toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Tunisie : la communauté juive de Djerba retient son souffle suite à des informations sur des projets d’attentats 


Tunisie : la communauté juive de Djerba retient son souffle suite à  des informations sur des projets d’attentats 

En Tunisie la mouvance salafiste extrémiste fait retentir les tambours de la guerre sainte à la veille du mois du ramadan. Les partisans du mouvement djihadiste d’Ansar-Chariâ prévoient un bain de sang.

 

Selon un rapport publié, le 19 juin 2014, dans le quotidien londonien arabophone, Al-Qods al-Arabi, Ali Zawi, un expert de la lutte antiterroriste tunisienne, avertit que les terroristes d’Ansar al-Sharia envisagent de cibler la petite  communauté juive de l’île de Djerba en Tunisie.

 

 

Un groupe djihadiste, Ansar al-Sharia, envisagerait d’attaquer des Juifs ainsi que des cibles occidentales en Tunisie durant le mois de Ramadan.

 

 

Le quotidien mentionne également un « document stratégique algérien » mettant en garde contre des attaques.
Ce rapport  explique que les attaques seraient motivées par la volonté du groupe de se venger de l’intervention militaire française au Mali ainsi que des troubles en Libye.

 

 

Khaled Al-Shaeb, qui a récemment participé à une attaque contre le domicile du ministre de l’Intérieur tunisien est soupçonné d’être lié à la planification de cette attaque contre la communauté juive de Djerba. Durant le Ramadan en 2013, le groupe a déjà procédé à une attaque qui a tué huit soldats tunisiens.

 

 

Ansar Chariâa en Tunisie est également impliqué dans l’attaque contre l’ambassade américaine et l’école américaine à Tunis survenues le 14 septembre 2012 et mettant en danger la vie de plus d’une centaine d’employés de l’ambassade américaine.

 

Ansar al-Sharia est groupe musulman affiliée à Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI)  et figure sur la liste des organisations terroristes aux États-Unis et en Tunisie.

 

Il a déjà envoyé des centaines d’hommes pour soutenir le groupe terroriste djihadiste Daech, qui opère en Irak et en Syrie sous le drapeau de l’Etat Islamique d’Irak et au Levant ( EIIL ou Daech en arabe ).

 

Les États-Unis ont annoncés le 10 janvier 2014 avoir classer le groupe salafiste djihadiste tunisien Ansar al Charia ainsi que deux autres groupes armés libyens comme « organisations terroristes étrangères », listées comme telles par le State Département.

 

Au mois d’août 2013, le gouvernement tunisien avait classé Ansar Chariâa organisation terroriste et l’avait impliqué dans des attaques contre les forces de sécurité tunisiennes et les assassinats de personnalités politiques tunisiennes.

 

Kamel Zarrouk, n° 2 d’Ansar Charia, organisation classée terroriste, est encore en liberté malgré  qu’il  est impliqué dans l’attaque de l’ambassade et l’école américaines à Tunis, le 14 septembre 2012, et il est recherché depuis cette date.

 

 

Ansar al-Sharia serait en lien avec une partie de la classe politique tunisienne

 

 

Un rapport académique daté du 25 octobre dernier, d’Aaron Y. Zelin, chercheur à l’Institut de Washington, a dévoiler les rapports entre le mouvement des frères musulman tunisien Ennahdha et notamment son leader Rached Ghannouchi et le mouvement fondamentaliste Ansar Chariâa.

 

L’auteur de ce rapport est connu pour avoir accompli des recherches sur la façon dont les groupes djihadistes s’adaptent au nouvel environnement politique des pays arabes ayant vécu des révolutions.  un leader d’Ansar Chariâa aurait témoigné à l’auteur du rapport qu’en 2011, le président d’Ennahdha Rached Ghannouchi aurait rencontré à deux reprises, le chef du groupe djihadiste Seif Allah Ben Hassine dit Abou Iyadh.

 

Ghannouchi aurait aussi autorisé l’entrée en Tunisie Abdelhakim Belhaj lors de ses venues clandestines en Tunisie en 2011 et 2012 alors qu’il était «tracé» par les services de la sûreté nationale qui le soupçonnaient de vouloir préparer des actes terroristes en Tunisie, selon des documents du ministère de l’Intérieur tunisien.

 

Abdelhakim Belhaj, rappelons-le, est un ancien membre du réseau terroriste Al-Qaïda en Afghanistan. Il a été arrêté et emprisonné à Guantanamo au lendemain des attentats du 11 septembre 2011 à New York. Libéré et livré à la Libye de Mouammar Kadhafi, il a passé quelques années en prison avant d’être libéré après la chute de l’ex-dictateur.

 

Rachid Ghannouchi, vrai maître de la Tunisie, depuis la venue d’Ennahda au pouvoir en 2011, est connu aussi pour ses liens actifs avec le FIS, parti des islamistes algériens, et s’est impliqué directement dans des attentats en Tunisie, sous Ben Ali.

 

La frontière entre les Frères musulmans et les mouvances islamistes extrémistes, dont les djihadistes d’Al Qaida, est poreuse. Les Frères musulmans, que ce soit en Tunisie ou en Égypte, ont un contact permanent avec le bras armé islamiste que représentent ces mouvances pratiquant la violence au nom de l’islam.

 

Souhail Ftouh





Avocat tunisien, auteur de nombreux articles et spécialiste des questions du Proche-Orient.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Tunisie : la communauté juive de Djerba retient son souffle suite à des informations sur des projets d’attentats 

    1. Tamara

      « Un bain de sang à Ramadan » est-ce religieux ?!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!Tamara

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    • Facebook
    • Twitter
    • LinkedIn
    • More Networks
    Copy link
    Powered by Social Snap