toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Dissolution de la Ligue de défense juive, l’opportunisme d’un pouvoir versatile


Dissolution de la Ligue de défense juive, l’opportunisme d’un pouvoir versatile

 

 

Libération évoquait, hier, l’étude, par le ministère de l’Intérieur, de la possibilité d’une dissolution de la Ligue de défense juive suite aux affrontements physiques ayant opposé des membres de ce groupe communautaire juif (politiquement sioniste) et des manifestants pro-palestiniens.

 

Plusieurs raisons peuvent expliquer cette prise de position du gouvernement.

  • Premièrement, le gouvernement – et au premier chef Manuel Valls – a fait de la lutte contre l’« hydre fasciste » un écran de fumée pour masquer sa désastreuse politique. Tous les mouvements para ou méta-politiques sont donc assimilés à un retour aux années 30, y compris la LDJ.
  • Ensuite, ce groupe est communautaire et « identitairement » juif ; et donc s’oppose à l’idée de la gauche libérale et progressiste, héritée des Lumières, et particulièrement d’Anacharsis Cloots, de l’« universalité du genre humain ». Car, derrière la tentation communautaire régulièrement évoquée, pour critiquer la politique des « sociétalistes » au pouvoir, se cache une vision du monde basée sur l’indifférenciation.
  • Les socialistes donnent aussi des gages à leur électorat le plus fidèle jusqu’en 2012, et souhaitent montrer qu’ils ne sont pas plus liés à une communauté qu’à une autre. Cette dissolution sert à flatter l’électorat « divers » (et notamment musulman), tel que conçu par Terra Nova, c’est-à-dire comme une « clientèle ».
  • Autre raison inavouable : la police a été dépassée par les événements récents. Depuis l’affaire Malik Oussekine, l’État français a considérablement transformé sa philosophie du maintien de l’ordre public, théorisée par Napoléon Bonaparte durant l’insurrection royaliste du 13 vendémiaire de l’an IV. Face à des groupes dispersés et prêts à l’action, police et gendarmerie n’ont plus les moyens d’assurer correctement leur mission et laissent le champ libre à des associations pratiquant l’auto-défense. Il s’agit d’une conséquence déplorable, mais logique, de la faiblesse de l’État quant à la bonne pratique de ses fonctions régaliennes. Le pouvoir socialiste ne tolère pas qu’une « milice » assure la protection des synagogues et souhaite réaffirmer son autorité en la matière.

 

bvoltaire.fr

Loading...

 

Sur le sujet , lisez cet excellent texte du groupe : Ces Goys qui défendent Israël

Affaire Dreyfus, statut des Juifs de Vichy, tueries de l’école Ozar Hatorah de Toulouse et du Musée juif de Bruxelles (par un français), manifestations antisémites avec siège d’un synagogue à Paris et j’en passe.
L’état français n’a jamais pu (et à certaines époques, n’a pas voulu!) garantir la sécurité et l’égalité de ses citoyens israélites. Mais en bon étatistes ronflants et imbus de leur propre inutilité, nos dirigeants ne supportent pas que les citoyens prennent le taureau par les cornes et pallient à leur déficience. Donc ils veulent aujourd’hui dissoudre la Ligue de Défense Juive sans laquelle de nombreux incidents auraient abouti au drame et qui tient en respect de nombreux idiots qui voudraient torcher les déjections de leur médiocrité sur la communauté juive.
Si l’état dissout effectivement la LDJ, le moment sera peut-être venu de créer une autre LDJ mais intitulée « Ligue de Défense des Juifs », cette fois par des Goys qui tiennent à défendre ce symbole républicain par excellence dans un pays qui a connu l’Occupation Nazie: le droit inaliénable des Juifs en France à la vie, à la liberté, à la paix et à la défense acharnée de la part de toute la société française s’ils sont en danger, comme le symbolise justement notre logo.
Et qu’on ne nous accuse pas de communautarisme à la con! Lorsque les juifs vivent en paix et en sécurité dans une société, c’est le signe d’une société paisible et ou tous les citoyens sont en sécurité!







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 7 thoughts on “Dissolution de la Ligue de défense juive, l’opportunisme d’un pouvoir versatile

    1. Nemo

      Bravo, très sympathique !!

      En réalité, le « pouvoir » est dans l’impouvoir et n’ose pas sanctionner les véritables fauteurs de troubles l’ordre public : tous les casseurs encadrés par les organisations pro-palestiniennes rouges, vertes et brunes … ils s’en prend donc honteusement à un bouc-émissaire !

      Je prends d’avance mon adhésion à l’ancienne-nouvelle « Ligue de Défense Des Juifs » revival !

    2. richard

      J’ai participé à des manifestations en présence de la ligue mise en accusation . Ils ont été corrects et rassurants .je pense que certains n’aiment pas les juifs qui se défendent .Ils nous aiment victimes,évitons de leur faire ce plaisir
      C’est comme cette fameuse communauté internationale à géométrie variable qui n’aime pas voir Israël se défendre
      ! pour sa survie .

    3. Salim

      98% des musulmans votent à gauche. Donc voilà, si la gauche veut survivre après le désastre Hollande, elle doit faire des concessions avec la communauté la plus importante de France. D’où le financement des mosquées, la fête publique du ramadan, les aménagements…

    4. Nemo

      Salim : c’est peut être vrai mais c’est un très mauvais calcul, d’une part parce que certains de leurs électeurs ne seront jamais reconnaissants de leurs « efforts », et d’autre part parce que le ras le bol est aujourd’hui bien trop grand et que cette « drague » ne suffira pas à endiguer le grand plongeon où ils auront perdu leur âme.

    5. Robert Davis

      La première des choses à faire pour lutter contre ce gouvernement de gauche nazie est de répéter à satiété jusqu’à ce que la chose devienne incontestablez à tous que le danger n’a jamais été le faschisme pas aujourd’hui que dans les années 30 mlême si à l’époque il existait en france il est vrai mais les nazis à savoir le national SOCIALISME dont le multiculturalisme-SOCIALISTE est l’équivalent aujourd’hui. Donc le SOCIALISME à toutes les sauces! hitler n’éta

    6. Robert Davis

      … n’était pas fasciste mais SOCIALISTE et si on veut lutter contre le nazisme c’est contre le socialisme qu’il faut lutter pas contre un fascisme à la mussolini ou franco proches d’une Droite Forte.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *