toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

La vie, la valeur suprême. Par Adam Harishon


La vie, la valeur suprême. Par Adam Harishon

Dans le conflit qui nous oppose à l’islam (fondamentaliste et moins fondamentaliste) il y a deux inversions de valeurs qui sont irréconciliables. En plus de mettre une barrière infranchissable entre nous elles génèrent la forme du conflit armé auquel elles donnent naissance:

D’une part il y a l’obsession de masquer le visage, des femmes, des guerriers, obsession qui fini par être identitaire, iconique, d’autre part il y a un culte de la mort qu’on »chérit plus que la vie ».

Ces deux obsessions se rejoignent de façon pathologique dans la négation et les interdits de la sensualité (sexualité, alcool) dans la vie pour devenir la permissivité totale après la mort.

Loading...

Cette façon de masquer le visage permet de nier à l’autre sa qualité de semblable, elle autorise toutes les violences, envers les femmes, envers autrui et ne connait aucune barrière face à son ennemi:http://adamharishon.wordpress.com/2014/07/22/pourquoi-cacher-un-visage/

La mise en scène de la mort est instrumentalisée à l’envi et pour bien marquer la différence avec la vie où le visage est masqué, comme si le vivant était mort, le visage du mort est découvert, exhibé, le mort est devenu vivant!

http://adamharishon.wordpress.com/2012/11/15/un-culte-de-la-mort-obscene/

En face, tout le contraire, la vie est célébrée par le visage et surtout par le visage qui exprime le mieux la vie: celui qui sourit. Et au moment de la mort, c’est ce visage du vivant qui vivait pleinement que l’on retient. Cela explique aussi qu’en masquant le visage pendant la vie, les guerriers (comme les femmes) sont interchangeables. Le peu de cas que font les islamistes pour leurs troupes, leurs populations relève de cet anonymat.

Bien au contraire, pour nous, chaque mort est un individu non interchangeable, il avait un visage pendant la vie, et nous le conservons à jamais dans nos mémoires.

Le fossé qu’il y a entre ces deux cultures est infranchissable, à moins de beaucoup, beaucoup de patience et d’éducation. Et ça ne peut commencer qu’en dénonçant sans relâche ce culte obscène de la mort, et refuser la moindre complaisance à son égard.

Learn Hebrew online

©Adam Harishon 2014
http://adamharishon.wordpress.com/2014/07/22/la-vie-valeur-supreme/







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “La vie, la valeur suprême. Par Adam Harishon

    1. Nemo

      Tout est à l’envers chez eux.
      Mais le but de ces exhibitions qui « tournent en boucle » sur les réseaux est essentiellement un bombardement émotionnel pour interdire toute réflexion : il s’agit de semer l’effroi, la peur et d’engendrer la haine. Et c’est fait de manière délibérée. Ca marche très bien sur les esprits faibles impressionnables et sans sens critique.
      L’anonymat, le visage caché des hommes et des femmes, c’est aussi la massification totalitaire = il n’y a plus d’individualité, tout devient indifférencié et interchangeable.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *