toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

L’«intifada» à Paris est autant dirigée contre la France que contre la politique israélienne en Palestine


L’«intifada» à Paris est autant dirigée contre la France que contre la politique israélienne en Palestine

 

Les Français sont en état de choc et atterrés par les violentes émeutes survenues ces derniers jours. En apparence, ce sont les Juifs qui sont visés par la haine, mais il ne faut pas se tromper. C’est bien la France et la plupart des pays européens, ayant d’importantes communautés musulmanes, qui sont au final ciblés. Le monde entier a pu constater que des foules constituées par une écrasante majorité de musulmans déchaînés ont la capacité de bloquer des capitales européennes. Il suffit de lire les différents forums pour constater à quel point les Français sont atterrés par cette violence et qu’ils comprennent très bien que la haine qui la sous-tend n’est pas seulement dirigée contre la communauté juive. De surcroît, en plus du traumatisme, on leur présentera la facture. Et elle va être salée. Ailleurs c’est le même tableau désolant. A Bruxelles la statue de la reine Elisabeth fut vandalisée. Un couple qui se promenait fut « présumé » juif et l’homme reçut de coups – or il n’est pas juif. [1]

L’article de Gabriel Robin @ site Boulevard Voltaire, Barbès et Sarcelles: première intifada en France!, est indispensable pour comprendre ce phénomène qui inquiète les Français et les Européens en général:

Barbès et Sarcelles : première intifada en France !

J’ai observé de nombreuses contestations à la suite de mes derniers articles, quand j’osais dire que le conflit israélo-palestinien ne concernait pas directement les Français et que son importation dans la rue constituait un danger et une source de préoccupation majeure.

Les scènes de « guerilla » de dimanche, à Barbès et à Sarcelles, confirment sans peine mes analyses et les rendent même beaucoup trop « soft ». Certains commentateurs avaient fait remarquer avec raison que le conflit israélo-palestinien était déjà sur nos terres, de facto, en raison de la présence d’importantes communautés juives et musulmanes en France. Comment les contredire ? Oui, le rêve multi-culturel (l’idée que la nation France a un destin universel et que tous les êtres sont identiques) est régulièrement contredit par la réalité : les hommes conservent leurs particularités et l’assimilation est une démarche individuelle exigeante. Conséquemment, une partie de la jeunesse extra-européenne ne se reconnaît plus dans la France et se sent liée par une communauté de destin à Gaza.

Ne nous y trompons d’ailleurs pas, l’ « intifada » qui s’est déroulée dans les rues de Paris était au moins autant dirigée contre la France que contre la politique israélienne en Palestine. Il s’agissait d’une pure démonstration de force des « damnés de la terre », chouchous de la gauche radicale trostko-internationaliste ; oui, nous sommes nombreux, organisés, nous ne nous reconnaissons pas dans la culture européenne de la France, notre identité est autre et nous sommes déjà prêts à guerroyer, nous ont-ils dit explicitement.

Les Palestiniens, qui ne demandaient pas une aussi mauvaise publicité, n’étaient qu’un prétexte « moral » pour afficher leur haine de la France. Sinon ils se révolteraient aussi pour les chrétiens d’Irak, les Hmongs ou leurs coreligionnaires syriens…

L’importation du conflit israélo-palestinien est donc le révélateur des fractures ethno-culturelles de notre pays. C’est pareillement le signe du retour des identités profondes (mais avaient-elles disparues ?) des enfants d’immigrés de 3e ou 4e générations. Les dirigeants du pays depuis 40 ans ont tout fait pour que la France sorte de sa réalité historique, pour faire de notre pays une sorte de monde en résumé au rabais. Dans ce maëlstrom identitaire, la France n’existe plus que par la république, qui n’est qu’un véhicule politique, mais a exclu une donnée essentielle : son peuple autochtone, afin de faire place nette à l’arrivant. Mais en excluant son peuple, la France a oublié son être. Il n’y avait donc rien à proposer de transcendant aux nouveaux venus immigrés, et ils ont gardé la terre de leurs pères gravée au plus profond de l’âme.

Pouvaient-ils s’intégrer ? Une chose est sûre, nombre d’entre eux ne le veulent plus. Les bandes armées de Barbès et Sarcelles ont démontré qu’une solution pacifique serait la rétro-migration des plus récalcitrants : enfin ils vivraient dans le pays correspondant à leur identité réelle.

http://www.metronews.fr/_internal/gxml!0/r0dc21o2f3vste5s7ezej9x3a10rp3w$s2rktxfvmbbkktadan4gsko2e44523t/manif-paris-palestine.jpeg






Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 10 thoughts on “L’«intifada» à Paris est autant dirigée contre la France que contre la politique israélienne en Palestine

    1. SEROU Monique

      Après un séjour en Israel , de confession Chretienne je me suis rendue à Jérusalem et visité et prié aussi au Mur des Lamentations . Lors de ce séjour un bracelet ( de fil rouge ) m’a été offert . Je le porte et aujourd’hui cela a bien démontré cette haine des Juifs qui domine les Français musulmans . Pour tout vous conter , ce jour sur le marché de Noailles à Marseille , je faisais l’achat de fruits et légumes ; les 2 vendeurs ont regardé mon poignet et l’un deux a brandi un poignard de presque 50 cm en moyenne , me faisant une  » quenelle  » et lorsque je lui répondis  » vous etes fou  » il me répliqua : C’est la France , c’est ça la France . Accompagnée d’un BB , j’ai préféré prendre le large … Ce n’est pas l’envie qui me montait de le remettre à sa place et lui dire que la France ce n’est certes pas lui ou ceux qui lui ressemblent … Je crains que  » cette France là  » ne soit pas à l’imange des valeurs de son Histoire !

    2. Mandalay

      Le combat d’Israel contre les nazislamistes, est notre combat.
      C’est le combat de la civilisation contre l’obscurantisme poussé à l’extrême.

    3. Nemo

      Mandalay : entièrement d’accord avec vous.

      De toute façon, si la France qui laisse brûler ses synagogues et attaquer ses citoyens juifs aux cris de « mort aux juifs » croit pouvoir avoir le moindre crédit et la moindre capacité d’influencer Israël, elle se trompe lourdement !

      Qu’elle commence à faire respecter les Droits de l’Homme dans son pays !

    4. bourel

      vous avez pendant des dizaines d’années laissé les gouvernants français et les responsables des institutions juives faire croire au peuple français que les antisémites étaient des français de souche ègarés dans l’extrème droite vous n’avez pas voulu voir une réalité qui crevait les yeux que le danger venait de l’islam.Ayant travaillé de nombreuses années avec des arabes je me souviens de leurs commentaires et leurs actions pendant la guerre du kipour et ils n’etaient pas encore nombreux en France .

    5. Nitzotz

      @ Serou Monique

      Il faut que vous ayez le courage d’aller porter plainte au Commissariat, pour menaces de mort et, probablement, port d’armes prohibé.
      Tolérance zéro !

    6. Aaron

      Erreur quant au titre de l’article; en effet, le terme « Palestine » remonte à la conquête du royaume d’Israël par Rome(c’est ainsi que Rome appelait ledit royaume); puis le terme a été repris par les nervis du KGB en 1967, leur plus cher désir étant de voir cet état disparaître.
      Ce soi-disant peuple n’est qu’une pure fiction, sortie du cerveau malade d’un pouilleux dénommé Arafat (Que son nom soit éffacé!) .

    7. Ratfucker

      Les Polonais, en 1942, trouvaient plaisant de voir embarquer les Juifs dans des wagons à bestiaux pour un voyage sans retour. Quand il n’y a plus eu de Juifs, ce sont les Polonais qui se sont retrouvés dans les wagons. C’est le sort qui attend les Européens « antisionistes »: Les Juifs ont toujours servi de hors d’oeuvre aux cannibales.

    8. bretagnelibre22

      petit rectificatif ds les commentaires….ok mais ,n’oublions pas que les chrétiens en France sont aussi victimes que les juifs !! souvenir il y a peu de cette jeune fille descendant de son train revenant de la fac , emmenée de force ds un parc puis violée par quatre chances pour la france ,cette jeune gosse est cassée ,brisée à vie par ces barbares!! les flics ont pu les avoir (pour une foi) en leur faisant dire que si cela avait été une musulmane,il ne l’auraient pas touché ?!?!de mémoire cela c’est passé ds la chère ville de valls….et bien d’autres cas comme celui ci !!alors oui,nous sommes bien en guerre car cela est une guerre de religion et rien d’autre qui se passe en 2014 en France,notre France……

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap