toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

« Oui je combats des musulmans » Ala Wahib, officier de Tsahal


« Oui je combats des musulmans » Ala Wahib, officier de Tsahal

En Israel nous aussi nous avons nos soldats d’Allah. De plus en plus nombreux dans l’armée d’Israel, souvent bédouins majoritairement Druzes, oui, des musulmans risquent leur vie pour la défense d’Israël. Idée très dérangeante pour un pro-palestinien de barbès, choix naturel  pour un arabe israelien. C’est le cas de Ala Wahib.

« Depuis ma naissance on m’avait inculqué qu’Israël avait volé la Palestine aux musulmans, mais à l’âge de 14 ans je me suis réveillé. J’ai découvert que les Juifs n’étaient pas les mauvais bien au contraire. » déclare le Major Ala Wahib, l’officier musulman le plus haut gradé de Tsahal.

 

Une large majorité des habitants du village de Wahib ne reconnaît pas le droit d’Israël à exister sur « la terre palestinienne. » Wahib dit que « dès ma naissance on m’a raconté qu’Israël nous avait pris la Palestine,  naturellement donc je me considérais comme un citoyen de la Palestine. Je ne reconnaissais pas le drapeau israélien et je ne me voyais certainement pas comme citoyen du pays. De temps en temps, je prenais part aux manifestations anti-Israël, mais ne jettais pas de pierres.  »

Loading...

 

Il s’est réveillé, dit-il, à l’âge de 14 ans en étudiant au lycée technologique de Nazareth – un pensionnat chrétien. C’est là qu’il a été exposé pour la première fois au monde moderne, ailleurs que dans son village. Plus le temps passait et plus ses expériences prenaient le dessus sur les clichés inculqués par sa famille et son entourage premier.

 

« La culture des arabes chrétiens est similaire à celle des Européens. Ils sont moins fanatiques et beaucoup plus modernes que les musulmans». Au lycée de Nazareth il découvre l’esprit de l’éducation nationale israelien: « j’ai découvert tout à coup un monde que je n’imaginais pas exister. J’ai découvert que les Juifs n’étaient pas  mauvais tel que l’on me le disait depuis ma petite enfance. J’ai découvert qu’ils ont un bon fond – cela m’a attiré. J’ai commencé à m’identifier à leurs principes moraux et à la façon dont ils préservaient la vie. J’ai senti alors que je voulais faire parti de ce pays, Israel « .

 

À l’âge de 18 ans, il se présente à l’équivalent de l’ANPE, à la recherche d’un emploi. Diplomé d’un Brevet technologique, il est orienté vers l’usine à Beit Shean, l’usine Rabintex dont la fonction est de fabriquer des engins de défense.

« Je devais fabriquer des casques et gilets pare-balles et je devais recoudre les gilets pare-balles abimés. C’est là que j’ai commencé à voir les choses différemment, de penser différemment. C’est là aussi que j’ai commencé à parler hébreu. Vous pourriez dire que j’ai vraiment quitté voir trahi  la bulle dans laquelle  j’avais grandi mais mes yeux se sont  grands ouverts. Quand cela arrive, il est très difficile de les fermer à nouveau. Très difficile.  »

ala wahib

« Aujourd’hui je suis Officier d’Opérations à la base des forces terrestres de Tsahal à Tze’elim. » dit le Maj. Ala Wahib avec les yeux pétillants de fierté. « Je suis un peu le papa de cette base. »

Il se décrit lui-même comme un « Israélien Arabe Sioniste » et parle hébreu sans accent.

Learn Hebrew online

Il est né dans le village de Reineh en Galilée, qui compte aujourd’hui 17,000 habitants, dont plus de 80% de musulmans. Son père est né en Syrie, et a eu deux femmes. Chaque femme lui a donné quatre enfants. Wahib est le second fils de la deuxième femme. Il vit toujours  dans son village, dans une large maison qu’il a construite lui-même.

Il est officier de métier dans Tsahal depuis maintenant 12 ans. Ayant combattu au Liban, à Gaza et en Judée-Samarie. Il a aujourd’hui 32 ans et est toujours célibataire – il sortait avec une israélienne chrétienne avant de rompre récemment.

Il est allé en Pologne visiter les restes de camps nazis d’extermination avec son unité, et il en fut profondément marqué. Il est fier de porter l’uniforme qui répond le mieux à la Shoah, dit-il.

Loading...

Son neveu et son cousin ont suivi le mouvement, musulmans comme lui, servent dans Tsahal chez les gardes-frontières (l’unité dans laquelle a servi Arno Klarsfeld).

« Je crois en la foi musulmane et je ne l’abandonnerais jamais, mais pour moi le Sionisme est plus qu’une idée. C’est un façon de penser la vie humaine, une part intégrante de mon identité, de mon sentiment d’appartenance avec un pays, au peuple israélien avec qui je partage et défend des valeurs d’égalité, de justice et de sagesse auxquelles je m’identifie totalement. Oui, je suis patriote israélien et musulman sioniste. »

Le décompte des minorités réligieuses qui servent dans Tsahal en 2014 est le suivant:
65% Bedouins,
20% Chréstiens,
15% Musulmans.

Il y a aujourd’hui 2 officiers musulmans de haut rang servant Tsahal, dont le Maj. Ala Wahib, le plus haut gradé.

Une femme musulmane fait également partie de l’Armée de l’Air.

Depuis 1948, 15 soldats Arabes israéliens et 14 soldats Chrétiens israéliens sont morts au combat en uniformes de Tsahal pour servir la diversité, l’égalité et l’unité d’Israel.

Source:
http://www.israelhayom.com
https://www.facebook.com/





Journaliste pigiste Franco-israelien, titulaire d'un master d'histoire du Moyen-Orient à l'université de Jérusalem



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “« Oui je combats des musulmans » Ala Wahib, officier de Tsahal

    1. Laurence

      Là nous pouvons dire que le diversité est une chance
      L’officier Wahib a eu de la chance d’étudier dans un collège ouvert sur l’Occident, c’est ce qui lui a valu de changer d’opinions par lui meme et de comprendre qu’Israel n’était pas son ennemie
      Quel homme intelligent !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    2. Men

      C’est effectivement et exactement l’idée que je me fais d’une « diversité » saine, réussie et valorisante pour un pays!

      Or c’est très, très, très, très, très loin d’être le cas en France : Il n’y a qu’à voir place de la Bastille et Barbès ces derniers WE 🙁

    3. Myriam

      Un témoignage beau et fort qui ne peut qu’apporter l’espoir d’une paix possible quand la haine l’ignorance le mensonge auront été remplacés par la sagesse la tolérance et la bonté.

    4. Serge Belley

      « Israélien Arabe Sioniste »

      BRAVO MAJOR, MES RESPECTS. Je suis sûr que vous êtes respecté dans votre base.

    5. DANY83270

      les Arabes de Judée-Samarie et ceux de Gaza voudraient bien se débarrasser des tyrans qui les gouvernent mais ils ont peur parce que la répression est terrible; alors, il faut qu’ils profitent de l’intervention israélienne pour se soulever collectivement afin de mettre hors d’état de nuire tous les terroristes ; certes, un peu de courage est nécessaire, comme les Français qui ont fait leur révolution en 1789 pour renverser le Roi et fonder une République; alors les Arabes doivent en faire autant , Israël leur offre cette opportunité unique mais ce n’est pas aux Juifs de faire la révolution à leur place !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *