont l’objet. Ils ont effectivement le tort d’exister.

Et c’est ce que nous voyons de façon encore plus magistrale avec l’Opération « Bordure protectrice » quand la légitime défense contre une entité fasciste (je pèse ce mot) est qualifiée de « crime de guerre ».

Avant et après Christophe Barbier

Mais dans ce dossier de L’Express, l’éditorial du rédacteur en chef Christophe Barbier est sans doute à marquer d’une pierre blanche, par la violence et le mépris condescendant qu’il manifeste envers les Juifs de France.

C’est un tournant dans le discours public sur les Juifs : il y aura un avant et un après.

Désormais, l’éditorialiste d’un grand magazine s’estime fondé à traîner les Juifs dans la boue, dans leurs sentiments, leurs comportements, leur identité.

Learn Hebrew online

Dans une France et un milieu journalistique qui pratiquent avec zèle la censure du politiquement correct, c’est un événement considérable.

Désormais, le politiquement correct protège tout le monde sauf les Juifs. Qu’on se le dise !

Le prétexte invoqué est, comme pour Libération -4- , l’interdiction supposée et exigée de la Ligue de défense juive. « La Ligue de défense juive croit protéger la tribu (je souligne) mais ne fait que motiver ses ennemis : sa dissolution sera salutaire ». Il est intéressant de constater que ce prétexte, entièrement fabriqué et surdimensionné pour l’occasion, a pu donner libre cours dans la presse française à tous ces « passages à la parole » de conceptions qui jusqu’alors ne se disaient qu’indirectement et dans l’ambivalence. Il donne enfin l’occasion de fustiger le « terrorisme » juif, ce qui permet de sauvegarder le bluff des « tensions inter-communautaires », un terme destiné à occulter l’antisémitisme réel et de faire pendant aux agressions venant des milieux musulmans. L’ »équilibre » est ainsi au moins rétabli et sauve le discours politiquement correct. Ce que le nom de ce groupuscule suggère (auto-défense, défense) draîne sans doute avec lui un ensemble de connotations qui ne correspondent pas à ce que des Juifs acceptables « devraient être » (« des moutons à l’abattoir«  ?) et que l’Etat d’Israël enfreint quotidiennement en mettant en œuvre la légitime défense devant les agressions de l’islamisme palestinien.

En trois mouvements Venons-en maintenant à l’analyse textuelle de Christophe Barbier.

Loading...

Son propos se décline en 3 mouvements :

1) La peinture de la « communauté juive de France, confrontée à la tension importée de Gaza et à la nouvelle fièvre antisémite » (une série de mensonges car la tension n’est pas importée de Gaza. Elle n’est pas nouvelle mais là depuis 14 ans et ses acteurs sont français comme Fofana, Merah et Nemmouche, etc). Barbier l’enjoint, de façon comminatoire, à choisir entre « l’appel exigeant aux forces de l’ordre républicaines », le « contrat républicain », la « foule républicaine » et, de l’autre côté, « peur », « faiblesse », « panique », « défaite » – en somme les « mauvais choix » qui conduisent à « auto-défense », « esprit de milice », « déchéance », « nervis », « violence », « gangs communautaires », « bunkériser sur place sa religion », « communautarisme », « féodaliser la France », « futur ghetto« .

2) Derrière cette avalanche ahurissante d’insultes, il s’agit de montrer que les Juifs ne doivent plus réagir à l’antisémitisme comme Juifs -voire ne plus réagir tout simplement – ce qui serait céder à « la tentation du communautarisme » et donc se condamner eux mêmes à « l’asphyxie », à « installer un néon sur le ghetto ». Ils doivent cesser d’être et de s’affirmer comme Juifs pour se faire oublier dans « la foule républicaine, d’où n’émerge aucun obédience, le plus sûr bouclier contre l’antisémite toujours acharné à identifier ses cibles ». Cessez d’exister et vous serez sauvé ! Drôle de morale et de politique, il faut avouer. Bien sûr, si les Juifs n’existaient pas, les djihadistes n’auraient aucune raison de les attaquer ! Bon sang, mais c’est bien sûr ! En somme c’est l’existence d’une communauté juive qui explique pourquoi il y a de l’antisémitisme ! Quant à « bunkeriser la religion » c’est effectivement, depuis 14 ans, l’incapacité de la sécurité nationale à éliminer les terroristes djihadistes qui a transformé les synagogues (et les écoles et les institutions) en « bunkers ». Il vaudrait mieux donc – pour la paix publique (!) disait déjà Jospin quand il a imposé en 2002 un black out total sur 450 actes antisémites – ne plus fréquenter ces lieux.

3) Mais l’alternative à laquelle Barbier soumet les Juifs est plus complexe car il s’en prend à une troisième voie, « l’autre impasse », qu’il criminalise de façon hallucinante : « l’alya », « trop souvent empruntée ». C’est à nouveau un déchaînement verbal que ses phrases ont du mal à contenir tant il déborde de fureur : « fuite », »désertion », « imposture », « lâcheté », « déshonneur », « dévoiement de l’appartenance à la nation (française) », « nationalisme (juif)« .

Celà nous donne l’occasion de voir ce qu’il pense d’Israël : « un ailleurs qui n’est nulle part », « soutenir Nétanyahou », « colonisations excessives », « options militaires contestables », « alliances radicales »… En vertu d’une théorie aberrante sur l’alya (« une alya laïque a pu se justifier quand il s’agissait de bâtir l’État d’Israël »), il met en conflit la religion juive et l’appartenance à la nation française en accusant les Juifs français de « quitter leur nation au nom de leur religion », de choisir « le nationalisme (israélien) » (« la guerre pour la guerre ») contre le « patriotisme » (« la guerre pour assurer la paix »).

Quelle guerre, au fait ? La « guerre civile » française (« raisonner contre une partie des Français (mais lesquels ? sans doute les musulmans puisque, dans cette phrase, il est question de la proximité supposée des Juifs au FN) c’est préparer une guerre civile, cette guerre dont même les vainqueurs sortent perdants ». Mais, Christophe Barbier, la guerre civile n’est-elle pas déjà là depuis 14 ans ? L’éditorialiste enchaîne en effet l’alya et le « leurre » des Juifs de France qui « se rallient au FN pour contrer la progression de l’islam dans notre société », ce qui, aux yeux de la classe médiatique, constitue le comble de la diabolisation. Elle croie avoir tout dit quand elle a évoqué le FN… Ce faisant C. Barbier identifie les Juifs désormais « communautaires » (à distinguer des « Républicains » que les premiers « abandonneraient » avec « lâcheté » en partant pour Israël !) au Front national, lui même mis en réseau avec l’alya et Israël. En somme avec l’ennemi de la « République ».

Les Juifs adeptes de Belzébuth, c’est à dire Satan…

http://jssnews.com/content/assets/2014/08/Screen-Shot-2014-08-07-at-1.40.05-PM.png

 

Barbier reçoit l’éloge de « Joe-Le-Corbeau », adepte de Dieudonné, pour sa condamnation systématique des Juifs.

Cette diabolisation trouve justement à se cristalliser dans le titre même et la fin de l’éditorial, sous le signe de « Baal Zebub » (« Les nouveaux Baal-Zebub »), qualifié ailleurs de « démon ».

On touche ici au plus grand comique, à la fois dans l’orthographe pseudo-scientifique de cette figure qui se dit simplement en français « Belzébuth », soit le personnage du diable. Sans doute C. Barbier a-t-il lu un livre savant, qu’il a mal assimilé, sur l’origine de ce nom : Baal Zevuv, le « Seigneur des mouches », un dieu cananéen que la Bible évoque. Mais qui sont donc les nouveaux diables ? Qui invoque ce dieu païen ? Les Juifs français qui n’écoutent pas « ceux qui conseillent aux Juifs de France d’emprunter une autre direction (et qui) leur font courir de grands périls », « ceux qui consultent les nouveaux Baal Zebub pour apaiser leur crainte »… Voilà C. Barbier qui se prend pour une prophète !

Quels sont ces « grands périls » ? Y-a-t-il là une menace qu’il formule envers les Juifs ? Je reviens sur la remarque que j’avais faite dans un précédent blog ( à propos d’Alain Gresh du Monde diplomatique suggérant de comparer les Juifs qui font leur alya aux apprentis djihadistes qui partent en Syrie) : ces expressions sont caractéristiques des sociétés arabes des années 1950-1960 qui interdisaient aux Juifs de quitter les pays (alors qu’ils les dépouillaient de leur nationalité et les spoliaient de leurs biens) en les « accusant » de « sionisme ». Rien que cette comparaison est très significative de ce que la société française est devenue. La France n’est plus la France. Ces expressions ne peuvent que précipiter le départ des Juifs vers des cieux plus cléments au cas où on leur interdirait de quitter la France.

On aimerait savoir si C. Barbier dénonce avec la même véhémence les légions de Français non juifs qui quittent la France pour l’Angleterre, les États-Unis, l’Australie ? Dans un sondage réalisé par Viavoice du 20 au 27 février 2013 -5- auprès d’un échantillon de 1002 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas appliquée aux critères : sexe, âge, profession, région et type d’agglomération, à la question : « Si vous le pouviez, aimeriez-vous quitter la France pour vivre dans un autre pays ? », 38% de l’ensemble de la population répond par la positive. Ce type de réponse s’avère encore plus fort au sein des 18-49 ans. 50 % des 18-24 ans le souhaitent, 51% des 25-34 ans, 41 % des 35-49 ans. En quoi le pourcentage des Juifs français partant est-il différent de celui de tous les Français ? Et M. Barbier les stigmatise-t-il ?

Au fait, M. Barbier révisez vos connaissances ! Il n’y a pas en France 600 000 Juifs mais entre 350 000 et 400 000, selon le plus important démographe du monde juif, Sergio della Pergola (Université Hébraïque de Jérusalem). On se demande d’ailleurs comment C. Barbier a pu décompter les Juifs puisqu’ils sont censés ne pas exister en tant que tels dans la République… Encore un chiffre mythique.

L’éditorial se clôt sur la « morale de l’histoire » : « S’ils (ceux qui invoquent « Baal Zebub ») pensent qu’être français est un problème pour être juif, ils donnent raison à ceux qui estiment qu’être juif est un problème pour être français ». Ce sont pourtant ces derniers que l’éditorial de C. Barbier confirme. D’autant qu’il est particulièrement déplacé de soulever la controverse sur la double allégeance des Juifs à l’heure ou 5 millions de musulmans français sont des double-nationaux des Etats d’Afrique du Nord, votent ouvertement sur tout le territoire à chaque élection, et notamment, pour les Tunisiens, en faveur parti islamiste Ennahda… Au fait j’avais entendu M. Barbier se réjouir des manifestations, drapeaux algériens en tête, lors de la coupe du monde de football. Il y voyait une preuve d’intégration festive exceptionnelle… CQFD.

Pauvre France !

Shmuel Trigano Professeur des Universités.

 

Suite de l’article et source

 

 

 







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 31 thoughts on “Le Magazine L’Express criminalise les Juifs de France !

    1. Bertrand

      Ce Christophe Barbier, déjà connu pour ses piètres analyses politiques, tombe le masque et révèle son antisémitisme, maquillé d’antisionisme. Son discours est, en plus policé sur la forme, parfaitement superposable à la diarrhée verbale Soralienne. En fait, il dit, tout comme la perruque en peau de fesses sur canapé rouge, qu’il déteste les « sionistes » mais pas les « juifs du quotidien ». Pour lui, sioniste veut dire juif, culturellement et spirituellement, et fier de l’être et « juif du quotidien » veut dire juif honteux, assimilé, qui rase les murs et/ou qui crache sur son peuple comme Jacob Cohen ou le saxophoniste juif antisémite (ce qui est un comble !) Gilad Atzmon .

    2. TAIEB

      Monsieur Christophe Barbier, L’ OISEAU DE MAUVAISE AUGURE
      J’apprécie régulièrement vos éditos. J’ai donc été particulièrement surpris et déçu par « LES NOUVEAUX BAAL-ZEBUD » que vous avez commis récemment.
      Je me devais de réagir aux conseils,, provocations, inepties et non dits qui le jalonne.

      Commençons par une réflexion sur le ton de votre édito. Il est docte et péremptoire. On dirait un maître de cours préparatoire devant ses élèves ignares mais admiratifs devant celui qui possède le savoir. Prêts à « boire » tout ce qui sortira de sa bouche comme une parole de la Torah.
      Oui je fais partie de LA COMMUNAUTE JUIVE
      mais :
      Je n’ai pas PEUR, je ne me sens pas en état de FAIBLESSE ni en état de PANIQUE.
      Je ne suis pas en état de DEFAITE et je suis sûr de ne pas faire un MAUVAIS CHOIX.
      Je préfère le choix de l’AUTODEFENSE plutôt que de me laisser assassiner tel Ilan Halimi ou la famille Monsonego à Toulouse en 2012 .
      Je n’ai pas la sensation de NOURRIR LA VIOLENCE ni d’ EN ACCEPTER LA PERENNITE mais je la considère comme imposée par les circonstances. Je ne me sens plus protégé.
      Permettez moi de ne pas partager votre point de vue sur la DISSOLUTION SALUTAIRE de la LDJ au moins tant que vous n’aurez pas dissous les hordes de barbares qui nous veulent « du bien » et qu’on a pu apercevoir dans certaines manifestations (non autorisées)
      Je n’ai pas choisi la FUITE vers un AILLEURS qu’ avec un soupçon de mépris, vous nommez un NULLE PART ni commis un acte de DESERTION. J’ai fait mon Alyah en plein jour vers un endroit merveilleux, que je vous souhaite de connaître un jour et qui s’appelle ISRAEL.
      Je vous remercie de vous soucier de savoir comment je pourrai me LAVER DE L’ACCUSATION DE LACHETE que pourraient me faire ceux qui resteront. Si ça arrivait je saurais leur répondre.
      Vous qualifiez l’ AVATAR ACTUEL DE L’ALYA LAIQUE d’IMPOSTURE ce qui montre à quel point vous méconnaissez la répartition de cette Alya à travers la courte histoire d’Israël et la répartition actuelle de la population israélienne entre religieux et laïques.
      Votre analyse de la politique intérieure israélienne est du même accabit et le ton du maître devient encore plus insistant. Soutenir BENYAMIN NETANYAHU, SES ALLIANCES RADICALES, SES COLONISATIONS EXCESSIVES, SES OPTIONS MILITAIRES CONTESTABLES, LA GUERRE POUR LA GUERRE….. Croyez vous avoir à faire à une république bananière ? à un dirigeant dictateur ? Ignorez vous que BENYAMIN NETANYAHU a été élu lors d’ élections démocratiques et qu’il a caracolé récemment avec plus de 80% d’opinions favorables. (parmi les israéliens). Pensez vous que la situation politique en France soit meilleure ?

      En hébreu on dit :« ce que l’on voit d’ici on ne le voit pas de là-bas »
      Je vais profiter de notre tête à tête pour vous décrire ce que je vois d’ici, aux antipodes de vos positions.
      On ne peut pas qualifier la France de pays antisémite mais plus personne ne nie que l’antisémitisme y est présent au quotidien. L’ancienne forme d’extrême droite s’ est tassée. La nouvelle d’origine islamiste et de l’extrême gauche, est apparue. Les jeunes élèves juifs ont été contraints de fuir certaines écoles et lycées dans lesquels on ne peut d’ailleurs plus traiter des sujets comme la Choah ou le conflit Israelo Palestinien. Ils ont du se « réfugier » dans des écoles juives bunkérisées. Quand ils rentrent chez eux ils doivent cacher leurs signes extérieurs de judaïsme de peur d’être agressé. Dans les rues de Paris, des « hordes de barbares » provocantes crient : « juifs dehors », « mort au juifs », exhibant fièrement des drapeaux du Hamas et du Hezbolah. Ils brûlent des commerces juifs et tentent de s’attaquer à des synagogues. Ils menacent les juifs en leur disant venez à (Ville x…) on va vous égorger. Comme si ça ne suffisait pas les médias jettent de l’huile sur le feu, attisent la haine, rendent compte de tout ce qui touche la communauté et /ou Israel de manière honteusement partisane et parfois mensongère. On a l’impression d’assister à un concours entre les médias pour déterminer lequel sera capable de la plus grosse falsification. AFP, FRANCE 24, BFM etc …
      Vous n’ignorez aucun de ces arguments même si vous avez soigneusement évité d’en parler. Vous avez trouvé une solution . Enlevons les Kippot, Maguen David, et Tsitsit. Rasons les murs, effaçons nous devant les autres, soyons aussi discret que d’autres s’exhibent sans retenue. Défilons parqués dans un enclos pendant que d’autres manifestent et défilent plusieurs fois par semaine dans toutes les rues des grandes villes. Départissons nous de nos défenseurs. SCPJ et LDJ .
      Vous n’avez donné aucun indice pour nous convaincre que la situation va s’améliorer prochainement. Et pour cause, il n’y a pas besoin d’être prophète pour savoir que la situation va continuer à se détériorer. Cette semaine on a encore vu une mascarade dans laquelle un homme en treillis militaire armé, pointait une Kalachnikov sur des gens en plein Paris dans une manifestation pro Palestinienne.
      Toutes ces raisons font qu’il va falloir vous y faire. Dans les mois à venir, de nombreux juifs français vous diront : « Je suis venu te dire que je m’en vais Et tes larmes n’y pourront rien changer ». Je comprends que ça vous dérange. Cette semaine vous avez titré « juifs de France, Ont-ils raison d’avoir peur? » Pour moi la réponse est clairement oui s’ils veulent vivre en Juif. Je crains, pour vous, qu’au rythme où vont les choses, en France et dans le monde, vous ne deviez titrer prochainement « Français de France » ont-ils raison d’avoir peur.

    3. marie

      Barbier se dit islamophile. Sa femme s’appelle Yamini Lila Kumar : elle se fait passer pour une arabe juive mais est en fait une arabe musulmane : yamini et lila sont des prénoms typiquement musulmans et non juifs. C’est son précédent mari Cohen qui est juif et c’est ainsi qu’elle crée un flou sur ses origines.
      Et la presque totalité des pro-musulmans sont antisémites.

    4. Patrick Girard Haddad

      Enfin un journalise sérieux ose dire leurs quatre vérités aux judéo-débiles trop nompbreux dans la communauté. Un peu d’air frais et d’esprit critique, ça fait du bien.Merci Christophe Barbier

    5. franky

      Barbier devrait porter une écharpe de couleur verte. C’est plus approprié.
      @Gégé Haddad. un « journaliste » islamophile intelligent,…?…?…

    6. David Belhassen

      Mr Christophe Barbier est un ignare, et comme tout ignare fait usage d’expressions pseudo-savantes qu’il ne comprend même pas. « Baal-Zebud » n’existe pas en hébreu.
      Le nom originel est « Ba’al-Zebul », c’est-à-dire le « Seigneur de la végétation » qu’honoraient les Hébreux païens et polythéistes.
      Après la réforme monothéiste, ce nom a été transformé par les prophètes bibliques judaïques, dans un but de dérision, en « Ba’al-Zebub » (Le Seigneur des mouches, donc de la pourriture).
      Plus tard encore, les Evangiles ont raillé les adeptes de cette ancienne divinité hébraïque païenne, en en faisant une sorte de Diable. Cependant, Jésus lui-même a été accusé par ses détracteurs pharisiens d’être un suppôt de « Ba’al-Zebul », ce qui indique peut-être que Jésus et les galiléens avaient conservé des coutumes hébraïques païennes.
      C’est seulement avec la traduction française des Evangiles que ce mot a été déformé en « Belzébuth », émanation du Diable.
      Pour ma part, en tant qu’Hébreu athée ayant des sympathies pour les croyances païennes de mes ancêtres, je revendique fièrement ce nom de Ba’al-Zebul, qui est aussi le nom de la tribu israélite « Zebulon » dont je suis un descendant.
      Alors, Mr Barbier, je vous réponds : Vive Ba’al-Zebul !

    7. DELLEA

      ET PENDANT CE TEMPS, DES MILLIONS DE MUSLIMS POURRISSENT LA VIE DES FRANÇAIS EN TOUTE IMPUNITÉ, COMMETANT TOUTES LA PANOPLIE DES INFRACTIONS PÉNALES !!! VIVE LA RÉVOLUTION ET UNE BONNE GUERRE CVILE !!! ERADIQUONS L’ISLAM DE LA PLANÊTE ET LA PAIX SERA AU RENDEZ-VOUS !!! UN PATRIOTE CHRÉTIEN.

    8. Patrick Girard Haddad

      De la tribu de Zébulon, je comprends mieux les raisons de cette candeur et de cette aptitude à gober tous les clichés de la propagande

    9. David Belhassen

      A PGH. Je comprends mieux moi aussi pourquoi les ignares apprécient les articles d’autres ignares comme Christophe Barbier. « Ignares du monde entier, unissez-vous »!

    10. Men

      Laisse donc cher David!
      Ça ne mérite même pas qu’on lui accorde la moindre attention! Ce pgh est un suppôt du qatar qui a été enrôlé pour tenter de nous faire chier… 🙁

    11. Men

      …or pgh n’a aucun talent : D’ailleurs, il n’a rien du tout puisqu’il est totalement vide.
      Alors il essaye, il essaye… Il fait ce qu’il peut le pauvre : Deux lignes par-ci d’insultes, une ligne et demi par là de débilités …pour qu’enfin on réagisse 🙁

      Mais que peut-on répondre au vide? D’ailleurs, il est tellement vide qu’il n’y aurait même pas d’écho 😀

      Aller! Là avec tout ce que j’ai dit sur pgh, je suis sûr qu’il va se croire important tout d’un coup et qu’il va se sentir rasséréné puis se précipiter sur son clavier pour me répondre un pamphlet dont il a le secret ; Nous constaterions alors toute la satisfaction qu’il éprouve car se dirait-il : « ENFIN, j’existe! Ça y est : on me répond enfin sur ce site Juif, j’ai donc réussi à les faire craquer ; je vais pouvoir revenir la tête haute la semaine prochaine quand j’irai à « doha » voir l’émir et il sera fier de moi et va certainement alors me payer beaucoup… »

      Et puis… Si jamais pgh (rien que pour m’emmerder) décidait justement de ne pas répliquer à mon commentaire, c’est que nous aurions la preuve que j’avais raison : Il n’y a pas d’écho car pgh, c’est le vide intégral ! 😀

    12. Patrick Girard Haddad

      quelle richesse confondante d’argumentation, vous en avre d’autres comme ça, c’est pour une anthologie de la connerie

    13. Dan

      j’ai laissé un 1er commentaire à barbier, refoulé par la modération, pourtant pas haineux, simplement très en colère – mon 2ème commentaire dit d’une autre manière, refoulé par la commission, modération!!
      mr barbier n’aime pas qu’on lui réponde !!! il peut s’exciter sur nous, mais lorsque nous lui répondons, il se cache derriere la modération ! j’ai écrit à la modération pour dire ce que je pense de leur modération et
      autour de moi, les abonnements à l’express s’achèvent ! on verra qui il aura comme lecteurs, maintenant !

    14. Robert Davis

      « L’exigence républicaine » selon ce couard de barbier c’est …se coucher devant les arabes? En fait cette gauche et extrême gauche QUI N ONT RIEN DE REPUBLICAIN d’ailleurs puisqu’il s’agit d’un totalitarisme communiste, détournent systémartiquement TOUS les problèmes politiques,économques et autres DE MANIERE A NE PAS AVOIR A LES RESOUDRE car ils se savent incapables à résoudre le plus petit problème. Leur méthode consiste à LES NIER ou à les INVERSER en se basant sur la facilité qui consiste à dire : QUI EST LE PLUS TURBULANT,CELUI QUI PEUT CAUSER LE PLUS DE DEGATS? c’est celui-la qu’il faut FAVORISER PAR TOUS LES MOYENS. Si les Juifs tuaient des diplomates(ceuxqui poussent à une politique anti-Sioniste avec ses effets antisémites) le gouvernement et ses médias SE MLETTRAIENT IMMEDIATEMENT AU SERVICE DES JUIFS et sinon IL RESTE AU SERVICE DES ARABES. C’est aussi simple,lâche et stupide que cela.

    15. Robert Davis

      David Bellhassen : barbien n’est PAS un ignare,c’est une mauvais analyse IL EST AUX ORDRES DU GOUVERNEMENT QUI LUI MEME ECOUTE 1. le quai d’orsay 2. et surtout la

    16. Robert Davis

      ;;;LA facilite; pour lui le plus dangereux a toujours raison. SACRE MODERATEUR QUI NE SUPPORTE PAS UNE BONNE ANALYSE! IL FAUT QU IL LES COUPE C EST PLUS FORT QUE LUI…

    17. Hansi

      Les connaissances de Barbier sont comme de de confiture, moins on a a plus on l’étale.
      Ce zozoteur qui a peur d’être pris dans des coûtants d’air, donc s’affublant perpétuellement d’une écharpe rouge ridicule ( N’est pas Bruant qui veut ) a l’esprit tel le ciment complètement mixé et donc fermement pris.

    18. Robert Davis

      Marie : merci pour ces infos sur barbier, je ne savais pas.Quant à phg c’est un tel c.qu’il ne mérite même pas un commentaire. De toutes manières TOUS les journaleux de gauche SONT AUX ORDRES DU GVT. Que celui-ci change et…ils changent aussi! Personnellement cela fait longtemps que je n’achète plus de journaux ni revues françaises,je ne veux pas leur apporter une contribution financière!

    19. Hansi

      @Robert Davies.
      Et nous sommes nombreux à adopter cette ligne, de conduite , et c’est la raison pour laquelle la grande majorité de ces publications sont en train de couler .

    20. David Belhassen

      A Robert Davis. Barbier est un ignare s’il ne sait pas que « Baal-Zebud » ne veut rien dire, ni en hébreu et ni en aucune autre langue au monde ! Une telle bourde prouve que c’est un ignorant qui se prend des allures d’intello-bobo.

    21. Dan

      allez, l’herbe qu’il a fumé devait ˆetre de mauvaise qualité !!!
      c’est vrai, été comme hiver, ridicule avec son echarpe
      ah au fait il fait du théatre avec sa femme shabbat shalom

    22. Erinye

      L’express ? Cela fait des années – une bonne vingtaine – que je ne lis plus cet hebdo qui délivre à longueur de pages une pensée médiocre et prémâchée : la pensée du « Camp des saints », celle de ceux qui sont dans la vérité.
      Il y a tant de choses à lire tellement plus intéressantes, comme la lettre d’Europe-Israël, par exemple, que c’est inutile de perdre son temps ailleurs…

    23. Nemo

      J’ai également voulu faire une petite réponse, tout ce qu’il y a de plus courtoise et humoristique : refusé !
      L’express n’aime pas l’humour juif non plus !

      Depuis, ils ne cessent de m’envoyer des offres d’abonnement … j’ai beau demander à ne plus recevoir leurs pubs, ils insistent !
      C’est qu’ils doivent avoir besoin de lecteurs les pauvres, pour pondre de telles insanités … les sousous du Qatar financent peut être les journalistes mais pas les lecteurs !! 🙂

      Bons baisers d’Israël

    24. Ratfucker

      Mon Alya, je l’ai faite non par peur, mais pour ne plus voir ces sales gueules de pétainistes qui ont envahi les écrans et les prétoires. J’ai rompu tous mes rapports tant avec les Français « de souche » (ma famille est arrivée en France au temps des Mérovingiens, n’en déplaise à Shlomo Sand) qu’avec les « chances pour la France », n’étant que trop familier avec la veulerie de ce peuple face aux « races supérieures », à croire qu’ils ont remplacé le Vél d’Hiv par Bercy en prévision de la croissance de la population juive. Les « amis de la Palestine » ont bien travaillé: leur antisémitisme a réussi mieux que des décennies d’efforts de l’Agence Juive, à peupler les implantations d’olim ex-français. Comme les Polonais qui se réjouissaient de voir déporter les Juifs, leur plaisir sera de courte durée lorsqu’ils n’auront plus de boucs émissaires à offrir à l’Islam conquérant.

    25. levis

      mais vous dites n importe quoi!! il a été marié par carla bruni !!! pas une goy? sa femme s appelle cohen ? pourquoi serait il anti juif ? vos réflexions n’ ont pas de sens ; c est un ‘mauvais  » journaliste , qui pour vendre et redresser son papier fait un peu n importe quoi c est tout.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *